Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Friendship to last

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. Friendship to last   Mer 15 Jan - 0:30

« Un burger sans oignon, j’aime pas ça ! Lança un mécanicien occupé à se laver les mains.
- Arrête c’est le meilleur !
Renchérit un autre d’une voix outrée. J’en veux un avec oignon, supplément cornichon.
- Un double cheese pour moi et… »


Kurt grogna intérieurement alors qu’il s’appliquait à prendre les commandes de ses employés. D’habitude Franck s’en occupait, mais son contremaître livrait actuellement bataille à une chevrolet impala qui lui donnait du fil à retordre depuis une bonne partie de la matinée. Il s’était donc tout naturellement porté volontaire. Peut-être n’aurait-il pas du, ses employés étaient des morfales ambulants qui ne juraient que par une seule nourriture : celle saturée de matières grasses. Après avoir pris les commandes des uns et des autres, Kurt glissa son stylo dans la poche avant de son bleu de travail tout en les dévisageant rapidement.

« Et pour la boisson… »

Il n’eut même pas le temps de finir sa phrase que le mot « bière » s’éleva à l'unisson dans le garage, ce qui fit rouler les yeux à Kurt. Ils pouvaient réellement être désespérants.

« Évidemment. Pourquoi je demande ? Maugréa t-il en s’éloignant vers son bureau. »

Le Garage Hummel avait pour tradition de commandé au même endroit depuis maintenant des années, et le jeune homme savait que les gars lui en voudraient si jamais il leur ramènerait autre chose que du « Rock'n'Diner »... même si le restaurant se trouvait en plein centre ville. Il enleva son uniforme sale de cambouis pour révéler un jean slim noir et un simple t-shirt blanc. Son regard croisa alors son reflet dans le petit miroir de son casier et il demeura un instant interdit. Parfois ça l’impressionnait de voir le changement entre l’adolescent qu’il avait été et l’homme qu’il était devenu.

Il passa une main dans ses cheveux, dont il prenait toujours le plus grand soin, s’assurant de leur tenu et réfrénant l’envie d’y asperger une autre couche de laque. S’il avait fait une certaine impasse sur ses vêtements, il avait été hors de question d’en faire de même avec sa tignasse. Sa période dépressive l’avait réellement détruit, et le tube à moitié vide d’antidépresseur qu’il gardait dans son casier était toujours là pour le lui rappeler. Il déglutit finalement, claqua avec force la porte en métal puis se détourna pour enfiler son manteau qui trainait sur le dossier de son fauteuil.

Ce n’était pas le moment d’avoir des pensées négatives. Pas aujourd’hui. Pas quand il avait un rendez vous avec un client adorable aux boucles rebelles. Le sourire qui naquit sur ses lèvres mourut presque instantanément… Wow, wow, wow ! De quoi ? Un rendez-vous ? En était-ce un ? Andrew l’avait juste invité à écouter son album de la comédie musicale Wicked. Rien de plus. L’espace d’un instant, une boule s’était formée au creux de son estomac. Et puis, il ne faisait pas dans les rendez-vous… Il savait qu’il ne pourrait pas gérer une relation, faire entrée une seconde personne dans sa vie actuellement. Il était à peine capable de prendre soin de lui, merde !

Perdu dans ses réflexions, il roula mécaniquement jusqu’au centre ville, au Rock'n'Diner. L’ambiance ici était chaleureuse et réconfortante, la vieille musique des années 50 retentissait des haut-parleurs, les habitués étaient accoudés au comptoir tandis que d’autres étaient disséminés à travers la pièce. Son père adorait venir ici. L’odeur du milk-shake à la fraise lui frappa le visage, ce qui lui fit sourire. Nostalgique.

Kurt s’installa sur un tabouret et tendit la liste de commande à la serveuse qui le remercia d’un sourire. Il n’était pas inconnu ici –ou du moins le nom du garage ne semblait pas être inconnu.

« Ce sera prêt dans vingt minutes
, déclara la serveuse en faisant glisser vers lui une tasse de café.
- Merci. »

Vingt minutes. Okay, il attendrait… en même temps avait-il le choix ? Il replongea dans ses pensées, se demandant si finalement il n’allait pas annuler sa rencontre avec Andrew. Il allait passer son après midi au garage, les mains dans la graisse, il serait fatigué et… et… Non, il serait juste pathétique. Autant éviter le massacre.

En plus il n’avait rien de potable à se mettre. Même s’il n’y avait aucune raison pour lui de se mettre sur son 31, pas vrai ? Kurt grimaça et secoua la tête, dissimulant son visage entre ses mains.

« Qu’on m’achève, grinça t-il, désespérément. »

Après quelques minutes, la serveuse revint avec sa commande et Kurt se retrouva avec une cinq paquets dans chaque mains. Il la remercia et se dirigea vers la porte qui s’ouvrait juste à ce moment là… manquant de l’assommer pour la peine.

« Outch… Je…»

Pitié, dites lui qu’il n’allait pas avoir un œil au beurre noir ! Légèrement agacé maintenant il releva la tête et se figea brusquement. Il connaissait cette silhouette et ce regard ombrageux à la lueur espiègle qui le dévisageait.

« Oh… »

Pourrait-il avoir l’air plus ridicule ? Il se reprit néanmoins, et un grand sourire se dessina sur son visage. Un vrai sourire, celui qu’il montrait si peu à présent. Lynn Sawyer… un flot de souvenir lui revinrent en mémoire. Les rires et les confessions partagés en réparant deux moteurs.

« Oh ! S’exclama t-il en voulant la prendre dans ses bras avant de se rappeler de ses sacs. Mince, désolé… Lynn ! Mais qu’est ce que tu fais ici ? »

Voilà une surprise qui illuminait sa journée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 03. Friendship to last   Jeu 30 Jan - 0:20

(Mille fois désolée du délais)

“Heeey. Besoin d'aide peut être ?”. Lynn sourit tandis qu'elle attrapa la moitié des sacs de Kurt pour qu'il puisse y voir un peu plus clair. Elle l'aurait bien pris dans ses bras mais s'ils voulaient éviter une catastrophe, ça serait pour plus tard. “Surprise !" Dit-elle voulant lever les mains, mais maintenant qu'elle avait récupéré ds paquets, elle non plus ne pouvait plus les bouger. “Les gars du garage m'ont dit que je te trouverais ici !” Elle fit quelques pas en marche arrière pour qu'ils dégagent la porte du restaurant. Elle était contente de voir que sa surprise avait eu l'air de faire plaisir à son ancien patron et ami. Elle l'avait eu régulièrement au téléphone depuis qu'elle était partie à New York, et elle devait avouer qu'aller au garage pour travailler avec lui lui avait manqué. Et pourtant garagiste n'était pas son travail de prédilection. Si on lui avait dit qu'un jour elle saurait changer un moteur, elle aurait bien rigolé. Et pourtant, la vie avait fait qu'elle avait du s'y contraindre. Question de survie comme on dit. Elle ne regrettait rien car durant ces six années passées aux côtés de Kurt, Finn et le reste de l'équipe, elle avait trouvé de vrais amis. Elle avait eu du mal au début à s'ouvrir à Kurt - elle ne le connaissait que de vue au lycée - mais au fil du temps, elle avait eu besoin de parler à des gens, elle qui avait perdu Ecaterina pendant un certain temps. Elle s'était même si bien rapprochée de Kurt qu'il était le seul à qui elle avait parlé de Jim. Et c'était dire qu'elle avait eu du mal à cracher le morceau. Elle ne l'avait même pas dit à sa cousine quand elle était venue à New York la voir pour son anniversaire la semaine d'avant.

“Je suis arrivée de New York hier soir, je voulais te faire la surprise ! J'ai eu un mois de vacances après mes partiels donc je me suis dit que j'allais revenir par ici.”. Elle commença à avancer pour prendre la direction du garage. “Et je vois que maintenant que je suis partie c'est toi qui te colle à aller chercher le déjeuner. Tu vois qu'une personne c'est juste hein ?” Elle le poussa légèrement avec le coude, toujours le sourire au visage. Elle balada son regard sur les immeubles de la ville devant lesquels ils passaient. Oui, l'air de Lima lui avait énormément manqué. C'était totalement différent de la "big apple" comme on l'appelle. Les gens étaient moins pressés, les bâtiments beaucoup moins hauts, il y avait moins de voitures aussi. Avant d'arriver ici pour la première fois, la vie en dehors de NYC lui paraissait impensable, elle était persuadée qu'elle allait passer ses journées à lire au parc car sinon elle s'ennuierait. Et pourtant, elle n'avait pas eu beaucoup de temps pour lire. Les petites villes étaient tout aussi animées que les grandes. "Pas trop de boulot au garage ? T'as trouvé quelqu'un pour me remplacer ?" Son "préavis" de départ avait été plutôt court. Ne sachant que début Août qu'elle allait partir, elle n'avait pas pu prévenir avant et redoutait le moment de dire au revoir à tout le monde.

“Comment tu vas ? Raconte moi ce que j'ai raté depuis que je suis partie.” Lynn savait que Kurt avait traversé une période difficile et elle s'en voulait un peu de ne pas avoir été là ces derniers mois. Elle même en ayant eu une et Kurt l'ayant beaucoup aidée pour qu'elle s'en sorte, elle pensait avoir une dette ou quelque chose du genre envers lui. Elle n'aimait pas que les gens qu'elle aimait souffrent. Elle frissonna et tenta de remonter un peu son écharpe qui se faisait la malle sur son épaule. Lima était joli sous la neige mais mon dieu ce qu'il faisait froid. L'hiver était en retard cette année sur la côte Est et c'était à peine si Lynn avait pensé à prendre ses affaires chaudes. A vrai dire elle était tellement excitée à l'idée de revenir à Lima qu'elle en avait presque oublié de faire sa valise. Si Jim ne lui avait pas demandé quoi emporter dans la sienne, elle l'aurait surement fait. La période de Noël était la période préférée de la jeune brune. Elle adorait la neige, pour elle tout était magique avec la neige. Si elle avait été photographe, elle n'aurait cessé de prendre des photos. L'air de Noël à Lima était encore plus fort que celui qui trainait au Rockefeller Center. Les musiques qui ne cessaient d'être diffusées dans les rues plus on approchait du marché de Noël, ou encore le traineaux de loups blanc au parc (en réalité ce n'était que des chiens blanc normaux mais c'était comme ça qu'ils l'avaient appelés). Breef, Lynn était contente d'être rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Friendship to last   Lun 17 Fév - 19:55

No problemo... Dans le genre 1000 ans plus tard, je me pose là ! Désolée aussi pour le retard du coup ^^


Pour une surprise, ça en était une de surprise. Et une bien belle en plus de ça. Le sourire aux lèvres, Kurt avait l’impression que le gel et le froid qui soufflait dans les rues de Lima figera à jamais cette expression sur son visage. Mais peu importait, il était réellement heureux de revoir Lynn, elle lui avait terriblement manqué. Ils se tenaient régulièrement au courant des nouveautés de leur vie – ou du moins celle de Lynn, jamais rien n’arrivait d’exaltant dans celle du jeune homme.

« Tu as bien caché ton jeu, maline ! Déclara t-il en cognant gentiment son épaule contre la sienne. »

Il se sentait d’humeur joyeuse, et lui subtilisa quelques sacs en plastique tandis qu’ils marchaient vers sa voiture garée un peu plus loin.

« J’admets, tu avais raison, une seule personne n’est pas suffisante… mais en même temps, les gars sont de gros morfales, tu les connais. »

Ses mécaniciens pouvaient être impressionnants au premier regard, avec leurs tatouages, leurs airs d’ours mal léchés et leurs grandes gueules… pourtant il n’y avait pas plus adorable qu’eux. Ils étaient certes maladroits, mais ils compensaient largement avec leur humour (parfois très douteux, certes), et leur gentillesse. Et Lynn avait été la seule fille du garage, ils n’étaient donc pas surprenants que les gars soient au petit soin (tout était relatif bien entendu) avec elle.

« Non, répondit-il finalement alors qu’il entassait les sacs sur la banquette arrière. Tu n’as pas été remplacé… en même c’est difficile de trouver quelqu’un après toi. Tu sais que tu as toujours ton nom sur ta porte des vestiaires ? Frank a insisté pour qu’on le garde… C’est un grand sentimental notre Frank. »

Il éclata de rire alors qu’il s’engageait sur la route, direction le garage qui se trouvait qu’à quelques pâtées de maison. Son contremaître était le stéréotype même du motard à casquette de baseball, mais il s’était sincèrement attaché à Lynn quand elle avait été avec eux. Il disait qu’elle lui rappelait sa fille qu’il vivait à l’autre bout du pays, et qu’il n’avait plus revue depuis des années à présent.

« Jim est venu avec toi ? J’aurais l’occasion de le rencontré ? Finn me demande souvent de tes nouvelles, il va être content de savoir que tu es à Lima pour les fêtes. Tu devrais passer à la maison ce soir et… »

Ce soir ? N’avait-il pas de plan de prévu ce soir ? Il rougit bien malgré lui et tousseta pour reprendre une quelconque contenance.

« Où après demain soir ? Où quand tu veux, en fait. »

Il s’arrêta à un feu rouge et secoua la tête.

« Un mec mignon m’a invité à boire un verre chez lui ce soir, déclara t-il brusquement en se tournant vers Lynn afin de lui offrir un grand sourire. Enfin techniquement, il m’a plutôt proposé de passer manger une part de cheesecake. »

La jeune femme savait ce que Kurt pensait des relations amoureuses. Sa rupture avec Alex, qu’il croyait être l’amour de sa vie, l’avait achevé… même si c’était de sa faute. Le mécanicien ne croyait plus en grand, et il refusait toutes les approches plus ou moins sérieuses qu’on pouvait lui faire. La seule chose qu’il acceptait de ramener chez lui, était ces one night stand qui s’évanouissait et disparaissait dès le lendemain matin. Et cela lui avait toujours convenu. Il poussa un profond soupir.

« J’ai accepté. Je sais, ce n’est pas dans mes habitudes, je ne sais pas ce qui m’a prit. Mais… il était juste là, avec son sourire et ses grands yeux et ses boucles et… j’ai juste dis oui. »

Un instant de silence.

« Je devrais annuler à ton avis ? demanda t-il brusquement en pinçant les lèvres tandis qu’il se garait finalement devant le garage. Je ne sais même pas quoi me mettre… Je devrais définitivement annuler. »

Pourquoi devait-il toujours être aussi stressé ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 03. Friendship to last   Ven 21 Fév - 19:59


Lynn leva les sourcils d'un air fourbe, amusée. Elle n'aimait pas vraiment qu'on lui fasse des surprises - de peur que ça tourne plus à la catastrophe qu'autre chose, et puis si elle n'aimait pas la surprise, elle se sentirait très très mal pour celui ou celle qui lui aurait fait. C'était vrai quoi, ça lui ferait de la peine alors elle serait obligée de faire semblant. Après il était sur que toutes les surprises n'étaient pas mauvaises... Mais bon, elle préférait en faire qu'en recevoir. Elle réajusta les sacs qu'elle avait dans les mains et qui commençaient à glisser. “Ah bah voilaaa. A qui le dis-tu !”. Lynn n'avait pas de frère alors elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elle aurait pu s'attendre à la vie au garage entourée de tant d'hommes. Elle avait vécu quelques temps avec Ecaterina et Dorian mais Dorian avait toujours été plutôt discret - comme elle. Ca n'était donc pas vraiment comparable. Quand Finn lui avait proposé le poste, Lynn avait accepté parce qu'elle avait besoin d'argent mais ses débuts avaient été on ne peut plus catastrophiques. D'une part parce qu'elle n'y connaissait rien aux voitures et d'autres part parce qu'elle avait du apprendre à vivre comme les garçons qui bossaient autour d'elle. Il se trouvait que même s'ils faisaient trois fois sa taille, ils étaient tous adorables - du moins avec elle ahah. Elle n'avait pas vraiment la carrure d'une mécanicienne du haut de ses un mètres soixante et de ses cinquante kilos ! D'ailleurs nombreux avaient été les clients étonnés d'apprendre que c'était elle qui allait s'occuper de la voiture, et un certain nombre avait aussi douté des capacités de la brunette.

Elle posa les sacs à son tour sur la banquette. “Je savais bien qu'il m'aimait bien au fond !” Au moment où elle était entrée au garage, Frank avait été celui qui avait le plus douté de ce que Lynn saurait faire. Il n'hésitait pas à se moquer quand elle inversait deux boulons au mauvais endroit. Lynn en avait pris pour son grade en se taisant mais cet "acharnement" lui avait bien servi. Elle s'était surpassée pour ne plus faire de bêtises de débutantes et Frank s'était au fur et à mesure arrêté de faire des commentaires - bon il en faisait de temps en temps mais beaucoup moins. Elle l'aimait bien elle, elle était persuadée qu'il avait une histoire personnelle intéressante mais elle n'avait jamais osé demander. Elle se fit une note mentale pour remercier son ancien collègue quand ils retourneraient au garage. “Je crois que j'aurais jamais pensé entendre ça quand j'ai accepté le poste au début. Difficile de me remplacer au garage ?” Elle rigola légèrement. “Je crois que si je n'ai pas fait exploser de voitures c'est juste parce que Finn rattrapait mes erreurs en secret !”. Ah Finn... Lynn lui devait au moins la vie. Pour Lynn, chaque personne qui entrait dans sa vie était là pour une raison précise. Même si elle ne savait pas pourquoi au moment dit. Et elle avait deux personnes envers qui elle avait une dette qui la suivrait jusqu'à la tombe, c'était bien les deux anciens du Glee Club, Finn et Kurt. Elle avait eu de la chance de tomber sur eux. Elle monta dans la voiture sur le siège passager et attacha sa ceinture.

Lynn se mit à piquer un fard quand Kurt posa une question sur Jim. Elle lui en avait parlé par téléphone certes, mais à ce moment là elle pouvait se planquer la tête dans l'oreiller et personne ne voyait ses joues. Mais en parler de vive voix face à face était une autre affaire. Elle allait répondre quand son ami s'arrêta soudainement comme perturbé par une autre pensée. Elle tourna la tête vers lui et fut très surprise de son annonce. Ouf, elle avait eu chaud et pouvait donc changer de sujet ! “Quooooi!” Lynn sourit en coin en entendant la raison de l'invitation. “Hein hein, manger une part de cheesecake ? C'est une excuse comme une autre. Hein hein”. Elle hocha la tête en le regardant plein d'insinuations dans la voix. “Et bien raconte raconte ! Quand est-ce que tu l'as rencontré ? Je le connais ? Il est comment ?”. Lynn pencha légèrement la tête en continuant de regarder son ami qui s'était soudainement mis à stresser et même à paniquer. Elle le connaissait un peu depuis le temps et elle espérait toujours que lui aussi trouverait son prince charmant - oui, Lynn avait repris espoir en l'amour depuis qu'elle avait rencontré Jim. “Heeey. Mais non non, tu as bien fait d'accepter. On ne sait jamais ce qui peut se passer pas vrai ? Imagine que c'est THE ONE” dit-elle en ajoutant les guillemets de ses doigts. Elle fit une pause. “Bon peut être pas THE ONE parce que je sais pas si ça existe mais au moins UN des THE ONES. Au pire tu t'amuseras ce soir et... Voilà...”. C'était assez étrange avec Lynn parce qu'elle n'avait pas d'expérience en amour, Jim était son premier et ils n'avaient pas passé le stade des bisous encore. Et pourtant elle poussait les autres à faire ce qu'elle avait peur de faire. Elle ne voulait pas que les autres aient de regrets. Elle essayait d'en faire autant mais c'était dur. Elle se détacha mais resta dans la voiture en attendant que Kurt réagisse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. Friendship to last   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Friendship to last

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 3
-