Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Dancing around the world with friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. Dancing around the world with friend   Mar 14 Jan - 21:27

Tapant nerveusement et distraitement la mesure contre le volant de son SUV noir, Kurt fredonnait mécaniquement les paroles d’une ancienne chanson à la mode qui s’élevait de son poste radio. Après un rapide arrêt à un feu rouge, il s’engagea finalement sur un parking rempli de voitures multicolores qui faisaient face à un bâtiment qu’on ne présentait désormais plus à Lima. Après quelques minutes de repérages, il trouva finalement une place entre une vieille Ford et une Cadillac flambante neuve.

Careful now, with my head
I said careful now, what you do to my head
Make your mind up, make your little mind up
To reach is oh, to reach is to oh, oh, oh,
But oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, this heart is burning up
I said oh, oh, oh, oh, oh, oh, this heart is burning up

Tightrope des Walk The Moon continua de s’égosiller sur sa mélodie entrainante et Kurt ne put s’empêcher de fusiller son autoradio du regard.  

« Je ne te le fais pas dire, marmonna t-il entre ses dents. »

Il pouvait sentir les battements rapides de son cœur se répercuter dans tout son corps… Merde, il était sûr qu’on pouvait même les entendre ! Lentement, il leva les yeux sur le studio de danse qui se dressait implacable, majestueux et gigantesque devant lui, menaçant presque de l’engloutir. Okay, il savait qu’il exagérait, qu’il dramatisait –surement- pour rien. Ses doigts se crispèrent sur le volant, tandis que Kurt analysait rapidement les environs. Il y avait tellement de monde. Le parking était bondé, et le flot de personne qui entrait et sortait du bâtiment était un sacré bon indicateur de sa popularité.

Qu’on se le dise, Kurt n’était pas agoraphobe, mais il n’appréciait pas plus que cela les mouvements de foule. Le jeune homme s’était peu à peu enfermé sur lui-même depuis le décès de son père, et il n’avait plus l’habitude de sortir et de voir du monde. Ses rares sorties se limitaient au stricte minimum : le chemin jusqu’au garage, celui du supermarché… entre autre. Moins il voyait de monde, moins il avait la sensation d’être un raté. Néanmoins son nouveau travail au cabaret lui avait fait ouvrir les yeux sur sa solitude inconsciente, et sur son niveau presque catastrophique en danse. Certes il avait gagné en force mais il avait perdu en souplesse et en stabilité. Adieu l’adolescent qui se déhanchait sans le moindre complexe sur Single Ladies de Beyoncé. Il était bien loin ce Kurt Hummel là.

Son patron lui avait conseillé lors de la répétition de se « laisser aller », de ne « pas se retenir », chose difficile quand on était devenu un maniaque du contrôle. Cela n’avait été qu’implicite, mais Kurt avait bien compris qu’il lui faudrait s’améliorer s’il voulait garder sa place au cabaret. C’est pourquoi il avait tout naturellement envoyé un sms à Brittany pour lui demander de l’aide, et une bonne mise à niveau. Il avait toujours beaucoup aimé Brittany, et il avait accepté quand elle lui avait proposé de la rencontrer au studio.

Pourquoi avait-il toujours des idées stupides ? Il n’aurait jamais le courage de danser devant des gens… Il se sentait déjà assez mal à l’aise, et n’avait aucune envie qu’on le regarde et qu’on se moque de lui. Un gémissement dépité lui échappa alors que sa tête retombait sur ses mains ce qui enclencha le klaxon de sa voiture, le faisant brusquement sursauter.

« Désolé ! »

Il articula bien le mot au couple qui passait devant sa voiture et qu’il venait tout simplement d’effrayer. Ces derniers lui lancèrent un regard noir avant de continuer leur chemin et Kurt poussa un soupir de soulagement. Un coup d’œil à son portable lui indiqua qu’il finirait par être en retard, ce fut donc avec réticence qu’il abandonna l’espace sécurisé de son SUV pour se dirige dans le studio. Kurt serra son sac de sport contre lui, comme si c’était une armure qui le protégerait d’il ne savait quoi.

Il régnait un joyeux tintamarre dans le hall et de là ou il se trouvait Kurt pouvait déjà apercevoir une salle de danse, où certains enchainaient des exercices à la barre qui semblaient bien complexes. Il pencha un peu la tête, commençant déjà à se sentir mal à l’aise et se faisant la réflexion qu’il allait certainement rentrer. Instinctivement il regarda l’horloge suspendu au mur qui indiquait 14h58… Ils devaient se rencontrer ici à 15h précise.

Mais Brittany n’était nulle part en vu, et Kurt avait bien envie de tourner les talons pour s’enfuir en courant. Au pire il lui enverrait un sms et lui expliquerait qu’il avait eu un empêchement de dernière minute. Ca tenait la route, n’est ce pas ? Ca semblait plausible, hein ? Après tout, il dirigeait un garage nom de dieu, tout pouvait arriver… Oh il pourrait simuler un feu au garage ? Quitte à ce qu’il brule exprès une poubelle pour donner le change.

Etait-il en train de paniquer ?

Absolument pas, voyons. Un dernier regard à son portable : 15h. Brittany n’était toujours pas là. Okay, tant pis. Il était venu. Tentant de se rassurer comme il le pouvait, Kurt fit un mouvement pour sortir du studio de danse. Une nouvelle fois, et comme à son habitude : il fuyait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Ven 17 Jan - 14:33

Brittany souhaita une bonne fin de journée à ses élèves avec enthousiasme, le sourire aux lèvres, les mains volubiles et les pieds mouvants. La séance s’était très bien passée et elle flottait sur un de ces petits nuages qui lui donnaient des ailes et la poussaient plus que jamais à danser pour exprimer toute la palette de ses sentiments. Elle se restreignit, bien que le léger couinement de ses pieds nus sur le plancher et le fait qu’elle défaisait et recoiffait son chignon pour s’occuper les mains la trahissaient. L’un de ses éléments les plus prometteurs l’approcha et elle canalisa son énergie de manière plus productive en revoyant avec lui une série de pas particulièrement complexe.

DuoDance répondait tellement bien à ses attentes que Brittany avait parfois l’impression de vivre un rêve éveillé depuis quelques mois. L’école de danse avait démarré sur les chapeaux de roue après une inauguration parfaitement réussie. Les premiers cours l’avaient particulièrement stressé bien entendu, elle en avait été incapable de manger plusieurs matins d’affilée, de peur de ne pas être à la hauteur de ce qu’on attendait d’elle, de ne pas réussir à transmettre tout ce qu’elle connaissait aussi bien qu’elle le souhaiterait… mais la présence d’Aaron et la réussite des premières séances lui avaient peu à peu permis de se détendre, de prendre un rythme de croisière et d’implanter de bonnes bases. Ses élèves semblaient réellement l’apprécier et elle tenait à rester disponible pour chacun d’entre eux.

C’est probablement pourquoi elle en oublia l’heure et sursauta lorsqu’elle jeta un coup d’œil à l’horloge murale lorsqu’elle fut enfin seule. Elle sautilla jusqu’à la chaine hifi, près de laquelle elle avait déposé ses affaires, et enfila rapidement ses ballerines pour sortir de la salle parquetée. Débouchant dans le hall où les danseurs venant de terminer leurs cours s’apprêtaient à sortir tandis que ceux dont la séance commençait rejoignaient la salle d’en face, Brittany se hissa sur la pointe des pieds pour repérer un visage connu au milieu de ses allées et venues. A une minute près, elle l’aurait probablement manqué. La professeure de danse se faufila entre les gens, ceux-ci s’écartant docilement en la reconnaissant, et elle attrapa un sac de sport par la lanière, tirant un bref coup pour attirer l’attention du jeune homme s’éloignant d’elle vers la sortie.

« Kurt ! » Elle lui adressa un sourire accueillant lorsqu’il se retourna. « Toutes mes excuses pour le retard, je viens de terminer un cours, j’en avais presque oublié l’heure. » Pas leur rendez-vous bien sûr. Depuis que son vieil ami l’avait contacté pour lui demander de l’aide en danse, il était resté au-devant de son esprit. Elle savait que Kurt n’avait pas la vie facile depuis quelques années, elle en parlait de temps en temps avec Finn et Artie, et elle avait pu le constater par elle-même à chaque fois qu’ils se voyaient. Kurt était loin de rayonner de bonheur, et Brittany aimerait tant pouvoir l’aider. Maintenant que l’opportunité se présentait, qu’elle pouvait lui rendre service, être là pour lui de quelle que manière que ce soit, elle n’allait pas laisser passer cette occasion !

« Je suis contente de te voir. » Elle le sera brièvement dans ses bras, déterminée à lui montrer toute son affection, mais sachant aussi qu’il était presque… craintif. Elle lui épargna donc le gros câlin appuyé qu’un autre de ses amis aurait dû supporter après tant de temps sans qu’ils se soient vus face à face. Elle évita également de souligner qu’il se dirigeait dans la mauvaise direction avant qu’elle ne l’interpelle. Elle avait beau être naïve, elle savait parfois reconnaître quand il fallait passer certains détails sous silence, pour le bien de tous. Non, elle se contenta simplement de glisser son bras sous le sien pour l’entrainer vers sa salle de danse. « J’ai une heure et demi avant mon prochain cours. Je nous ai réservé la salle pendant tout ce temps, tu vas pouvoir t’entrainer tranquillement.  Tu peux te changer dans les vestiaires, » indiqua-t-elle en pointant du doigt l’une des deux portes au fond du hall. « ou dans la salle, comme tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Lun 20 Jan - 20:58

Wow. Okay. Un câlin. Bien qu’il fut bref. Kurt eut juste le temps de passer ses bras autour de Brittany que celle-ci se détachait déjà. Et il l’en remercia silencieusement avant de lui offrir un léger sourire.

« Non, ne t’inquiète pas. J’aurais… attendu. »

Menteur ! Kurt s’infligea quelques baffes mentales devant son évidente manifestation de mauvaise foi. Il n’y avait même pas une minute, il avait songé à devenir pyromane pour s’échapper du studio de danse. S’il existait un fond dans le puits du pathétisme, Kurt venait sans aucun doute de toucher le fond. Mais qu’aurait-il pu dire ? C’était lui qui avait prit contact avec la jeune femme, c’était lui qui lui avait demandé de l’aide. Et malgré les apparences, Kurt était sincèrement heureux de la revoir. De reprendre contact avec elle.

La jeune femme avait l’étrange capacité de le rassurer. Et Kurt adorait Brittany. Il adorait sa naïveté, son dynamisme, sa gentillesse et son originalité. Elle représentait un point multicolore dans l’existence bien morne du jeune homme. Et puis, le mécanicien préférait de loin passer une journée avec Brittany que de se retrouver coincer une après midi « jeux vidéos » avec Finn… malgré toute l’affection qu’il portait à son demi-frère.

« Je suis content de te revoir moi aussi, déclara t-il alors, dans un sourire sincère. Comment tu vas ? Et je n’ai pas eu l’occasion mais… Félicitations pour ton studio de danse, ça à l’air de fonctionner ! »

Il regarda autour de lui, son regard suivant les allées et venues des étudiants ou autres pseudo-professionnels. Kurt retourna son attention sur Brittany et arqua un sourcil amusé. Une heure et demi ? C’était vraiment plus qu’il n’en demandait.

« Vraiment ? C’est vraiment sympa de ta part, tu n’étais pas obligée tu sais. Enfin, qui sait, cette fois on n’aura pas à se cacher dans ma cave pour danser sur Single Ladies de Beyoncé,
plaisanta t-il en lui adressant un clin d’œil. La salle me suffira, merci. »

Il riait, il riait, mais Kurt était bien loin d’être sûr de lui. Il se dirigea vers la salle de danse alors qu’il secouait la tête… Vêtu d’un pantalon de yoga noir et d’un simple hoodie marron, Kurt s’était préparé avant de venir, il n’aurait qu’à changer ses chaussures. La salle était grande, le parquet en bois cirée, brillait sous les rayons de soleil que laissaient passer les fenêtres. Les barres étaient ranger dans un coin, et le jeune homme croisa son reflet dans l’un des grands miroirs qui tapissaient le mur de la pièce. C’était calme, et réellement impressionnant.

« Merci encore de te libérer pour moi Brittany, c’est vraiment sympa… Et c’est réellement important pour moi. »

Inspirant profondément, Kurt vérifia que la porte était bien fermée derrière eux avant de se tourner vers la jeune femme. Il ne s’agissait pas de quelque chose qu’il cachait, mais ce n’était pas un sujet sur lequel il s’étalait non plus. Peu de personne de son entourage (ou du moins ce qu’il en restait) savait qu’il travaillait au cabaret. Certaines personnes ne semblaient mépriser l’endroit, et lui donnait –à tort- une réputation de débauche absolument ridicule. Paradoxalement, ça n’empêchait pas le cabaret de marcher, tournant presque à guichet fermé tous les vendredis et samedis soirs.

« Je… hum… J’ai trouvé un travail, en plus de celui du garage bien sûr, qui me demande de danser sur scène et à un niveau assez élevé. C’est au cabaret, tu sais celui sur Lexington avenue ? Je chante et je danse et actuellement le propriétaire a prévu de faire un remake revisité du Moulin Rouge et… mon tango laisse vraiment à désirer. En résumé mes habilités de danse craignent. C’est simple je ressemble à Finn dans ses bons jours. »

C’était dire la catastrophe !

« Enfin voilà… Brittany, tu as mon avenir d’artiste entre tes mains. »


C’était dit sur le ton de l’humour, mais Kurt n’en pensait pas moins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Jeu 23 Jan - 15:49

« Oui, merci, tout se passe bien ! J’ai un peu l’impression de rêver pout tout t’avouer, je crois que je suis tout le temps sur un petit nuage en ce moment, » remarqua Brittany avec un petit sourire en coin. Elle avait parfois l’impression que tout cela était trop beau pour être vrai ou pour durer, mais elle n’était pas du genre à ruminer et craindre le pire quand le meilleur était à portée. Non, elle en profitait pleinement. Et si ça ne tenait qu’à elle, elle contaminerait tout le monde de sa bonne humeur, malheureusement ce n’est pas exactement comme cela que les choses fonctionnaient…

Si cela avait été le cas, elle aurait pu éloigner les ombres étreignant le cœur de Kurt, celles qu’elle devinait malgré ses clins d’œil, son sourire apparent et son ton badin. Non pas qu’elle se soit découverte des talents d’observation et de psychologie, mais elle avait traversé ses propres turbulences, elle avait perfectionné ses propres masques souriants, assez pour les reconnaître chez autrui. Qu’à cela ne tienne, elle ferait ce qu’elle pourrait pour éloigner les démons de Kurt, au moins le temps de leur séance !

Elle le guida jusqu’à sa salle attitrée, son sourire s’agrandissant à la remarque de Kurt.  « Nos premiers moments ensemble ! Je m’en souviens, Tina était avec nous et ton… » Elle émit un raclement de gorge étrange en maîtrisant brusquement sa langue.  Elle avait failli mentionner le moment où le père de Kurt les avait interrompus. Elle se reprit rapidement, son arrêt passant heureusement pour une brève irritation de la gorge lorsqu’elle toussa légèrement avant de reprendre :  « … ton costume t’allait comme un gant. » Elle lui décocha un clin d’œil à ces derniers mots : après tout le costume incluait des gants ! Ah, elle était fière de ce jeu de mot, tiens ! Et hop, comme ça sa bourde passait inaperçue !

Brittany ferma la porte derrière eux et sautilla vers la chaine hifi. Les mains nouées dans le dos, elle fit gracieusement un tour sur elle-même lorsque Kurt repris la parole. Son ton était plus sérieux. Elle lui sourit tendrement.  « Anything for you, Kurt. » Elle attendit patiemment qu’il lui explique en détails le but et les motivations de cet entrainement. Lorsqu’il le fit, le visage de Brittany s’éclaira en apprenant qu’il avait un nouveau travail… et au cabaret !  « Oh, » laissa-t-elle filtrer en hochant la tête. Oui, elle connaissait cet endroit, ils avaient des spectacles intéressants, qu’elle avait été voir quelques fois. Elle avait même effleuré l’idée de proposer sa candidature une ou deux fois, quand l’oisiveté l’ennuyait.

La mention des qualités (ou absence de) de danseur de Finn, la sortit de sa surprise et elle laissa échapper un rire franc en secouant la tête.  « Oh non, Kurt, il est impossible que tu sois tombé aussi bas, je t’assure ! » Finn était capable, à lui seul, de lui donner des migraines pendant leur répétition de danse, ou lorsqu’elle devait imaginer les chorégraphies et décider ce qu’elle allait bien pouvoir faire de lui. Les yeux pétillants, elle rassura son ami (avec un petit accident de langage au passage, elle s’améliorait, mais la rouille, que voulez-vous…) :  « Tu es probablement terni, mais il y a des choses qu’on n’oublie pas, même avec le temps, et ce que tu as perdu, tu le récupéreras rapidement, ne t’inquiète pas. »

Le bras tendu, elle lui fit signe de la rejoindre au milieu de la pièce.  « Allez, le plus important pour commencer, c’est toujours l’échauffement. Il faut que tes muscles reprennent leurs vieilles habitudes. Une fois que ton corps se souviendra de la façon dont il doit bouger, le reste viendra plus facilement. On va voir ensemble ce que tu peux faire comme exercices tous les jours. Un quart d'heure par jour, tu pourras ? En tout cas, je suis contente que tu aies trouvé un travail qui mette en avant tes talents, » babilla-t-elle en s’asseyant sur le parquet.  « Tu seras super, j’en suis sûre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Lun 17 Fév - 19:52

Impossible, déclarait Brittany ? Kurt en était moins certain. Son regard glissa le long de la silhouette svelte, longiligne et toutes en courbes de la jeune femme : une véritable ballerine en porcelaine qui tournoyait sur son socle musical. Kurt l’admirait, réellement, Brittany s’était épanouie comme jamais et elle irradiait d’une telle joie de vivre que ça lui en faisait presque mal.

Mal de bonheur. De toutes les personnes dont il avait perdu le contact après le lycée, Brittany avait été celle qui lui avait certainement manqué le plus. Sa candeur, sa fraicheur et sa gentillesse lui réchauffaient le cœur, et l’espace d’une seconde, il regretta de ne pas avoir prit contact plus tôt. Oh certes, il avait conscience que tout était de sa faute, il s’était renfermé sur lui-même sans laisser la chance à quiconque de pénétrer dans sa bulle protectrice. Un sourire s’esquissa sur ses lèvres alors qu’il obéissait docilement, rejoignant la jeune femme au centre de la salle. Les grands miroirs de la pièce leurs renvoyaient leur image, et Kurt se mit à imiter les gestes et les mouvements de son amie – pouvait-il encore se permettre ce terme avec Brit’ ? Kurt décida que oui.

Définitivement oui. Il avait bien l’intention de reprendre sa vie en mains, et il souhaitait que Brittany en fasse partie. Elle lui avait proposé son aide quand il avait été au plus bas, et même s’il n’avait pas prit la peine de réellement l’écouter, il n’oubliait pas qu’elle était venue le voir avec comme seule arme son éblouissant sourire et son caractère jovial. Même s’il n’en montrait rien, cela l’avait profondément touché.

« J’espère que tu dis vrai, répondit-il avec légèreté. Sinon ma carrière au cabaret sera aussi brève que fulgurante ! »

Il devrait repasser sur le « fulgurant » mais l’idée était là. Son sourire s’agrandit sensiblement tandis qu’il échauffait ses poignets, ses épaules et sa nuque.

« Un quart d’heure devrait pas être un problème, j’avais l’intention de prendre une bonne demi-heure sur mon emploi du temps… Mais tu penses que c’est trop ? Je veux dire au début ? »

Il n’aimerait pas trop chauffer ses muscles et se retrouver avec un claquage qui le clouerait au lit pendant des jours, voir des semaines. Ce serait la pire catastrophe qui soit. Il sentit ses joues s’embrasées quand Brittany commença à le complimenter… Kurt n’était absolument pas habitué.

« Euh… merci. J’aimerai avoir ta foi crois moi. »

Il s’interrompit et se mordit nerveusement les lèvres, alors qu’il s’essayait sur le parquet échauffant ses chevilles.

« Je… Enfin… »

Allez Kurt, crache le morceau ! Il ferma les paupières et inspira profondément, cherchant quelque part au fond de lui un semblant de courage.

« Si tu veux, je peux t’avoir des billets pour la prochaine représentation. »

Ce n’était pas si compliqué, n’est ce pas ? C’était bien la première fois qu’il proposait à quelqu’un qu’il connaissait de venir le voir sur scène. Les « artistes » avaient droit à deux places gratuites à chaque nouveau show, mais Kurt ne les avait utilisés jusqu’à présent.

« Ce n’est pas grand-chose, mais… je peux t’avoir deux places comme ça tu viendras avec une personne de ton choix. »

Il lui dédia un léger sourire quelque peu hésitant, avant d’ajouter avec précipitation.

« Enfin, si ça t’intéresse bien entendu. Ne te sens pas obligée d’accepter surtout. »

Il grimaça quand le haut de ses cuisses commencèrent à protester sous l’effort.

« La première sera la semaine prochaine, le remake contemporain du Moulin Rouge… Bon je n’ai que le rôle de Monsieur Loyal, mais je peux déjà te dire que ça risque d’être magnifique. Et je ne dis pas ça parce que je joue dedans, expliqua t-il en adressant à Brittany un clin d’œil taquin et joueur. »

Il avait presque la sensation de pouvoir respirer à nouveau. Tout était tellement facile et naturel avec Brittany, que Kurt redoutait déjà le moment où ils devraient se quitter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Sam 22 Fév - 18:49

Le tissu lisse et élastique de ses leggings glissait sans bruit sur le parquet ciré au rythme des positions  que démontrait Brittany. Ses ballerines couinaient légèrement lorsqu’elle arquait ses pieds au fil de ses étirements. En d’autres circonstances, Brittany aurait lancé un CD de musiques instrumentales pour leur étirement, mais elle souhaitait profiter de ce moment privilégié pour échanger avec son ami et le silence se prêtait bien mieux à cet objectif.

« Je ne douterai jamais de toi, Kurt, » assura-t-elle calmement. «  Et ne pense même pas à avoir peur de décevoir tes amis. Ca n’arrivera pas. » Elle lui offrit un sourire confiant mais compatissant. Elle était passée par là et ne doutait pas des pensées et sentiments qui devaient tourner dans cette tête bien plus brillante que la sienne. Malgré tout son optimisme, elle avait eu ses moments de blues et de doutes, tout particulièrement pendant ses premiers temps à New York. Elle avait eu bien de la chance de pouvoir compter sur des amis fiables. En changeant de position, elle effleura la cheville de Kurt de la sienne en un geste naturel et réconfortant.  

« Un quart d’heure est un minimum, mais si tu peux te permettre une demi-heure, ce serait encore mieux, bien sûr. Il faudra juste que tu fasses attention, surtout au début, à bien écouter ton corps. Si tu sens que tu n’es pas assez bien, que tu as des courbatures, ne force pas, reste aux étirements simples ce jour-là. La clé, c’est vraiment de faire attention à toi. Ton esprit te donne un objectif mais c’est ton corps qui pose les limites. » Ce n’était pas forcément des conseils qu’elle avait toujours écouté en tant que professionnelle, faute d’en avoir la possibilité, et elle parlait donc en connaissance de cause. Les conséquences n’en valaient pas la peine. Elle avait appris de ses erreurs.

Les jambes pliées devant elle, pieds joints, Brittany inclina le torse en avant dans une impressionnante mais désinvolte démonstration de souplesse. Elle aurait quasiment pu en poser les coudes par terre, alors que ses genoux frôlaient le parquet de chaque côté.  Son attention était ailleurs cependant : elle essayait simplement de voir le visage de Kurt malgré sa tête baissée et ses yeux fermés. Elle ne dit rien malgré tout pour le presser à parler.

« Oooooooh oui ! Oh oui, oh oui, oh oui ! » s’exclama-t-elle dans un excès d’enthousiasme. Dans un mouvement aussi rapide que complexe, elle se retrouva soudain à genoux, les mains jointes devant sa poitrine, un sourire béat aux lèvres. Bien sûr, ce n’était pas l’idée d’avoir des billets gratuits qui la mettait dans cet état : elle était tout à fait capable de payer pour (et,  depuis qu’elle savait que Kurt travaillait au cabaret, l’idée s’était imposée), mais Kurt lui donnait ainsi sa permission (et, malgré son hésitation, cela ne semblait pas être à contrecœur), montrait qu’il lui faisait confiance malgré ses doutes.

« Moulin Rouge. J’adore Moulin Rouge ! » Des étincelles plein les yeux, le sourire aux lèvres, elle tendit les mains à Kurt pour l’aider à se relever et en profita pour lui infliger une nouvelle brève étreinte, incapable de se retenir. « J’ai hâte de te voir dans une belle veste rouge ! Tu seras splendide ! » Elle l’entraina vers la barre pour la suite de leur entrainement. « Est-ce que ce sera de trop si je t’envoie des fleurs en coulisse ? » demanda-t-elle avec un clin d’œil, ne plaisantant qu’à moitié. Elle s'imaginait déjà appeler Finn pour comploter une surprise.

Quelques instants plus tard, après lui avoir fait faire quelques assouplissements debout, elle ajouta : « As-tu des mouvements particuliers pour lesquels tu voudrais t’entrainer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Mar 25 Mar - 21:06

Écouter son corps ? C’était bien plus facile à dire qu’à faire. Kurt ne voulait pas échouer, et il ne voulait surtout pas décevoir. Ou du moins, se décevoir. Son travail au cabaret était un véritable défi pour lui, s’il échouait, il n’était pas certain de pouvoir se relever cette fois. Néanmoins les encouragements et l’enthousiaste toujours aussi débordant de Brittany lui mirent du baume au cœur, nourrissant cette petite flamme qui continuait de bruler, qui vacillait dangereusement parfois, mais qui demeurait toujours présente. Flamme qui représentait l’artiste qu’il avait autrefois été.

L’espoir n’avait donc pas disparu. Pas totalement.

Les mains sur les hanches et se décalant légèrement sur le côté, le jeune homme arqua un sourcil impressionné, admirant la finesse et la souplesse dont faisait preuve le corps de la chorégraphe des Urban Hymns. Ca lui prendrait une vie pour arriver à un tel résultat. Soupirant intérieurement, Kurt se mordit les lèvres tout en hochant la tête aux paroles de Brittany.

« Merci, j’espère que ça plaira. J’avoue que plus la date de la représentation approche, plus j’angoisse et je stresse… »

Réaction toute à fait normal pour tout artiste qui se respecte.

Est-ce que la pièce aura du succès ? Est-ce qu’il arrivera à jouer son rôle sans faire de faux pas ? Monsieur Loyal n’était qu’un personnage secondaire, certes, mais qui avait toute son importance. Il était l’élément déclencheur, celui qui précipitait bien malgré lui les événements… Le propriétaire du Cabaret avait voulu quelque chose de nouveau, de plus moderne et contemporain, c’était la raison pour laquelle l’histoire ne se déroulait plus à Paris mais à New York. Les personnages ne faisaient plus partie d’une compagnie de théâtre s’offrant aux affres et aux aléas du Moulin Rouge, mais tout était transposé sur un groupe démunies de jeunes artistes voulant percés sur les planches de Broadway et devant faire face à un producteur vil ayant des vues sur Satine. Le rôle de Kurt, même s’il était toujours désigné comme étant Monsieur Loyal, possédait une profondeur légèrement plus accentuée que celle accordé au personnage original.

C’était l’une des nombreuses raisons pour lesquelles Kurt redoutait la réaction du publique. Allaient-ils accrocher à un tel changement ?

« Des fleurs ?
Répéta t-il avec surprise. Heu… Non, mais ce n’est pas obligé tu sais, tu n’as pas à m’envoyer quoique ce soit. Ta simple présence sera pour moi mon meilleur encouragement. »

Il lui accorda un rapide clin d’œil, se redressant d’un bond, allant farfouiller rapidement dans son sac de sport. Après quelques minutes de recherche, il en extirpa un CD qu’il inséra dans le lecteur sans pour autant l’actionner.

« J’ai cette scène où mon personnage fait la présentation des membres de son groupe de comédien à Christian qui vient les rejoindre en tant qu’auteur… Et il fait cette danse avec une des danseuses. Et juste… Je m’emmêle toujours dans les pas, c’est sensé être quelque chose à la fois de sensuel, de décadent et de légèrement comique. »

Il grimaça légèrement.

« Mais j’ai bien plus l’impression d’être un éléphant dans un magasin de porcelaine… Je veux bien te montrer si tu veux. »


Il appuya sur « play » puis rejoignit Brittany à qui il adressa un sourire incertain. Néanmoins, Kurt passa un bras autour de sa fine taille, rapprochant son corps du sien, leurs visages à quelques centimètres l’un de l’autre. Le tango était une danse de fusion des corps, de sensualité et de sexualité.

Lentement les premières mélodies s’élevèrent dans la pièce… The show must go on.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Sam 5 Avr - 15:56

Résolue à aider Kurt à sortir du studio avec une louche d’espoir, un bon grain de confiance et une platée de détermination, Brittany ne se départit pas de son sourire encourageant et ne manqua pas une occasion de lui offrir un contact rassurant. Malgré tout l’intérêt des cours de groupes, c’était lors de leçons personnelles comme celle-ci que Brittany dévoilait toutes ses qualités insoupçonnées de professeur, et ce sans vraiment s’en rendre compte. Il était simplement dans sa nature d’encourager et de transmettre. Et, pour une fois, c’était une bonne chose qu’elle ne se remette pas en cause dans ce domaine.

« Oh, je serais là, c’est sûr ! Et je me battrais pour une place au premier rang ! Mais pour les fleurs, je ne promets rien, » répondit-elle en lui retournant son clin d’œil. Kurt semblait s’être détendu et elle était ravie de revoir une étincelle de sa gloire lycéenne.

Elle attendit patiemment au milieu de la pièce que Kurt la rejoigne et dévoile le canevas sur lequel ils œuvreraient. Les premières notes du tango la surprirent mais elle sourit lorsque Kurt vint glisser un bras autour de sa taille.  « Tango, joli… mais complexe. » Ou pas. Le tango étant une danse d’improvisation, tout dépendait beaucoup du style des danseurs et de la complicité entre les partenaires. Cela amenait parfois de bonnes (comme de mauvaises) surprises. Néanmoins, dans le cas de Kurt qui devait en faire un spectacle, la complexité était réelle : dans une danse à deux le principe de base était de se faire plaisir et d’être en harmonie, dans une danse de spectacle il fallait en faire un art.

Brittany glissa sa main droite dans celle de Kurt et sa gauche sur son épaule, et elle se laissa porter. A Kurt revenait le devoir de guider. Dans ce genre de cas, Brittany dévoilait toute sa polyvalence : rares étaient les partenaires avec qui elle n’avait su se fondre. Avec Kurt, c’était clairement naturel.  Les premiers pas, classiques et sensuels, servaient à prendre la mesure l’un de l’autre, comme une séduction. Dans la suite résidait la difficulté pour Kurt en intégrant une dimension comique. Pourtant, elle fut agréablement surprise par ses talents de comédien : lorsque l’atmosphère changea subtilement rien que par le changement de son expression et de sa posture, Brittany se retrouva à suivre en un clignement des yeux et ils se retrouvèrent soudainement à fixer un point fixe, comme des toréadors. D'un point de vue extérieur, le changement brutal devait probablement être comique

Lorsque la musique s’arrêta, Brittany en rit de plaisir. Elle sautilla sur un pied puis l’autre pour retirer ses ballerines. Des chaussures plates ne se prêtaient pas vraiment au tango et elle avait dû se maintenir sur la pointe des pieds.  « Tu es doué Kurt, ne laisse personne te dire le contraire ! Tu étais très expressif, c’est vraiment essentiel pour une représentation de tango. Mais c’est surtout un travail à deux. J’espère que tu t’entends bien avec ta partenaire car cela va dépendre beaucoup d’elle aussi. Néanmoins, j’ai quelques petites astuces que je peux te donner. » Elle enfila des chaussures à talons, laissées dans un coin justement pour ses leçons de danses latines, avant de revenir vers son élève.

Elle leur fit reprendre position et décortiqua avec lui ses mouvements, lui donnant quelques conseils au fur et à mesure, ajustant sa posture, en modifiant la position de sa main pour qu’il puisse mieux guider sa partenaire avec le poids de son corps et ainsi enchainer les mouvements de manière plus fluide. Lorsqu’ils firent une pause, quarante minutes avaient passé à la vitesse de l'éclair et Brittany demanda, après une gorgée d’eau :  « Comment le sens-tu ? Mieux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   Mar 20 Mai - 15:05

Elle venait de le tuer.

Littéralement. Ou pas. Kurt poussa un râle –à mis chemin entre satisfaction et agonie- tandis qu’il se laissait tomber sur le parquet, les bras en croix et le souffle haletant. Il n’avait suffit que d’une heure pour rendre Kurt à bout de souffle… Il lui fallait vraiment travailler sur son endurance. D’un geste de la main, il repoussa quelques mèches rebelles qui vinrent se coller contre son front moite.

Le regard fixant le plafond, Kurt éclata de rire. D’un rire léger et cristallin.

Dieu, qu’il aimait cette sensation. Brittany était magique, en plus d’être gracile et douée.

« J’ai mal dans des endroits où jamais je n’ai eu mal avant… C’est, mon dieu... c’est génial. »

Le jeune homme cacherait-il des préfèrences sado-machosistes ? Absolument pas. Mais, pour une fois, ça faisait du bien de se sentir juste… vivant. Avec un grognement, il se redressa sur les coudes, son regard passa sur la silhouette longiligne de la jeune femme avec un sourire aux coins des lèvres.

« Ma partenaire est plutôt… comment te dire, un peu imbue d’elle, expliqua t-il en passant une main dans ses cheveux habituellement coiffés. C’est difficile de s’attacher à elle, heureusement elle est douée, vraiment, elle est époustouflante sur scène. Pour ça que je suis venu demander de l’aide, pour éviter les dégâts. »

Les dégâts. Avec un sourire Kurt se leva, grimaçant intérieurement… Oh mon dieu, il avait besoin de se relaxer dans un bon bain chaud. Ses muscles le tiraient encore sous la pression et l’effort qu’il venait de pratiquer.  Il s’étira de tout son long, faisant craquer quelques os, avant de se diriger vers son sac de sport qu’il avait abandonné dans un coin un peu plus tôt. A la question de la jeune femme, Kurt hocha la tête, pensif.

Est-ce qu’il allait mieux ?

Excellente question. Et Kurt se surprenait à penser que : oui. Oui, il allait mieux. Il se sentait mieux. Le fait d’être sorti de son antre, de s’être ouvert à nouveau à quelqu’un, et que ce quelqu’un soit Brittany, lui redonnait une détermination et une confiance en lui que le mécanicien avait cru perdu à jamais. Il avala sa gorgée d’eau et haussa les épaules, secouant légèrement la tête comme s’il n’arrivait pas lui-même à y croire.

« Je me sens en confiance, répondit-il presque timidement. »

Il était ridicule. Réellement.

« Je veux dire : j’ai l’impression d’avoir 70 ans, et je suis presque sûr que je te maudirais demain matin en me levant pour travailler
–il ricana- mais… Merci. »

Il s’approcha alors, prenant Brittany dans ses bras, la serrant contre lui, lui rendant l’étreinte qu’il lui avait presque refusé un peu plus tôt. Kurt ferma les yeux, se laissant un instant bercer par les souvenirs d’une époque qui, finalement, ne se trouvait pas si loin que ça.

« Tu es magique, tu sais ça ?
Chuchota t-il à son oreille en reculant un peu. Ça m’a fait plaisir de te revoir. Vraiment. N’hésite pas à passer au garage… Ou, mieux, viens manger à la maison un dimanche. Carole est toujours contente quand du monde se joint à nous… Et tu sais Finn, malgré ce qu’il dit, t’adore aussi… surtout quand tu lui parles de chorégraphie. Je suis persuadé qu’il tient un autel à ton effigie dans son armoire, après tout, tu as toujours sauvé les Urban Hymns de la catastrophe. »

Et il ne plaisantait pas. Kurt avait trouvé un jour une poupée vaudoo à l’image de Sue Sylvester dans la chambre de son demi-frère. Il n’avait pas posé plus de question, Finn pouvait vraiment devenir paranoïaque à l’approche d’une compétition. Heureusement que Brittany était là pour le maintenir sur le droit chemin. Il lui adressa un clin d’œil complice.

« Tu auras toujours ta place chez les Hummel-Hudson, tu sais. »

Une dernière et rapide accolade avant que Kurt ne sorte du studio de danse emplit de légèreté et d’une certitude nouvelle.

-Fin-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. Dancing around the world with friend   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Dancing around the world with friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 3
-