Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. I thought i lost you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. I thought i lost you...   Dim 19 Jan - 20:43


Une journée bien longue prenait fin à Lima et Jillian avait bien envie de se détendre en ne faisant rien de très compliqué de sa soirée... Et justement, sur le chemin qui la menait à son véhicule elle se retrouva face à l'immense panneau publicitaire qui annoncée la diffusion d'un classique en version remasterisée. Elle se remémorait alors son adolescence bercée par plusieurs chansons de cette comédie musicale dont les paroles lui revenaient presque naturellement. Le seul soucis était qu'elle devait s'activer un peu si elle voulait être à l'heure devant le cinéma, la séance démarrait dans à peu près dix minutes et elle n'était pas vraiment à côté. Elle sortait donc ses clés de voiture au quart de tour et se dirigeait rapidement vers celle-ci avant de s'engouffrer dedans et de quitter rapidement le parking. Sur le chemin, telle une gamine qu'elle était encore dans sa tête, elle ne put s'empêcher de fredonner l'air de sa chanson favorite tout en grillant un feu rouge et quelques stop. Ce ne serait pas la première fois que la jeune-femme recevrai un amande pour ce genre d'erreur, son esprit était en effet souvent ailleurs et malgré sa prudence habituellement excessive, elle pouvait devenir un vrai danger publique au volant de son bolide. Heureusement la route jusqu'au cinéma n'était pas bien longue et elle fût vite sur les lieux.

Par chance, peu de personnes semblaient avoir saisie l'occasion de revoir ce film qui avait marqué la jeunesse de la jeune-femme et la queue qui menait à l'entrée n'était pas très longue. Mais peut-être que tout le monde était déjà installé, tout aussi impatients que Jill l'était. Lorsqu'elle leva les yeux vers l'enseigne, elle vit celle-ci ornée de lettres capitales qui une fois assemblées formée le mot FOOTLOOSE. C'est ensuite avec un sourire radieux, qu'elle s'engagea dans la file d'attente pour patienter jusqu'à ce que son tour n'arrive. « Bonjour, une place adulte pour Footloose et des pop corn s'il vous plait. » N'ayant pas encore beaucoup d'amis à Lima, Jillian se voyait souvent passer ses soirées seule comme ce soir, la seule chose qui différait c'est que ce soir elle serait seule tout en étant entourée de gens, n'est-ce pas ironique ?

Enfin dans la salle, elle finit par trouver une bonne place au centre de la salle. Celons elle, c'était la place idéal pour se plonger dans un film à moins qu'un rigolo ne vienne, à la dernière minute, se positionner pile dans son champ de vision... Dans ce cas, la jeune rousse qui n'avait pas pour habitude de se plaindre tentait de se dégoter une autre place quitte à se retrouver à l'autre bout de la salle. La plupart du temps, le dernier siège disponible se situait entre un jeune qui se bat tout le long du film avec son paquet de bonbon et un cinéphile qui, sous prétexte qu'il a vu tous les derniers chefs-d'oeuvre du septième art, se sent obligé de critiquer chaque détail du film à haute voix... Mais ce soir là, étant donné le peu de personnes présentes dans la salle, ce serait vraiment fait exprès si un grand gaillard venait se placer juste devant-elle.

Heureusement pour pétillante jeune-femme, elle ne semblait pas être la seule à avoir du retard puisque les lumières ne s'éteignirent que peu de temps après son entrée dans la salle. Elle eut donc le temps de se dévêtir de son gros manteau blanc avant de s'installer confortablement. D'un naturel très gourmande, elle ne mit pas non plus longtemps avant d'entamer son pot de pop corn alors que les publicités commençaient à défiler sur l'écran face à elle...


Dernière édition par Jillian S. Avery le Ven 28 Fév - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. I thought i lost you...   Dim 2 Fév - 19:05

Pourquoi diable avait-il accepté déjà ? Ah oui, ça faisait plaisir à sa petite-amie. Oui, Jordan l'amoureux transit, prêt à aller voir une vielle comédie musicale pour les beaux yeux de sa bien aimée. Tout ça était en effet très mignon. En réalité, il avait proposé à Peyton d'aller au cinéma et elle lui avait alors proposé d'aller voir la rediffusion de Footloose, il n'avait alors pas vraiment eu le cœur de lui dire non. La perspective d'une heure et demi de film à regarder des adolescents se trémousser au rythme de chansons qui se ressemblaient toutes n'amusait guère Jordan. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas les comédies musicales, lorsqu'il allait à New York, il n'était pas contre aller dans l'un des théâtres de Broadway, mais au cinéma, ce n'était pas pareil. Surtout dans la petite salle de cinéma de Lima, où vous pouviez sentir l'odeur infecte des aisselles du gars assit au premier rang.

« Je t'attends dans la salle. Je serais celui avec une boite géante de pop corn et de un sourire charmeur. A tout à l'heure. » Il appuya sur envoyer, puis il reposa son portable. Il était environs dix-neuf heures trente. Il lui restait trente minutes pour manger et se rendre au cinéma. Il décida donc d'attraper la petite boite en carton qui trônait au milieu du frigo. C'était un reste de ramen au poulet. Il plaça son repas dans le micro-onde afin de le réchauffer pendant il allait enfiler un tee-shirt propre à effigie du film « Le seigneur des anneaux » et récupérer sa veste. Il fila de nouveau vers la cuisine et il avala en quelques bouchées le reste de son plat chinois. Il ne lui restait à présent plus qu'une quinzaine de minutes pour se rendre au cinéma. Il couru dans tout les sens afin de se brosser les dents et de récupérer ses clés de voiture.

Il arriva au cinéma deux minutes avant que le film commence. Il demanda deux places pour le film ainsi qu'une boite de pop corn et deux paquets de réglisses. Il se faufila discrètement dans la salle et se plaça dans la rangée de gauche. Par chance, on l'informa que la séance commencerait avec cinq minutes de retard. Il posa son manteau sur le siège à côté de lui afin de réserver la place pour sa petite-amie. Il piqua quelques pop-corn qu'il avala sans faire de bruit. Il jeta un coup d’œil à l'homme assit à quelques sièges de lui, puis au reste de la salle. Il n'y avait pas grand monde en réalité, les vieux films n'attiraient pas grand monde a priori. Il se gratta la joue, observant les quelques personnes installées dans la salle. Une jeune femme passa subitement à côté de lui. Il la dévisagea, mais elle ne s'en rendit pas compte. Il pencha la tête sur le côté afin de mieux la voir. Elle s'installa dans un siège situé au centre de la pièce. C'était une jeune rousse, dont les traits lui rappelaient vaguement quelqu'un, mais qui ?

Ces longs cheveux roux, ces yeux clairs, ce visage, il y avait quelque chose de familier chez elle. Une conquête ? Il réfléchit un instant. Non, ce n'était pas ça. Il se posa au fond de son fauteuil, en pleine réflexion. Rousse, la peau clair, ces yeux.. ces yeux... Mon dieu non, ce n'était pas possible. L'hypothétique identité de cette femme lui revînt d'un coup : Jiji, sa cousine ! Il se redressa d'un bond afin de l'apercevoir de nouveau. C'était tout à fait possible, tout correspondait. Il fallait qu'il en ait le cœur net. Il se leva délicatement et posa son pot de pop-corn à sa place. Il jeta un regard au blond assit plus loin « Vous y touchez, je vous fais la peau. » il le toisa quelques secondes, puis il se dirigea vers l'allée. Sans qu'il s'y attende, les lumières s'éteignirent et il trébucha sur le pied d'un fauteuil. « M*rde ! » grommela t-il. Il secoua légèrement son pied pour faire circuler le sang, puis il se laissa guider par la lumière créait pas l'écran et les pubs – plus débiles les unes que les autres soit dit en passant. Il se faufila à travers le rangs qui précédait celui de la demoiselle, et il rampa jusqu'à arriver à son siège sans se faire remarquer. Il posa ses mains sur le siège qui se trouvait juxtaposé et s'y accouda, son visage se trouvant alors à côté de celui de la rousse. « Mon dieu oui... » souffla t-il « Jiji ? Jillian c'est bien toi ? Je ne peux pas le croire... ». Si ce n'était pas elle, il s'était totalement ridiculisé et il risquait de se prendre un coup de sac à main, alors il priait pour que se soit réellement sa petite cousine, Jillian.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. I thought i lost you...   Ven 28 Fév - 22:00



Et non, il n'y avait sûrement pas assez de ces satanées publicités à la télévision, il avait fallu qu'on en mette aussi dans les cinémas. Si même elle avait réussi à être à l'heure ce soir là et que le cinéma avait effectivement du retard par rapport à ce qui était écrit sur le programme, pourquoi s'entêtaient ils à nous infliger toutes ces publicités... Se contentant de regarder l'écran, une main sur l'accoudoir et l'autre dans son pot de pop-corn, la jeune femme restait immobile et attendait patiemment comme à son habitude. Elle ne râlait même pas lorsqu'une injure se fît entendre dans toute la salle de la part d'un homme sûrement en retard, il avait dû trébucher en se cherchant une place... C'était à des gens de ce genre que l'on devait toutes ces publicités au début des films. Enfin, Jillian était d'une nature trop aimable et gentille pour dire quelque chose lorsqu'elle entendit les pas se rapprocher d'elle, elle espérait seulement qu'il ne s'assit pas trop près. Et si cette personne était un tueur en série qui aimait faire de nouvelles victimes dans les petits cinémas, où il n'y à pas tellement de surveillance. La jeune-femme commençait alors à se jouer tous les scénarios possibles et inimaginables à mesure qu'elle entendait les pas s'approcher. Elle ne pouvait pas s'en empêcher, à chaque situation elle trouvait le moyen d'imaginer un meurtre, une séance de torture ou pire... Pourtant naïve et non habituée à regarder des films d'horreur, elle aurait sûrement fait une parfaite scénariste pour l'un d'entre eux.

De plus en plus gagnée par la peur, la jeune rousse enfournait de plus en plus de sucreries dans sa bouche, bien trop pour être capable de la mâcher correctement jusqu'au moment où elle n'entendit plus de pas dans l'allée. Soulagée, elle s'enfonça dans son siège en attendant, toujours aussi patiente, le début de son film. C'est alors qu'elle sentit une présence à ses côtés, quelqu'un venait de prendre la place située à sa droite... Le visage de l'inconnu était alors à quelques centimètres de celui de Jillian, si près qu'elle finit par se demander si elle n'allait pas bientôt recevoir un baisé de son voisin. « Que les gens peuvent être mal élevés ! » se dit elle. C'est vrai, pourquoi les gens viennent toujours se coller à nous lorsqu'il y a plein d'autres places autour... C'est alors qu'elle entendit l'homme grommeler quelque chose l'air surpris. Celui-ci cria alors un nom qu'elle n'avait pas entendu depuis longtemps, « Jiji », étant le surnom qu'on lui avait donné dans sa famille. De plus, la suite de sa phrase lui fit comprendre qu'il ne s'agissait pas d'une coïncidence. Mais qui pouvait bien être cet inconnu qui savait des choses que seul un proche pouvait savoir...

La jeune documentaliste se tourna alors, non sans crainte, vers sa droite. Sa surprise fut immense lorsqu'elle reconnu l'homme qui lui faisait maintenant face. Ayant d'abord un mouvement de recul pour être sûre qu'il ne s'agissait pas d'une erreur, on put voir un énorme sourire se dessiner sur ses lèvres quand le nom de son cousin préféré se révéla à elle. « Jordan ?! » Jill n'en revenait pas, elle ne savait même pas si elle devait croire au fait que l'homme avec qui elle essayait de renouer depuis si longtemps se tienne près d'elle. Ses traits n'avaient pas changé, bien qu'un peu vieillis. Il était d'ailleurs devenu encore plus agréable à regarder avec l'âge -ne vous méprenez pas, la jeune-femme restait tout à fait objective face aux charmes de Jordan-. Elle attendit que celui-ci lui face un signe montrant qu'elle ne se trompait pas pour lui sauter dans les bras, il ne fallut pas longtemps pour que des larmes de joie ne dévalent ses joues. « Jordinou ! Mais qu'est-ce que tu fais ici ? » Elle savait bien que ce surnom qu'elle lui avait donné des années auparavant n'était pas son préféré mais peu importe, les émotions avaient prit me dessus. Elle se demandait encore ce qui avait bien pu se passer durant tout ce temps, tout ce temps qu'elle avait passé à le chercher, il avait fallu qu'elle revienne ici pour enfin le retrouver.

Elle voulut lui poser plein d'autres questions mais elle entendit déjà le générique du film commencer. Finalement, le plus grand événement de sa soirée ne serait pas de revoir un film dont elle connaissait les répliques sur le bout des doigts, elle se doutait d'ailleurs qu'elle et son cousin ne tarderai pas à quitter la salle pour se raconter tout ce qu'ils avaient manqués de la vie de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. I thought i lost you...   Ven 27 Juin - 22:21

La tête coincée entre le mince espace qui se trouvait entre les deux sièges qui se trouvaient devant lui, Jordan regarda celle dont il était sûr qu'il s'agissait de sa cousine. Lorsqu'elle dit son nom, cela ne faisait plus de doute. Un large sourire étira ses lèvres. Il entreprit donc de passer par-dessus le siège – chose qui fût plus compliquée qu'il ne l'aurait pensé au départ. Il finit par enfin se trouver à côté de sa cousine. Il souffla après tant d'effort, avant d'afficher de nouveau un sourire ravis. « Mon dieu, Jiji, ça fait tellement longtemps ! ». Il fût plus ou moins surpris lorsque cette dernière lui sauta au cou. Il referma ses bras autours d'elle et la secoua de droite à gauche en rigola. Ils finirent par s'écarter l'un de l'autre. Il remarqua alors qu'elle pleurait. « Bah alors, qu'est-ce que c'est que ça, je croyais que tu étais une dure à cuire ! » lança t-il avant d'essuyer les larmes qui roulaient sur ses joues. Les effusions de joies étaient telles qu'ils en avaient presque oublié où ils se trouvaient. Comme au bon vieux temps, elle l'affubla d'un de ses surnoms qu'il détestait, avant de lui demander ce qu'il faisait là. « Oh bah je suis venu pour chasser le mammouth comme tu t'en doutes. Et toi ? » demanda t-il ironiquement.

Un homme derrière eux les somma de se taire par un « Chuuut ! » d'une violence sans précédent. Jordan haussa un sourcil avant de lui faire face. « Pardon Monsieur, je vous dérange alors que vous rincez l’œil devant les pubs de lingerie ? Il y a des endroits pour ça Monsieur, ça s'appelle un club de strip tease ! » l'homme sembla faussement choqué et préféra détourner le regard. Le photographe leva les yeux au avant de reposer son regard sur sa cousine. « Depuis quand tu es de retour à Lima ? Tu aurais dû me le dire ! ». lança t-il. La salle redevînt noire lorsque les pubs touchèrent à leur fin. Il ne voyait plus la rousse. « Merde... Attend. » il sortit son portable de sa poche – bien qu'il n'en avait pas le droit – et alluma son écran afin d'avoir un peu de lumière. Il afficha un air satisfait. « Tu permets deux secondes, je vais chercher mes affaires. Si je laisse mon pop corn là-bas, le gars à côté de moi va sûrement me les manger. ».

Jordan se leva du plus discrètement qu'il le pouvait – autant dire que ce n'était pas un succès. Il se faufila de nouveau entre les sièges jusqu'à atteindre sa place. Il aveugla à l'aide de son portable l'homme à qui il avait confié ses affaires et le regarda d'un air menaçant – dans son esprit c'était menaçant du moins. Il attrapa sa veste et son pot de pop-corn avant de refaire le chemin inverse jusqu'à Jillian. Il s'affala dans le siège alors que le générique commençait. « On avait pas déjà regardé ce film ensemble ? J'ai une impression de déjà-vu. » il se tourna vers la rouquine. « Sisi, je m'en souviens, tu m'avais forcé à le regardé avec toi ! » il la regarda d'un air faussement accusateur. Son portable vibra dans sa poche, et la curiosité l'emporta. « Je suis désolée, je ne vais pas pouvoir venir, j'ai un empêchement de dernière minute. Vraiment désolée, bisous. ». Voilà qu'il se retrouvait seul à son rencard. Enfin, le destin lui avait mis sa cousine sur le chemin, alors la soirée n'était pas totalement perdue. Il avala une poignée de pop-corn comme si il n'avait pas mangé depuis deux semaines, tout en regardant les pieds danser et sauter à l'écran. Finalement, ce film lui revenait petit à petit à l'esprit, et c'était bel et bien sa cousine Jillian qui l'avait forcé à le regarder, et il se souvient même qu'ils avaient refait toutes les chorégraphies – oui, toutes – une fois que le films avait été terminé. Autant dire que ce n'était pas la joie car, déjà petit, Jordan était un piètre danseur. Et quinze ans plus tard, ils étaient là à regarder le même film, tous les deux, alors qu'ils venaient tout juste de se retrouver. Mais il était bien sûr hors de question que Jordan refasse les chorégraphies comme il avait été obligé de le faire il avait quinze ans de cela !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. I thought i lost you...   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. I thought i lost you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 3
-