Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. There's something appealing in there

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby Caldwell
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
06. There's something appealing in there Empty
MessageSujet: 06. There's something appealing in there   06. There's something appealing in there EmptyMer 20 Aoû - 12:50

Les voix plus ou moins justes qui auraient probablement pu repousser les limites du mur du son avaient beau captiver les oreilles aguerries ou tirer des grimaces aux clients, arrachant parfois par des rires et des exclamations encourageant les interprètes à donner toujours plus de leur personne sur la petite scène aménagée en plexiglas lumineux, rien de tout cela n’avait le pouvoir de ramener Ruby sur la terre ferme. La jeune femme n’avait de cesse de se replonger dans la partie inaltérable de ses souvenirs, la transportant sur une estrade bien plus imposante, dans une salle ô combien plus spacieuse que ce lieu étriqué. Derrière ses paupières closes, les tables et chaises polymérisées étaient remplacées par des fauteuils moelleux couleur grenat faisant face à de lourds rideaux de la même teinte derrière lesquels se cachaient ses camarades et amis vêtus de smokings élégants ou de robes chics. Après un décompte que tous avaient attendu en frémissant d’impatience, la scène leur avait appartenu. La musique qui parvenait actuellement aux oreilles de la blonde ne provenait plus des enceintes dissimulées aux quatre coins du bar qui offraient une acoustique moisie, mais de son imagination capable de reproduire les sons à l’identique de ce fameux soir de compétition, clairs, nets, puissants. Là, dans sa tête, les mélodies s’enchaînaient, les chorégraphies éblouissaient, les performances vocales impressionnaient les spectateurs ravis. Sur des tableaux à en faire pâlir Justin Timberlake en personne, l’homme auquel les Awesome Voices avaient rendu hommage en reprenant d’abord tous ensemble son titre Mirror puis en enchaînant sur Suit & Tie interprétée par Peter et Ryder, sa chorale avait irradié le public. Mais ce qui avait marqué par-dessus tout sa sensibilité, c’était la performance qu’elle avait vécue avec Wyatt comme s’il avait s’agit de leur dernière. Cet instant riche en émotion avivait encore aujourd’hui une étincelle de nostalgie qu’elle devina trop ardente pour qu’elle parvienne un jour à l’éteindre. S’en approcher risquerait de la brûler.

Repérant qu’un serveur se dirigeait vers elle, la jeune femme lança prestement. « Un mojito, je vous remercie. » Les coudes appuyés sur le comptoir de manière à ce que son menton repose sans difficulté sur ses doigts entremêlés qui opéraient comme un filet aux mailles solides, Ruby tapait nerveusement du pied au rythme non pas des notes massacrées par la quadragénaire qui se mouvait sur la scène comme s’il s’agissait d’une séance de Zumba, mais à celui des harmonies qu’elle tentait de recréer aussi distinctement que possible dans son esprit. Coulant à regard à sa gauche, elle tenta de découper l’obscurité pour deviner si Megan était prise de la même ferveur. Elle n’avait plus peur de le dire, cette femme était l’une de celles qu’elle admirait certainement le plus en ce monde. Son mentor, sa coach, sa directrice et… pouvait-elle employer le terme « amie »? Megan était l’initiatrice de ce rendez-vous visant à célébrer ensemble leur victoire aux Sectionals. L’ex star étant peu coutumière de ce genre de sortie en compagnie de ses choristes, Ruby avait reçu cette invitation avec surprise et entrain. La jeune femme ne pouvait que saluer la marche que sa meneuse entamait vers une entente qui n’excluait plus les trois quarts de ses élèves.
La blondinette n’y tenant plus, elle se détacha du bar et roula sur son haut tabouret pour mieux distinguer la silhouette fluette de Megan. « Justin serait tellement fier de toi. »  Sans se demander une seule seconde si cette remarque réanimerait en sa coach le même sentiment qu’elle-même ressentait en pensant à un Wyatt perdu pour toujours, Ruby ouvrit une bouche admirative en imaginant Meg dans les bras d’un chanteur qu’elle adulait encore comme la gamine qu’elle était lorsqu’il avait fait ses premiers pas à la télévision. Agitant fiévreusement ses mains devant elle, les lèvres pincées pour contenir un cri victorieux, elle lâcha prise et laissa sa frénésie l’emporter. « J’espère que tu lui as envoyé des vidéos. Celle des Sectionals bien sûr. »  Pause suggestive. « Avec ça, on le verra ramener son beau fessier à Lima pour nous accompagner au concours final! »  Ruby secoua lentement la tête en fixant le plafond, rêveuse, tout en se balançant sur la chaise coulissante. Le sponsor idéal. Après une seconde de flottement, la jeune femme prit enfin conscience de ce qu’elle venait de dire - et à qui elle venait de le dire, et ses joues s’embrasèrent. Elle détourna le regard vers le barman chargé de leurs boissons et articula du bout des lèvres. « Oublie tout ce que j’ai dit. »

La sympathie que Megan lui exprimait lui faisait parfois oublier son personnage. Ne comprenant pas comment le démon des Awesome Voices pouvait accorder sa clémence à une femme aussi insignifiante qu’elle, Ruby avait pris l’habitude de prouver à sa coach l’étendue de ses capacités afin de ne pas la décevoir. Elle se procurait autant de plaisir à l’impressionner qu’à exercer sa passion. Megan ne l’effrayait pas, elle lui inspirait une force et une féminité féline qu’elle ne détiendrait jamais. Finalement, si la directrice de sa chorale avait poursuivi sa carrière dans le showbiz, la blondinette ne serait certainement pas devenue sa plus grande fan. Pour avoir déjà visionné quelques émissions où l’ex Fairy Dust avait gracieusement offert sa présence, Ruby pouvait affirmer sans aucun scrupule que la femme qui occupait le petit écran était une garce pathétique, dotée d’un don pour ne parler que d’elle. Celle qu’elle connaissait, au contraire, se révélait capable d’empathie et, quoique peu pédagogue et egocentrique, manifestait un réel désir de partager ses compétences à ses choristes. La blondinette attrapa son cocktail mentholé et le leva à hauteur de ses yeux, un sourire définitivement gravé sur son joli minois. « À notre victoire qui ne sera pas la dernière. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Morgan
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. There's something appealing in there Empty
MessageSujet: Re: 06. There's something appealing in there   06. There's something appealing in there EmptyMer 20 Aoû - 22:03

« Il paraît que Megan Morgan est ici ce soir, c'est dingue ! » Un gloussement franchement désagréable se fit entendre dans la pièce à l'acoustique quasi parfaite, se réverbérant sur les murs enduits de couleurs rayonnantes sous la clarté artificielle des néons. Megan se raidit, renvoyant un regard ferme au reflet de la bimbo qui se trouvait sur sa droite. Venue pour se repoudrer le nez entre deux cocktails corsés, elle aspirait à un peu de calme dans les toilettes féminines du bar karaoké. Sauf qu'il avait fallu que le ciel en décide autrement en larguant sur son passage l'une de ces immondes groupies qui, à coup sûr, la supplierait de prendre un selfie devant les cabinets ; classe. C'était ce qu'on appelait la rançon de la gloire, et comme le détergent qui masquait à peine l'odeur de vomissure laissée par des clients à l'estomac fragile, il y avait des fois où la reconnaissance empestait sévèrement. Si à Los Angeles, se faire accoster avec un petit coup dans le nez lui permettait d'asseoir sa notoriété, il en était autrement à Lima où les ploucs se croyaient tout permis quand ils se trouvaient en présence d'une personnalité indiscutablement reconnue comme elle, Megan Morgan. Ce soir, l'ex-Fairy Dust était venue dans le seul endroit de la ville méritant qu'on le qualifie de branché pour profiter d'un moment en charmante compagnie. Il n'y avait aucun homme soumis à son bras néanmoins, il y avait Ruby et, ma foi, ça lui suffisait pour une fois. Car c'était grâce à sa choriste préférée que les Awesome Voices avaient réussi à atteindre l'apogée, et voilà qu'ils étaient désormais en lice pour concourir lors des Nationals !
Arrangeant son rouge à lèvres avec la pulpe de son auriculaire, Meg ne prêta guère plus d'attention à la jeune femme qui vérifiait son maquillage à travers l'objectif de son smartphone. La danseuse écarquilla ses yeux bicolores rivés sur son propre reflet, s'affolant dans l'intimité de ses pensées du niveau cérébrale de sa voisine de lavabo. Comptant ainsi sur l'aura de stupidité qui se dégageait de sa carcasse saucissonnée dans une robe trois fois trop petite pour elle, elle conjura le Dieu de la gloire pour que miss Piggy ne fasse pas le rapprochement entre la rumeur qui courait dans les étroites allées du bar et la brune incendiaire qui lui tenait compagnie dans les commodités. Qui l'eut cru ? La célèbre MM tentait d'échapper à son destin d'étoile filante pour aller tranquillement rejoindre son - presque - rencard.

Le matin même, Megan avait contacté Ruby pour passer un moment avec elle, désireuse de la remercier de tous les efforts qu'elle avait accomplis depuis que la starlette avait repris le flambeau. À son arrivée aux commandes, Megan avait senti qu'il serait difficile de trouver grâces auprès de certains des anciens membres et bien évidemment, elle ne s'était pas trompée. Pas moins de trois membres avaient décidé de quitter les rangs des violets suite à la disparition tragique de Priscilla folle du désert. Mais Ruby, elle, était restée, la soutenant ainsi dans sa ligne de conduite - comme si elle avait réellement eu le choix. Enfin. Le talent de la blonde n'en finissait plus de l'étonner. Meg s'était à de nombreuses reprises reposée sur les valeurs artistiques inépuisables de sa chanteuse vedette pour porter au plus haut sa chorale qui avait atteint un niveau impressionnant depuis le concours de chars du mois de décembre, elle-même le reconnaissait sans difficulté. Elle n'en démordait pas : si Ruby avait choisi de partir elle aussi, les Awesome Voices n'en seraient pas là où ils étaient aujourd'hui. C'est dans l'optique de changer sa façon de se comporter avec ses recrues qu'elle avait donc proposé au bijou de son glee-club de la retrouver au bar karaoké.
Il y avait quelque chose d'indéniablement mignon dans la façon que Ruby avait de s'adresser à sa directrice, si bien que cette dernière avait parfois l'impression d'être une enseignante avisant ses conseils à une élève avide de savoir. Les étoiles qu'elle voyait briller dans ses grands yeux bruns lorsqu'elle se mettait à parler des quelques célébrités qu'elle avait intimement côtoyées lui donnaient le sentiment inestimable d'être quelqu'un de bien, quelqu'un de plus respectable qu'une vedette portée en icône pour mieux être descendue en flèches par des journalistes peu scrupuleux ; dans le fond, c'était tout ce que Meg avait toujours souhaité : qu'on la prenne au sérieux, et il n'y avait pas à dire, Ruby faisait partie de ceux qui ne dénigreraient jamais son oeuvre. La jeune femme voulait lui rendre la pareille en lui faisait comprendre la valeur toute particulière qu'elle avait à ses yeux, et c'est en constatant que la grande perche à ses côtés ne lui accordait plus le moindre regard que la jolie fée empoigna sa pochette griffée pour retrouver l'ambiance chaleureuse du bar karaoké, là où quelques insouciants massacraient le dernier tube d'Ariana Grande.

« Ma chérie, laisse Justin là où il est ! À cette heure-ci, il doit sûrement être en train de faire des mots-croisés avec Jessica Bouche de Mérou Biel assise sur ses genoux. Il ne sait pas ce qu'il rate ! » Megan leva le verre qu'elle venait de commander au-dessus de sa tête avant de se rapprocher de sa locutrice pour lui murmurer tout doucement à l'oreille, s'asseyant sur son haut tabouret « Ou au contraire, il le sait très bien. » Un clin d'oeil coquin plus tard, elle se redressa en se mettant à rire, puis brusquement, elle s'interrompit. Posant son cocktail aux nuances mauves sur le bar, elle ouvrit le rabat de sa pochette brillant de mille feux pour en sortir un écrin de velours lilas de la taille d'un plumier qu'elle tendit à Ruby qui portait un toast en l'honneur de leur victoire. Haussant les épaules avec un sourire mi-mutin mi-farouche, elle lui céda le cadeau qu'elle lui offrait en lui indiquant d'une voix d'experte « Ce n'est pas grand-chose. Je me suis dit que tu méritais un présent à la hauteur de ton talent : c'est un bracelet, une pièce unique. » Le choix du cadeau que Megan tenait à offrir à Ruby n'avait pas nécessité des heures de réflexions. Megan sachant exactement ce qu'il fallait à sa protégée, elle avait contacté son joaillier préféré pour donner vie au bijou qu'elle avait en tête ; la ligne serait fine et délicate, à l'image de la fragilité singulière de la jeune femme ; l'or serait de mise, pour faire ressortir le teint hâlé de sa peau, et bien sûr, des éclats de rubis y seraient ajoutés pour être en accord avec son prénom, le tout surmonté d'une toute petite étoile ; et là, l'explication n'était pas utile.

Un sourire attendri fendit le visage de Megan qui laissa Ruby regarder le bijou. D'un geste curieusement maternel, elle balaya l'épaule de la jeune femme de ses longs cheveux blonds dont elle frôla l'ondulation du bout de ses doigts en les plaçant dans son dos, et elle resta silencieuse, la couvant d'un regard protecteur et laissant la musique derrière elles parler à leur place. Après un moment, Megan s'empara de la parure pour doucement en retirer la gourmette, et prenant la main de Ruby, elle la lui passa au poignet. Elle plaça convenablement le fermoir pour qu'il ne se voie pas, rectifia la pose de la petite étoile sur sa jointure, et dans un sourire plus ouvert, elle lui glissa d'une voix veloutée :
« Tu pourras rassurer Ryder en lui disant qu'il ne vient pas d'un admirateur secret, mais de ta plus grande fan avérée. S'il a un quelconque problème avec moi, je serais ravie d'utiliser mes meilleures armes contre lui. » Armes qui, soit dit en passant, débordaient généreusement de son bustier pailletés à l'heure actuelle. Megan sourit davantage, espiègle, puis ajouta dans la foulée « Je plaisante, Ruby. » Ou pas. Un dernier regard en biais, et Meg se retourna sur son tabouret pour reprendre son verre dans ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

06. There's something appealing in there

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 6
-