Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Magic in the screenlight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age : 26 ans
Occupation : Co-directrice de la LPA et coach des Second Chances
Humeur : Déterminée
Statut : Célibataire
Etoiles : 1304

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Brave - Sara Bareilles
Glee club favori : Second Chances
Vos relations:
MessageSujet: 01. Magic in the screenlight   Dim 8 Nov - 0:05

Il y avait longtemps que Cassandra ne s'était pas laissé aller aux fabulations. Difficile de mettre le doigt sur le moment de la rupture entre ses croyances irrationnelles et sa vie d'adulte cartésienne, quoiqu'elle envisageât sa rupture avec Jeremy comme un suspect de choix. Cassie avait grandi avec des rêves plein la tête. La plupart des personnes qui surveillaient d'un œil inquisiteur les fantaisies de Grace seraient surprises de savoir que sa sœur avait elle aussi hérité d'une part d'extravagance. Grace était simplement assez à l'aise avec la frénésie de son imagination pour ne pas se formaliser de l'opinion du reste du monde. C'était une qualité qu'elle avait toujours admirée chez sa cadette, même si Cassie avait longtemps campé le rôle de la rabat-joie pour tempérer les humeurs de sa sœur. Lorsqu'elle était entrée au lycée, Cassandra avait mis de côté ses croyances atypiques pour se consacrer à l'évangélisation en douceur de ses camarades. Au fond d'elle cependant, elle n'avait jamais vraiment abandonné la petite fille un peu étrange qui croyait à la pluralité des mondes et autres cultes de la sorcellerie. En vérité, Cassie avait oublié cette part d'elle à partir du moment où elle avait renoncé à devenir astrophysicienne. Elle avait été aspirée sur terre dès l'instant où elle avait réalisé qu'elle préférait se consacrer à la misère du présent plutôt qu'à la postérité. Accablée sous le poids des responsabilités, elle avait perdu la petite étincelle de curiosité qui avait animé chacune de ses prises de parole à la Mogadore Academy. Du moins jusqu'à cette soirée d'inauguration exceptionnelle où la magie semblait prendre tout son sens. Elle était curieuse de nouveau. Naïve de nouveau. Elle était intimement persuadée que ses vocalises seraient récompensées par une quelconque manifestation surnaturelle. Elle repensait alors à tous les livres dans lesquels elle s'était réfugiée à une époque où la compagnie humaine était inconcevable. Elle repensait à toutes ces héroïnes candides auxquelles elle s'était identifiée pour se donner le courage de poursuivre dans un monde où sa place était sans arrêt remise en question.

Ce fut alors que la métaphore saisissante la frappa. Enchantée, elle se laissa porter par cette digression comme si elle était transportée dans un roman de Lewis Carroll. Il était particulièrement ironique de constater que la musique était, à cet instant précis, la seule à pouvoir lui ouvrir des portes. Contrairement à Megan Morgan, Cassandra n'avait jamais emprunté le chemin des chorales pour des besoins égoïstes de reconnaissance. La musique avait pour elle une toute autre consonance. Une vocation de partage oubliée et écrasée sous le poids de la défaite. Force était de constater que, à l'instar de ses ambitions personnelles, la vision que Cassandra se faisait de sa chorale avait évoluée. Elle n'arrivait néanmoins pas à juger si ce changement était une bonne ou une mauvaise chose. Les Second Chances étaient nés de son désir de réunir sous la bannière de la musique des personnes que tout opposait. Son désir d'accorder une seconde chance. Sur ce plan, Cassie ne s'était pas totalement égarée, même si elle ne pouvait s'empêcher de penser avec un pincement au cœur qu'elle avait été la première à punir Warren sans préavis. Mais qui pouvait lui en vouloir de se laisser affecter par les vicissitudes de la vie ? Beaucoup semblaient penser le contraire mais Cassandra Hamilton était humaine. La joie, les coups durs, la déception étaient autant de facteurs qui influençaient ses choix. Et peut-être qu'après des années à expérimenter diverses émotions, sa vocation concernant la chorale avait elle aussi déviée. Et peut-être que la population de plus en plus féminine et affirmée de sa chorale avait inspiré certaines de ses décisions. Toutes ces questions se bousculaient dans son esprit à la simple vue d'une contrebasse et d'un mystérieux message. La magie fut sapée par l'apparition d'une main tout ce qu'il y avait de plus humain, mais Cassandra était ravie de constater que ses efforts n'étaient pas vains. Le cas échéant, elle se serait sentie atrocement idiote. Une nouvelle pancarte vint remplacer l'ancienne, arrachant à la jeune femme un nouveau sursaut de fébrilité.

"La contrebasse enchantée est extrêmement exigeante en ce jour. Double droit de passage, la contrebasse réclame : une note haute et une note basse." Elle était fichue. Elle qui s'attendait à avoir un droit de passage vers un monde enchanté et peuplé de créatures féériques se ramassa une sacrée douche froide. Désabusée, elle entreprit de pousser un soupir de frustration lorsqu'un raclement de gorge rauque s'éleva derrière elle. Persuadée d'être seule, elle ne put retenir un hoquet de surprise au moment où son buste pivota machinalement vers la gauche. Son cou ne tarda pas à suivre la cadence, tandis qu'elle reconnut Ryder qui s'avançait d'un pas nerveux vers l'instrument magique. A son tour le jeune homme chanta pour la contrebasse qui, après un flottement d'impatience, leur laissa la voie libre. Dans un mélange de satisfaction, d'hystérie et de reconnaissance, Cassie rendit son sourire à Ryder qui, en vrai gentleman, la laissa ouvrir la marche. "Ça alors !" s'exclama-t-elle en ralentissant l'allure pour que le jeune homme puisse marcher à ses côtés. Ce qui n'était en soi pas très compliqué dans la mesure où les enjambées de Ryder pouvaient contenir au moins deux des siennes. "Si j'avais su qu'il suffisait de déplacer la contrebasse je l'aurais fait. Mais je doute que j'aurais pu parvenir à quoi que ce soit." fit-elle remarquer en signifiant ses maigres biceps d'un vif coup d'œil. Et puis où serait la magie, pensait-elle. A cet étage, le couloir était très peu éclairé. Tels des insectes guidés par un point lumineux, les deux choristes se dirigeaient avec insouciance vers la carré éclairé qui flottait à l'autre bout du chemin. En attendant, Cassandra décida de briser la glace. "Alors, comment les champions en titre vivent-ils cette seconde victoire ?" demanda-t-elle sans une once de ressentiment. Megan était sans doute la directrice de chorale la plus déterminée à gagner de la ville. Parvenir à son but était tout à son honneur. Cassie n'était pas convaincue que l'ex starlette puisse digérer la défaite avec autant de flegme dont elle-même faisait preuve. "J'espère que vous avez au moins eu droit à quelques vacances."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 01. Magic in the screenlight   Mar 5 Jan - 22:32

Parfois Ryder se demandait ce qui l’avait poussé à intégrer une chorale. Il n’avait jamais chanté devant public et il n’était pas celui qui avait le plus de rythme lorsque venait le temps de faire une chorégraphie. Il n’était pas non plus une personne extravagante qui adorait les paillettes et les vêtements de scène. Il était d’abord et avant tout un musicien. Un guitariste. Il préférait la musique travaillée avec des instruments bruts qu’aux sons produits par des équipements électroniques. Il préférait manier une guitare, qu’un micro.

Parfois Ryder se demandait pourquoi il avait choisi d’entrer chez les Awesome Voices. Il n’était pas un grand fan et un fin connaisseur de la musique populaire, style préconisé par les violets à son arrivée. À choisir une chorale, il aurait été plus logique qu’il auditionne pour rentrer chez les Urban Hymns dont le style était beaucoup plus près du sien avec leurs interprétations de chansons rock. Mais, le jeune homme avait vu très grand, parfois trop. Il avait voulu sortir de sa zone de confort, il avait été servi. À plusieurs reprises, il s’était découragé et avait voulu abandonner, ce domaine du spectacle n’était pas pour lui surtout que leur directrice pouvait se montrer intraitable. Mais le jeune Crawford n’était pas du genre à abandonner un truc qui lui plaisait. Parce que oui malgré les chorégraphies, les chansons, les compétitions, Megan Morgan, les heures interminables à répéter et la nervosité de ne pas être à la hauteur, Ryder appréciait faire partie d’une chorale, d’un groupe. Il s’était toujours senti soutenu. On l’avait toujours aidé et au fil du temps, le brun s’était grandement amélioré et avait commencé à s’investir de plus en plus jusqu’à devenir un rouage important de sa chorale. Il avait appris à s’amuser et à se relâcher. Dernièrement, il avait eu un manque de motivation important, le faisant réfléchir sur son avenir au sein de son groupe. Encore une fois, il ne s’était pas dégonflé. Il avait trouvé un courage enfoui en lui et avait obtenu un solo. Son premier depuis qu’il avait rejoint les rangs des AV. Contre toute attente, il avait apprécié son expérience. Certes, il avait été malade de nervosité la semaine précédant sa prestation, il avait répété comme il ne l’avait jamais fait et il s’était énormément mis de pression sur les épaules, mais cela en avait donné la peine. Il s’en était très bien tiré et il avait retrouvé la piqure. Malgré la déconfiture du Loser tour et le départ de Peter, Ryder approchait cette nouvelle saison avec beaucoup d’excitation.
Tout cela pour dire que c’est ce que lui invoquait la grande contrebasse qui se trouvait devant lui. Elle lui confirmait que Ryder ne s’était pas trompé de domaine et que la musique faisait partie de lui. Elle lui confirmait qu’il avait bien fait de tenir tête à sa famille et spécialement à son père pour faire ce qu’il voulait. Richard avait tenté de l’en dissuader en lui disant qu’on ne pouvait pas vivre de la musique et qu’il s’agissait seulement d’un passe-temps. Pourtant Ryder avait réussi. Pendant quelques années, il avait réussi à vivre de sa musique en passant cette audition pour Rachel Berry. Il s’était fatigué de cette vie en tournée, mais il était certain qu’il aurait pu se trouver d’autres contrats et en faire une véritable carrière. Il avait toujours cru en lui et en son talent. C’était d’ailleurs le seul domaine dans lequel il se sentait confiant et bien. Par la suite, son choix de profession s’était mécaniquement tourné vers la musique et la vente. Il avait toujours apprécié son boulot d’étudiant au Gramophone Record et quand il avait décidé de se poser pour de bon à Lima, c’est vers son endroit fétiche qu’il était allé. Il avait commencé en tant que commis-vendeur et était maintenant gérant. Selon lui, il avait bien réussi sa vie professionnelle et franchement il ne se voyait pas ailleurs.

Toujours surpris que le corridor ait été libéré par sa performance grave, Ryder suivait le rythme donné par Cassandra. Le gérant aimait bien ce genre d’événement puisque cela lui permettait de revoir des personnes qu’il n’avait pas souvent l’occasion de voir, puisqu’ils ne fréquentaient pas nécessairement les mêmes endroits. Cassie était ce genre de rencontre. Il connaissait de vue la jeune fille depuis plusieurs années. Ils avaient été au même lycée et là-bas, tout le monde connaissait la croyante, prude et acharnée Cassandra Hamilton, la présidente du club de chasteté. Plusieurs s’en étaient moqués. Ryder n’avait jamais vraiment fait attention à elle. Cassandra lui avait toujours semblé être d’une autre époque, sûre d’elle, intouchable. Charlie lui en avait toujours parlé en bien et elle avait beaucoup de respect pour sa directrice. Le jeune homme avait finalement pu faire sa propre idée sur la demoiselle quelques mois plus tôt lors des répétitions pour le numéro d’ouverture des Nationals qui s’étaient tenus dans leur ville. Il y avait découvert une personne très intéressante et attachante. Elle était douce et forte à la fois. C’était ce type de femme qui dès qu’elle ouvrait la bouche, on se taisait et on l’écoutait. Ce qu’elle disait n’était jamais insignifiant. Elle était éduquée et cultivée, mais aucunement superficielle. Elle s’adressait à ses interlocuteurs avec conviction et sans jugements. Même si elle semblait sérieuse la plupart du temps, on arrivait tout de même à déceler une petite parcelle de malice chez elle. Quoi qu’il en soit, Ryder appréciait la blondinette. Il avait envie d’en apprendre d’avantage sur elle et c’était le moment idéal. "Il faut tout de même avouer qu’ils se sont donnés du mal! Je m’attendais à un truc très formel…mais ils ont mis en place des interactions!" Il lui sourit, amusé. La main bien apparente n’avait pas dérangé le jeune homme. Il avait bien aimé l’idée et il était certain que ce n’était pas la seule activité mise en place par le comité organisateur pour la soirée.

Ryder ne pu s’empêcher de pouffer de rire à la question de Cassie. À la fois parce que plus il pensait à ce Victory tour désastreux, plus il les trouvait ridicule de s’être fait embarqué de la sorte par leur directrice. À la fois, parce que la seconde chance connaissait les idées de grandeur de sa rivale et elle avait dû avoir vent de leurs mésaventures. Le musicien y avait cru jusqu’à l’affrontement de leur première foule. Leur tournée aurait dû être arrêtée après et ils auraient dû prendre l’argent dédié à leur petit voyage, la dépenser dans un bar et fêter leur victoire en grand! Mais avec Megan Morgan, il n’en était pas question. Faire comme tout le monde? Elle ne connaissait pas. Peu importait désormais. Tout cela s’était passé. Mal, mais il ne pouvait plus y changer quoi que ce soit. Dans quelques années, toute la petite bande de violets allait en rigoler. "Tu as entendu parler du fiasco du « Victory Tour » de Megan? Après ça, elle n’avait pas le choix de nous lâcher un peu. En fait, à part quelques exceptions, je n’ai pas revu les membres de la chorale depuis. Je crois que ça nous as tous fait du bien. Et puis, il fallait du temps à Megan pour digérer la chose." Il lui envoya un clin d’œil. "Et toi ton été?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

01. Magic in the screenlight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Lima City
 :: Place Bellefontaine :: Centre de Conférence
-