Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake   Lun 13 Oct - 15:00

Le soleil tapait fort, créant une atmosphère chaude et sèche, difficilement respirable pour ceux qui restaient en ville pour les vacances. Mais pour ceux qui osaient s'aventurer en hauteur, ou dans la nature, il était possible de dénicher des endroits frais, et particulièrement agréables pour échapper à la chaleur étouffante de l'été. A Lima, beaucoup devaient se contenter de barboter sur la plage artificielle, installée par Sue Sylvester, mais Jace n'était pas spécialement friand du sable et de l'eau salée. Il préférait nettement les étendues d'eau douce, et les montagnes.
Autrefois, la seule activité physique que Jace s'accordait n'avait en vérité rien de physique : faire la queue une bonne partie de la nuit afin d'être parmi les premiers à obtenir un jeu vidéo fraîchement sorti dans le pays n'était pas à proprement parler épuisant. Jamais il ne lui serait venu à l'idée de grimper une montagne pour atteindre un lac perdu en plein milieu de l'Ohio, et encore moins d'y camper. Seulement, c'était précisément ce qu'il s'apprêtait à faire, comme cela avait été le cas l'année précédente. A l'époque, il avait souffert de cette épreuve beaucoup trop physique pour le gringalet qu'il était. Aujourd'hui, il portait sans mal l'énorme sac à dos contenant la tente, son sac de couchage et tout ce qui était nécessaire à deux jours en pleine nature. D'une main il repoussa ses boucles brunes en arrière, dégageant son front légèrement humide. Le couvert des arbres offrait un abri appréciable face à la chaleur écrasante du soleil, mais les deux heures de marche qu'ils avaient derrière eux le faisaient quand même transpirer. Du regard il jugea la distance qui le séparait du sommet de la butte qu'ils avaient entrepris de grimper, la dernière, avait-il assuré, puis il lança par dessus son épaule : « Dans cinq minutes, tu auras sous les yeux la plus belle chose que l'Ohio puisse t'offrir. » Et il repartit, sans attendre.

Trouver un coin de verdure dans l'Ohio n'avait rien de difficile, mais quand on a dix-sept ans, pas de voiture et une mère avec une très nette tendance à la surprotection, c'était déjà un peu plus compliqué. Le parc d'Indian Lake avait l'avantage de ne pas être trop éloignée de Lima, et dans son souvenir, l'endroit y était magnifique. Calme, reposant, et propice au camping et à la pêche -d'ailleurs, Jace avait amené avec lui une canne, usée mais solide, qu'il comptait utiliser dès qu'ils seraient installés. Avec souplesse, il grimpa les rochers, s'accrochant d'une main ferme et avançant d'un pas sûr. A peine dérangeait-il quelques pierres qui roulaient sur son passage, les semelles de ses chaussures de randonnée crissant sur la roche et ne produisant qu'un son léger sur les épines de pins qui jonchaient le sol.

S'il avait tenu à faire cette sortie en montagne, c'était avant tout pour faire davantage connaissance avec une personne qu'il appréciait, avec qui il aimait passer du temps, et pour lui montrer des paysages à couper le souffle qui, peut-être, lui donnerait envie de s'essayer à des activités plus physique que simplement boire du thé. Cet argument n'avait pas été appréciée, d'ailleurs, lorsqu'il avait exposé son envie de passer un week-end en dehors de Lima, mais finalement, elle avait acceptée de se joindre à lui, sans réellement savoir à quoi elle s'exposait.
Parvenu en haut de la butte, Jace fit une pause, et embrassa du regard le spectacle qui s'offrait à lui. Sous ses yeux, la surface lisse du lac reflétait le soleil, l'éblouissant légèrement malgré ses lunettes de soleil. Comme il s'y attendait, il n'y avait personne, mais de l'autre côté du lac, une cabane de garde-pêche représentait la seule trace humaine à des kilomètres. Jace prit une profonde inspiration, humant les parfums de la nature. L'odeur de la sève, de la mousse et de la terre, de l'humidité du lac, qui clapotait doucement sur les galets de la berge. Satisfait, et excité par les deux jours qu'ils allaient passer, en communion totale avec la nature -à peine son téléphone captait-il du réseau ici- le jeune homme se tourna cette fois complètement, pour suivre du regard la progression lente et, il s'en rendait compte à présent, un peu laborieuse de Kessy. S'il commençait à peine à sentir le poids de son sac et la brûlure de ses muscles sollicités par cette longue marche, il aurait pu parier ne pas être dans le même état que la jeune fille. Soudainement conscient qu'elle était peut-être moins endurante que lui, Jace fronça les sourcils, embarrassé. Ils avaient marché à un rythme plutôt soutenu, Jace avançant d'un pas rapide et agile, peu dérangé par le terrain accidenté, très différent du bitume des trottoirs de Lima. Surplombant sa camarade, il lui jeta un regard dubitatif. « Tu vas survivre ? » demanda-t-il, plaisantant à moitié, et tout de même concerné par Kessy. Il n'avait pas envie de devoir appeler les secours, pour qu'on rapatrie la jeune fille en hélicoptère parce qu'elle n'avait pas supporté ces deux petites heures de marche en pleine montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17 ans
Occupation : Étudiante au College of Arts and Sciences de l'OSU en théâtre
Humeur : Excitée
Statut : Est mignonne avec Silas
Etoiles : 975

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Fragile Bird - City and Colour
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake   Jeu 30 Oct - 22:14

"T’es sérieux? De tous tes amis, tu as pensé à moi, la princesse, pour aller faire du camping avec toi? T’es certain que ça va?" Kessy se trouvait dans le cadre de la porte d’entrée devant Jace, l’air légèrement sceptique. C’était vrai, quoi! Il fallait être aveugle pour ne pas s’apercevoir que la rouquine n’avait absolument rien de l’aventurière débrouillarde adorant le plein-air. Ce n’était pas pour rien qu’on la surnommait Lady ou princesse. La jeune fille devait dormir dans un lit bien moelleux avec une tonne de couvertures bien chaudes.  Elle détestait être sale et marcher pendant des heures. C’est là que son ami lui rappela la conversation qu’ils avaient eu quelques jours auparavant. C’était vrai que Kessy avait mentionné le fait qu’elle n’avait jamais fait de camping et qu’elle aimerait peut-être essayer un jour. Mais, elle n’était pas sérieuse! C’était seulement pour faire la conversation. Il avait vraiment cru que dormir à la belle étoile sur un sol dur et rocheux intéressait l’anglaise? Il était plus stupide qu’il n’y paraissait. Kessy allait refuser son invitation lorsqu’il avait mentionné que la vie ne consistait pas seulement à faire la belle et boire du thé. Les yeux de la rousse s’étaient ouverts grands. Il n’avait quand même pas osé!? De quel droit jugeait-il ses façons? Il lui avait toujours dit que c’est ce qu’il trouvait mignon chez elle. Touché dans son orgueil, Kessy accepta finalement. Cela la surprenait elle-même, mais elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle était une poule mouillée, même si ce n’était pas totalement faux. Elle détestait les bestioles et ne pas être en contrôle! Comme elle n’y connaissait rien en campement, elle allait devoir se fier à Jace et lui faire confiance. Et puis, avant de dire qu’elle n’aimait pas cela, fallait bien qu’elle essaie. La jeune fille alla à sa chambre pour se préparer. Jace lui avait dit de prendre seulement des vêtements et un sac de couchage. Il s’était  occupé de tout le reste :la tente, la nourriture, l’eau, les lampes de poche, la canne à pêche et les allumettes. Elle fourra donc dans son sac à dos, deux t-shirts, une chemise,  un gilet chaud, quatre paires de bas et des pantalons en coton. Elle savait qu’il fallait vivre à la dure, mais elle ne pu s’empêcher d’apporter sa brosse à dent, sa crème pour les mains, sa crème solaire, son shampooing, un savon et son cache-oeil. Elle passa rapidement à la cuisine et prit un sac de noix et deux poches de thé. Ce n’était quand même pas interdit de boire du thé en camping, si? Sa mère avait rit d’elle en apprenant ce qu’elle s’apprêtait à faire et lui demanda d’être prudente. Kessy était a peu prêt certaine que sa mère prendrait les paris avec son père si elle réussirait à passer la nuit. Leur fille allait leur montrer!

———————— ͼҨͽ ————————

Cela faisait maintenant près de deux heures qu’il montait une colline et Kessy n’en pouvait plus. Il faisait chaud et elle n’arrivait pas à garder le rythme. Elle tombait sans cesse et se pognait les pieds dans les branches. Elle avait des égratignures sur les bras et même sur les joues. Elle devait s’arrêter souvent pour reprendre son souffle et boire de l’eau. À chaque arrêt, la rouquine se demandait pourquoi elle avait accepté. Elle n’avait rien d’une sportive. À quoi avait-elle pensé? Elle devait avoir l’air ridicule avec sa casquette de baseball des Indians de Cleveland, son chandail trempé de sueur et ses pantalons et ses mains tachés de bout à force de glisser ou de tomber sur les genoux. Elle ne pensait qu’à faire demi-tour. Malgré tout, elle continuait. Encore une fois, Kessy ne voulait pas décevoir son ami. Il était gentil et n’avait probablement pas voulu mal faire en l’invitant. Jace lui assura finalement que c’était la dernière butte qu’il grimpait et qu’elle allait voir la plus belle chose que l’Ohio pouvait offrir. Pour l’instant, elle ne se plaignait pas trop de la vue. Il faut dire que le bas du dos du jeune homme était plutôt intéressant et bien dessiné. En fait, c’est tout ce qu’elle avait sous les yeux. Elle n’osait pas regarder autour d’elle pour ne pas avoir peur de la hauteur et pour réussir à se rendre jusqu’au bout, elle devait se focaliser sur un point et ce point était le dos de Jace. Savoir que son calvaire était bientôt terminé, lui donna une force et une énergie nouvelles. Elle était incapable de rejoindre le garçon, mais réussissait à garder la cadence. L’ascension semblait si facile pour Jace. Il grimpait rapidement, malgré le sac imposant qu’il trainait comme s’il faisait cela toutes les semaines.

Jace était maintenant au sommet et Kessy le rejoignit plusieurs minutes plus tard, haletante. Elle ôta son sac à dos d’un coup sec et s’affala lourdement sur le sol en ne prenant pas la peine de regarder le beau paysage promis. La jeune fille n’avait jamais fait autant travailler ses muscles auparavant et elle sentait que le lendemain, ils allaient la faire souffrir. En espérant que le garçon avait prévu de ne rien faire et juste se reposer devant le lac. Je crois. Répondit-elle, amusée. "C’est ici qu’on campe? Parce que moi, je ne bouge plus." Kessy ferma les yeux et laissa le vent frais lui chatouiller le visage et le soleil lui pénétrer la peau. Puis, elle se rappela qu’elle n’avait pas mis de crème. Elle se releva et s’empara de son contenant de crème solaire. "Tu es déjà venu camper ici? Tu sais s’il y a des ours dans le coin? Parce qu’il est hors de question que je dorme ici s’il y a des ours qui rôdent!" Elle mit de la crème dans la paume de la main et frotta son visage et ses bras. "T’en veux? Tu as fait parti des scouts au fait? T’as l’air d’un type qui a fait les scouts."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake   Jeu 13 Nov - 12:40

A bien y regarder, Kessy n’avait pas l’air en grande forme. Peut-être avait-il surestimé la jeune fille, en la jugeant capable de tenir le même rythme que lui –et encore, il n’avait pas l’impression d’avoir forcé la cadence. Maintenant qu’il l’observait attentivement, Jace se sentait quand même un peu coupable. Il avait voulu sortir Kessy de son petit cocon moelleux typiquement anglais, mais il n’avait pas non plus envie qu’elle fasse une syncope. A bout de souffle, le front trempé de sueur sous sa casquette et les joues rouges, la pauvre était bien mal en point. Ses cheveux habituellement soyeux –et Jace se demanda soudain à quel moment il s’était mis à aimer les cheveux de la rouquine- étaient collés à ses tempes par la transpiration, et elle avait les mains sales. En fait, elle faisait vraiment pitié à voir, et Jace se mordit l’intérieur de la joue, embêté d’avoir entrainé son amie dans une aventure à laquelle elle n’était de toute évidence pas du tout préparée.
Parvenue enfin à ses côtés, Kessy chercha à récupérer son souffle, difficilement. Sans plus de cérémonie, elle fit glisser les bretelles de son sac à dos le long de ses bras, et suivit le même chemin, s’asseyant à même le sol. C’était déjà en progrès en soi, Kessy n’était pas vraiment le genre de fille à accepter de poser son fessier délicat sur de la terre, au risque de salir ses vêtements. En la regardant, Jace ne put retenir un sourire en coin. Elle qui était plus habituée à déclamer des textes de Shakespeare qu’à faire des efforts avait quand même su trouver l’énergie pour le suivre jusqu’au bout. Bien sûr, un kilomètre de plus, et elle se serait probablement effondrée en pleurant, mais elle l’avait quand même suivie jusque-là. Attendrie, Jace tendit la main, comme pour lui tapoter la tête, en un geste de réconfort maladroit, mais à ce moment, elle ouvrit la bouche pour lui répondre, et il sursauta en ramenant sa main vers lui.

Comme il s’y attendait, Kessy semblait incapable de faire un pas de plus, et avait l’air bien décidée à dormir à même le sol, à l’endroit où elle se trouvait.
Mais pas sans crème solaire, car à sa grande surprise, elle s’empressa de déballer de son sac un tube, avant de se tartiner généreusement le visage. Jace la regarda faire en silence, perplexe. Il avait passé des années à arborer un teint pâle, transparent, conséquence de longues heures passées à jouer aux jeux vidéo. Aujourd’hui qu’il avait le teint hâlé, parce qu’il courait au soleil dès que l’occasion se présentait, il ne se voyait pas revenir à l’ancien Jace, tout pâlichon et déprimant. Kessy aurait bien besoin de se faire dorer la pilule elle aussi. « Nan, j’ai pas fait les scouts. » l’informa-t-il en refusant le tube de crème solaire d’un mouvement du menton. D’une main il attrapa le sac de Kessy, et de l’autre il l’aida à se relever. « J’ai juste appris à aimer la nature. Avant, je ne sortais jamais. Toujours enfermé, devant mon ordinateur. A ne rien faire. Et puis j’ai décidé de me bouger les fesses, si on veut. » C’était un bel euphémisme. En vérité, Jace s’était retrouvé à l’hôpital, blessé à l’œil, et cet « accident » (qui n’en était pas un) l’avait convaincu qu’il était plus que temps de réagir, de ne plus être un gamin renfermé et lâche, mais un jeune homme fort. Si aujourd’hui il parvenait à marcher pendant des heures sans être épuisé, s’il  pouvait battre un membre des Titans sans mal, c’était parce qu’il avait pris la décision de sortir de sa bulle. Il ne regrettait rien. « Par contre, on campe là-bas. » Et du doigt il indiqua une petite crique, à l’abri sous les couverts d’arbres imposants qui étendaient leurs branches  au-dessus de l’herbe. L’espace était suffisant pour y installer deux ou trois tentes, et d’ailleurs un cercle de pierre témoignait du passage régulier de campeurs. L’eau du lac léchait l’herbe à quelques mètres, et un monticule de rochers permettait de s’installer pour pêcher, ce que Jace avait précisément l’intention de faire. « T’en fais pas. Y’a pas eu d’ours ici depuis au moins deux ans. » ajouta-t-il en se détournant pour dissimuler un rictus d’amusement.  

Pour la soulager, il entreprit de porter son sac et l’entraina vers la crique. Alors il se délesta de son propre sac à dos, et décrocha la tente qui y était pendue. « Et hop, c’est magique ! » clama-t-il après avoir dénoué quelques cordons. Il jeta la tente dans les airs, et elle se déplia aussitôt. Le tout avait pris à peine deux secondes. Satisfait, il se tourna vers Kessy. « Princesse, voici notre château pour les deux jours à venir. » Et sans plus attendre, il installa le camp.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17 ans
Occupation : Étudiante au College of Arts and Sciences de l'OSU en théâtre
Humeur : Excitée
Statut : Est mignonne avec Silas
Etoiles : 975

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Fragile Bird - City and Colour
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake   Mer 11 Fév - 3:58

Kessy n’avait jamais été aussi sale de toute sa vie. Même lorsqu’elle était petite, jamais elle n’avait joué dans un bac à sable, joué dans la boue ou sauté dans un trou d’eau après une grosse averse de pluie. La jeune Kessy avait toujours préféré prendre le thé avec ses poupées et ses animaux en peluche. Jamais elle n’avait pris part aux sorties de camping ou d’aventure avec son école. Jamais elle n’avait marché des heures pendant une excursion en forêt. C’était simple, la rouquine n’aimait pas les activités extérieures et celles qui demandaient des efforts physiques. Elle préférait, et de loin, rester à l’intérieur et s’adonner à des activités plus intellectuelles qui n’impliquaient pas de saletés. Elle n’avait pas hérité du surnom « Lady » pour rien!

Alors pourquoi avait-elle accepté de suivre Jace dans l’ascension d’une montagne et dormir à la belle étoile en Indiana? Elle ne savait pas. Elle était la première surprise. Peut-être souhaitait-elle montrer à tous ceux qui se moquaient d’elle, qu’elle était capable de se dégourdir. Leur montrer qu’elle était plus qu’une rouquine maniérée et coincée. Kessy avait toujours ignoré les commentaires sur son compte, même s’ils la blessaient. Elle savait qu’elle possédait un caractère difficile à gérer et que sa personnalité ne plaisait pas à tout le monde. En fait, outre sa famille, seuls Ingrid, Clara, Jace et Silas ne roulaient pas des yeux dès qu’elle ouvrait la bouche pour parler. Elle voulait que cela change. La rentrée était dans quelques semaines et ses deux meilleures amies n’allaient pas y être. Clara était retournée en Angleterre et Ingrid s’était trouvée un petit appartement à côté de son université à Columbus.  La comédienne allait donc se retrouver seule et cela l’inquiétait. Elle n’avait aucune envie de vivre sa dernière année seule. Alors, peut-être que si les autres élèves de McKinley avaient vent de sa petite escapade en montagne, peut-être la verraient-elle autrement?

Terminant d’appliquer sa crème solaire, elle haussa les épaules au refus de son ami de porter une protection. Le soleil leur tombait directement dessus. Il était brulant et traitre. "Ne vient pas pleurer demain si tu es tout brûlé! " lui dit-elle à la blague. Elle était étonnée qu’il n’ait pas fait parti des éclaireurs. Il semblait très à l’aise dans la nature et elle l’aurait bien vu porter un petit short court brun, son foulard vert et toutes ses badges de bonnes actions. Elle remit son tube de crème dans son sac et attrapa la main que lui tendait Jace pour l’aider à se relever. Elle épousseta son derrière pour enlever le sable, ce qui était tout à fait inutile étant donné que son corps entier était constellé de saletés. Faisant face au soleil, la jeune fille place une main devant son front pour se cacher de la source lumineuse tout en regardant le jeune homme. "Est-ce que c’est un message subtil pour me dire que je devrais sortir plus souvent?" Elle lui sourit. Jace lui avait vaguement parlé d’un accident qui lui avait fait changer ses habitudes de vie, sans toutefois rentrer dans les détails. N’empêche que la rousse avait de la difficulté à imaginer le jeune sportif toujours enfermé et le nez collé à son ordinateur. Elle n’avait jamais eu à faire à ce côté de son ami, même s’il avait gardé un petit côté « nerd » avec sa passion des bandes-dessinées. Pour sa part, Kessy savait qu’elle ne mettait pas assez souvent le nez dehors, mais elle était loin de rester enfermée toute la journée et toute la semaine! Elle sortait au moins une fois par jour.

La rouquine fit légèrement la moue lorsque le bouclé lui signala qu’ils devaient à nouveau se déplacer en lui pointant un endroit à quelques mètres de là. Elle avait mal partout, mais elle ne rouspéta pas. C’était quelque chose qu’elle devait améliorer. Elle ne pouvait pas faire son bébé chaque fois qu’un truc ne lui plaisait pas. Et il était hors de question que Jace voit ce côté d’elle. Elle n’en était pas très fière. Gentleman, Jace s’empara de son sac et Kessy le suivit en se trainant les pieds vers leur terrain de campement. Elle devait avouer que c’était beaucoup plus commode et pratique avec les arbres qui leur faisaient de l’ombre et leur servirait de protection en cas d’averse de pluie. Le lac brillait sous les rayons et il avait une jolie couleur bleutée et invitante. Un cercle de pierre était déjà formé et une buche brûlée se trouvait en son centre. Ils n’étaient pas les premiers à venir ici. En espérant que d’autres groupes n’avaient décidé de venir faire du camping à cet endroit en même temps qu’eux! Elle prit une longue et bonne gorgée d’eau en se préparant mentalement à user de ses dernières forces pour monter la tente. Elle n’en avait jamais monté une, mais ce qu’elle avait entendu de son frère ou ses connaissances, c’était tout un casse-tête. En espérant que Jace soit prêt à être patient avec ses maladresses. Mais à peine avait-elle terminé de boire que le garçon lança la tente vers le haut. Cette dernière se déplia et atterrit sur le sol bien ouverte. Kessy ouvrit grands les yeux et émit un petit hoquet de surprise."Wow. En fait, c’est super simple monter une tente!" Elle déposa sa bouteille sur le sol et alla vérifier plus en détail son « château » comme l’avait mentionné Jace. Elle lui montra la langue pour lui signaler son amusement. En général, seul Nicholas était autorisé à la surnommer ainsi, mais ce n’était pas la première fois que Jace utilisait ce terme pour la désigner et la jeune Jefferson s’était rendue compte que cela ne la dérangeait pas. Elle aimait bien que cela vienne de lui. Elle se pencha et défit la fermeture Éclaire de la porte de la tente et entra à l’intérieur. Elle était impressionnée par la grosseur et l’espace offerts par leur abri. Certes, ils devraient se pencher, mais ils ne devraient pas manquer d’espace. En s’apercevant qu’ils allaient tous les deux dormir dans la même tente, l’estomac de Kessy se noua et son cœur se mit à battre rapidement. Elle n’avait jamais dormi avec un garçon et même s’ils allaient être dans des sacs de couchages séparés, cela la rendait tout de même nerveuse. Elle avait entendu un tas d’histoires de camping, mais elle faisait confiance à son ami. Il n’avait aucune idée malfaisante derrière la tête parce qu’il était quelqu’un de bien et il n’était pas un pervers. "C’est un très joli château!" Elle déplia rapidement son sac de couchage et posa ses effets à côté, puis ressortie en se redressant d’un coup tel un soldat. "On fait quoi maintenant? On doit aller chercher des branches pour le feu?" Toujours exténuée, mais emparée d’une énergie nouvelle par le fait qu’ils étaient à présent installés, Kessy était prête à faire face aux tâches qu’impliquaient le camping et à suivre les instructions du grand gaillard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake   Mar 10 Mar - 15:26

A présent que la tente était installée -bien que cela ne lui ait pris que deux minutes, montre en main, pour la déplier- Jace guettait la réaction de Kessy. Parfois, il l'imaginait en Angleterre, vivant dans un de ces immenses manoirs -du même style que celui du Professeur Xavier avant qu'il ne le transforme en école pour jeunes mutants. Il la voyait assise sur la terrasse, le dos bien droit, en train de siroter un thé dans une tasse en porcelaine, avec un domestique qui se tiendrait prêt à répondre à ses moindres exigences, comme l'éventer ou tenir une ombrelle au dessus de sa tête afin que le soleil n’abîme pas son teint délicat. Il l'imaginait foulant du pied des tapis épais et moelleux, s'appuyant contre des montagnes d'oreillers. En d'autres termes, il ne la voyait pas du tout dormir dans une tente ! Certes, il n'allait pas non plus la faire s'allonger à même le sol, et lorsqu'elle s'écarta, après avoir déposé ses affaires, il mit en place la moustiquaire afin qu'aucun insecte ne vienne investir leur nouvelle maison. Néanmoins, et à force de la fréquenter, il avait fini par la cerner. Elle n'avait pas volé son surnom de Lady, bien que dans la bouche de ceux qui employaient ce mot, c'était presque insultant. Kessy était une princesse, voilà tout, mais Jace ne le lui reprochait pas. Il était d'une tolérance à toute épreuve et il n'était pas dérangé par les manières de Kessy. Aujourd'hui, il s'inquiétait, craignant qu'elle ne jette finalement les armes et ne décide de rentrer illico à Lima, pour retrouver son lit confortable et sa salle de bain.
Au lieu de ça, elle se redressa, habituée par une énergie nouvelle, prête à aller couper du bois pour faire du feu. Les sourcils de Jace se levèrent et il la regarda avec amusement. Et si, juste pour rire, il lui donnait une hache en lui demandant d'abattre un arbre ? Saurait-elle seulement soulever l'instrument ? Réprimant un rire, Jace se détourna pour ouvrir son sac et en sortir son propre sac de couchage, qui vint rejoindre celui de Kessy sous la tente. « C'est ça, parfaitement. » Pour effacer le rire qui faisait trembler sa voix, le jeune homme se racla la gorge. Il hésita un moment, en jetant un coup d’œil à la petite machette qu'il avait emporté avec lui, puis se ravisa. Il n'allait finalement pas demander à Kessy de couper du bois, au risque de la voir revenir avec la machette plantée dans la jambe. « Hm.. tu sais quel genre de bois il nous faut ? » D'un mouvement de la main, il désigna les arbres qui s'éloignaient du lac. « Du bois sec, bien sec. Évite les branches près du lac, elles seront trop vertes. Et heu... » Les joues rouges, Jace se pencha un peu plus dans son sac, comme pour y plonger. « Fais attention. » Les mots le plongèrent dans l'embarras, à la fois parce qu'il craignait que Kessy prenne ombrage de sa mise en garde et ne s'offusque, et également parce qu'il avait peur qu'elle ne se blesse, ce qu'il voulait éviter. Curieusement. Pourtant, on se remettait d'une cheville foulée ou d'une bosse, pourtant... il se sentait concerné.

Il attendit que la jeune fille s'éloigne pour sortir le nez de son sac, et se redressa, le regard tourné vers le lac. Le soleil qui s'y reflétait l'éblouissait, créant un jeu de miroir époustouflant. Ils avaient de la chance d'être seuls, d'autres campeurs auraient pu investir les lieux, brisant la magie de l'endroit par leur simple présence. Jace était venus plusieurs fois, et il avait toujours préféré être seul, sans étrangers qui, certes, s'étaient toujours montrés agréables, mais l'avaient privé de la possibilité de se retrouver, de se ressourcer. Pendant un moment, il n'y eut plus que le bruit délicat de la brise dans les feuilles, mêlé au clapotis que l'eau du lac faisait en léchant la barge. Le ciel était dégagé, d'un bleu éclatant. Si, au terme de ces deux jours, Kessy apprenait à aimer la nature, et perdait un peu de son petit côté précieux, alors Jace aurait doublement réussi sa mission. Un sourire étira ses lèvres et il inspira à fond, emplissant ses poumons de l'air pur de la montagne.

Avec entrain, il se mit ensuite à la tâche. Soucieux de ne pas voir Kessy s'étaler lamentablement une fois la nuit tombé et la visibilité réduite, il s'affaira à retirer tous les cailloux qui auraient pu la faire trébucher, les jetant dans le lac. Puis il sortit son matériel de pêche et s'installa sur le rocher qui surplombait le lac. La pêche, ou comment pousser Kessy à se salir un peu les mains en lui mentant effrontément. Le deal était simple : si elle voulait dîner, il lui faudrait attraper son repas. Bien entendu, il n'était pas venu avec une simple canne à pêche comme unique moyen de se restaurer. Il n'était pas fou. Mais le poisson serait le plat principal des deux adolescents pendant les deux jours à venir, agrémenté des quelques victuailles qu'il avait pris le soin d'apporter. Il n'y avait plus qu'à souhaiter pour que Kessy aime le poisson, et surtout... qu'elle n'ait pas peur des vers de terre.
Avec dextérité, il déplia une première canne, accrocha un ver frétillant à l'hameçon, et d'un mouvement souple, le lança au loin. Le bouchon se mit à flotter au gré des vaguelettes. Jace coinça la canne à pêche avec une pierre, vérifia que le grelot qu'il avait noué en haut du fil ferait bien du bruit si un poisson mordait, et s'occupa de la seconde canne, qu'il réservait à Kessy. A ses pieds, une petite boite pleine de vers qui attendaient de remplir leur triste mission, et un seau d'eau, prêt à recevoir leur futur pitance. Avec un large sourire, il redescendit le rocher, et se prépara à allumer le feu avec le bois que Kessy aurait ramené.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake   

Revenir en haut Aller en bas
 

06. [Flash-back] [Indian Lake - Ohio] Perhaps the truth depends on a walk around a lake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 6
-