Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Bad girls drink their coffee black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 01. Bad girls drink their coffee black    Ven 9 Oct - 22:07

« Qu’est-ce que ce sera pour vous Madame? »
« Rien pour le moment … J’attends quelqu’un. On commandera quand elle sera arrivée. »

Le sourire de Blake était perceptible dans sa voix et le sourire en question lui donnait un visage assez rayonnant. Et dérangeant dans le fond. L’employé en face d’elle le pensa également, très fort, trop fort et la blonde se contenta de lui faire un signe de la main en direction d’une autre table, ses lèvres couleur rouge sang, merci Channel et ses rouges à lèvres hors de prix, toujours tournées dans un sourire. Blake était de bonne humeur, chose qui n'était jamais bonne pour le commun de mortels. Mais... comment ne pas l’être en ce mardi matin dans ce si joyeux établissement et dans une ville toujours en plein essor et qui allait accueillir des centaines et des centaines d’étudiants avec sa toute nouvelle université! Bien entendu, la jeune femme ne se souciait pas du bien-être et du futur de la prochaine génération, seuls les étudiants de plus de vingt et un an représentaient une source de revenus potentielle et elle avait déjà prévu d’arpenter les allées du campus, le son du talon de ses Jimmy Choo battant la mesure, alors qu’elle allait distribuer des coupons et autres bon de réductions colorés. Pour ouvrir les esprits de cette jeunesse déjà bien corrompue par la musique et les images incessantes de femmes  dévergondées sur les écrans de télévision ou d’ordinateur. Chose que Blake pouvait respecter, elle avait fait partie de la mascarade elle aussi et elle continuait avec le cabaret. Sauf que le cabaret, contrairement à son ancien métier d’infortune, lui était bien plus proche et toute affaire était bien plus personnelle. Beaucoup plus. Chose plus que paradoxale quand on savait le temps qu’elle passait à moitié nue ou dans le plus simple appareil pendant ses longues heures de travail.
Mais ça c’était avant.

Aujourd’hui, Blake était habillée, dans une magnifique robe de Marc Jacobs, merci papa, et qui s’accordait avec sa nouvelle couleur de cheveux. Il n’y avait pas d’histoire particulièrement glamour derrière ce changement soudain, elle en avait juste besoin. C’était généralement le genre de révélation qu’on avait devant une comédie romantique, la cuillère bien enfoncée dans un pot de glace taille XXL et l’arrière train bien soutenu par un pantalon d’infortune qui était uniquement réservé à la déprime. Pas Blake. Elle déprimait autrement et après ses derniers soucis financiers, elle avait eu besoin d’une pause, loin de Lima, loin des chorales et de tout. Le cabaret avait donc été laissé pendant un temps à la direction de Juan avant de fermer pendant les deux dernières semaines du mois d’aout. Son fidèle employé avait besoin de repos et en revenant à Lima, Blake l’avait gratifié d’une étreinte sincère. Sans Juan rien de tout ceci n’était possible et elle en avait parfaitement conscience. Et si Juan était l’ingrédient numéro un, il fallait également de l’argent. Et c’était là que l’un des pères de Blake intervenait, non, elle n’avait pas hésité à aller chez elle à San Francisco et à expliquer l’affaire à celui qu’elle qualifiait de papa numéro un. Oui, Blake avait deux pères et une mère et non, dans sa famille personne ne cherchait à savoir la vérité. Bref, papa Hillyard numéro un avait décidé d’investir dans sa fille et il était rentré à Lima avec elle. Un problème de moins en sommes.

Il restait encore quelque chose à régler sur l’agenda de Blake et c'était pour cela que la très nouvelle rouquine se trouvait assise au Lima Bean, fixant l’heure. Ça ne lui arrivait jamais d’être en avance, elle aimait bien faire des entrées soignées mais l’affaire était plutôt importante. L’affaire qui se résumait en deux mots : Grace Hamilton. Blake était une femme qui tenait ses promesses et comme elle l’avait assurée à Harper il y a des mois de cela, Grace allait regretter ses menaces. Elle allait mordre la poussière et comprendre que personne ne pouvait s’en prendre aux employés de Blake ou juste à son établissement. Grace avait sans doute oublié, elle avait fait son sourire hypocrite et était partie s’agenouiller pour vénérer son dieu ou un truc tout aussi ennuyeux qu’une fille de pasteur pouvait le faire, mais pas Blake. Blake avait tout son temps et si elle devait contraindre miss Hamilton à courber l’échine devant elle, elle allait le faire. Et bien le faire. C’était bien pour cela qu’elle avait envoyé Juan au QG des Second Chances. En quête d’une certaine Charlie. Lima restait une petite ville après tout, tout se savait et Hamilton avait fourni à Blake une arme nécessaire lors de leur virée shopping. Parce que oui, il y avait bien quelqu’un que Grace détestait plus que Blake et ses sous vêtements qui au final ne cachaient rien et sa paire de talons et son cabaret... Et c’était bien Charlie Watson-Brown que Blake attendait. Le message avait été clair, qu’elle vienne au Lima Bean si elle avait envie d’en finir avec Hamilton une bonne fois pour toute. Impossible de louper Blake, elle avait volontairement choisi l’heure où le café était le moins bondé. Elle savait déjà à quoi ressemblait Charlie, quand on faisait parti d'une chorale ici, impossible de ne pas se retrouver dans le journal local et ce même si votre chorale était perdante. Mais personne n’allait demandait à la brune de chanter ici et Blake lui fit un signe de la main lorsque Charlie poussa la porte du Lima Bean quelques instant plus tard.

« Cinq minutes d’avance…? Cette chère Grace serait fière j’en suis certaine. Charlie je suppose? Blake. Je sais déjà qu’on va bien s’entendre. »
Revenir en haut Aller en bas
 

01. Bad girls drink their coffee black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Lima City
 :: Centre Ville :: The Lima Bean
-