Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. [McCarthy's] Bring it on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. [McCarthy's] Bring it on Empty
MessageSujet: 06. [McCarthy's] Bring it on   06. [McCarthy's] Bring it on EmptyJeu 11 Sep - 0:23

"Mamaaaaaaaaaan, il est où mon sac de couchage ?!" Patiente comme elle était, Andie avait à peine ouvert sa penderie que déjà elle s'était résolue à confier la tâche à sa mère. Quelques vêtements jonchaient le sol de sa chambre, elle avait remué quelques tiroirs - personne ne s'attendait à ce que la texane soit rationnelle dans ses débordements - puis avait vite fait de démissionner en s'écroulant sur son lit. Andie n'était pas tellement amie avec Candace, mais la présence de Kara avait suffit à écarter l'appréhension qu'elle nourrissait naturellement depuis que Regina l'avait invitée à une fête fantôme dans une grange désaffectée. Heureusement, grâce à l'hospitalité d'Harper, ses parents n'y avaient vu que du feu et continuaient de la considérer comme la jeune fille responsable qu'elle n'était pas. Jusqu'à aujourd'hui, Gary et Debbie Lloyd s'étaient assez inquiétés pour leur fille pour qu'elle n'ait jamais à se préoccuper elle-même de la dure réalité de la vie. Surtout sa mère. Sous ses airs incivilisés, Andie était un petit poussin que sa mère ne cessait de couver. Elle le faisait juste assez subtilement pour que sa fille ne s'en rende pas compte, mais preuve était qu'elle était totalement dépendante de ses parents, même dans les tâches les plus sommaires. Se préparer le petit-déjeuner, ne pas oublier l'argent du déjeuner, fermer les placards après une vaine tentative de s'y retrouver, Andie n'avait à se préoccuper de rien. Son père désapprouvait parfois, puis comme toujours il cédait lorsque son regard croisait inévitablement celui de sa fille. Autrement jamais il n'aurait accepté de la laisser conduire sa voiture, même sous sa surveillance très rapprochée. Andie était d'autant plus décontractée ce soir-là qu'elle n'avait eu qu'à se faufiler dans son pyjama pour se rendre chez son amie. C'était franchement une aubaine, parce qu'elle détestait toujours devoir se pouponner - ou du moins faire semblant - avant de se rendre à un rendez-vous. Elle s'était fait violence pour l'ouverture du studio de danse, avait habilement esquivé le bal du lycée, et gardait avec amertume le souvenir de ce jour où elle avait failli y prendre goût et qu'elle s'était retrouvée à errer désœuvrée dans les rues de Lima, sous une pluie battante.

Fébrile comme à son habitude, Andie s'occupait à rouler de gauche à droite sur son lit en attendant désespérément un signe de vie de sa mère. Cette impression de voir les couleurs de sa chambre se mélanger sous l'effet de la vitesse lui rappelait drôlement ses exploits de rodéo, et elle se promit de retourner au Rosalita's Roadhouse un jour, en compagnie d'Harper et Kara... et peut-être Candace, si la soirée se déroulait sans déconvenue. De toute façon sa mère lui avait à peine indiqué que toutes ses affaires attendaient patiemment à l'entrée qu'elle avait déjà tout oublié de ses résolutions métaphysiques. Sans un coup d'oeil dans le miroir, elle dévala les escaliers et s'empressa de rejoindre son père, qui l'attendait nerveusement sur le siège passager de la voiture. Sans consigne aucune, elle boucla sa ceinture, ajusta son siège et le rétro et démarra le moteur avec un petit cri d'excitation. La soirée était encore claire et la chaleur plutôt fraiche pour quiconque avait expérimenté des étés au Texas. Pas frileuse, Andie était vêtue d'un micro short et d'un débardeur sans aucune fantaisie, juste assez long pour faire croire qu'elle ne portait rien en dessous. Des parents normaux se seraient peut-être offusqués de voir leur fille de 18 ans se balader les fesses presque à l'air, mais c'était monnaie courante dans leur ville d'origine. Et de toute façon, lorsqu'on la réprimandait - généralement les vieilles dames du quartier - Andie se défendait en invoquant les chansons de Lauren Alaina. Si leurs shorts étaient plus courts, c'était parce qu'il faisait plus chaud. Tout simplement. Candace vivait à quelques pâtés de maison, et c'était sans doute la raison pour laquelle Garrett avait daigné laisser sa fille conduire sans trop rechigner. Depuis qu'elle avait bravé les routes enneigées de Lima, il n'était presque plus crispé à son siège lorsqu'Andie prenait le volant, même s'il ne pouvait s'empêcher de serrer les dents dans les virages. Cette fois, Andie n'eut même pas le temps de jauger l'état de son inquiétude lorsqu'elle appuya frénétiquement sur la pédale de frein. Un fou en chemise avait débarqué de nulle part et avait continué tout guilleret à tracer sa route, même si l'on devinait aisément qu'il marmonnait des insultes dans sa barbe. "Je crois que c'est bien pour aujourd'hui." dit son père en lui intimant affectueusement de terminer sa route à pied. Elle ne fit aucun caprice et bondit hors de la voiture, en prenant bien soin d'emporter son sac de couchage bourré de trésor : des bonbons et sa brosse à dents, en fait. Deux accessoires pas du tout contradictoires.

Rassurée, Andie débarqua devant la maison des McCarthy en constatant que, cette fois, personne ne s'était payé sa tête. Du moins pas autant que la dernière fois. La porte était ouverte sur bien plus de convives que ne l'exigeait une pyjama party et, surtout, aucun d'entre eux n'étaient en pyjama. "Mais, je croyais que c'était une pyjama party." dit-elle décontenancée sur le jardin avant. Bien vite on l'apaisa cependant, d'abord Jamie puis Harper, qui lui attrapa tendrement la main pour la mener à l'intérieur, après lui avoir généreusement prêté son haut. Ses jambes étaient toujours des plus dénudés, mais si Andie se sentait penaude, c'était avant tout parce que la nature de la soirée n'était pas celle à laquelle elle s'attendait. Son look ridicule était loin de la rendre mal à l'aise, mais la perspective de voir ses plans bouleversés la faisait curieusement angoisser. Un comble, quand on savait que la texane était sans doute la fille la plus spontanée de cette salle. Lâchant la main de sa bienfaitrice, elle se dirigea après autorisation de la maîtresse des lieux vers l'étage, où elle lui avait indiqué le chemin jusqu'à sa chambre. Avec un peu de chance il était encore trop tôt pour que quiconque ait investi les lits de la maison. Une éventualité qui n'effleura même pas son esprit, alors que son regard invita Kara à la suivre. L'étage était un véritable labyrinthe - plus parce qu'elle était en terre inconnue que parce que la maison surpassait la sienne - mais cette vision lui arracha pourtant un sourire espiègle. Plissant les yeux, Andie essaya tant bien que mal de se rappeler des consignes de Candace. C'était exactement pour cette raison qu'elle comptait sur Kara. Cette situation n'était pas sans faire écho à leur petite excursion dans les rues de New York et à sa pitoyable tentative de se souvenir du chemin qu'elles avaient emprunté du musée jusqu'au point de rendez-vous du concert. Bientôt, elle avait même totalement oublié pourquoi elle était là, et ce fut avec l'âme aventureuse qu'elle tourna la première poignée qu'elle rencontra.

Mauvaise pioche, il s'agissait d'un bureau des plus austères qui ressemblait trait pour trait à celui dans lequel son père aimait se réfugier, à la différence près que le sien se situait au rez-de-chaussée. Elle referma aussi vite la porte, alors que Kara la surprenait en plaçant amicalement ses mains sur ses épaules. "Tu sais où se trouve la chambre de Candace ? Et tu sais ce qui se passe ici ?" demanda-t-elle en marchant sur les talons de son amie. "Dis, tu crois que je pourrai quand même utiliser mon sac de couchage ? Je l'ai eu pour le 4 juillet, c'est un cadeau de mon oncle. Il me l'a acheté exprès." En bas, la fête commençait à battre son plein, au rythme de l'arrivée de plus en plus envahissante des invités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [McCarthy's] Bring it on Empty
MessageSujet: Re: 06. [McCarthy's] Bring it on   06. [McCarthy's] Bring it on EmptyMar 16 Sep - 0:16

La fête des jumeaux McCarthy avait rapidement pris des proportions inespérées. Le fait qu'elle ai été approuvée par un Titan et une Cheerio n'y était sans doute pas pour rien, ce qui arracha un sourire satisfait à Little K. C'était puéril et elle n'avait que cruellement conscience du peu de poids que portait son nom ou sa personne en réalité. Mais l'illusion de pouvoir conférée par sa popularité croissante était plaisante. Et tant qu'elle ne se laissait pas happer par le gouffre sans fond de la course désespérée à la bonne réputation, qu'elle gardait la tête froide pour utiliser tout ce cirque à son avantage sans y laisser des plumes, elle avait tout à gagner. Mais son esprit stratégique avait rapidement été mis au placard, les arrivées se succédant à un rythme soutenu et la petite pyjama party s'effaçant pour laisser place à une vraie party. Ce dont Andie - autre couverture de Candace pour sa soirée d'anniversaire - n'était visiblement pas au courant. La jeune fille eut un froncement de sourcils en la voyant débarquer avec son pyjama informe, se demandant comment son amie avait possiblement pu passer à côté de la vague de textos qu'elle avait envoyé à ses contacts. Et les tweets qu'Henry et elle avaient envoyés. Mais elle fut forcée de sourire devant l'éternelle candeur de Miss Lloyd. Elle s'apprêtait à aller vers elle pour lui trouver un maillot de bains ou tout autre tenue plus présentable, quand pirtchard entreprit de jouer les sauveuses. Si on pouvait appeler la chose violette dont elle avait doté Andie un progrès. Ca ne ferait pas franchement l'affaire. Jamie et Harper pouvaient peut-être réussir à vendre le look dirty hipster chic, à grands coups de chemises à carreaux et de chevelure négligée, mais la pimpante texane ne s'en tirait pas à si bon compte, avec les vêtements de l'athlète sur le dos.

Kara abandonna donc l'idée de saluer Henry, se contentant de lui adresser un signe de la main, pour lui signifier qu'ils parleraient plus tard. Nul doute que cette sauterie improvisée apporterait dans son sillage son lots de messes basses à colporter et de wardrobe malfunctions à publier sur Twitter. Mais elle avait remarqué le regard d'Andie, qui l'invitait à la suivre à l'étage, sans nul doute en quête d'une nouvelle tenue. Elle lui fit signe qu'elle arrivait et passa à la cuisine, non seulement pour récupérer ses affaires et les mettre dans un endroit plus sûr, mais pour finir le verre de Rhum-Sprite qu'elle s'était servie un peu plus tôt. Le mélange lui avait été recommandé par une de ses amies lors de sa propre fête d'anniversaire à Nashville et la demoiselle avait plutôt apprécié la décoction. Montant les escaliers en vitesse, la brunette trouva bientôt Andie, visiblement décontenancée par la rangée de portes immaculées devant elle. Guillerette, elle vint poser ses mains sur les épaules de son amie, ponctuant son affectueuse attaque d'un « Bouh ! » chuchoté à son oreille. Quand la blonde s'enquit alors du chemin jusqu'à la chambre de leur hôte, little K dû se contenter d'un haussement d'épaules. « Aucune idée. Mais c'est pas comme si on avait 36 possibilités. » La maison des McCarthy tenait peut-être du palace pour miss Sparks - sa propre maison pouvant sans doute rentrer dans le rez-de-chaussée de celle-ci - mais elle possédait néanmoins un nombre limité de portes. La Cheerio tenta la suivante, qui s'avéra être une salle de bains. « Ca peut toujours servir. » commenta-t-elle, avant d'ouvrir la porte d'en face. « Bingo ! » Sans gêne aucune, elle avança dans la chambre, un rien austère pour une adolescente. La Bible sur la table de chevet fit naître un sourire moqueur sur les lèvres de Kara, qui se surprit à évaluer les potentielles cachettes dans la pièce. Nul doute que le stock de maquillages et de fringues sexy de Candace devait être dissimulé à la vue de ses puritains de parents. Mais ici, point de latte de parquet branlante et les McCarthy devaient être le genre de parents à fouiller la chambre de leur fille.

Elle ouvrit néanmoins le placard, où se trouvait principalement les tenues de bonne soeur que Candy portaient au lycée. Secouant la tête avec désapprobation, elle se souvint de ce qu'Andie lui avait demandé quand elle cherchait cette décevante caverne d'Ali Baba. « Ah et t'as pas eu mon message? Candace a fait croire à ses parents qu'elle faisait juste une pyjama party, mais en fait, elle voulait faire une grosse soirée d'anniversaire. Apparemment, elle a abandonné le look Amish en devenir imposé par ses parents. » Tout en parlant, la roublarde demoiselle avait continué à explorer la penderie et elle venait de découvrir un tiroir à double fond, où était camouflé quelques tenues estivales pour le moins légères. « Maligne la petite. » Elle en extirpa un court short en jean et un bikini noir avant de tout remettre en place. Son oeil fut attiré par l'une des rares tâches de couleur dans la garde-robe "officielle" de Candace et tira un joli petit chemisier bleu du lot. La coupe était simple, voire un peu stricte, mais les manches courtes et la matière agréable. Très preppy, très Gap, très T-shirt qui coûte beaucoup plus qu'il ne le devrait. Elle tendit ensuite la tenue complète à Andie, non sans demander. « Ca te convient? » Ce n'était pas comme si les options étaient infinies et son amie n'était pas spécialement regardante en terme de mode, aussi elle avait posé la question par pure formalité. Little K se laissa alors tomber sur le lit de leur hôte, ma foi, plutôt douillet. « Sacrée baraque hein? Si j'avais su qu'elle était riche à ce point, je me serais pas embêtée à lui faire un cadeau ! » Kara ne regrettait pas vraiment les quelques dollars qu'elle avait dépensé par politesse, mais force était d'admettre qu'ils étaient gâchés sur quelqu'un avec beaucoup trop de moyens pour avoir cure d'une paire de boucles d'oreilles des grands magasins. « Ca va toi? J'ai raté quoi pendant ma semaine à Nashville? » Le monde de Lima tournait avec monotonie et Andie Lloyd n'était sûrement pas la mieux placée pour lui parler des potins du moment, mais nul doute qu'elle aurait quelque chose d'intéressant à lui raconter. Même s'il n'était pas dit que Little K comprenne absolument tout.
Revenir en haut Aller en bas
 

06. [McCarthy's] Bring it on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 6
-