Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. I know you want it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megan Morgan
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I know you want it Empty
MessageSujet: 06. I know you want it   06. I know you want it EmptyJeu 25 Sep - 15:44

Entourée par une horde de petites filles surexcitées et de leurs parents déterminés à l’approcher, Megan revivait. Elle avait l’impression d’être Blanche-Neige à Disney World, sauf qu’évidemment, elle était cent fois plus sexy et moins niaise que cette pimbêche gnomophile. La bouche en cœur, les gamines lui demandaient des photos et des signatures qu’elle s’empressa de tracer sur des cornets de churros tachés de gras. Ce fut aussi sans se faire prier qu’elle laissa de jolies traces de rouge à lèvres sur les joues mal rasées qui se tendaient dans sa direction. Elle parvenait à distinguer la protubérance qui se dessinait à travers le short de bain de ces papas- gâteau qui lui glissaient des mains aux fesses et des bises baveuses pendant que leurs femmes s’extasiaient devant le teint de poupée de l’ex-Fairy Dust. Cette dernière se sentait repousser des ailes dans le dos, et à deux doigts de quitter le sol, elle se souvint brusquement pourquoi elle était venue à cette inauguration en réalité.
Megan donna plusieurs sourires à ses sujets, caressa la tête blonde d’un bébé qui lui bava gaiement sur la main, et d’un claquement de doigts autoritaire, elle ordonna à son garde du corps – un homme très costaud qu’elle avait débauché dans la foule. Il portait une barbichette tressée et perlée ainsi qu’un bandana crasseux autour de la tête – de la sortir de cette marée humaine. Elle avait des choses bien plus importantes à accomplir que de côtoyer le peuple et faire remonter sa côte de popularité. Prête à mettre son ego de côté – encore que –, Meg se dirigea d’un pas conquérant vers le bar de la plage.

Megan n’avait pas tenu plus d’une demi-heure avec sa perruque blonde qui dissimulait sa vraie identité. Dans une lenteur étudiée, elle s’était débarrassée de cette horreur quand son cousin et son groupe entrèrent sur scène. Le voir au côté de Ryder l’emplissait d’une certaine joie. Megan connaissait leur histoire et la bienveillance de son choriste envers Robbie et Livia lui faisait plaisir, car ils avaient connu des moments très difficiles et que d’après elle, Robbie méritait d’avoir de vrais amis sur qui compter. En revanche, quand elle détailla la silhouette guindée de Timothy Ainsworth, la nausée lui remonta le long de la trachée, et elle se détourna immédiatement du spectacle pour aller soulager son malaise avec un – ou quatre – appletini. Cette collaboration avec Grumpy Timothy la laissait perplexe ; elle comprenait qu’ils puissent se trouver des points communs, leurs tatouages jouant en leur faveur pour qu’ils puissent tisser des liens, mais de là à devenir les nouveaux One Direction et envisager de passer des heures à travailler le mouvement de leurs cheveux poisseux et mal peignés, ew… elle avait du mal à l’accepter. Megan se souvenait de la façon avec laquelle Timothy l’avait désavouée à son arrivée à la tête des Awesome Voices, et elle n’arrivait pas à lui pardonner son départ. Non pas qu’elle le trouve talentueux, mais si elle devait opposer Timothy à ses recrues actuelles, Tate mis à part, et bien elle lui reconnaissait un charisme énervant qui aurait pu faire des miracles si seulement il avait eu meilleur caractère ! Pendant un temps, elle l’avait soupçonné d’entretenir d’étroits rapports avec Bryan Ryan, car Dieu qu’il semblait lui être fidèle ! Elle avait failli faire remonter l’affaire dans les colonnes du canard de la ville, histoire de se venger en conséquence, mais elle avait abandonné l’idée, nourrissant des scrupules à souiller la carcasse parfumée de Priscilla folle du désert. Aussi, plus elle y pensait et plus elle se disait qu’avec Ruby, Tim aurait pu donner un truc en plus à sa chorale, quelque chose qui lui manquait pour atteindre la perfection qui lui faisait tant envie. Pas de chance, car le garçon voulait se la jouer baby rockeur, grand bien lui fasse ! Elle pouvait le comprendre, la gloire, une fois qu’on y a goûté, c’est difficile d’y renoncer ! Mais le fait qu’il entraîne Robbie de son côté la dérangeait, et elle était bien décidée à en informer son cousin.

Elle dépassa les fleurs artificielles qui bordaient l’allée menant jusqu’au bar de la fausse plage, verrouillant son regard à la silhouette de son cousin qui lui tournait le dos. Une fois à sa hauteur, elle lui posa une main sur l’épaule, et après avoir commandé une bière pour lui et un autre appletini pour elle, elle se hissa sur le tabouret haut installé à ses côtés. S’accoudant au bar en bambou, elle cala son menton dans la paume de sa main, tandis qu’elle se mit à remuer ses doigts qui frôlèrent ses joues fardées.

« Je comprends pour Ryder, c’est ton ami. » Le barman déposa leurs verres devant eux. Megan attrapa le sien et commença à jouer avec le cure-dent au bout duquel une olive était plantée. Aussi, elle continua sur un ton des plus sereins, gobant l’olive qu’elle avala aussitôt « Mais Tim ! C’est à cause des tatouages ? Tu te sens proche de lui ? » Elle arqua un sourcil en accent circonflexe, tournant ses yeux vairons vers Robbie « Ou alors, c’est de la pitié. Ça aussi, je peux le comprendre. Il y a eu des moments où j’ai eu envie d’aller le trouver pour qu’ils reviennent chez les Awesome Voices, tu sais. Juste pour son bien, évidemment ! Je n’y ai jamais vu d’autres intérêts, quelle idée ! » Elle bascula la tête en arrière, se mettant à rire à gorge déployée, toute la fausseté de son hilarité se répercutant sur les verres posés derrière le bar, avant de retrouver son sérieux pour mieux continuer « Mais nous ne sommes pas comme les Second Chances, nous ne faisons pas dans la charité ! Tu ne devrais pas non plus, conseil d’amie. » Après lui avoir fait un clin d’œil complice, Megan dévala son verre d’une traite. Elle le posa devant elle, puis concentra de nouveau son attention sur Robbie à qui elle sourit « Tu crois vraiment en l’avenir de ce groupe, dis-moi la vérité ? Si non, j’ai autre chose à te proposer. Crois-moi, cette fois, le succès sera assuré ! » Elle emprunta son ton le plus doucereux pour poursuivre « On a besoin de quelqu’un en plus chez les AV. Ryder y est, tu pourras continuer à chanter avec lui, je te le promets ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I know you want it Empty
MessageSujet: Re: 06. I know you want it   06. I know you want it EmptyDim 28 Sep - 21:31

Robbie avait été a de nombreux concerts tous plus formidables les uns que les autres lorsqu’il était plus jeune, mais celui-ci resterait dans sa mémoire comme étant le meilleur pour des raisons évidentes. C’était la première fois qu’il montait sur scène avec un public qui était là pour l’entendre lui. Il n’était pas seul et la plupart des gens n’était pas venu pour les écouter eux, mais l’idée était la même. Les gens avaient fait le choix de rester, surement curieux de savoir qui se cachait derrière Against The Odds et au lieu de partir après avoir vu le quatuor improbable qui composait le groupe, là encore la curiosité de savoir ce qu’ils valaient avait été plus forte. La foule qui avait constitué le public n’avait pas diminuée au fil des chansons. Le stress avait peu à peu laisser place à l’adrénaline et Robbie avait pris de plus en plus de place sur scène. Enfin il était libre de faire ce que ses plus grands idoles avaient la chance de faire tous les jours, et ne sachant pas quand l’occasion se représenterait, Robbie avait essayé d’en profiter le plus possible. Au départ, la tache avait été plus facile à dire qu’à faire. Il avait recommencé à stresser dès que le groupe avait quitté leur loge pour se rendre sur scène et s’était senti mal. Une fois sur scène, il avait fixé un point au loin droit devant lui ce qui avait eu pour effet de réduire l’effet de masse que donnait le public. Heureusement Ryder n’était pas bien loin et lui donna une tape légère dans le dos avant de commencer à jouer, étant surement capable de sentir son stress. Ryder était le meilleur. Ce qui n’était pas évident, c’était que contrairement à ses acolytes, Robbie n’avait personne à chercher du regard pour le rassurer et pour lui faire signe que tout irait bien. A la vue du programme et des autres groupes à l’affiche, il n’y avait aucun doute sur la présence d’Anna, l’autre moitié de Tim. Déjà qu’il avait l’expérience de la scène depuis le lycée, il avait en plus quelqu’un pour le soutenir mentalement, perdu quelque part sur la fausse plage. D’autres membres des Awesome Voice étaient aussi ici, que ce soit pour se produire ou juste profiter d’une soirée de répit pendant laquelle ils n’avaient pas à répéter un quelconque numéro pour leur chorale. Le fait était que Ryder avait donc lui aussi des gens dans le public qui étaient fiers de lui, et parmi tout ce beau monde devait se trouver un garçon (ou une fille d’ailleurs) en train d’admirer Alex et sa batterie. Pour Robbie ? Et bien, Livia était surement en train de dormir à cette heure, Ryder était manifestement occupé, et Megan devait être chez elle en train de planifier la prochaine représentation de sa chorale. Cependant, il avait une représentation à assurer ce qui ne lui avait pas laissé le temps de s’apitoyer sur son sort. Et au final, l’adrénaline avait vite pris le dessus sur le stress, et Robbie s’était rendu compte qu’il n’avait pas besoin de chercher une quelconque personne dans le public puisqu’il avait la chance d’avoir Ryder à ses côtés. A la fin de leur passage, ils étaient tous les quatre retournés dans leur loges ranger leur instruments et après s’être assis un instant, Robbie s’était rendu compte que son trop-plein d’excitation ne pourrait jamais être contenu dans cette pièce. Il avait donc décidé de sortir, aller au bar et boire quelque chose. N’importe quoi.

Il s’assit au bar et attendit patiemment d’attirer l’attention du barman lorsqu’il sentit une main se poser sur son épaule. Premier fan ? Il se retourna si vite que si ses muscles n’avaient pas été chaud, il se serait fait un torticolis et soudain, il vit la personne la moins susceptible d’être présente. Megan se tenait là, à ses côtés  et ayant réussi à avoir l’attention du barman par sa simple présence elle commanda leur boisson. Elle s’assit et en voyant sa position, Robbie savait qu’elle avait quelque chose à dire, et que ce ne serait pas forcément bon à entendre. Surement avait-elle finalement changé d’avis et s’était rendu au concert et s’était rendu compte que son cousin n’avait aucun talent ? Peut-être qu’elle était là pour lui demander de renier tout lien parental qu’il pouvait avoir avec elle ? Tout ceci ne sentait pas bon pour lui. Mais connaissant sa cousine par cœur ou presque, il savait qu’il ne valait mieux pas la couper dans son élan et qu’elle finirait par dire ce qu’elle avait sur le cœur plus tôt que tard. Il patienta donc qu’elle ait finit de jouer avec son verre avant d’entendre ce qu’elle avait à dire.

Ryder. Son ami. Oui, tout le monde le savait déjà, il n’y avait aucune raison de ramener ce sujet sur le tapis. Il attrapa sa bière et la porta à sa bouche pour se dessécher la gorge. Megan avait beau être sa cousine, il avait beau la connaitre dans l’intimité, il y avait toujours des moments où il se sentait petit face à elle. Puis la conversation divergea vers Tim. Voilà où était le problème de Megan, et alors qu’il s’apprêtait à lui répondre, elle continua de plus belle. Elle écouta tout ce qu’elle avait à dire et feint un rire qui sonna bien plus forcé que ce qu’il avait prévu à la base lorsqu’elle s’esclaffa devant lui. Il l’écouta attendant le moment où elle lui laisserait l’occasion de répondre. Evidemment que je crois en notre avenir en tant que groupe. Sinon crois moi, j’aurai jamais accepté. Déjà qu’a la base il avait été réticent à se joindre à ce projet, ce n’était pas le moment de lui dire qu’il avait fait le mauvais choix. Il prit un air perplexe. Est-ce qu’elle avait écouté ce qu’ils venaient de jouer ? Ce n’était pas encore parfait mais leur talent était indéniable, Robbie avait dû écouter des premières parties qui jouaient bien moins bien que ce qu’ils venaient de faire. Il soupçonna alors sa cousine de n’être venue que depuis une minute ou deux dans l’espoir de le rallier à sa cause. Il fronça les sourcils posant sa bière sur le bar. J’ai le groupe maintenant, je peux pas leur faire faux bond pour te rejoindre. Il avait mis tellement d’énergie à comprendre comment s’organiser avec le groupe, les répétitions et Livia, qu’il ne comptait pas abandonner cette nouvelle organisation si vite. Puis le doute, et l'envie de plaire l'envahirent. Ça t’as pas plu ce qu’on a fait ? Il joua avec sa bière la faisant rouler sur le bar en essayant de ne rien renverser. Il fallait qu’il sache si Megan avait au moins écouté ce qu’il avait joué. Et je te demande ça en tant que personne neutre, pas en tant que ma cousine qui est censée me soutenir dans mes projets, ni en tant que directrice de chorale qui pense que le mieux serait de la rejoindre. Neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Morgan
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I know you want it Empty
MessageSujet: Re: 06. I know you want it   06. I know you want it EmptyMer 1 Oct - 12:18

La rumeur des conversations qui se jouait dans son dos fit toupiller Megan sur son tabouret haut, et tandis qu’elle réservait à son cousin un regard en biais qu’elle eut tôt fait de déporter sur les silhouettes enlacées au milieu d’un parquet de danse minable, elle se mordit doucement la lèvre, trahissant ainsi une certaine anxiété face à la suite des événements. Robbie faisait partie de ceux qui ne lui avaient jamais tourné le dos, même quand la presse l’avait discréditée à cause de ses nombreuses frasques, et que la formation des Fairy Dust s’était éparpillée pour mieux la laisser ruminer sur les erreurs qu’elle avait commises et sur les opportunités de carrière qu’elle avait manquées. Avec lui, il n’y avait pas de jeu de séduction qui tenait et c’était bien ça le problème. Autant elle réussissait à obtenir ce qu’elle voulait en jouant de ses atouts auprès des autres, en se montrant atrocement capricieuse, et en ne rechignant pas sur les sous-entendus pour arriver à ses fins, autant quand il s’agissait de Robbie Shane Morgan, elle se retrouvait piégée derrière la barrière de la décence dressée par le lien familial qui les unissait.
Ils avaient toujours été proches, sans être fusionnels cependant. Robbie la connaissait mieux que n’importe qui, il savait d’où elle venait, ce qu’elle avait traversé et les raisons qui la poussaient à se comporter comme elle se comportait et en vérité, il en aurait eu des choses à raconter à la presse. Des avantages considérables pour lui et sa fille, il en aurait eu tout autant s’il avait voulu profiter de son statut de privilégié. Pourtant, elle ne l’avait jamais soupçonné de rancarder les médias sur ses agissements pour gagner de l’argent. Megan lui faisait plus confiance à lui qu’elle ne se faisait confiance à elle-même, et c’était l’une des raisons qui l’amenaient à considérer son arrivée chez les Awesome Voices. Et d’après elle, le moment était enfin venu pour insister et le rallier à sa cause. Si elle avait besoin de lui faire des promesses pour qu’il cède, elle n’hésiterait pas.

Elle avait beau rêver jour et nuit de le voir rejoindre le rang de sa chorale, Megan ne savait pas comment elle allait s’y prendre au juste pour lui faire considérer sa proposition. Robbie était un Morgan, l’obstination faisait partie de son patrimoine génétique. Megan arqua un sourcil déterminé, songeant à l’avenir de Livia et se mit à espérer qu’elle ait hérité du trait de caractère le plus marqué de son père ; peut-être était-il temps de lui réserver une place de choix dans sa chorale à elle aussi.
En plus de ne pas vouloir le brusquer, Meg voulait garder leur bonne entente en ne lui donnant pas l’impression de désapprouver son parcours, alors qu’elle avait ouvertement réprimé le choix des membres qui composaient son boys band. La séduction lui étant interdite, Megan appuya sur l’un des deux nerfs sensibles qu’elle lui connaissait ; son choix se porta en premier sur Ryder, mais elle fit un blanc. Aussi, l’énergie molle que mis son cousin à refuser sa proposition l’irrita. Rongeant son frein avec maîtrise, Megan retourna son corps tout entier vers le jeune homme, la tête penchée sur le côté. Elle l’interrompit alors avec un sourire sardonique.

« Ryder aussi a le groupe maintenant. Pourtant, il fait partie de la chorale. Une seconde, ne me dis pas qu’il va nous quitter pour… ça ? » Elle eut l’air dégoûté à l’évocation du groupe, ne pouvant supporter l’idée que Ryder décide de partir pour s’y consacrer pleinement. Elle s’en aperçut visiblement trop tard, car Robbie la questionna sur son ressenti face à leur prestation. Lorsqu’elle tourna la tête vers lui, elle distingua une lueur d’appétence dans ses prunelles. Megan connaissait très bien cette lueur, c’était celle qui se déclenchait lorsqu’on prenait conscience de la portée qu’un talent quelconque pouvait avoir comme effet sur une assistance ; le désir de plaire est alors ce qui vous force à faire de votre mieux, car la critique, aussi constructive soit telle, peu vous détruire un homme, et ce fut sur cette pensée douloureuse que Megan décida de faire une faveur à son cousin et de se montrer la plus neutre possible ; elle lui devait bien ça. Et puis manifestement, c’était important pour lui – elle le comprenait sans mal. Elle roula ses lèvres charnues l’une contre l’autre en repoussant son verre du bout des doigts, et après un instant à se battre avec sa rancœur, elle consentit à cesser la lutte pour lui répondre avec une honnêteté inhabituelle.

« Vous êtes doués. Tim est l’un des meilleurs chanteurs que j’aie eu l’occasion de rencontrer dans ce patelin. Il est charismatique en plus de ça. C’est un leader mais ne lui répète jamais. » Elle lui lança un regard assassin par-dessous ses longs cils, avant de se radoucir pour continuer, glissant ses bras sur le bar, histoire de rapprocher le haut de son corps vers Robbie « Ryder est un bon musicien, il connaît sa musique. C’est un vrai atout de l’avoir avec vous. Vous me volez une recrue avec beaucoup de potentiel, je savais que j’aurais dû leur faire signer à tous un contrat d’exclusivité. » Elle se mordit furieusement la lèvre, fronçant les sourcils subitement, puis retrouva un faciès détendu une seconde plus tard pour pouvoir poursuivre sa critique – qui n’était pas aussi neutre qu’elle le souhaitait, malheureusement « La fille est bien. Elle le sera plus encore après avoir fait un tri dans sa garde-robe. Et je t’en prie : fais-lui manger un hamburger ! Le look anorexique de la fin des années 90, c’est has-been, même Kate Moss l’a compris. Ça vous portera préjudice quand vous commencerez à susciter l’intérêt de la presse locale, et ça arrivera bientôt. » Un clin d’œil plus tard, Megan vint poser furtivement son menton sur l’épaule de son cousin, et pendant un instant, elle observa son profil ; puis elle reprit tout bas « Toi, tu as été parfait, Robbie. Du début à la fin, tu m’avais caché que tu gérais aussi bien quand toute l’attention est focalisée sur toi. Encore un point commun ! » Elle sourit franchement « Livia serait super fière, moi je le suis en tout cas. » Sa main droite vint lui tapoter son autre épaule pendant qu’elle se redressait sur son tabouret « Tu sais, je ne verrais aucun inconvénient à ce que tu l’emmènes aux répétitions, au contraire. Je l’adore et vu comme elle est mignonne, » Tout comme moi, fut-elle tentée d’ajouter « elle ne mettrait pas longtemps à s’attirer les faveurs des autres membres ! Elle pourrait même m’assister ! Elle danse bien mieux que certain de mes garçons. » Elle roula des yeux souffrant intérieurement en prononçant cette vérité ; pourquoi Dieu lui avait-il mis des empotés pareils entre les pattes ? « Je suis certaine qu’elle aurait des tas de choses à leur apprendre. » Megan se mit à rire en se reculant de Robbie et attrapa son verre duquel elle but une courte gorgée. Se précipitant pour reprendre la parole, elle faillit renverser ce qu’elle avait dans la bouche. Mettant brièvement la main en dessous de son menton avant d’avaler et de poser son verre, elle s’enthousiasma brusquement « Oh ! On pourrait aller lui chercher une tenue de danse, qu’est-ce que tu en dis ? J’ai envie de passer du temps avec elle, ça fait des semaines que je ne l’ai pas vue ! »

Volontairement ou pas – pour le coup, personne ne saurait le dire tant elle jouait bien la comédie –, Megan choisit de s’attaquer au second nerf sensible qui ferait plier son cousin à coup sûr cette fois-ci : sa fille. Et si un sentiment de culpabilité aurait dû s’insinuer en elle pour avoir l’esprit aussi manipulateur, elle ne réussit qu’à sourire intérieurement en imaginant la gamine s’agiter comme un pantin sur la musique lors des répétitions des Awesome Voices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I know you want it Empty
MessageSujet: Re: 06. I know you want it   06. I know you want it EmptyDim 5 Oct - 15:32

Il vit son visage prendre un air amer lorsqu’elle évoqua la possibilité que Ryder quitte sa chorale pour le groupe, mais il décida de ne pas le commenter préférant plutôt hausser les sourcils. Je sais pas, je suis pas dans sa tête… Robbie répondit un peu plus sèchement que ce qu’il avait prévu initialement. Il était en colère qu’elle éprouve autant de dédain envers Against The Odds sans en savoir plus sur eux, et il semblait également que Megan n’arrivait pas à oublier sa chorale trois minutes, juste le temps de finir de parler avec lui. En même temps, c’était son travail et il était indéniable qu'elle le faisait bien puisque depuis qu’elle en avait les commandes, tout semblait aller pour le mieux. Il laissa échapper un long soupir pour s’adoucir un peu avant de reprendre. En tout cas, il ne m’a rien dit. Robbie savait que sans une raison vraiment valable, son ami ne ferait jamais faux bond à Megan. De toute façon, Ryder semblait avoir cette facilité à jongler entre toutes ses activités. Il avait beau être gérant du Gramophone, membre d’une chorale et d’un groupe, il arrivait tout de même à avoir une vie sociale. Robbie quant à lui était toujours occupé et avait rarement un moment à lui. Sa coiffure était une preuve flagrante de ce constat. Il se passa une main dans ses cheveux tout en continuant d’écouter sa cousine. Il savait ce qu’elle voulait, mais n’était pas prêt à s’engager pour le moment. Il ne voulait rien ajouter à son emploi du temps alors qu’il peinait déjà assez à s’en sortir. Quand il n’était pas au travail, il était avec Livia, réussissant parfois à la faire garder pour assister à une répétition pour son groupe. Tout en laissant parler Megan, il essaya de se souvenir la dernière fois qu’il avait passé une soirée en caleçon chez lui, avec son meilleur ami et un pack de bière, sans sa fille. Bien trop longtemps. Pour essayer de trouver une faille à son argumentation, il lui demanda son avis sur le concert qu’ils venaient de donner. Si elle n’avait rien écouté, il n’aurait aucun scrupule à lui dire de l’oublier pour rejoindre les Awesome Voices.

Mais puisque rien n’était facile pour lui, lorsqu’il écouta ce qu’elle avait à dire, tout laissait paraitre qu’elle avait bel et bien assisté à leur performance. Megan était sa cousine, ils avaient vécu tout plein de choses ensembles et s’étaient aidé mutuellement lorsque cela était possible. Elle arriva même à complimenter Timothy et ça, ce n’était pas rien. Tim, Ryder et Alex, tout le monde y passa et Megan avait un mot gentil pour chacun d'eux. Elle garda Robbie pour la fin évidemment, mais lorsqu’il entendit qu’elle approuvait (ou du moins, qu’elle trouvait qu’il avait du talent), un sentiment de fierté l’envahi. Megan Morgan, l’ancienne Fairy Dust trouvait que lui, le minable de Lima avait été parfait. Son avis était surement fortement biaisé et peut-être même qu’elle était juste une très bonne menteuse, mais la relation qu’ils avaient le convainc qu’elle disait la vérité. Il ne put s’empêcher d’avoir un sourire idiot, car pour lui, son avis comptait plus que tout. Il écarquilla les yeux avant de reprendre. C’est vrai ? Elle était fière de lui et à ce jour, Megan était la seule personne de son entourage étant capable de le lui dire. Il n’utiliserait jamais la notoriété de Megan et leur lien familial pour se faire connaitre, mais savoir que quelqu’un d’influent voyait leur talent était une excellente nouvelle. Ce n’était cependant pas pour autant qu’il allait accepter sa proposition. Il ne pouvait pas. Pas avec…

Livia. Ah ! Il fallait avouer qu’elle était douée. Soit Robbie était prévisible comme pas permis, ou alors elle savait quelle corde toucher pour le faire plier. Évidemment, le deuxième argument qu’il aurait avancé si toutefois il en avait eu le temps, aurait été le fait qu’il ne peut pas se permettre de refourguer Livia dès qu’il en avait envie. Proposer de l’amener aux répétitions pour qu’elles puissent passer plus de temps ensemble était un coup de génie et avait coupé l’herbe sous le pied de Robbie. Était-ce une tactique ou une réelle envie de voir la fille de son cousin plus souvent ? Il n’en avait pas la moindre idée. Plus d’une fois il avait voulu passer du temps avec Megan pour qu’elle puisse voir Livia, mais il avait toujours finit par penser qu’elle serait trop occupée. L’envie de lui offrir la possibilité de voir sa fille plus souvent fut soudain tout ce qu’il avait à l’esprit. Après tout, qu’est-ce que Ryder avait de plus que lui qui faisait qu’il arrivait si bien à gérer son temps et ses activités ? Rejoindre la chorale de sa cousine serait comme une garderie musicale pour Livia, il fallait juste espérer qu’elle ne prenne pas l’attitude de Megan, la voyant cravacher les membres pour les porter toujours plus loin. Il lui sourit sincèrement et était vraiment à deux doigts de lui dire qu’il était d’accord. T’as raison. Et puis je veux qu’elle grandisse dans un environnement artistique. Ce serait parfait. Il imaginait déjà Livia se tenir au mur quand elle serait plus grande, en train d’essayer de faire des pointes dans son tutu rose, juste avant d’aller sauter sur les genoux de son oncle Ryder pour qu’il lui apprenne un ou deux nouveaux accords de guitare. Megan pourrait lui apprendre le chant et Robbie passerait surement ce temps à se tirer les cheveux en essayant de comprendre un exercice de maths que Livia n’aurait pas compris. Il imita le sourire qu’il voyait sur le visage de Megan en imaginant ce tableau.

Puis il repensa au jour où Tim était venu les voir de manière totalement impromptue pour leur proposer son projet. Robbie, malade comme un chien, était tombé de haut mais avait essayé de garder les idées claires. Il avait pensé aux inconvénients du groupe avant de donner sa réponse définitive. Il ne voulait pas imposer sa présence partout où Ryder allait. Pour le coup en y réfléchissant, la chorale était le seul endroit où Robbie ne le collait pas comme un chewing-gum craché sur un trottoir. Il ne voulait pas lui enlever ce moment, mais ne pouvait pas l’avouer à Megan. Il regarda un peu autour de lui essayant de gagner du temps pour trouver un compromis qui irait aux deux Morgan. Je peux pas te donner de réponse définitive maintenant. Il regarda Megan, cherchant quelque chose dans son attitude qui montrerait qu’elle s'avouerait battue, mais ne trouva rien. Elle devait encore avoir plus d’un tour dans son sac. Donne moi un mois. Laisse-moi voir comment l’avenir du groupe évolue maintenant qu’on s’est fait connaitre, je viendrais voir comment se passent les répétitions au QG des Awesome Voices et je te donnerai ma réponse dans un mois. Si elle acceptait, il aurait un mois de répit pour essayer de trouver d’autres excuses, ou au contraire, enfin céder. Et puis le connaissant, il pouvait se passer tellement de chose en un mois qu’il n’aurait peut-être même pas besoin de trop y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Morgan
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I know you want it Empty
MessageSujet: Re: 06. I know you want it   06. I know you want it EmptyJeu 9 Oct - 22:56

Non Megan n’avait pas une passion inavouée pour les enfants. Elle réussissait à les trouver mignons quand ils ne bavaient pas, mais de là à leur dédier une étoile sur Hollywood Boulevard, il ne fallait pas pousser le bouchon de champagne trop loin. Pourtant, l’histoire de la petite Livia l’intriguait. Abandonné par son incapable de mère et élevé par deux hommes à la mèche aussi grasse que son petit derrière fripé, ce petit boudin rose sans dégaine, sans dents et sans cheveux réussissait à happer toute son attention quand elles se trouvaient dans la même pièce. Il était beaucoup trop tôt pour l’affirmer, cependant du haut de ses – elle ne savait même pas quel âge elle pouvait bien avoir en réalité – quelques mois, Livia représentait la descendance artistique des Morgan, et en bonne businesswoman qu’elle était, la plus connue de la lignée était prête à mettre en jeu sa prochaine visite chez son chirurgien esthétique préféré ; c’était sur cette future popstar qu’il fallait tout miser ! Car à force de travail et d’acharnement, elle réussirait à atteindre le niveau de son illustre petite cousine, et peut-être même qu’une carrière dans l’industrie du spectacle se profilait pour celle qui balbutiait à peine ! Surtout qu’avec le background difficile qu’elle devrait supporter toute sa vie, il y avait de quoi faire pleurer dans les chaumières si jamais elle venait à participer à sa propre émission de téléréalité ! Pas sûre cependant que Robbie soit d’accord avec les plans sur la comète qu’elle se faisait dans l’intimité de ses pensées, le jeune papa se montrant atrocement protecteur envers sa fille. La mine un peu contrite, Megan se contenta de sourire de toutes ses dents blanchies quand il appuya sa proposition, mais dans ses grands yeux bicolores, si on s’approchait d’un peu plus près, l’on pouvait voir danser au fond de ses iris singuliers les montagnes de billets qui dansaient quand elle se mit à élaborer en quatrième vitesse une stratégie pour propulser la gamine sur le devant de la scène médiatique. Si les paparazzis du monde entier ne s’échinaient pas autant à déserter les petits coins paumés comme Lima, nul doute qu’elle se serait précipitée dès le lendemain pour faire du baby-sitting, et ainsi exhiber son nouvel attrape-nigaud !
Enfin, tout ça n’était que foutaise, et bien vite, la jolie fée revint sur la terre ferme. L’ambiance autour ne désemplissait pas, et un peu amère à l’idée que l’initiative de Sue Sylvester fonctionne aussi bien, elle se mit à froncer le nez, exprimant subitement un dégoût prononcé pour la décoration trop tropicale à son goût. Elle but une gorgée de son verre d’alcool, soulageant la bile âcre qui s’était formée dans le fond de sa gorge face au succès qui égaierait probablement les jours – comptés – de la mairesse de la ville.

Megan n’en oubliait pas son objectif principal pour autant. Présentement, ce n’était pas de se faire mousser auprès de la presse à scandale avec un sac en peau de bébé accroché à son épaule qui l’enthousiasmait, mais bel et bien d’apporter à sa chorale un peu de sang neuf ; Robbie, avec la fraîcheur qu’elle lui connaissait – elle se permit de toiser sa tenue du coin de l’œil, et estima que le terme « fraîcheur » n’était peut-être pas le plus approprié, surtout que sa coupe de cheveux laissait plutôt à désirer –, et le talent qui s’écoulait des œuvres d’art qu’il portait sur sa peau, était l’élément parfait pour venir grossir un rang déjà bien gonflé. Megan sirota nonchalamment le contenu de son verre, lançant des regards à la dérobée à son cousin qui semblait en plein débat intérieur. Elle avait assurément réussi à le tranquilliser sur le sujet Livia, mais il devait y avoir autre chose, car elle pouvait lire des doutes étrangers sur son visage déjà marqué par les premiers rayons de soleil d’été. Elle aurait voulu lui demander ce qui coinçait au juste, car il était de notoriété presque publique que Megan Morgan était la plus à même de régler tous les soucis de son prochain, la faim et la maladie dans le monde y compris ; il suffisait de posséder un bon chéquier. Mais elle se ravisa, craignant de ne pas être capable d’abattre plus longtemps la carte de la cousine compatissante. Elle jouait peut-être la comédie parfois, grossissant tous les traits et défauts qu’elle avait en sa possession, mais Megan ne mentait pas, et surtout pas à quelqu’un d’aussi proche que son cousin. Elle ne se fichait pas de ses soucis et de ses états d’âme, mais clairement, elle ne s’en souciait pas tellement non plus, et le fait qu’ils avaient toujours fonctionné de cette manière la força à ne pas insister quand elle le vit englober la salle extérieure du regard, avant de s’adresser à elle.

C’était une petite victoire, pensa-t-elle en l’entendant reprendre la parole, et ses pommettes saillantes remontèrent si haut que ses yeux se plissèrent au moment où elle se mit à sourire.
« Robbie ! » pépia-t-elle en pivotant sur son tabouret. Elle le força à faire de même sur le sien, et le prit dans ses bras pour le serrer aussi fort que sa poitrine le lui permettait. Elle se mit à rire en se détachant de lui, et fronçant les sourcils pour tenter de se donner une expression plus sérieuse, tenant à préserver sa réputation de directrice de chorale intransigeante alors que Robbie l’avait déjà vu dans des situations plus embarrassantes que ça auparavant, elle posa ses deux mains sur les épaules robustes de son cousin en le coupant dans son élan.

« Écoute, viens plutôt aux auditions ! J’ai l’intention d’en ouvrir de nouvelles dans quelques jours. Grâce à notre victoire, nous sommes quasi certains qu’elles auront beaucoup de succès ! » Elle se mit brusquement à claquer des doigts autour de sa propre tête, comme s’il y avait beaucoup trop d’idées qui se soumettaient à elle en même temps et qu’elle n’arrivait pas à les traiter dans l’ordre « Tu seras notre invité spécial, comme dans ces émissions de télé-crochet, tu vois un peu ! Officiellement, tu n’auras pas ton mot à dire pour éviter que mes choristes se sentent mis sur la touche – ha, les ego. » Elle roula des yeux, exaspérée, ne s’apercevant pas de l’ironie de ses propos tandis qu’elle reprenait déjà « Mais officieusement, si quelqu’un te déplaît, tu n’auras qu’à me faire passer tes commentaires, et j’en prendrai bonne note ! » Dans le sens où Megan Morgan ne prenait bonne note de l’avis de personne, cette proposition faisait l’effet d’un petit miracle ! La chanteuse émit un autre rire, se redressant de toute sa taille en se tournant vers le bar auquel elle s’accouda, des étoiles dans les yeux « Ce sera enrichissant, tu verras ! Tu pourras évaluer la concurrence avant de me donner ta réponse définitive. Et Livia est conviée évidemment, elle sera notre seconde invitée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I know you want it Empty
MessageSujet: Re: 06. I know you want it   06. I know you want it EmptyLun 13 Oct - 23:36

Désormais assis face à elle, il se douta que la suite de la conversation allait être d’un sérieux palpable. Il fit donc pris par surprise lorsqu’elle se pencha vers lui pour l’enlacer. Plus par réflexe, il la serra en retour avant de lâcher prise lorsqu’elle se mit à rire. Mains sur ses épaules, elle prit un air qu’elle voulait sérieux. Il hocha la tête à chacune de ses paroles, étant d’accord avec tout ce qu’elle proposait. Pouvoir assister à une audition en tant qu’invité serait surement bénéfique. Il connaissait le caractère de Megan et savait ce qu’on disait de ses techniques d’apprentissage. Pour le coup, il pourrait voir de ses propres yeux si sa cousine était un vrai tyran ou si ses détraqueurs n’étaient que d’anciens candidats qu’elle aurait gentiment écarter de sa chorale. Et puis c’était une chose d’entendre une vérité dite sèchement de la part de sa cousine, s’en était une autre de l’entendre venant de sa potentielle coach. Potentielle, ou non d’ailleurs. A l’heure actuelle, tout ce qu’il avait dit à Megan était vrai : il n’avait pas le temps d’aborder un nouveau projet et n’avait pas envie d’en abandonner un non plus. Il s’était engager avec le groupe et ne pouvait pas décider de partir comme ça, sous prétexte que sa cousine avait besoin de lui. Même si la dite cousine avait toujours été là pour lui, et le serait toujours. La famille, tout ça, tout ça. Il ne voulait pas abandonner son travail au Gramophone. C’était la première fois qu’il aimait ce qu’il faisait et qu’il était bien payé. Avec un salaire confortable et régulier, il pouvait réparer sa voiture, en prendre soin et gâter sa fille sans avoir à manger des pâtes pendant des mois. Livia fêterai son premier anniversaire dans un mois, et il n’avait pas envie de perturber sa routine financière si près de son anniversaire puisque comme tout bon adepte à la procrastination, Robbie  n’avait toujours rien acheté pour l’occasion. Ni cadeaux, ni déco, rien. Rejoindre la chorale de Megan voudrait dire qu’il allait devoir faire des concessions. Certes, elle avait proposé de transformer les répétitions en garderie de fortune, mais combien de temps cet arrangement pouvait durer ? Combien de temps Megan supporterait les pleurs de Livia qui avait tendance à gémir à toute heure à cause de ses dents ? Il allait falloir qu’il s’achète un agenda et soit un adulte responsable et organisé. A cette idée, il se passa une main dans les cheveux. Il n’était pas prêt.

Il souffla pour essayer d’évacuer sa panique intérieure avant de retourner son attention vers Megan. D’ailleurs, félicitation pour votre victoire. Crois-le ou non, Livia et moi on a inauguré une danse de la joie en apprenant les résultats. C’était Ryder qui lui avait appris la nouvelle en rentrant dans leur appartement un jour. Robbie était allongé dans le salon avec Livia, essayant de faire la plus haute tour possible avec ses cubes, sans résultats convainquant. Livia finissait toujours par faire tomber la tour, s’amusant de son père qui remettait une mèche de cheveux derrière ses oreilles avant de tout recommencer. En apprenant la nouvelle, Robbie avait abandonné sa tour et avait porté Livia pour danser. Inutile de dire à Megan que Ryder avait filmé la scène, sinon il n’entendrait plus la fin de cette histoire. Se savoir être un invité spécial le motiva à hocher la tête une fois de plus. Il pourrait voir l’ambiance au sein du groupe par la même occasion. Il savait qui était dans la chorale, et savait déjà qu’il y avait des gens qu’il n’aimait pas –comme Wyatt. Forcément, l’envie de lui prouver qu’il avait un tant soit peu d’influence sur les décisions de Megan devenait vraiment forte. D’accord, envoie moi l’endroit et l’heure et je serai là. Il afficha un sourire digne de celui que Megan adoptait lorsqu’elle avait une idée derrière la tête, rien qu’en pensant au pouvoir qu’il aurait. A vrai dire, même sans pouvoir, il pourrait toujours leur faire peur, un peu à la manière de attention, sinon je le dis à Megan. Tu sais, ta coach ?. Pas de doutes que cela serait enrichissant. Il regarda Megan se tourner vers le bar avant d’en faire de même attrapant sa bière à la même occasion. Il en but une gorgée avant de grimacer lorsque le gout de la bière chaude toucha sa langue. Il reposa sa bouteille sur le bar avant de reprendre. J’essaierai d’amener Livia. Ca la familiarisera avec l’endroit et tous les nouveaux visages. Et puis je réussirai à la calmer en cas de crise pour ne pas déranger tes choristes et ceux qui passeront leurs auditions. Il se frotta les yeux, se rendant compte de la fatigue d’après concert et se dit qu’il ferait mieux d’appeler Leah pour lui dire de ne pas l’attendre. A la base, il était censé retourner chez elle pour dire bonne nuit à sa fille, mais il était bien trop fatigué pour faire ce détour. Et puis une nuit sans bébé lui ferait le plus grand bien, et lui permettrait peut-être même de profiter d’une grasse matinée. Faut que je retourne derrière il pointa dans la direction générale de la scène avec son menton. En tout cas, merci d’être venue. Il se leva pour l’enlacer une dernière fois avant de partir. Il fit quelque pas en direction de la scène, sortant son téléphone de sa poche avant de se retourner. Et n’oublie pas de m’envoyer l’heure et le lieu. Il secoua son téléphone dans les airs puis se remis en route pour trouver un coin calme où passer son coup de fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
06. I know you want it Empty
MessageSujet: Re: 06. I know you want it   06. I know you want it Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. I know you want it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 6
-