Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Trouble in Kessilas City

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age : 17 ans
Occupation : Étudiante au College of Arts and Sciences de l'OSU en théâtre
Humeur : Excitée
Statut : Est mignonne avec Silas
Etoiles : 975

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Fragile Bird - City and Colour
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: 01. Trouble in Kessilas City   Lun 26 Oct - 20:49

L’université était exactement comment l’avait imaginé Kessy. Les grands auditoriums plein à craquer d’élèves qui, pour la plupart, avaient vraiment envie d’être là, d’apprendre et qui n’étaient pas seulement là par obligation. Des cours enrichissants donnés par un bon mélange de vieux professeurs qui avaient de l’expérience et qui savaient de quoi ils parlaient et de plus jeunes professeurs dynamiques qui offraient un autre point de vue et qui avaient une autre approche plus intéressante d’enseigner. Tous les jours, la rouquine apprenait quelque chose de nouveau qu’elle s’empressait de divulguer à ses proches. Cela ne faisait qu’un mois qu’elle avait commencé les cours à l’OSU, mais elle se sentait comme une parfaite universitaire. Elle avait toujours un café à la main, elle s’était procurée un ordinateur portable qu’elle trainait partout, elle se rendait à des conférences, elle allait souvent à la bibliothèque pour enrichir ses devoirs, elle assistait aux parties de l’équipe de football, elle avait acheté son gilet avec les lettres de l’université devant et le portait fièrement. Il ne lui restait plus qu’à se trouver un club ou une association dans lequel s’impliquer et elle serait l’universitaire parfaite. Kessy adorait l’énergie et l’atmosphère qui régnaient et elle tentait le mieux possible de s’intégrer. Ici, elle n’était plus Lady, le surnom qu’on lui avait attribué au lycée à cause de ses manières hautaines, elle pouvait être qui elle souhaitait. Elle ne cachait pas ses origines dont elle avait toujours été très fière, mais elle tentait de plus les dissimuler. Il ne manquait rien de ce que les films pour adolescents démontraient. Il y avait les sportifs portant les couleurs de leur équipe, les cheerleaders qui ne se trouvaient jamais bien loin d’eux, les fraternités et les sororités aux lettres grecques qui faisaient régner l’ordre sur le campus, des élèves regroupés en cercle qui échangeaient des idées, des élèves seuls qui étudiaient au pied d’un tronc d’arbre, des étudiants qui se lançaient un frisbee ou qui jouaient au footbag, le temps frais ne les arrêtant pas. Il y avait toujours de la vie sur le campus.

Cela avait tout de même pris quelques semaines à la jeune Jefferson de se faire à l’idée qu’elle avait été refusé à la NYC Tish school of the Arts. Elle avait réellement cru en ses chances d’intégrer la prestigieuse école, mais ses espoirs avaient été anéantis au printemps lors de la réception de sa lettre de refus. Elle détestait être rejetée. Elle s’était tellement sentie misérable et avait immédiatement remis ses talents de comédienne en question. Elle s’en était voulu de ne pas avoir fait d’autres applications dans d’autres universités réputées en cinéma et en théâtre. Heureusement que sa mère l’avait obligé à appliquer à Lima, au cas où. Son plan B était devenu son plan A et elle avait rapidement dû se faire à l’idée. Finalement, ce plan B s’avérait être excellent. Elle se retrouvait proche de la maison et n’avait donc pas à payer pour une chambre, même si elle aurait aimé vivre l’expérience de vivre sur le territoire universitaire. Elle retrouvait Ingrid dont elle s’était légèrement éloignée cette dernière année. Malgré leurs horaires chargés, les deux amies réussissaient à se voir au moins deux fois par semaine ce qui enchantait la rousse. Aussi, Winnie était inscrite dans le même programme qu’elle et elles partageaient des cours ensembles. Cela lui faisait au moins une connaissance dans cette marre de monde.  Et puis, Silas était avec elle et ils n’avaient pas eu à se séparer pour cause de distance.

C’est d’ailleurs ce dernier qu’elle retrouvait à la cafétéria pour déjeuner comme ils avaient pris l’habitude de le faire. Leurs horaires étant opposés, c’était le seul moment où ils pouvaient se voir pendant la journée. Kessy attendait toujours le midi avec impatience afin de pouvoir gruger quelques minutes en compagnie de son petit-ami. La jeune fille paya son déjeuner à la cantinière et se dirigea toute guillerette  vers le jeune homme déjà installé à une table. Elle déposa un baiser sur la joue du garçon et s’assit à ses côtés. "Salut! Ton cours était bien ce matin?" Elle lui sourit tendrement. Depuis que sa jumelle était partie au printemps dernier, Silas s’était refermé sur lui-même. Il l’avait très mal pris et il refusait de se confier. Cela énervait Kessy au plus haut point. Son côté curieux la poussait à vouloir tout savoir, mais son copain restait muet. Au départ, cela avait causé quelques tensions entre eux, mais la rouquine s’était calmée en se disant qu’il se confierait lorsqu’il allait être prêt. Cela faisait presque cinq mois maintenant et elle était toujours dans le néant concernant le départ de Candace. Puis, voilà que la mère de Silas avait aussi décidé de faire ses valises. Ce qui n’arrangeait rien. Silas ne souriait pratiquement plus. Il n’avait plus le goût de rien faire. Il ne disait rien. Mais, Kessy l’aimait et elle voulait être là pour lui. "On nous a annoncé que les auditions pour la première pièce du semestre allaient être la semaine prochaine! Je crois que je vais y aller pour un rôle moins important. Comme je t’ai déjà expliqué…pour ne me mettre trop de pression et voir le talent des autres. Parce qu’ici, il n’y a pas que moi qui a le sens du jeu. Nous l’avons tous. Je sens que ça va être super dur de me démarquer." Comme Silas parlait peu, Kessy parlait pour deux en espérant qu’il voudrait faire la conversation. "On pourrait aller au cinéma samedi si tu veux. Il y a Pitch Perfect 4 qui est sorti!" Elle s’empara de sa bouteille d’eau qu’elle ouvrit avant de prendre une gorgée. Elle se doutait de la réponse –négative- de son petit-ami, mais elle savait qu’il aimait bien ces films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 19 ans
Occupation : Etudiant en lettres et arts à l'université de Lima ainsi qu'un danseur sur le retour.
Humeur : Renfermé
Statut : A kidnappé le cœur d'une certaine Kessy
Etoiles : 215
MessageSujet: Re: 01. Trouble in Kessilas City   Mar 27 Oct - 14:20

L'université ? C'était l'enfer pour Silas. Et oui, contrairement à ce qu'on aurait pu penser, il n'était pas du tout à l'aise dans sa nouvelle vie d'universitaire. Il avait beau faire tous les efforts du monde, il n'arrivait pas à trouver sa place. Le pire pour lui, c'était les amphis. Lorsqu'il se retrouvait trop loin dans la salle, à cause d'un retard ou autre, si il arrivait à suivre une phrase entière, il avait de la chance. C'était l'enfer pour arriver à suivre les cours. Malgré son appareil, c'était très désagréable car cela raisonnait. Lire sur les lèvres ? Il n'était pas toujours assez près pour cela. La plupart du temps, il était donc obligé de prendre les cours sur un de ses camarades, l'un des rares à qui il parlait vraiment. Certes les cours étaient des plus intéressants, plus que tous ceux qu'il avait pu suivre au lycée, mais il aurait dû être ailleurs. Il était tellement déçu d'avoir échouer là où il espérait le plus réussir. Il avait passé une multitude d'examen d'entrée pour des conservatoires, des universités telles que Julliard, mais à chaque fois, cela s'était soldé par un échec. Le refrain était toujours le même « Vous dansez très bien, vous avez du talent, mais... » mais je suis sourd. Enfin, pas totalement, mais ça n'allait pas en s'arrangeant non plus.

Enfin, malgré ces petits – enfin pas tant que cela – soucis, il suivait les cours assidûment, retardant le plus possible le moment de rentrer à la maison. La bibliothèque, le stade, les cafés aux alentours étaient ses plus grands amis. Quand il terminait les cours trop tôt à son goût, il allait dans l'un de ces endroits. Depuis le départ de sa sœur, plus rien n'était pareil. Il était tout seul, il n'avait plus sa jumelle pour le booster, pour l'entraîner dans des plans farfelus, enfin, juste pour être là pour lui, et l'inverse également. Sa mère ayant rejoint la jeune fille à l'autre bout du pays, le jeune étudiant se retrouvait seul avec son père, plus souvent au boulot qu'à la maison de toute manière. Donc non, sa nouvelle vie n'avait rien de palpitante. Rien du tout. Vraiment rien. Tout ce qui avait fonctionné c'était son plan B – enfin plutôt X ou Y à vrai dire. Oui, il adorait la littérature, les arts, oui les cours étaient intéressants, vraiment poussés, mais c'était pas ce qu'il avait prévu à la base, et il n'arrivait pas à se sortir le conservatoire de la tête. Il était bon, il le savait, mais ce p*tain d'handicap lui pourrissait la vie, encore et toujours. Les recruteurs ne le pensaient pas capable d'assurer malgré cette surdité. Bien sûr que c'était bizarre, un mec à moitié sourd qui fait de la danse, ça paraît même absurde, mais il voulait y arrivait coûte que coûte.

« Bon, on se retrouve lundi prochain, vous relirez les chapitres quatre à six. » le professeur de littérature étrangère rangea ses affaires, imité par ses élèves. Silas ferma son ordinateur qu'il remit dans sa pochette, enfila sa veste et son bonnet et sortit de l'amphi. C'était l'heure du déjeuner, le jeune homme bénissait une nouvelle fois son prof de les avoir laissé sortir en avance, il échappait ainsi à la queue à la cafétéria et pourrait trouver facilement une table pour Kessy et lui. C'était le seul point positif de la fac, Kessy. Il semblait former le parfait petit couple depuis la fameuse fois où Silas l'avait aidé à « répéter ». Malgré tout, il y avait eu quelques petites tensions dernièrement, à cause des récents événements qui avaient secoué la vie du jumeau. Silas n'était déjà pas des plus bavards depuis son arrivée à Lima, mais là, il s'était d'autant plus renfermé. En comparaison avec Kessy qui adorait papoter, elle était forcément un peu frustré. Mais il n'arrivait pas à se forcer et détestait cela. Il aurait voulu s'excuser, se rattraper auprès d'elle, mais il n'y arrivait pas.
Il attrapa un plateau, des couverts, choisit son repas et paya, avant de trouver une petite table à côté des baies vitrées. Il s'installa et attendit sagement que sa petite-amie arrive.

Pourquoi était-il aussi mal ? Pourquoi n'arrivait-il pas à faire semblant ? Il avait peut-être prétendu pendant trop longtemps, il arrivait à saturation. Il ne savait plus quoi faire. Il n'était pas satisfait de ce qu'il faisait, de la tournure que prenaient les choses. Il sentit les lèvres de Kessy se poser sur sa joue, ce qui le tira de ses pensées. Il esquissa un bref sourire, regardant la rousse s'installer à ses côtés. « Hey. Oui ça va, c'était plus intéressant que la semaine dernière en tout cas. » répondit il « et toi ? ». Il n'osait pas lui dire à quel point l'université lui pesait, elle qui était si enjouée par cette nouvelle vie. Sil' bu une gorgé de sa bouteille d'eau et coupa un bout de sa viande. Il écoutait Kessy qui lui parlait de ses auditions, hochant la tête de temps à autre. Elle finit par changer de sujet, sûrement dû au manque de réaction de son copain, et lui proposa d'aller au cinéma. Il n'osa même pas relever les yeux vers sa petite-amie. Il était un vrai fardeau pour elle... mais il détestait aller au cinéma, c'était toujours très aléatoire au niveau de son audition, et ces derniers temps il entendait de moins en moins bien, mais il n'osait pas lui dire. Il daigna finalement relever le visage vers elle. « Je... » il hésita un instant. Refuser allait encore décevoir Kessy, il n'avait qu'à accepter et passer deux heures à faire semblant. « Comme tu veux. » lâcha t-il finalement. Ca ne sonnait pas comme il voulait. « Ca m'ira, je pense. On a qu'à faire ça. » tenta t-il de se rattraper, sûrement en vain. Il ne savait pas quoi lui dire, quoi faire, il avait juste l'impression d'être un petit-ami pitoyable, et Kessy devait elle aussi en être consciente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 17 ans
Occupation : Étudiante au College of Arts and Sciences de l'OSU en théâtre
Humeur : Excitée
Statut : Est mignonne avec Silas
Etoiles : 975

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Fragile Bird - City and Colour
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Trouble in Kessilas City   Mar 10 Nov - 22:01

Kessy adorait l’université. Elle aurait tant voulu que son petit-ami partage son engouement. Elle voulait vivre pleinement son expérience universitaire et participer à toutes les activités possibles. Elle avait entendu tellement de bien sur les universités américaines. Pour plusieurs, il s’agissait des meilleures années de leur vie. L’anglaise était déterminée à ce que ce soit aussi son cas. Coincée au lycée, libérée à l’université. C’est ce qu’elle s’était dit avant son premier jour. Les gens de théâtre étaient connus pour être extravertis et pour ne pas avoir peur du ridicule. Elle voulait être digne de son programme d’études. Jusqu’à maintenant, la rouquine participait à toutes les lubies de ses collègues et son initiation avait été géniale, amusante et dégoûtante! Mais elle se sentait comme l’une des leurs. Elle avait encore de la difficulté à se lâcher, mais elle était aidée et on trouvait cette partie de sa personnalité mignonne. Silas ne lui avait jamais interdit de se rendre à une soirée et il semblait même heureux pour elle qu’elle se fasse à cette nouvelle vie. Même si Kessy sortait beaucoup, elle n’en profitait pas pleinement. Elle savait qu’à quelques kilomètres d’elle, le jumeau se morfondait et n’était pas bien. Elle était constamment prise entre deux. D’un côté, elle voulait s’amuse et rencontrer de nouvelles personnes et de l’autre, rester auprès de son petit-ami qui se trouvait dans une mauvaise passe et être là s’il souhaitait discuter. Elle réussissait bien à faire les deux, mais c’était épuisant. D’un côté, c’était l’euphorie et de l’autre la tranquillité et parfois la frustration. Kessy aimait passer du temps avec son copain, mais l’humeur morose et bougonne du garçon lui pesait. Les rires et les délires étaient rares, alors qu’au début de leurs fréquentations, c’était chose courante. Elle voulait retrouver le Silas souriant et amusant qui l’avait tant charmée. Elle savait qu’il n’était pas très loin. Seulement, la jeune fille ne savait pas ce qu’il fallait faire pour le faire réapparaitre et ce, de façon définitive. Sa mère lui avait dit qu’il fallait peut-être lui proposer de consulter un spécialiste, mais la rousse n’osait pas. Silas en avait déjà consulté des dizaines à la suite de son accident et elle savait qu’il avait détesté. Même si elle était d’accord avec sa mère, elle ne voulait pas fâcher son petit-ami et le rendre encore plus malheureux.

Cette soirée-là, Kessy avait refusé un resto avec des collègues de son cours d’interprétation pour être avec Silas. Elle s’était attendue à un refus pour le cinéma, mais il avait accepté. Sans savoir pourquoi, le corps de la rousse s’était tendu tout d’un coup. Comme une sorte de défense pour ne pas que la jeune fille explose tout d’un coup. Il avait accepté, elle aurait dû être heureuse. Mais avec la façon que Silas l’avait fait, elle aurait préféré essuyer un autre refus de sa part. Le ton utilisé par le garçon avait été las, déconnecté, obligé. Il ne s’en était sans doutes pas rendu compte, croyant que cela plairait à sa copine, mais l’obliger à faire une activité qu’il ne voulait pas était la dernière chose qu’elle souhaitait. Elle voulait qu’il soit bien et qu’il veuille vraiment être avec elle. Que ce ne soit pas un supplice. On est pas obligé d’y aller si tu ne veux pas. On peut juste rester chez toi et rien faire. Dit-elle plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu. Elle s’était retenue d’ajouter un  « comme d’habitude ». Ce n’était pas le moment de faire une scène, même si les poils de ses bras commençaient à se retrousser d’irritation. Elle avait l’impression que c’était elle qui devait faire tous les efforts dans leur couple! Silas ne semblait pas vouloir en faire et cela devenait agressant. Mais on aurait dit qu’elle ne pouvait pas lui en vouloir parce qu’il était dans une mauvaise passe et qu’il était en questionnement sur lui-même de peur qu’elle passe pour une sans-cœur, égoïste et incompréhensive. Mais la patience de la jolie rousse avait des limites. Elle avait fait preuve de compréhension malgré le flou dans lequel la faisait nager Silas. Elle se montrait douce et attentionnée. Elle y allait à son rythme, même si elle le trouvait trop lent. Elle en était tout de même arrivée au bout de sa patience. À présent, chaque fois que le jeune McCarthy ouvrait la bouche pour parler ou même soupirait, cela agaçait l’étudiante. Elle avait juste le goût de le prendre par les épaules et le secouer jusqu’à ce que tous ces maux disparaissent et qu’il redevienne une entité qui ne dépend pas de sa sœur jumelle.

Avant de dire une bêtise, Kessy pris à nouveau une gorgée d’eau pour se calmer. Elle déposa sa bouteille et s’empara de la main de son petit-ami qu’elle aimait, malgré toutes les petites rancœurs qu’elle ressentait. "Silas, je sais que Candace et ta mère te manquent, mais je suis là moi. Je veux t’aider, mais tu me laisses pas. Mets-toi à ma place deux secondes, je me sens mise de côté. Je fais des efforts pour t’aider, mais ils sont vains. C’est difficile pour moi de te voir dans cet état." Bon, elle jouait un peu les victimes. Elle en mettait beaucoup pour toucher une corde sensible, mais c’était la vérité. "Je suis ta petite-amie. Je sers à écouter tes problèmes. C’est mon rôle!" La rouquine le regardait droit dans les yeux. Elle voulait qu’il se plaigne. Son silence la tuait. Elle voulait qu’il hurle, qu’il crie, qu’il pleure. Elle voulait une réaction! Elle sera un peu plus la main du garçon avant de la lâcher."Je ne sais pas si je vais pouvoir me montrer encore très patiente." Rajouta-t-elle, les lèvres pincées et le cou haut. Elle faisait référence au campus qui grouillait de garçons. De chair fraiche. De nouveauté. Elle n’avait personne qui lui faisait des beaux yeux, mais si elle le supposait, peut-être que cela réveillerait Silas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 01. Trouble in Kessilas City   

Revenir en haut Aller en bas
 

01. Trouble in Kessilas City

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Schools & Glee Clubs
 :: OSU - Lima :: Cafeteria & RU
-