Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Wheeler-dealers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: 01. Wheeler-dealers   Jeu 15 Oct - 1:32


Trop de paperasse était éparpillée sur la table de la salle à manger de la Pension. Beaucoup trop pour retrouver ce qu'on y cherchait. Factures, attestations, tickets de caisse, enveloppes déchirées, papiers (vides) de bonbons et même... Une notice exclusivement rédigées en russe. Des caractères étaient entourés comme si quelqu'un l'avait soigneusement étudiée et Anna releva la tête, sourcils froncés, mèche sauvage qui lui barrait les yeux. Elle se rappelait bien entendre JJ marmonner quelque chose d'obscur à propos de poules qu'il comptait installer dans le jardin et d'une race particulièrement résistante au froid tout droit importée... Du pays de la Toundra.  Elle concevait que son meilleur ami aie pu être traumatisé par la tempête de neige de l'hiver précédent, mais il n'était pas question de l'installation de poules mutantes à la Pension, même si elle n'y vivait plus. Elle froissa le papier pour en faire une boule qu'elle jeta dans la cheminée : dès les premiers frimas, les consignes cyrilliques s'envoleraient en fumée et personne n'irait la chercher là d'ici-là. Adieu veaux, vaches, gallinacés russes.
Le sang de l'aînée des Preston commençait à bouillonner. Son agacement devant le bazar permanent qui envahissait la maison familiale n'avait d'égal que son manque d'envie d'accomplir sa mission. Cela ne prendrait que quelques secondes. Pourtant, la jeune femme redoutait de traverser la ville et de se rendre dans un lieu où la probabilité de croiser ses petits camarades de chorale était... Probable.
La pochette du CD apparut entre une énième facture saupoudrée de paillettes roses et une carte postale de Dallas (Dallas ?) bousculées sans ménagement, et Anna l'attrapa en soupirant. Elle n'avait plus d'excuses. Il lui fallait simplement prier pour que le Dieu taquin qui avait confondu AAs and AVs se montre clément. Elle rejoint le centre ville en voiture en quelques minutes.

Un texto de Ryder l'avait gentiment rappelée à l'ordre la veille, ce qui en disait long sur la qualité de la communication chez les vainqueurs des Nationals depuis la fin de l'été. Son ami avait besoin de la démo le lendemain au plus tard et Anna avait grimacé dans son lit en consultant son portable. Elle aurait dû demander à Lexie de la déposer sur le chemin de la galerie depuis longtemps. Elle ne se rappelait même plus pourquoi la maquette était en sa possession, Megan avait dû vouloir qu'elle la fasse passer à une quelconque organisation susceptible de leur verser des subventions...
Cela ne prendrait que quelques secondes. Elle ne risquait de croiser personne. Elle ne risquait de croiser personne.
Pourtant, arrivée devant le Gramophone Record, Anna se ravisa. Elle allait revenir, de nuit. Oui c'était ce qu'elle allait faire, c'était ridicule, mais c'était plus sûr. Ryder lui en voudrait de toute façon si elle passait sans le saluer. La jeune femme était sur le point de tourner les talons, rassérénée, quand elle remarqua la boite aux lettres du studio. Elle n'avait qu'à glisser la pochette dans la fente et sa conscience serait tranquille. Et puis qu'est ce qu'elle croyait ? Qu'une bande d'Awesome Voices campait chez le disquaire ? Ils étaient tous bien trop occupés à profiter du répit de la compétition. Sa décision était prise.

Ses lunettes de soleil sur le nez, ses cheveux roux flottants au vent, ses clés de voiture à la main, Anna se dépêcha de trouver l'objet du désir dans son sac. Elle passa en trombe devant la porte principale et se précipita vers le studio à une vitesse à faire pâlir les athlètes du lycée qu'elle critiquait tant adolescente.
Mission accomplie. Elle n'avait plus qu'à repartir au même pas de course vers le pick-up. La jeune femme se pensait tirée d'affaire quand la porte annexe du Gramophone Record s'ouvrit, celle qui servait aux livraisons. Lourde, en métal, Anna vit le moment fatal de la collision et elle freina, reconnaissant la silhouette chevelue qui s'échappait de la réserve, cigarette à la main. Même si elle faisait demi tour, il la repérerait au premier coup d’œil. Et sa sœur se demandait encore pourquoi il n'y avait pas d'espionnes rousses...

"Robbie !" cria-t-elle d'une voix qui se voulait enjouée. "Tu es là ?" Bien sûr qu'il était là, il travaillait au Gramophone Record... Son sourire était mielleusement imbécile et il allait la prendre pour une idiote si elle ne se reprenait pas. Depuis quand redoutait-elle de croiser ses petits camarades choristes ? Depuis qu'elle estimait avoir des choses à se reprocher. "Je vais te laisser prendre ta pause tranquillement, hein..." Pour être honnête, elle était plutôt soulagée d'être tombée sur Robbie, et pas sur Peter ou Ecaterina. Plus qu'un Awesome Voices, il était un membre d'ATO, un ami de Tim. Et le cousin de Megan. Cette pensée la refroidit tout à fait et la figea sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   Sam 17 Oct - 21:43

Le nouveau campus avait apporté du sang neuf à Lima. C'était vraiment agréable de voir de nouveaux visages dans les rues, surtout pour quelqu'un comme Robbie ayant toujours vécu ici-même. Le fait que le Gramophone soit le seul commerce de ce genre ici, et donc sans concurrence directe, ramenait tout intéressé (en herbe ou confirmé) ici. De plus, Ryder et lui étaient tous deux de bons musiciens qui connaissent tout ou presque sur ce sujet: ils n'étaient pas deux simple vendeurs plantés là, cherchant juste à faire du chiffre. On pouvait venir les voir pour demander des conseils, pour tester un instruments avant de considérer à l'acheter, ou juste pour écouter de la bonne musique. Ryder était un gérant plutôt cool et ne forçait personne à acheter. D'après Robbie, le Gramophone était the place to be si on aimait un tant soit peu la musique. En même temps, il n'était pas le plus objectif pour répondre à cette question. Il remercia le client qu'il venait d'encaisser et se dirigea vers le rayon des CDs pour y replacer un album abandonner près des accessoires. Ryder était du coté des instruments en train d'expliquer la différence entre une guitare et une basse à en juger par les mouvements qu'il faisait. Maintenant que son client était parti, il n'avait plus grand chose à faire à part attendre. Il s'assit derrière la caisse en chantonnant avec la musique d'ambiance. Ah! C'était Suit & Tie revisité à la sauce Peter et Ryder.

L'album des Awesome Voices passait une fois par jour au Gramophone. C'était juste assez pour faire connaitre la chorale aux personnes non-initiées, sans pour autant agacer tout le monde. Avec le temps, Robbie avait fini par connaitre la tracklist par cœur. Il savait par exemple qu'après avoir entendu le duo entre Peter et Ryder, il était temps pour lui de trouver quelque chose à faire pour ne pas trop penser à la musique. Malheureusement pour lui, le morceau touchait à sa fin et il n'y avait aucun client pour l'aider à se changer les idées. Il se dirigea vers l'arrière boutique, et alors que les premières notes de Latch se faisaient entendre, Robbie fit signe à Ryder en montrant son paquet de cigarette. C'était son signal pour lui faire savoir qu'il prenait sa pause, et bizarrement, elle tombait souvent en même temps que cette chanson. Il n'avait vraiment pas envie d'écouter Wyatt et Ruby s'égosiller sur une chanson, surtout qu'ils ne faisaient plus partis de la chorale. Il pressa un peu le pas, portant une cigarette à la bouche et plaça le paquet dans la poche arrière de son jean. Il enclencha le loquet de la lourde porte qu'il poussa de l'épaule alors qu'il essayait d'allumer sa cigarette. Evidemment, l'appel d'air n'aidait en rien sa cause, et un peu frustré, il sortit sans faire attention à ce qui l'entourait, cigarette à la main. Il regarda l'extrémité qui était censé bruler et sursauta quand il entendit son nom. Portant sa main sur son cœur, en faisant attention à ne pas abimer son précieux laissez-passer, il laissa un long soupir de soulagement en voyant que ce n'était qu'Anna. Il mis la cigarette à sa bouche, plaçant sa main de façon à empêcher le vent d'éteindre la flamme de son briquet. Il inspira longuement et arqua un sourcil en entendant sa remarque, ne comprenant pas vraiment où elle venait en venir. Manifestement. En même temps à cette heure-ci, il y avait de fortes chances de le trouver ici, ce n'était un secret pour personne.

Il sortit le paquet de son jean et le tendit en sa direction pour l'inviter à se servir et rester un peu avec lui alors qu'elle lui annonça son départ. Juste le temps de s'en griller une. Ça risque de se faire rare. Il tira sur sa cigarette une nouvelle fois, et voyant le regard inquisiteur que lui lançait Anna, il s'expliqua. C'est une des dernières que je m'autorise. Sa résolution, bien que le nouvel an soit encore éloigné dans le temps, était d'arrêter de fumer ou d'au moins considérablement réduire sa consommation. C'était une décision qu'il aurait dû prendre depuis un moment déjà, mais il se rassurait en se disant que mieux valait tard que jamais. Il avait dix minutes devant lui pour déguster cette cigarette avant de retourner au Gramophone sans avoir à entendre des voix qui lui feraient saigner les oreilles et il comptait bien prendre son temps. Qu'est ce qui t'amène par ici? Les Awesome Voices prenaient le plus grand soin de s'éviter depuis la fin de leur Victory Tour, et de tous les choristes, Anna faisait bien partie des dernières qu'il s'attendaient à voir ici. Il regarda autour d'elle, comme pour trouver un chargement qu'elle aurait aimé déposer à l'attention de Ryder mais ne vit rien d'imposant au point de l'obliger à passer par cette porte. Il était de coutume que cette issue ne soit utilisée que pour sortir les éventuelles poubelles ou réceptionner les livraisons. Il reprit son paquet et le posa sur un petit muret non loin, où il décida de se percher le temps de sa pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   Ven 6 Nov - 18:30

Il était rare qu'Anna refuse une pause cigarette. Lorsqu'elle travaillait à la galerie, elle était toujours la première à se précipiter à l'extérieur, suivie de près par JJ qui ne ratait jamais une occasion non plus, puis par Lexie, la seule non-fumeuse, qui vociférait généralement derrière eux, leur intimant de se dépêcher s'ils voulaient abattre la somme de travail désirée avant la fin des temps. Les deux aînés la laissaient brailler, goguenards et en fait ravis de cette inversion des rôles. Chacun des trois avait sa fonction dans le trio et si Anna demeurait la plus sérieuse, ses alliances avec JJ résultaient généralement en un joyeux chaos complice qui rendait la plus jeune d'entre eux hystérique.

Cette fois pourtant, la jeune femme était très tentée de renoncer. Elle avait regretté d'avoir interpellé Robbie en réalisant qu'il était surpris et tellement absorbé dans ses pensées qu'il ne l'avait pas remarquée, mais elle se rappela qu'il aurait bien fini par reconnaître sa couleur de cheveux significative et masqua ses remords d'un sourire plus affirmé cette fois. Elle hésita, grignotant les branches de ses lunettes de soleil, mais jugea que la nicotine servirait à apaiser ses émotions et à remettre de la cohérence dans ses propos : elle détestait être prise au dépourvu et n'avait pas encore décidé de ce qu'elle finirait par avouer à Robbie. Elle se servit donc dans le paquet qu'il lui tendait, rangea ses solaires dans son sac, et emprunta au disquaire son briquet, le remerciant d'un clin d'œil tandis qu'il abritait pour elle la flamme de la brise d'automne à Lima.
Fumer était le péché le moins mignon mais le plus indécrottable de la jeune femme. Heureusement qu'elle avait trouvé en Tim son alter ego de l'addiction au tabac, elle savait qu'aucun autre n'aurait pu supporter cette mauvaise habitude tellement envahissante. La photographe écarquilla donc de grands yeux quand Robbie lui annonça ses intentions, et après une nouvelle bouffée, elle lui déclara avec horreur : "Je ne pourrais jamais arrêter. Jamais. Mais, j'admire la volonté et la détermination dont tu fais preuve." Elle fit mine de porter un toast à sa santé en levant sa cigarette, sans oser lui révéler qu'elle doutait néanmoins de sa réussite. Elle se demandait ce qui pouvait bien le pousser à une telle résolution mais réalisa aussitôt qu'il partageait le quotidien d'une petite fille charmante et vulnérable qu'il voulait certainement protéger des méfaits du tabagisme passif. "Et je suppose que quand on a un enfant..." continua la jeune femme. Elle porta à nouveau la cigarette à sa bouche, songeuse. Serait-elle capable d'un tel sacrifice pour sa progéniture ? Anna ne faisait pas partie de celles qui s'imaginaient en mère de famille nombreuse. Mais elle ne se serait jamais imaginée en femme mariée et convenable non plus, et pourtant la bague à sa main gauche prouvait déjà le contraire. Elle pourrait toujours fuir devant l'autel, mais Tim courrait plus vite qu'elle et la rattraperait en quelques secondes avant de lui passer un savon qui durerait le reste de sa vie. Elle sourit à cette idée avant que Robbie ne la ramène à la réalité de sa mission commando.

"Et bien..." Le regard inquisiteur du jeune homme la fit hésiter. Certes, il était proche de Megan, mais il était également presque aussi nouveau qu'elle chez les AVs et quelque chose lui disait qu'une solidarité tacite existait parmi les newbies. Il s'était néanmoins montré bien plus enthousiaste qu'elle pendant le Victory Tour, révélant un engouement pour la chorale et la performance scénique qu'elle ne lui connaissait pas. Toute à sa culpabilité et son inquiétude pour le moral des troupes, Anna avait elle-même accepté de monter sur scène (enfin, sur un podium en carton entre un magasin de petites culottes et un DIY) et de pousser la chansonnette, mais elle devait reconnaître que sans Robbie et Ecaterina, les Awesome Voices auraient tiré une bien triste mine !
Elle étudia le jeune homme avant de décider qu'il comptait parmi les alliés."J'avais... Un CD, une démo des AVs que je devais faire passer à Ryder. Pour être tout à fait honnête... Je n'avais pas vraiment envie de croiser un visage connu... Après le fiasco de cet été, tu vois...? Alors je me suis arrangée pour le déposer au studio... Je comptais le texter après la fermeture pour le lui signaler... Mais tu as lamentablement fait échouer ma couverture incognito !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   Jeu 19 Nov - 21:12

Anna était la première personne à qui il avouait son projet d'arrêter de fumer. Il ne voulait pas trop le faire savoir de peur de ne pas tenir une semaine, et que les personnes au courant se servent de cette excuse pour lui reprocher un manque de motivation, ou autre. Même Ryder n'en savait rien. Cependant, les mots d'Anna ne lui évoquaient rien en particulier. Volonté et détermination. Il étouffa un rire en entendant ces deux mots. Si seulement elle savait la vraie raison de cette lubie... Il laissa sortir un gémissement en levant les yeux au ciel avant de reprendre. M'en parle pas. J'ai même pas commencé que j'ai déjà envie de jeter l'éponge. Il inspira longuement sur sa cigarette, comme s'il essayait de la griller en une seule fois, laissant la fumée se propager dans ses poumons. Il fit une petite pause avant de souffler tout en ajoutant son petit commentaire. Ça craint. Apparemment, dans ce genre de situation, le mental joue énormément. Il fallait qu'il arrive à se persuader que c'était la meilleure chose à faire, quitte à transformer les murs de l'appartement en tableau d'inspiration. Il irait même jusqu'à se placer des élastiques sur le poignet qu'il tirerait plus ou moins fort selon son envie de fumer. Il y avait aussi la possibilité de sucer des sucettes mais il ne se voyait vraiment pas faire ce genre de chose. Il lança un regard complice à Anna comme si elle pouvait se douter de ce à quoi il s'imaginait et prit appui sur le muret avec sa main libre pour s'y hisser. Lorsque sa camarade de pause évoqua Livia, il manqua presque de s'étouffer avec la fumée de sa cigarette. Très subtil Robbie, bravo. Son envie d'arrêter n'avait presque rien à voir avec Livia, mais il ne l'avouerait jamais à voix haute. Certes, la santé de sa fille était importante, mais son budget aussi l'était et d'autant plus avec une fille qui grandissait de jour en jour. Il hocha donc la tête pour conforter Anna dans son idée qu'en effet, Livia était ce qui l'avait motivé à arrêter de fumer. Peut-être qu'avec tout ces faux-semblant, on finirait par lui décerner le prix du père de l'année. Et si on lui demandait la vraie raison un jour, il aviserait le moment venu...

Mais aussi passionnante que la vie de Livia soit, il se doutait qu'Anna n'avait pas forcément envie de parler d'elle plus longtemps. En plus de ça, Robbie n'était pas le genre de parents à bassiner tout le monde avec les progrès de son enfant. Il était donc plus qu'heureux de changer de sujet et de savoir pourquoi elle avait décider de passer en coup de vent alors que le Gramophone était ouvert. Robbie adorait voir des visages connus dans la boutique. Ca lui donnait souvent une excuse pour faire une pause non-officielle. Il écouta l'explication d'Anna avec attention. Lorsqu'elle évoqua le Victory Tour que Megan leur avait proposé cet été, il hocha la tête. Anna avait fait partie de la majorité des choristes qui n'avait pas vu cet initiative d'un bon œil. Il ne comprenait toujours pas pourquoi les autres recrues avaient eu une telle réaction. Il avait essayé de les faire changer d'avis, mais la tache s'était avéré plus difficile que prévue. Tant pis pour eux, Robbie avait apprécié chaque seconde qu'il avait passé sur scène. Il écrasa sa cigarette alors qu'elle terminait sa phrase. Désolé, je suppose ? Il lui adressa un faux sourire désolé. On s'est croisé qu'une fois cet été c'est ça ? Il fit une pause le temps de se souvenir, mais en fin de compte, ce n'était pas si important. Mais moi j'ai trouvé ça trop bien. Il haussa une épaule, ne sachant comment expliquer ce sentiment. Certains diront qu'étant le cousin de Megan, c'était son devoir légitime d'approuver tout ce qu'elle proposait. D'autres diront qu'il se contente de peu si la scène d'un supermarché lui suffit, mais et alors?

Il n'avait jamais l'opportunité de se mettre en avant sur scène alors oui, quand l'occasion s'était présenté, il avait été ravi de jouer le jeu. Peut-être qu'il avait aussi un peu fait ça pour Megan, ne voulant pas que tous ses choristes lui tournent le dos. Je me suis pris pour... Euh, je sais pas ce qu'écoutent les ados en délire de nos jours, mais j'étais un peu comme le Justin Bieber de notre jeunesse. A bien y réfléchir, il avait presque la même mèche quand il mettait ses cheveux sur le devant. Il n'était pas sûr qu'Anna puisse comprendre ce sentiment. Elle avait l'habitude d'être en retrait, si bien en photographie derrière son appareil, qu'à la chorale en tant qu'assistante. Il regarda son portable et remarqua qu'il avait fumer sa cigarette bien plus vite que d'ordinaire. Il lui restait encore un peu de temps avant de devoir retourner à l'intérieur. Et puis on était là pour fêter notre victoire, pas pour buter sur de petits détails. De plus, il n'y avait personne à décevoir puisque de base, personne ne croyait à cette tournée de la victoire. Robbie avait vraiment été libre de ses mouvements. Megan avait été trop occupée à essayer de comprendre comment ils avaient pu atterrir dans un supermarché, et les autre choristes avaient été trop occupés à s'apitoyer sur leur sort. D'ailleurs si tu veux mon avis, je trouve que c'était l'occasion rêvée pour toi et Carter de montrer de quoi vous êtes capable. Avec un vrai public. Les deux plus récents choristes n'avaient pas fait partie de leurs représentations aux Nationals et justement, ça aurait été une première approche. Ils auraient pu se rendre compte de l'effet qu'ils avaient, mais bon tant pis, tout ça était derrière eux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   Mer 30 Déc - 1:18

Après ses confessions hasardeuses, Anna observait maintenant sa pause cigarette inopinée en silence, soucieuse de ce que Robbie pourrait lui apprendre sur l'état nerveux de Megan et l'avenir des AVs au détour de la conversation.
Malgré ses nombreux progrès et le détachement apparent qu'elle éprouvait à l'égard de l'opinion de ses pairs, la jeune femme entretenait toujours une relation malsaine avec le jugement d'autrui. L'intérêt poli -et forcé- de ses parents, à l'annonce téléphonique de son prochain mariage avec Tim, n'avait duré qu'une fraction de seconde avant que sa mère ne se remette à déblatérer sur les difficultés de la condition d'artiste dans la haute bourgeoisie britannique. Cette réaction, pourtant prévisible, avait déclenché chez leur fille aînée une crise de rage étouffée dont sa sœur avait réussi à la sortir à renfort de mantras philosophiques et de muffins aux myrtilles, comprenant immédiatement que la colère d'Anna ne cachait en fait que sa déception et sa tristesse. Les filles Preston avait beau apprendre leur leçon, elles ne la retenait vraiment jamais.

Anna, même si elle prétendait le contraire, se souciait donc de l'opinion des AVs et avait passé quelques soirées d'angoisse à ressasser le déroulement de leur Victory Tour peu victorieux. Elle s'était vraiment prise au jeu de la compétition et de la suprématie des chorales sur toute autre activité à Lima, et se dévouait presque corps et âme à la promotion des violets. Elle avait transformé ce qui ne devait être qu'un contrat en conviction quasi religieuse.
Aussi, les yeux de la jeune femme s'écarquillèrent de surprise quand Robbie lui annonça qu'il avait passé un bon moment. Interdite, elle se demanda même s'il ne se fichait pas d'elle, puis passé le premier choc et la suspicion, elle sentit une vague de quelque chose qui ressemblait au soulagement l'envahir.
"Ah bon ? "Trop bien" ? Tant mieux... Je suppose." Le jeune homme avait fini sa cigarette et se lançait dans un récit passionné de leur road trip de l'été alors que la photographe se contentait de hocher la tête doucement, encore un peu abasourdie, mais bien décidée à profiter de cette surprenante révélation en acquiesçant au moindre propos du guitariste et à abonder dans son sens.

"J'aurais bien aimé te dire ATO mais je n'ai aucune idée de ce qu'écoutent les ados d'aujourd'hui... Lexie serait mieux placée pour te répondre,"
réagit-elle d'un air entendu à la formulation rhétorique du choriste.
En farfouillant dans sa mémoire, elle se rappelait bien Robbie triturant sa mèche de cheveux sur scène, geste anodin -ou pas- qui avait déclenché une petite crise d'hystérie chez la poignée de spectatrices présentes ce jour là. Elle réfléchit au magnétisme irréfutable qu'exerçaient les chanteurs sur la foule tandis que Robbie continuait de philosopher sur les petits couacs de leur tournée.
Charisme ou pas, le public semblait toujours plus réceptif aux fausses notes de ceux qui se tenaient sur scène plutôt qu'à côté. Et encore plus s'ils étaient jeunes et bien faits de leur personne.
Comme semblait le penser Robbie, c'était un magnétisme dans ce genre là que Carter exercerait sans doute en montant sur scène (la preuve, il lui suffisait de chanter "Petit Papa Noël" pour faire tourner les têtes) mais certainement pas elle.
"Hum, je ne voudrais pas te contrarier, mais je crois que moins je suis sur le devant de la scène, mieux les Awesome Voices se portent... Et moi aussi" acheva-t-elle dans un filet presque inaudible de voix. "Et puis j'ai chanté une chanson !" tenta-t-elle faiblement de se justifier. Plutôt qu'une chanson c'était un couplet en fait... Et Tate et Carter se tenaient à côté d'elle pour parer à tout problème, l'un à renfort de muscles en acier et l'autre d'une oreille musicale à toute épreuve.

Anna se mordit les lèvres avant de poursuivre : "C'est vrai, je n'ai pas donné le meilleur de moi-même, mais franchement... La chanson ce n'est pas mon fort. Je suis là pour faire plaisir à Tate. Et Megan. Et pour veiller au succès des AVs bien sûr ! Mais je préfère mille fois rester à l'arrière du van que de m'asseoir sur le siège du conducteur, si tu vois ce que je veux dire..."
Le langage crypté n'était pas le fort de la jeune femme. Elle ne voulait pas que Robbie se méprenne en pensant qu'elle n'appréciait pas le temps passé chez les violets. Se sentant sur le point de glisser sur une pente savonneuse, elle s'empressa de changer de sujet.
"Toi en revanche... J'ai cru voir que tu avais ça dans le sang ! Ta cousine serait très fière de toi... Mais encore faudrait-il que tu te mettes un peu plus en avant..."
Anna n'était pas dupe : oui Robbie avait bien accepté de faire le show sur le devant de la scène, mais il n'était jamais le premier à se lancer dans les compétitions au solo. Peut être avait-il besoin d'un coup de pouce... "Tu voudrais... Que j'en touche un mot... À Megan ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   Ven 1 Jan - 18:50

C'était un comble que lui, vendeur au Gramophone, soit totalement ignare au sujet des boys band d'aujourd'hui. Son métier était littéralement la musique et pourtant, il était loin d'être incollable. Il allait probablement devoir subir une séance de musique avec la cadette des Preston, si toutefois elle passait outre leur rencontre désastreuse d'il y avait quelques années. Une telle entrée en matière laisse forcément des traces. Son problème c'est qu'il avait une playlist pour toutes les occasions de la journée. Pour promener Livia, il avait une playlist, pour cuisiner il en avait une autre, au Gramophone il essayait toujours de passer des chansons qu'il aimait (sauf ces deux fameuses pistes de l'album des Awesome Voices) mais du coup, il n'écoutait jamais rien de nouveau sauf lorsqu'il mettait la radio. Et bien souvent, il tombait sur des chansons pas trop à son gout, et il finissait par brancher son téléphone pour écouter... Une de ses playlist. C'était en quelque sorte un cercle vicieux.

Il hocha la tête en entendant son explication. Evidemment qu'il comprenait ce qu'elle voulait dire. Robbie n'avait encore jamais rencontré de personnes toujours volontaires pour être mises en avant. A bien y réfléchir si... Sa cousine. Mais Anna avait tort, il n'avait pas ça dans le sang. Il s'était mis à la musique assez tardivement, même si depuis il avait appris à se mettre à niveau. C'est juste qu'avec Ryder, il avait eu de nombreuses occasions de se perfectionner. Son meilleur ami avait toujours eu de précieux conseils à ce sujet. Mais de là à se mettre en avant... Certainement pas. T'es dingue, je suis fais pour être dans l'ombre moi. Sérieusement? Il avait beau avoir apprécié son moment de gloire lors du Victory Tour, il n'était pas prêt de recommencer de sitôt. Crois moi, entre ATO et les Awesome Voices, j'ai déjà bien assez de visibilité. Et encore, il était beaucoup plus exposé dans le groupe qu'au sein des Awesome Voices. Là au moins, il pouvait se cacher derrière quelqu'un ou faire en sorte que sa voix soit soutenue avec celle de quelqu'un d'autre en cas de fausse note. Chez les ATO en revanche, il n'avait pas le droit à l'erreur: une note de travers et tout le monde pouvait l'entendre. L'agencement de la scène aussi jouait beaucoup. Avec la chorale, les chansons étaient souvent accompagnées de chorégraphies et Robbie n'avait qu'a suivre les pas que Megan leur avait apprit. En représentation avec ATO, il fallait se diviser la scène entre une Alex complètement immobile derrière sa batterie, un Tim survolté, et lui et Ryder qui devaient restés à l'opposé l'un de l'autre pour garder une certaine symétrie. Fort heureusement, dans les deux cas, il restait un garçon perdu au milieu d'un groupe d'autre garçons. Pauvre Cat et Alex!

Puis soudain, à l'entente de sa question, il manqua de tomber à la renverse du petit muret. Sa chute ne serait pas bien haute et amortie par les poubelles de leur voisins mais quand même! Il sauta de son petit mur, avança vers elle et posa ses mains sur ses épaules. Anna, je t'en supplie non! Déjà, il ne voulait pas qu'on le prenne pour le "chouchou de la prof". Il avait beau être le cousin de Megan il ne voulait aucun traitement de faveur. Arrivée sur le devant de la scène après quelques mois au sein des Awesome Voices serait surement suspect. Et puis comme il venait de lui dire, il était mieux dans l'ombre. Je veux tout le contraire. D'ailleurs, il reste pas une place à l'arrière de ton van ? Sa phrase sonnait beaucoup moins tendancieuse dans sa tête, mais il était trop tard pour la reprendre.

Il repensa à ce qu'elle avait dit un instant plus tôt à propos de rendre Megan fière. C'était ce qu'il voulait. Son désir de plaire était bien plus présent que son envie de rester au fond de la salle. Il savait que si Megan lui demandait de lui rendre service et d'accepter un solo, il n'y réfléchirait pas à deux fois, quitte à devoir porter le poids de la chorale sur ses épaules. Faut que je trouve un moyen pour que Megan trouve toujours mieux que moi en cas de compétition. Pas au point de me faire virer des Awesome Voices par contre... Bien que peu emballé par l'idée au début, il avait fini par s'y faire, et puis a part Tate, ses coéquipiers étaient tous sympa. Ah et d'ailleurs. T'as pas peur qu'un jour Megan te demande de chanter? Pour remplacer Cat ou pour faire un duo entre filles ? Son avantage à lui était qu'il n'avait rien de transcendant et n'importe qui pouvait prendre sa place dans une chanson. Si par contre il fallait absolument une voix féminine et que Cat était absente pour une raison quelconque, Anna était sûre d'y passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   Mar 19 Jan - 22:47

"Tu veux une place à l'arrière du van, hein ?" Anna s'était rapprochée de Robbie et avait subtilement appuyé son coude gauche sur le plat du muret pour lui faire face tout en gardant ses distances.
Les sœurs Preston étaient connues pour leurs manigances sans fin et leurs mille idées à la seconde, Robbie lui servait donc -sans le savoir ?- un défi sur mesure.
Jaugeant le jeune homme, elle réalisa qu'elle l'avait manifestement mal cerné : son enthousiasme pendant l'été ne participait pas d'une envie folle de monopoliser le devant de la scène, mais plutôt d'un "carpe diem" représentatif de la philosophie des ATO : se produire, s'amuser, faire de la bonne musique sans se prendre (trop) la tête en somme. Elle cligna les yeux en songeant que Tim désavouerait immédiatement cette vision des choses, mais elle savait que Robbie et Ryder partageaient une approche moins... Organique et plus festive de la musique que lui. Ils étaient pros jusqu'au bout du médiator, mais tellement moins torturés. Et beaucoup plus reposants.
En y réfléchissant bien, elle pouvait affirmer que c'était pour cela que Tim ne pouvait pas supporter Megan : ils étaient tous les deux intransigeants dans leur art, chacun à leur façon, et ne faisaient aucunes concessions.

"Je ne dirai rien à Megan, alors, promis," avait poursuivi presque immédiatement Anna quand Robbie avait posé ses mains sur les épaules de la photographe. Elle appuya cette promesse de petits hochements de tête et se mit à réfléchir à la meilleure façon de préserver Robbie des spotlights.
"Et si... Et si je faisais tout le contraire justement ? Et si je trouvais toujours quelqu'un d'autre ? Megan ne prend pas toutes ses décisions en me consultant, mais je peux essayer de veiller au grain en soufflant en permanence le nom d'un autre choriste à chaque fois que le tien apparaîtra en tête de liste ?"

Elle allait continuer en lui expliquant qu'il y aurait toujours un moyen pour lui d'échapper à la lumière quand la remarque de Robbie assomma sa créativité. A vrai dire, depuis la fin de la tournée, Anna redoutait que Megan ne lui propose (ou ne lui impose) de chanter à nouveau, seule ou en duo. Seule serait sans doute un moindre mal puisqu'elle préférait encore se ridiculiser en chantant faux plutôt que de subir la mortification de devoir faire équipe avec Cat pour un duo entre filles. Les deux choristes s'évitaient toujours cordialement depuis la tentative malheureuse d'Anna de se mêler de la vie amoureuse de l'amie de Lexie, et, à choisir, la petite rousse vivrait mieux d'attiser la colère de son fiancé en chantant avec Tate que de mettre son ego à l'épreuve en reconnaissant ses torts auprès de la blonde chanteuse principale des AVS. Elle soupira bruyamment et se dégagea de la prise de Robbie pour s'appuyer avec un peu plus de désespoir contre le muret.
"Tu parles... Je redoute cette éventualité un peu plus chaque jour... Ce serait le pire qui puisse m'arriver." Toute à son drame Prestonien, Anna mit quelques secondes à réaliser que la solution se trouvait là, précisément.
Elle se redressa d'un seul élan et tourna son visage surexcité vers le musicien, sa bouche ouverte sans qu'en sorte un seul son pour autant.
"Robbie," l’interpella-t-elle enfin avec frénésie, "Robbie il faut qu'on fasse un pacte ! Megan va FORCÉMENT me demander de pousser la chansonnette, et elle va FORCÉMENT vouloir t'attribuer un solo, pour la gloire des Morgan. Il faut qu'on se serre les coudes. Je te promet de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour détourner son attention de toi si tu fais tout ce qu'il t'est possible pour la détourner de moi !" Anna savait que son visage trahissait un peu trop d'enthousiasme pour la rendre complètement crédible, aussi leva-t-elle sa main droite pour tendre son petit doigt à Robbie. Elle ne voyait pas d'autre moyen plus convaincant de lui assurer son sérieux. "Partant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   Mar 9 Fév - 22:10

Tous les autres garçons de la chorale avaient chanté en solo lors d'une quelconque représentation des Awesome Voice. Il ne restait plus que lui et Carter. Le plombier étant le dernier arrivé, il y avait très peu de chance pour que Robbie passe au travers des maille. Le prochain solo était pour lui, il le savait. Alors oui, évidemment, il y avait la solution de facilité qui consistait à chanter terriblement faux lors des auditions, mais Megan se douterai forcément de quelque chose. Elle n'était pas prête à mettre sa chorale en péril juste pour mettre son cousin sur le devant de la scène, mais si elle comprenait le subterfuge, elle pourrait prendre des mesures radicales. Il adressa donc un sourire innocent à Anna pour contraster avec le sous entendu pervers qui lui avait échapper lors de sa réflexion sur le van. Il avait déjà mis bien longtemps pour se réconcilier avec Tim, ce n'était pas pour tout gâcher à cause d'un terrible malentendu une nouvelle fois. Les mains toujours posées sur les épaules d'Anna, comme pour l'empêcher de partir sans qu'elle ait réellement comprit l'ampleur de la chose, il l'écouta proposer une alternative. Il bût ses paroles comme du petit lait et resta silencieux un instant avant de lui adresser une réponse. Son plan semblait tout bonnement parfait! Si Robbie faisait une audition normale, mais qu'en coulisse Anna pointait tous les défauts au point que Megan finisse par choisir quelqu'un d'autre, elle ne pourrait pas lui en vouloir. Il écarquilla les yeux en se rendant compte que ce plan n'avait absolument aucune faille. Mais oui, c'est ça! Il éprouvait certainement la sensation qu'avec ressenti Archimède en poussant son fameux "Euréka". Cette fois son sourire n'avait plus rien d'innocent. Alors qu'il s'apprêtait à féliciter Anna de cette merveilleuse idée, il vit son visage subtilement changer d'expression. Elle se libera de son emprise et pris appui sur le mur.

Elle lui confia avoir la même peur que lui quant à l'échéance du choix de Megan. Ils étaient beaux les choristes des Awesomes Voices. Beaux et solidaires au point d'envoyer quelqu'un d'autre au bûcher pour sauver leur peau. Ce qui fonctionnait pour Robbie pourrait forcément fonctionner dans l'autre sens. Anna pouvait faire marcher sa position de "conseillère de la chorale" pour glisser un mot contre Robbie, mais de son coté, il pouvait faire la même chose. Ils bénéficiaient tout les deux d'avantages que les autres choristes n'avaient pas, et ce serait un gâchis de ne pas les utiliser. Il fallait qu'il pense à un plan pour rendre la pareille à Anna. Mais il eu à peine le temps d'y réfléchir que la future Madame Ainsworth l'interpella une nouvelle fois.  A l'entente de son ton, il se douta qu'elle avait pensé à la même chose que lui. Il lui prêta une oreille attentive et écouta le moindre de ses mots, avant de réaliser qu'Anna avait dit à haute voix ce à quoi il était justement en train de penser. Il la regarda lui présenter son petit doigt, et arqua un sourcil. Elle voulait vraiment sceller leur pacte avec un pinky promise comme s'ils avaient sept ans ? Pourquoi ne pas faire ça à l'ancienne, avec un pacte de sang, ou en se crachant dans la main avant d'empoigner celle de son interlocuteur ? Ah oui... Pour des questions d'hygiènes évidentes. Il leva donc sa main au niveau de celle d'Anna, et attrapa son auriculaire grâce au sien. Partant. Voilà, c'était fait. Il secoua légèrement sa main avant de lâcher le doigt d'Anna. Le fait de se trouver derrière le Gramophone, là où personne n'avait pu voir leur échange, rendait le tout beaucoup plus attirant. C'était comme s'ils étaient en train de régler de sombres histoires à l'abri des regards indiscrets.

Il sentit son téléphone vibrer et plongea une main dans sa poche pour voir qui l'appelait. C'était Ryder... Enfin vu l'heure, son patron. Il leva l'écran en direction d'Anna tout en reculant d'un pas. Ravi de faire affaire avec toi Miss Preston. Autant profiter de cette appellation tant qu'il le pouvait. Faut que j'y retourne, je crois que ma pause s'est un peu allongée. D'ailleurs tu risque de me servir d'excuse. Il lui adressa un sourire carnassier, plein de dents. Ryder ne dirait rien de toute façon, mais pour une fois qu'il avait une excuse, pourquoi s'en priver? Il n'aurait qu'à récupérer le CD qu'Anna avait déposé pour concrétiser son alibi. Il lui fit un signe de la main en ouvrant la porte et disparu presque aussi vite qu'il était arrivé. Il entra dans la boutique du Gramophone avec un grand sourire au lèvre. L'épée de Damoclès qui pesait au dessus de sa tête n'était plus qu'un lointain souvenir grâce à l'offre d'Anna. Il ne savait pas quel genre d'argument il pourrait donner à Megan pour éviter qu'elle fasse chanter Anna, mais il aurait forcément le temps d'y réfléchir. Lorsqu'il croisa le regard de réprimande de Ryder, il leva le CD à hauteur d'yeux avant de sortir son excuse. J'ai croisé Anna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 01. Wheeler-dealers   

Revenir en haut Aller en bas
 

01. Wheeler-dealers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Lima City
 :: Vieux Quartier :: The Gramophone Record
-