Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. A super doctor .. or not

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06.  A super doctor .. or not  Empty
MessageSujet: 06. A super doctor .. or not    06.  A super doctor .. or not  EmptyVen 26 Sep - 13:26

" L'antécédent affectif (en circonstance, psychologique cf : toutes ses relations extérieures) d'un patient doit-il avoir un impact sur le traitement qu'un interne peut lui transmettre de manière non professionnel ? Tout le sérieux et les risques du métier doivent-ils prendre le dessus sur cela ? "

Question très compliquée en somme. Même pour Matthew, c'est dire ! C'était la question que son prof de fac lui avait envoyé il y a une semaine de cela après des jours et des jours de harcèlement téléphonique ayant pour but l'obtention d'un sujet de dissertation. Motif ? L'ennui, principalement. C'est vrai qu'il n'a jamais vraiment été fan de vacances le jeune Avery, même étant petit. Pourtant, ses parents ont essayé mainte et mainte fois de l'envoyer en colonie (pour s'en débarrasser pendant un mois et ne plus entendre parler à longueur de journée de question enfantine sur la chirurgie et l'anatomie humaine ? Mauvaise foi que vous êtes ..) sans grand succès. Matthew refusait catégoriquement le fait de partir de chez lui, ventant sans cesse les mérites de rester à la maison avec ses parents. Déjà malin le petit ! Son seul grand voyage, se résume à l'autre bout de la ville et ce jour-là, il n'avait pas trop eu le choix, c'était pour aller voir le match de football de l'équipe régionale, le stade étant à l'autre bout de la ville, vous devinez la suite. On peut donc dire que Matthew est quelqu'un d'assez casanier. Peut-être même trop. Quand il y repense d'ailleurs, il se dit qu'il aurait peut-être du faire ce voyage en Irlande proposer par son université il y a trois ans. Peut-être que ça lui aurait permis de concrétiser avec celle qu'il aimait à cette époque. Malheureusement, une vilaine grippe vint l'attaquer la veille du départ. Le comble pour un médecin n'est-ce pas ? Résultat, à leur retour d'Irlande, la fille qu'il aimait été désormais en couple. Avec un Irlandais en plus. Tragique drama story qui pourrait même être adapté au théâtre..Si on pousse un peu les traits, mais revenons donc à nos moutons.

Il était donc minuit et quelques quand Matthew décida de sortir de sa bulle d'intello pour aller se dégourdir les jambes. Autrement dit, d'aller prendre un verre, voir deux. Ces sorties, ils les chérissaient plus que tout et tenait absolument à les faire perdurer tout simplement parce qu'elles étaient nécessaires à sa bonne humeur et son mécanisme à toute épreuve. Par mécanisme, il faut entendre le fait qu'il soit sans arrêt en train de bosser sans presque jamais être fatigué. En gros, son mental. Bizarre non ? Quand tu te dis qu'un étudiant en dernière année à besoin de sortir le soir pour s'assurer le bon fonctionnement de son corps en buvant des litres de Tequila par semaine,( ce qui nous donne des kilo-litres de tequila dans le mois. Arriba ! ) tu te dis que certaines personnes ont peut-être du soucis à se faire. Et bien pas Matthew Skylar Avery. Vous devriez deviner son argument principal ? " Ça aide à réfléchir, s'évader, à souffler un peu pour repartir avec l'esprit libéré " phrase qu'il a réussi à sortir à un étudiant en journalisme pour son reportage sur les effets dévastateurs des soirées étudiantes en pleine semaine. De quoi imaginer sa détresse quelques semaines plus tard, lorsqu'il découvrit avec étonnement, la dite vidéo. Malgré cela, le lendemain, il était de nouveau accoudé au bar à siroter une bonne pression. Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'est pas du tout accro à l'alcool. On pourrait le penser, il n'y aurait qu'à regarder son porte-feuille pour voir la carte de fidélité du bar voisin de chez lui, rempli comme un camion de ravitaillement. Ajoutez à ça le fait qu'il tiens excessivement bien à l'alcool (même pendant ses rares parties de bière pong, c'est dire !) et vous obtenez un étudiant en médecine qui passe certaines de ses soirées à s'aérer l'esprit dans un bar. C'est donc avec mal de crâne assez conséquent que Matthew rentra dans ce bar et commanda, comme à son habitude, une pression. Il avait beau venir au bar régulièrement, hors-mis le patron, Ne connaissait quasiment personne. Il faut dire qu'il n'y restait que très peu de temps dans ce bar, simplement pour se changer les idées et oublier toute cette paperasse qu'il peut lire à longueur de journée et qui, au bout d'un certain temps, vous file une migraine pas possible. Oui, il adorait ce qu'il faisait, mais au fond de lui, il avait hâte d'en finir avec toute cette théorie. Son job à McKinley lui convenait parfaitement, mais il savait pertinemment que ce n'était qu'un boulot temporaire et qu'il lui faudrait beaucoup plus avant d'être pleinement satisfait de sa situation. En même temps, avec le CV qu'il allait avoir, le lycée ne serai bientôt plus qu'un simple petit boulot. Cette envie de viser toujours plus haut, il l'a tenait de son père qui, avant de sombrer dans sa défunte dépression, s'était tué à lui apprendre un tas de valeurs significatives mais nécessaires selon lui, à la réussite de sa vie. L'aîné des Avery n'en a jamais perdu une miette et garde encore chaque parole de son père en mémoire. C'est tout ce qu'il lui reste de lui et s'il s'évertue tant à vouloir réussir et aller au plus haut c'est aussi que quelque part, il veut qu'on soit fière de lui. Au-delà de la reconnaissance de ses paires, le plus important à ses yeux et de trouver quelqu'un qui soit fier de lui. Pourquoi pas son frère, un jour peut-être, qui sait ? Au bout d'une petite heure, Matthew ressortit du bar. Il était débarrassé de son mal de crâne étonnement. Les effets de l'alcool sûrement. C'est aussi sûrement ces derniers qui l'incitèrent à ne pas rentrer chez lui tout de suite. Cour magistral demain ou pas, il avait décidé que ce soir était une belle soirée et qu'il allait se balader avant de rentrer.Avec toutes ces activités, Matthew avait de plus en plus l'impression d'être une chauve-souris. Vivre la nuit et à l'inverse des chauve souris, travailler aussi le jour. Mais c'était sa vie et il savait que très prochainement, cela allait changer. Du moins, il l'espérait.

Ce soir-là, la lune était pleine et les étoiles régnaient dans un ciel qui semblait surréaliste tant ses couleurs étaient claires. Et pourtant, il fallait bien qu'une part d'ombre vienne assombrir cette nuit aux apparences si calme pour le jeune médecin. Matthew était du côté de l'Eglise dans le vieux quartier de Lima quand il aperçut une silhouette qui lui rappelait quelqu'un. Une étudiante à McKinley qu'il avait déjà croisé à l'infirmerie, mais impossible de remettre un nom sur cette silhouette. En même temps, de dos, il est vrai que c'est assez compliqué. Encore plus avec quelques grammes d'alcool dans le sang. Mais s'il était bien sûr d'une chose, c'est qu'il connaissait cette étudiante. Si c'était bien une étudiante. Une question lui vint alors à l'esprit, que faisait-elle si tard, d'autant plus en pleine semaine, en plein milieu de la nuit et à côté d'une église ? Scène surréaliste en soi et qui frôlait la science-fiction dans le cerveau du parfait étudiant (et légèrement alcoolisé) de Matthew. Malgré cela, il parvint quand même à se dire qu'il y avait un truc louche là-dedans et qu'il en pouvait pas la laisser toute seule dehors à cette heure là. Non pas que le quartier de l'église soit mal réputé, bien qu'un chouilla quand même à lavue des nombreuses cannettes de bières étendues à ses pieds, mais tout de même. Il s'avança alors vers cette silhouette quand arriva alors, un groupe de trois garçons, sortit de nulle part et se dirigeant vers cette fille. Matthew s'arrêta alors net et se retourna même, faisant mine de repartir dans la direction opposée pour en pas être vue. Réaction totalement bête de sa part vu qu'il ne pouvait plus voir la scène. A ses yeux, cette fille attendait sûrement des amis pour faire la fête toute la nuit, comme n'importe quel jeune de son âge. Ce qui expliquerait sûrement le fait qu'elle soit immobile depuis tout à l'heure. Alors, dans ce cas Matthew n'était qu'un médecin parano se faisant trop de soucis pour ses petits lycéens. Malheureusement, cette nuit-là était vraisemblablement destiné à ne pas se finir de manière idéale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.  A super doctor .. or not  Empty
MessageSujet: Re: 06. A super doctor .. or not    06.  A super doctor .. or not  EmptyMar 21 Oct - 20:29

L’année scolaire de Samantha c’était plutôt bien déroulé. Seul problème, elle n’avait pas vraiment trouvé d’ami. Il y avait bien ce Dean. Mais il était plus un nouveau ambitieux qu’autre chose. La jeune fille, passionnée par les sciences, était donc restée dans son univers. Elle avait prévu de faire un stage dans un laboratoire pendant ses vacances mais n’avait pas réussi à obtenir une place. Manque de chance. Elle s’est donc rabattue sur le sport en faisant un footing tous les jours.
Elle y avait même rencontré un homme fort sympathique qui l’avait sauvé d’un malaise. Oui, Samantha n’est pas tout le temps responsable. Le fait est qu’elle était partie sans réserve dans une activité qu’elle ne maitrisait pas forcément ; le sport.

Voici donc ce que Samantha faisait de ses journées de vacance. Tout en suivant son rythme sportif, elle réussit à se faire des ennemis.
Un jour en effet, la jeune fille changea de parcours et passa du côté de l’église, pour changer un peu. Un peu avant l’église, elle s’arrêta pour acheter une boisson chaude, un chocolat chaud. Pour une fois elle n’avait pas oublié son argent. Elle se mit alors à marcher tranquillement pour rentrer chez elle, quand elle passa devant la dite église. Elle remarqua une citation, qu’elle lut à voix haute. « Dieu est notre créateur »
La jeune fille regarda une nouvelle fois la citation en haut de l’église alors qu’un groupe de personne en sortait. Son visage montra alors une grimace de profond mépris pour cette accroche. Samantha n’était pas croyante. D’habitude elle n’accordait pas plus d’attention à cette institution mais cette fois ci, contrariée par une pensée survenue lors de son footing, elle marmonna toute seule, croyant que personne ne pouvait l’entendre.

« De toute façon, ça ne sert à rien de croire à ça. C’est faux. Tout est prouvé scientifiquement. C’est du grand n’importe quoi, aucun humain ne peut marcher sur l’eau ! Il y a des araignées qui font ça mais leur masse est très faible ! »

La jeune scientifique continua sa route sous les regards incendiés des personnes, qui venait de voir une jeune fille critiquer un texte sacré sous leurs yeux, devant leur endroit de rassemblement. La plupart devait être d’honnête gens, mais face à une gamine qui venait de les critiquer ouvertement, trois ados se mirent à la poursuivre, à la pister. Jusqu’à savoir ou la sotte habitait.


Revenons donc à maintenant, le matin, en ce levant, Samantha partit chercher le courrier et découvrit une lettre, une déclaration dans sa boite aux lettres. Cette lettre lui donnait rendez vous près de l’église ce soir. Le cœur de Samantha bondit dans sa poitrine. Elle, si timide et réservée, on venait de lui faire une déclaration. Elle n’en revenait pas. La jeune fille en oublia son footing et passa sa journée à se préparer. Le soir, alors qu’il faisait nuit noir, elle alla près de l’église. Comme écrit sur la lettre, il s’agissait du lieu de rencontre. Ce qu’elle avait dit au niveau de la religion remontait à tellement loin qu’elle ne s’en souvenait plus. Alors qu’elle regardait le lampadaire, attirée par la lumière, elle fut attirée par un bruit derrière elle, et se retourna avec un grand sourire, s’évanouissant aussitôt. Trois garçons un peu plus grand qu’elle, venant de nulle part, était devant elle avec une batte de baseball, et un autre objet que la jeune fille ne parvenait pas à identifié à cause de la pénombre et du peu de lumière.
Elle recula, manifestement surprise.

-Alors… Qu’est ce que l’on vient faire par là ? T’as pas honte de venir tout près d’un endroit ou tu as dit des ****** ?
Revenir en haut Aller en bas
 

06. A super doctor .. or not

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 6
-