Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. Crying shame [sujet terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. Crying shame [sujet terminé]   Mer 20 Oct - 11:39

    Driiing ! Sonnerie de 16h. Tous les élèves quittèrent la salle d'histoire-géo pendant que Katia rangeait tranquillement ses affaires. Pourquoi se presser ? Ce n'était pas comme si quelque chose l'attendait après. Les footballeurs avaient leurs entraînements, les Cheerios aussi, et quant aux New Directions & Awesome Voices, ils devaient essayer d’être un petit peu moins misérables. Tenter d’être l’unique chorale de McKinley. Quel pari stupide ! Jamais elle n’aurait penser que deux groupes devaient se battre pour être apprécier à leur juste valeur. Jamais à Carmel, elle ne se serait laissée faire ainsi ! Jamais mlle Corcoran ne se serait laissé marcher sur les pieds et imposé une seconde chorale ! Will Schuester était si faible ! Déjà que New Directions ne tenait qu’à un fil …

    Katia quitta à son tour la salle de classe en saluant son professeur avant de franchir la porte. Liberté ! Sa journée était enfin terminée. Cette année, Katia avait décidé de ne s’inscrire dans aucune chorale, ni dans aucune autre activité d’ailleurs. Ce n’était pas un bon point pour son dossier universitaire mais elle espérait que la chorale suivit l’année dernière lui donnerait des points, Vocal Adrenaline était connue dans tout l’Etat. Sauf que Katia voulait sortir de l’Ohio pour faire ses études. Oh bien entendu, elle n’avait pas la prétention de se rendre dans une Ivy League, mais UCLA lui plaisait bien, ou Berkeley. La Californie, le soleil, les surfeurs. Sauf que Jesse St-James était reçu à l’université de Los Angeles. Et elle ne voulait pas le recroiser. Car elle ne savait pas encore qu’il était plus proche qu’elle ne le croyait …

    Plongée dans ses pensées d’avenirs, Katia avait marché tout droit, sans se rendre compte d’où elle allait. D’ailleurs, elle ne saurait même pas vous renseigner du lieu où elle se trouvait. McKinley était construit bizarrement et plus grand qu’elle ne le pensait. Ca allait bientôt faire un mois qu’elle était à Lima, mais elle n’avait jamais pris la peine d’explorer le lycée. A quoi bon ? Ses cours étaient dans l’aile droite de McKinley et elle ne voyait pas lorsqu’elle aurait l’occasion de passer dans l’aile gauche. La bibliothèque, l’amphithéâtre, ses salles de cours étaient dans la partie est du lycée. Katia leva les yeux vers une des nombreuses horloges accrochées sur les murs du lycée. 16h20. Elle tournait bientôt en rond depuis 15 minutes sans s’en rendre compte. Pour la première fois, Katia regarda autour d’elle et enleva les écouteurs de ses oreilles. La musique peut vous emporter si loin ! La jeune blondinette regarda à travers la vitre de chaque porte et constata que toutes les salles étaient vide : chimie, français, littérature … Mais une salle vide attira son attention : celle de musique. Pensant que c’état celle des New Directions, Katia entra dans la salle déverrouillée. Un piano, une batterie, une basse contre le mur. C’était une salle de musique modeste, mais tant qu’il y avait des instruments, l’essentiel était là et on pouvait faire quelque chose de bien. Se retrouver dans une salle de musique lui faisait bizarre. Ca faisait longtemps qu’elle n’y avait pas posé les pieds. A Carmel, ils avaient l’habitude de répéter dans l’amphithéâtre pour les habituer à la scène. Katia se rapprocha du piano et vit qu’une partition était posée sur le présentoir. Derrière, les paroles de la chanson. « Crying shame » de Jack Johnson. Katia aimait beaucoup cet artiste et instinctivement, en lisant les paroles de la chanson, les mots sortirent de sa bouche.


    It's such a tired game
    Will it ever stop
    How will this all play out
    Out of sight, out of mind

    By now we should know
    How to communicate instead of coming to blows
    We're on a roll
    And there ain't no stopping us now
    We're burning under control
    Isn't it strange how
    We're all burning under the same sun
    By now we say it's a war for peace
    It's the same old game
    But do we really want to play?
    We could close our eyes it's still there
    We could say it's us against them
    We can try but nobody wins
    Gravity has got a …



    La porte s’ouvrit et interrompit Katia dans sa chanson. Elle se retourna face à l'entrée et vit un homme à la porte : Bryan Ryan. Son regard s'assombrit alors, et se demanda ce qu'il faisait là. Katia leva les yeux alors vers le mur à coté de la porte et vit écrit par des lettres brillantes Awesome Voice. Merde !


Dernière édition par Katia Hammersmith le Dim 28 Nov - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Mer 20 Oct - 14:03

Voilà bien trois heures que Bryan se trouvait dans sa salle de musique les fesses clouées à la chaise de son bureau. Les temps étaient assez lourds en cette période, et son emploi du temps s'en ressentait : "surchargé" pouvait être le mot qui désignait le mieux ce dernier. Car sur son calendrier, arrivaient à pas de géant des événements d'une importance cruciale pour sa chorale auquel il se devait de participer s'il voulait s'imposer dans le milieu. C'était d'abord le concours de Colombus au cours duquel Sarah devait chanter la semaine prochaine et qui permettrait au grand public de découvrir l'existence des Awesome Voices. C'était ensuite le flashmob qui bien prévu pour dans deux mois, demandait énormément de travail : tout restait encore à faire, du choix de la chanson aux chorégraphies en passant par les participants, et autant dire que Bryan se serait bien passé d'une collaboration avec les New Directions. Mais c'était surtout le contre-flashmob qui lui prenait le plus clair de son temps. En effet, il avait décidé d'organiser avec la complicité de ses élèves son propre show musical sur une version réarrangée du titre de Lilly Allen " Fuck You" dans le but de marquer un grand coup dans l'hostilité qui l'opposait à Will, tout en faisant de la pub pour la chorale qu'il avait créée.

Bryan jeta un coup d'oeil à l'horloge pendue au mur : 16H30. Il était épuisé, après avoir donné tant d'énergie dans ses projets. Fort heureusement les choses avançaient, mais il restait encore beaucoup à faire, et le temps manquait. Exprimant sa lassitude par un bruyant soupir, il réalisa qu'il passerait sans doute une bonne partie de la soirée ici et qu'un café s'imposait en conséquence s'il voulait rester éveillé.

Il se leva donc, puis prit la direction de la salle des professeurs où se trouvait l'unique machine qui servait quelque chose de buvable. James Sheffield, le professeur de mathématiques, s'y trouvait également, manifestement en pleine correction de copies. Bryan prit particulièrement soin de l'ignorer : il n'aimait pas tellement cet individu excentrique, et à vrai dire, depuis qu'il avait eu vent de sa bisexualité, il craignait de se faire toucher les fesses si jamais il s'approchait de trop près... sait-on jamais.

Empruntant le chemin du retour dans les couloirs déserts de l'aile gauche du lycée, le directeur des Awesome Voices entendit alors une voix féminine chanter. Une jolie voix.
Après avoir tenté d'identifier à l'oreille à qui celle-ci pouvait bien appartenir, il en vint à la conclusion qu'il ne s'agissait ni de quelqu'un de sa chorale, ni d'un New Directions : il connaissait en effet tous ses élèves, et s'était suffisamment renseigné sur ceux de Will pour être désormais capable de reconnaître n'importe quelle voix. Mais celle qui semblait à présent venir de nulle part, lui était inconnue au bataillon. Intrigué, il laissa la douce ballade de Jack Johnson guider ses pas, marchant là où la musique voudrait bien l'amener.
Ce n'est que lorsqu'il fut suffisamment proche de sa salle de musique, qu'il se rendit compte qu'en fait, quelqu'un était en train d'y chanter. Pensant que tous les élèves étaient rentrés chez eux, il n'avait pas prit la peine de fermer derrière lui en partant.
Bryan accéléra alors le pas, puis une fois arrivé dans ses quartiers, ouvrit brutalement la porte.

Là, il vit une jeune fille, vraisemblablement une élève, assise sur la banquette de son piano. Une étrange sensation le saisit : il avait été conquis par la voix de la demoiselle, mais dans le même temps, il sentait son intimité complètement violée, la salle des Awesome Voices n'étant réservée et accessible - comme l'indiquait d'ailleurs son nom - qu'aux Awesome Voices.
En fait, ce qu'il craignait le plus, c'est qu'elle ait découvert les notes sur son bureau au sujet du contre flashmob.

- Vous n'avez pas le droit d'être ici, qu'est-ce que vous faites là?

Bryan avait prit cet air sévère qu'empruntaient les professeurs pour montrer qu'ils avaient l'autorité. Planté dans l'encadrement de la porte, il regarda la jeune intruse avec une expression mêlée d'incompréhension et de contrariété, puis jeta un coup d'oeil aux feuilles éparpillées sur son bureau. Il espérait simplement qu'elle n'ait rien regardé...


Dernière édition par Bryan Ryan le Jeu 28 Oct - 15:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Mer 20 Oct - 22:43

    Des notes étaient griffonnées sur la feuille où étaient écrites les paroles, des indications pour le chanteur. Katia supposa donc qu’un des Awesome Voice avait oublié ça ici, et qu’il souhaitait en faire sa future interprétation. Elle était curieuse de savoir qui avait laissé ses feuilles, quelle version allait-il faire. Reprendre des chansons était un véritable amusement pour elle. Très mauvaise parolière, elle était incapable d’écrire ses propres textes et préféraient reprendre ceux des artistes, considérant qu’ils devraient être honorés que Katia Hammersmith prenne la peine de remix leurs chansons.

    Ce petit solo dans une salle de musique lui donna la chair de poule. Combien de temps n’avait-elle pas fait ça ? Trois mois ? Ca lui semblait une éternité pourtant. Et elle ne voulait pas l’avouer, mais ça lui avait manqué. Bien sur elle continuait de chanter, au volant de sa voiture, sous la douche, dans sa chambre. Mais ce n’était pas pareil. Dans les salles où s’entraînaient les chorales, même vide, on ressentait cette passion qui nous donne des ailes ! Katia oubliait tout autour d’elle, sa vie, ses problèmes, il n’y avait qu’elle et la musique. Quelle belle passion ! Comment avait-elle fait pour vivre 16 ans sans le chant ? Un sourire occupa son visage, jusqu’à ce qu’elle vit la porte brutalement s’ouvrir.

    Qui osait l’interrompre ? Son regard s’assombrit lorsqu’elle reconnut l’individu : Bryan Ryan ou comment massacrer les Misérables en 2h30. Il était trop blond pour être le personnage. Ce n’était pas qu’il n’avait pas de talent, non il avait de la voix et savait jouer la comédie, mais Katia n’avait pas accroché à son interprétation. Et surtout, elle préférait ne pas apprécier cet homme car il était le directeur des Awesome Voices, la seconde chorale de McKinley. Pourquoi deux chorales ? C’est ridicule !

    Katia détestait s’arrêter au milieu d’une chanson, elle avait l’impression qu’on lui enlevait le pain de la bouche. Elle n’aimait pas ne pas finir quelque chose, mais vu l’attitude de Bryan Ryan, elle n’allait certainement pas continuer sa petite chanson pour lui ! Elle regarda le professeur de haut en bas, non elle n’avait pas apprécié le ton qu’il avait prit. Relevant la tête, elle lui répondit de l’air hautain qui l’accompagnait si souvent ses temps-ci.

    « Les salles de musique sont libres à tous, lorsqu’un cours n’est pas donné. Et puisque aucun de vos élèves ne se trouve dans cette salle, j’ai parfaitement le droit de me trouver ici. »

    Aucune loi dans le règlement ne l’interdisait même si c’était fortement explicite. Qui irait sur le terrain de football hors des entraînements ? Irait-elle danser dans le gymnase des Cheerios hors entraînements ? Non, mais la salle de musique était différent. Déjà, c’était parfaitement insonorisé pour éviter tout écho et elle pouvait crier aussi fort, personne ne l’entendrait la porte fermer. C’était parfait si elle avait un trop plein d’émotion et avait besoin de se défouler. Si certain, c’était par le sport, elle c’était par le chant. La danse n’était qu’une relaxation, un moyen de décompresser, alors que le chant était son réel et unique moyen d’expression.

    Bryan marcha rapidement vers son bureau et rassembla des papiers. Katia n’avait même pas remarqué ses ébauches sur papier étalées sur le bureau, trop occupée à s’occuper de la chanson chantée précédemment.

Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Jeu 21 Oct - 19:54

Spoiler:
 

D'un pas nerveux et rapide, Bryan se dirigea vers son bureau où il rassembla en vitesse les papiers qui s'y trouvaient, avant de les glisser dans une pochette qu'il rangea soigneusement dans son cartable. Pour une fois qu'il avait besoin de calme pour travailler, voilà que quelqu'un venait le déranger. Heureusement que la jeune fille chantait bien, autrement , le jeune professeur se serait montré d'entrée de jeu beaucoup plus acerbe. A dire vrai, il ne savait pas vraiment comment appréhender cette situation : à la fois il se sentait envahi dans son espace personnel où des choses confidentielles s'y préparaient, mais dans le même temps il avait été envouté par la voix de l'intruse. Partagé, il resta alors immobile, le regard dirigé vers cette dernière en attendant d'obtenir réponse à sa question.

Et quelle réponse! Ne s'attendant certainement pas à tant de caractère de la part de quelqu'un qui venait à l'instant de fredonner les paroles mélodieuses d'un morceau de Jack Johnson, il en écarquilla les yeux. Non mais pour qui elle se prenait celle-là? Très vite, la surprise laissa place à l'irritation : d'une part, elle avait pénétré une salle où elle n'était pas sensée être et en plus, elle trouvait le moyen de dire qu'elle ne faisait rien de mal, crachant des paroles incendiaires d'un air désabusé.

Pour être honnête, Bryan ignorait si n'importe quel élève avait le droit de se venir dans sa salle de répétitions lorsqu'il ne s'y trouvait pas ou lorsque ses élèves n'y répétaient pas. Mais cela lui paraissait tellement évident... En somme, face aux problèmes d'espionnage et plus largement dans un simple souci de confidentialité, il avait obtenu du principal Figgins que lui seul ait en sa possession les clés de la salle, salle qu'il ne laissait au demeurant jamais ouverte en temps normal.
Reposant sa tasse de café sur le bureau, il se rapprocha alors de de la jeune fille.

- Quoi? demanda t-il comme s'il n'avait pas bien compris. Je crois pas non. Et quand bien même tu le pouvais, rien ne t'autorise à t'adresser à un professeur avec tant d'insolence. Alors ça te fera quatre heures de retenue ma petite.

Certains avaient tendance à l'oublier, mais Bryan était un professeur. Un professeur de musique, certes, mais qui disposait pourtant de la même autorité que n'importe lequel de ses collègues, attribuer des heures de colles faisant partie des privilèges dont il pouvait entre autre faire usage. D'ailleurs, depuis le début de l'année, on ne pouvait pas dire qu'il s'était montré avare en la matière.
Il saisit alors un petit carnet qu'il gardait toujours dans la poche de sa veste. La procédure voulait qu'il remplisse un petit formulaire chaque fois qu'il donnait une retenue. Commençant à écrire, il s'adressa de nouveau à son interlocutrice, sans lui accorder le moindre regard.

- Ton nom.

La demoiselle avait tant réussi à le contrarier que Bryan en avait déjà quasiment oublié avoir été envouté par sa voix quelques instants juste auparavant. Quasiment...

- Tu sais, si tu veux intégrer les Awesome Voices, c'est en passant une audition que tu y parviendras, et non pas en t'introduisant volontairement dans notre salle de telle sorte que je t'y entende chanter, lâcha t-il d'un ton amer.


Dernière édition par Bryan Ryan le Jeu 28 Oct - 15:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Jeu 21 Oct - 23:31

    Katia remit les feuilles sur le présentoir, comme elle les avait trouvé à son arrivée. S’il avait cru qu’elle allait s’excuser, c’était bien une preuve qu’il ne connaissait pas Katia. Elle faisait ce qu’elle voulait dans son petit monde, ne se préoccupant pas des autres et au grand jamais elle ne s’excuserait ! C’était très immature de sa part, mais après tout, on est encore au lycée ! Katia était le genre de fille hautaine, qui ne vous adresse pas un regard sauf lorsqu’elle a besoin de quelque chose, et qui pense toujours à ses intérêts personnels en premier. Une fille qu’on adore détester et qui vous le rend bien, car peu peuvent se vanter d’être dans les carnets de Katia.
    Choquée par une telle injustice, Katia se leva de son fauteuil d’un bon. 4h ! 4h ! Il se rendait compte c’était quoi se tourner les pouces pendant 4h alors qu’elle pourrait être dehors ? Insolente ? Elle ? Non pas du tout ! C’était mr Ryan qui avait du mal interprété ! Car encore une fois, Katia n’a jamais tort, c’est toujours les autres qui se trompent !

    « Quoi ? Vous êtes sérieux là ? »

    Juste parce qu’elle avait eu le malheur de poser ses fesses sur un fauteuil et avait poussé la chansonnette ? Surtout que ce n’était pas désagréable, lorsque Katia chantait. C’était même plutôt bien. Il devrait être honoré d’avoir entendu Katia, puisqu’elle avait décidé qu’elle ne chanterait plus au lycée, qu’elle ne chanterait que pour elle cette année. Il devrait se rendre compte de son privilège ! Non non, elle n’avait certainement pas un égo surdimensionné la Katia.

    Un « professeur ». Parce qu’à part la chorale, qui soit dit en passant était la plus fausse chorale de tout l’Ohio et n’avait même pas de réelle existance – il n’était pas professeur dans le lycée contrairement à monsieur Schuester qui était aussi professeur d’espagnol. Enfin, il était directeur de chorale, professeur de musique donc, mais ça ne faisait pas partie des matières obligatoires et donc pour Katia, n’était pas un « vrai » professeur.

    « Brittany Pierce. »

    Il allait quand même pas croire qu’elle allait donner son vrai nom quand même ! Pour se taper 4h de colle, il fallait être maso. Elle dit la première personne qui lui ressemblait vaguement et qui lui passait par la tête. Mais peut-être aurait-elle du plus réfléchir, car quand on y pensait, Brittany faisait partie des New Directions et Bryan Ryan devait forcement bien la connaître. Roh et peut-être qu’il ne ferait pas la différence, on parle de Bryan Ryan ici tout de même !

    « Qui a dit que je voulais gâcher mon talent en intégrant votre pseudo-chorale ? »

    Katia avait prit cette phrase d’un ton hostile, comme s’il était évident qu’il était hors de question qu’elle rejoigne les Awesome Voice. Elle regarda le professeur de haut en bas, comme si sa proposition était totalement ridicule. Qui voudrait entrer dans un Glee Club ou en échange on recevait de la glace pillée parfumée en pleine face ? Jamais elle ne voudrait connaître une telle humiliaton ! Dans son ancien lycée, jamais Vocal Adrenaline ne se serait laissé faire. D’ailleurs, c’était plutôt eux qui en lançait plutôt que le contraire. Car contrairement à McKinley, le Glee Club était roi à Carmel.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Ven 22 Oct - 18:37

Bryan s'étonnait encore d'avoir pu vouvoyer la jeune élève aux premiers abords. Sans doute avait-il été séduit par le doux son de sa voix, et qu'en conséquence, il avait inconsciemment fait usage de cette marque de respect. Dans tous les cas, si admiration il y avait pu avoir quelques instants auparavant, celle-ci s'était désormais complètement dissipée, laissant place à la colère. Il y avait bien des choses qu'il ne pouvait pas supporter, et le fait qu'on lui manque de respect en faisait partie. De plus, il fallait dire que l'effrontée n'y était pas allée de main morte avec son petit air suffisant. "J'ai parfaitement le droit de me trouver ici"... Eh bien non petite cruchasse, tu ne fais pas ce que tu veux chez moi!

Le professeur aurait pu en rester là, il se trouvait d'ailleurs lui-même assez sévère avec ses quatre heures de colle. Mais lorsqu'il obtint réponse à sa question, il se demanda si finalement il n'avait pas été trop gentil.

- Tu te fous de moi là? Fais bien attention, j'ai tendance à doubler les chiffres lorsque je suis un peu contrarié, alors si tu ne veux pas passer huit heures au lycée à récurer le sol et les toilettes, je te conseille de pas trop jouer avec moi. Ton nom!

En plus d'être insolente, la demoiselle était aussi un peu bête sur les bords. Qui ne connaissait pas Britanny Pierce au lycée? S'il s'agissait d'une part d'une des élèves les plus populaires du fait de son appartenance aux Cheerios, elle était également membre des New Directions. De ce fait, faire la blague au directeur des Awesome Voices, c'était un peu comme essayer de faire passer Ben Laden pour Nelson Mandela... Bryan n'aimait définitivement pas qu'on se paye sa tête, d'autant plus que jusqu'à maintenant personne ne s'était adressé à lui de cette manière, du fait de son statut de professeur mais certainement aussi parce qu'il faisait peur.
Ainsi, pour faire preuve de tant d'irrespect, la prétendue Brittany devait certainement lui en vouloir.

Pourtant, il ne parvenait pas à deviner d'où pouvait venir cette amertume. Avait-elle quelque chose contre les Awesome Voices?
Le suspense ne tarda pas à être levé : oui, elle avait manifestement quelque chose contre sa chorale, qu'elle qualifia au passage de "pseudo", y associant dans la même phrase le terme "gâcher mon talent". Décidément, elle allait de plus en plus loin dans le jeu de la provocation. Un peu plus, et ce n'étaient plus des heures de colle qui la calmeraient...

- Mais c'est quoi ton problème? Tu te prends pour qui pour te donner le droit d'être aussi insultante?

A cet instant, Bryan se croyait transporté sur une autre planète : était-ce une illusion, ou venait-il vraiment de faire connaissance avec la pire petite peste du lycée?


Dernière édition par Bryan Ryan le Jeu 28 Oct - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Ven 22 Oct - 19:59

    Tant pis. Qui ne tente rien n’a rien. Katia avait voulu jouer sur la ressemblance, toutes les deux blondes, mais la réputation de mlle Pierce la précédait, elle était bien plus populaire qu’elle ne le croyait. Et puis elle s’était dit qu’un professeur comme Mr Ryan ne devait pas bien connaître les élèves autre que Awesome Voices vu qu’il ne côtoyait qu’eux. C’était oublier qu’il fallait être proche de ses amis mais encore plus proche de ses ennemis et en l’occurrence New Directions.

    Quelle menace ! 4h ou 8h, même combat. C’était des heures en trop à rester au lycée à ne rien faire, alors qu’elle avait tant besoin de son temps libre. Déjà elle avait son boulot au bar karaoké plusieurs soirs par semaine et les week-end, puis elle avait besoin de temps pour travailler, car maintenant qu’elle n’avait plus d’activité extrascolaire, elle ne pouvait miser plus que sur ses notes. Oh bien sur elle aurait pu rejoindre les Cheerios pour exploiter son don pour la danse, mais elle était trop loin de leur état d’esprit. Quant aux Glee Clubs … La bonne blague ! Elle resterait toujours fidèle à Vocal Adrenaline même s’ils avaient été beaucoup moins fidèles avec elle.

    « Katia Hammersmith. »

    A contrecœur, Katia cracha avec difficulté et colère les cinq syllabes de son nom. Elle aurait bien voulu lui répondre « Puisque vous êtes si malin, devinez le », mais elle n’allait pas encore plus aggraver son cas. Elle venait tout juste d’arriver à McKinley et la voilà en conflit avec un professeur. Et s’entendait mal avec son professeur de sport et d’espagnol. Elle faisait fort quand même ! Et dire qu’elle allait se prendre des heures de retenues pour avoir chanté ! Ses parents n’allaient pas y croire. Eux qui se plaignaient de dépenser assez d’argent comme ça avec la chorale de Carmel, ils pensaient qu’elle serait sortie d’affaire avec les problèmes de chorales. Et non, Bryan Ryan devait rajouter une couche !

    Katia se retint pour ne pas lui balancer plein de méchancetés au visage. Professeur ou non, Katia ne mâchait pas ses mots et certainement pas devant un professeur de chorale. Elle était connue dans son ancien établissement pour tenir tête au professeur et était considéré comme une élève « turbulente » pour son manque de respect à autrui.
    Elle releva la tête et lança un regard noir à Bryan Ryan, oubliant qu’il était professeur dans le lycée et qu’elle ne devait pas s’adresser à lui comme à un élève avec qui elle réglait ses conflits. Katia avait l’habitude de s’emporter très vite ce qui est une très mauvaise chose qu’elle n’arrivait pas à changer.

    « Moi ? Un problème ? Nooon pas du tout ! C'est pas comme si vous m'avez agressé pour savoir pourquoi je chantais dans une salle libre à tous malgré qu'il y ai marqué le nom de votre petit Glee Club, et qu'après vous me menacez d'heures de colle pour une raison insignifiante. La-bonne-blague »

    Bon, elle allait un peu fort sur les mots, mais comme toute diva et dieu ce qu'elle en était une avec ses caprices et son sale caractère, elle avait toujours tendance à tout exagéré d'un ton dramatique comme elle le faisait à l'instant.
    Il ne pensait quand même pas qu’elle allait accepter avec joie de passer une audition pour Awesome Voices après l’avoir menacé de colles ? Il faudrait déjà qu’elle veuille. Et passer une audition, elle Katia Hammersmith ! Non non et non.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Sam 23 Oct - 17:35

Le pompom. Décidément, elle avait le don de renverser la situation en se faisant passer pour la victime alors que tout le problème venait d'elle. Et le ton désinvolte qu'elle employait n'arrangeait rien à la situation : ce petit air suffisant, Bryan l'avait trop vu pour en perdre son sang froid, mais il fallait avouer que le jeune fille était assez douée pour le mettre sur ses nerfs. Il essayait néanmoins de ne rien montrer, figeant les traits de son visage dans une expression profondément mauvaise, mais neutre. Pour rien au monde il ne tomberait dans le piège qui lui était tendu : s'emporter, c'était faire preuve de faiblesse, et il ne donnerait pas l'autre imbécile le droit de se délecter de ce faux pas, ça non.

- Tu devrais savoir, espèce de petite impertinente, que lorsque l'on s'adresse à un professeur, on le fait avec respect, ce qui veut dire qu'on ne l'agresse pas et qu'on ne lui répond pas. Autrement, on en paye les pots cassés, et c'est exactement ce que tu vas faire, grommela sèchement Bryan, avec calme toutefois.

L'air de rien, il raya le "quatre" qu'il venait d'écrire, et le remplaça par un "huit", sans forcément essayer de le montrer à son interlocutrice. De toute façon, il n'était pas le genre de professeur à menacer juste pour faire peur, ou à brandir le fouet pour calmer le jeu. Si quelque chose ne lui revenait pas, il agissait en conséquence sur la bases de ses propres sentiments, et non pas de ceux à qui il pouvait infliger sa punition.

La demoiselle se résigna enfin à révéler son identité et il en profita aussitôt pour la reporter sur son formulaire."Katia Hammersmith"...
Alors que la pointe de son stylo gribouillait les premières lettres du nom de famille, le directeur des Awesome Voices releva la tête, et jeta un regard à la concernée. Au cours d'un bref instant, il fronça les sourcils pour mieux observer cette dernière. Son visage ne lui rappelait rien, mais son nom lui disait résolument quelque chose.

Il reposa alors son petit carnet sur le bureau, puis se mit à fouiller dans son cartable. C'était une vraie pagaille à l'intérieur ; on ne pouvait pas vraiment dire que Bryan était quelqu'un de très ordonné. Aussi, au milieu de toutes les partitions, feuilles de notes et autres papiers divers à l'origine inconnue, il était devenu difficile de distinguer ses autres affaires. Malgré tout, il trouva assez facilement ce qu'il recherchait.

-Bingo...

Avec le plat de sa main, il tenta de rendre son aspect lisse d'antan au document qui avait apparemment souffert de son séjour dans les affaires du professeur. Il s'agissait d'un petit prospectus resto-verso, faisant la promotion d'un show artistique.

- "28 janvier 2010, les Vocal Adrenaline rejouent l'immense oeuvre de Shakespeare, en chanson", commença alors à lire Bryan à voix haute. " L'histoire d'amour impossible la plus célèbre, revisitée par les élèves du lycée Carmel d'Akron, avec dans le rôle de Roméo, Jesse Saint-James, et dans le rôle de Juliette, Katia Hammersmith".

A cette époque, Bryan était revenu en Ohio pour quelques semaines afin de rendre visite à sa mère souffrante. Il n'était pas allé voir le spectacle, mais il avait apprit les jours qui suivirent que le succès avait été au rendez-vous. Quoi de plus normal, les Vocal Adrenaline faisaient partie des chorales les plus douées des Etats-Unis, et c'est ce qui expliquait pourquoi il avait été tant séduit par la voix de Katia. Se tournant vers cette dernière, il s'adressa à elle, toujours avec froideur.

- Je comprends mieux d'où vient cette attitude méprisante. Shelby Corcorran est peut-être douée pour réunir les plus talentueux, elle se débrouille pas mal non plus lorsqu'il s'agit de former des pestes dans ton genre.


Dernière édition par Bryan Ryan le Jeu 28 Oct - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Sam 23 Oct - 22:28

    « Espèce de ? Et après c’est moi qui manque de respect ? »

    On aura tout entendu ! Katia leva les yeux au ciel pendant que Bryan la réprimandait. Ce n’était pas qu’elle avait un ton un petit peu agressif qu’elle l’était réellement, hein ? Et puis il n’avait pas à s’adresser aussi froidement en premier à l’élève. Les professeurs ne devaient pas être chaleureux et gentils avec les élèves ? Ils étaient adultes alors que les élèves étaient des ados en pleines croissances et soumis aux hormones. Mais Katia, même petite, avait un caractère de cochon, mais ça s’était accentuer du fil des années. Elle devait être à son summum aujourd’hui, à ses 18 ans, et Mr Ryan pouvait le confirmer ! Jamais ses parents n’eurent autant de problèmes avec l’enfant. Mais ils l’excusaient toujours, en prétextant qu’elle était encore dans un état psychologique faible, alors que Katia avait bien passé l’était post-viol. Elle avait eu d’autres problèmes entre et repenser à ses horreurs étaient le dernier de ses soucis. Pourquoi se rappeler de mauvais souvenirs lorsqu’on en a de si bon à garder ? Cependant, elle était contente que ses parents ne soient pas toujours sur son dos et lui laissent un espace vital, malgré qu’ils s’inquiètent toujours pour elle et soient très protecteur. Elle supposait qu’ils s’en voulaient pour ce qu’il lui était arrivé mais Katia ne leur en voulait pas le moins du monde. D’ailleurs, si elle n’avait pas été agressée, peut-être qu’ils parcourraient encore le monde en étant Médecins Sans Frontière ? Elle n’aurait pas découvert cette passion pour le chant, n’aurait pas rejoint Vocal Adrenaline . Non, elle était sortie grandie de son viol, même si un traumatisme tel que celui-ci laisse des séquelles psychologique et Katia est souvent tendue, agressive et paranoïaque.

    Katia haussa un sourcil lorsqu’il posa son carnet sur le bureau. Etait-ce le mauvais ? Allait-elle échapper aux heures de colle ? Mais à son grand étonnement, la situation prit un tournant qu’elle n’imaginerait jamais. Katia écarquilla grand les yeux quand Bryan sortit de sa sacoche le prospectus de leur spectacle, fait quelques mois plus tôt. Oh mon dieu, il se souvenait encore de ça ? Katia se crispa un peu plus au fur et à mesure que Bryan lisait le papier du spectacle. Que de souvenirs. Des bons et des mauvais. Faisait-il parti du public un des soirs où la chorale s’était produite ? Si oui, normal qu’il s’en souvienne ! Jesse et elle avaient été plus que géniaux. Et crédible qui plus est car ils étaient plus ou moins ensemble lors de la représentation. C’était une des dernière avant qu’il parte jouait les jolis cœur à McKinley. Rien qu’à cette pensée, Katia eut un haut de cœur et une vive haine contre la chorale concurrente à Awesome Voice. Quelle meilleure vengeance que s’allier à eux pour faire tomber New Directions ? Katia prit le dessus de ses pensées en secouant la tête, se demandant comment elle avait bien pu avoir une telle idée. Les chorales, c’était de l’histoire ancienne.

    Le regard de Katia s’assombrit d’avantage. De quel droit parlait-il de mlle Corcoran de cette façon ? Il ne la connaissait pas et elle était tout d’abord un coach extraordinaire – bien plus que Mr Ryan – et était une personne irréprochable. Sauf peut-être d’avoir abandonné sa fille mais ça c’est une autre histoire. Et puis si elle avait connue Rachel Berry, elle l’aurait sûrement abandonné à 4 ans. Katia était certaine que même gamine elle devait être insupportable. Voir encore plus. Beurk les enfants.

    « Ne mêlez pas Shelby à cette histoire, elle n’a rien à voir là dedans ! »

    Elle lui avait peut-être fait un sale coup en redonnant à Jesse son solo pour les Selectionals alors qu'elle s'était entrainée durant des semaines pour être à la hauteur, mais Katia lui serait toujours fidèle. C'était la première à avoir vu son talent, la première à l'avoir encouragé. Katia avait beaucoup d'affection pour son ancienne coach et vu le temps passé ensemble, elles avaient établis un bon lien ensemble, une bonne relation d'amitié. Elle avait été un peu comme une seconde maman. De son côté, si Shelby appréciait tous ses élèves, elle avait ses préférés, qui n'était autre que Jesse et Katia. La coach se revoyait à l'adolescence lorsqu'elle voyait la jolie blonde. Ca lui faisait penser qu'elle n'avait pas beaucoup donné de nouvelle depuis son départ de Carmel pour MnKinley. Il faudrait qu'elle l'appelle un de ses jours, et qu'elle prenne des nouvelles d'elle et de sa fille Beth.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Lun 25 Oct - 16:24

Oui "espèce de". A qui croyait-elle s'adresser? A Emma Pillsbury? Si c'était le cas, elle pouvait se mettre les deux doigts dans l'oeil la pauvre : on ne s'attaque pas à Bryan Ryan sans s'attendre à ce qu'il vous attaque en retour. De toute façon, le jeune professeur avait une notion toute particulière de l'autorité , qu'il basait avant tout sur le respect à sens unique. Les élèves devaient se montrer docile envers lui, mais il ne se sentait pas obligé d'en faire de même en retour. Et puis il fallait l'avouer, le conflit qui l'opposait à l'instant présent à Katia avait complètement dépassé le cadre d'une simple dispute entre un professeur et une élève...

Car la jeune femme venait d'être découverte : ses années lycées, elle les avait passées pour la plupart à Carmel, chez les Vocal Adrenaline. Cette information pouvait paraître anodine, mais pour Bryan, elle changeait absolument tout.
Elle changeait d'abord le regard qu'il portait envers Katia : d'un coup, il avait retrouvé cette impression qu'il avait eue quelques instants plus tôt, de faire face à quelqu'un d'important, quelqu'un de grand. En effet, la chorale de Shelby Corcorran était une des plus célèbres et des plus talentueuses du pays; aussi, y appartenir n'en était pas moins qu'un privilège auquel seuls les plus doués avaient accès.
En outre, elle changeait l'état d'esprit du professeur : énervé en premier lieu, il se trouvait désormais dans une situation où ce qui importait le plus était d'en apprendre davantage au sujet de son interlocutrice.
Et enfin, elle changeait le rapport de force qui opposait les deux individus. Maintenant qu'il savait que Katia avait fait partie des Vocal Adrenalines, ce n'était plus seulement comme une élève insolente qu'il la percevait, mais davantage, et sans doute même exclusivement comme une ennemie, au même titre qu'un élève des New Directions.

Bryan n'avait rien de particulier contre la chorale de Carmel, il avait même déjà assisté à quelques unes de leurs représentations, et les avait trouvées époustouflantes. Mais c'était bien ça le problème. Avec sa chorale née il y a un mois, il faisait pâle figure à côté de grands professionnels tels que Jesse Saint James et ses camarades. Probablement que si les régionales avaient lieu maintenant, les Awesome Voices se feraient écraser sur le champ, sans ménagement. Ils n'avaient pas toute cette technique, toutes ces heures de répétition, et puis surtout, il n'avaient pas cet esprit de famille. La réaction de Katia montrait bien à cet égard, à quel point elle était attachée à son ancienne chorale : la force avec laquelle elle défendit son ex-coach était louable, et elle prouvait par ailleurs combien par le chant, et par le partage d'une même passion, de jeunes adultes avaient été capables de former une vraie communauté.

Reposant le prospectus qu'il avait dans les mains sur le bureau, il adressa un sourire à la fois satisfait et plein d'arrogance à son interlocutrice. En trouvant la réelle identité de cette dernière, il avait vraisemblablement touché un point sensible. Mais quelque chose lui triturait toutefois l'esprit... Pourquoi semblait-elle vouloir cacher le fait qu'elle fut un jour membre des Vocal Adrenalines? Ordinairement, la logique aurait voulu qu'elle s'en vante.
A la lumière de cette interrogation, Bryan en vint à l'hypothèse que son départ ne s'était peut-être pas fait dans les conditions les plus glorieuses.
Se frottant ostensiblement les mains, il se rapprocha de Katia, une expression mauvaise dans le regard.

- Une chose m'intrigue, que fais-tu à McKinley? Cela m'étonnerait que tu sois partie de ton plein gré d'une chorale aussi prestigieuse... Ta chère Shelby que tu défends si bien t'aurais t-elle mis à la porte?

Ce n'était pas simplement la curiosité qui poussait le jeune professeur à vouloir savoir. Il y avait aussi quelque part dans sa réaction, une pointe bien réfléchie de sadisme.
Car si Katia s'était bel et bien faite jeter des Vocal Adrenaline, c'est qu'une dramatique histoire devait se cacher derrière son départ. Et les drames, Bryan s'en délectait.


Dernière édition par Bryan Ryan le Jeu 28 Oct - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Mar 26 Oct - 15:18

    Après un tel manque de respect, elle n’espérait tout de même pas qu’elle deviendrait courtoise avec lui ! Si Katia n’avait pas été très sympa, elle n’aimait pas qu’on ne le soit plus avec elle. Pour elle, le respect marche aussi d’un sens, mais pas celui de Bryan Ryan. Non, pour elle, on devait être gentil avec l’ado, même si l’autre faisait preuve de mauvaise foi pour petit à petit le mettre en confiance. Ce que ne faisait pas du tout le directeur d’Awesome Voice. Non, lui préférait donner des heures de colle. Pff … Rien qu’à cette idée, Katia roula des yeux, se demandant déjà comment elle fera pour affronter un ennui si long et si pénible. Rester 8h de plus au lycée ! Si c’était dans l’amphithéâtre, pas de problème, mais ce n’était certainement pas ce programme qui l’attendrait. Lorsqu’elle faisait encore partie des Vocal Adrenaline, leur répét, était quotidien de 14h30 à minuit soit 9h30 dans l’amphithéatre de Carmel High School. Mais ça ne la dérangeait pas le moins du monde et ses 9h passés à danser et chanter étaient une véritable partie de plaisir qui passaient à une vitesse hallucinante. Mais ces heures de travail étaient évidemment bénéfiques : ils bénéficiaient à présent d’une tel notoriété ! Vocal Adrenaline était connue hors des frontières de l’Ohio et impressionnaient bon nombre de jury et chorale aux Nationals. Katia était fière d’en faire partie, et parfois, regrettait la décision d’avoir quitter la si génialissime chorale. Maintenant, elle n’avait plus aucune activité extrascolaire à son actif, et ses heures d’entraînement intense lui manquaient.

    Katia remarqua que le regard du professeur avait changé à son égard et c’était ce qu’elle souhaitait à tout prix éviter. Elle souhaitait rester la nouvelle lycéenne lambda et non l’ex Vocal Adrenaline. Lorsque les personnes le découvraient, leur attitude envers elle changeait. Car, dès lors, ils avaient tous cette question en tête : que faisait la princesse de Vocal Adrenaline à McKinley ? Il était inconcevable que Katia quitte sa chorale, d’un point de vue externe et encore aujourd’hui, elle se demandait si elle avait fait le bon choix.
    Mr Ryan lui posa alors l’ultime question : avait-elle était virée du St-Graal des chorales ? A cette question, Katia prit un air choqué. Il était sérieux ? L’avait-il vu sur scène ? Il l’avait entendu chanter non ? Il était impossible que le coach de Vocal Adrenaline lui ait préféré une autre voix féminine. Elle l’avait fait pour Jesse, pour la voix masculine de Vocal Adrenaline, elle l’avait fait pour les Selectionals, mais savait que Katia était un atout clé pour la chorale. Mais maintenant qu’elle ne faisait plus partie de l’aventure, Shelby ne s’occupait plus de son Glee Club, mais avoir passé toutes ses années à construire quelque chose qui allait s’écrouler comme un château de carte. Dur.

    « Quoi ? Bien sur que non ! Je viens espionner la pauvre chorale qui à la prétention de devenir l’unique Glee Club de McKinley. »

    Bon après ça, elle savait qu’elle allait se faire taper - au sens figuré bien sur. Quoi qu’il aurait pu avoir un doute. Jesse St-James l’avait bien fait l’année passée pour New Directions et lui et sa team avait gagné haut la main leur place aux Selectionals. Elle espérait toutefois qu’il serait trop énervé par cette nouvelle insulte à son Glee Club qu’il oublierait les heures de colle. Plus de 12h en plus dans le lycée, non merci !
    Elle eu un petit rire, en reprenant la conversation où elle l’avait arrêtée.

    « Vous avez vraiment cru qu’elle allait virer la seule personne capable de l’emmener aux Nationals ? Et bien si, je suis partie de mon plein gré. »

    Elle espérait toutefois qu’il n’allait pas demander pourquoi, elle n’avait certainement pas envie de parler de ses anciens problèmes avec Bryan Ryan. Certainement pas à Bryan Ryan. Ses amis les plus proches n’étaient pas au courant elle avait juste dit qu’elle en avait marre, et comptait sortir la même tirade à mr Ryan. Si elle lui laissait le temps de poser la question. Car Katia préféra opter pour une autre stratégie et questionna alors son interlocuteur, tout en plaçant sur son visage désormais de peste, un sourire aussi hypocrite que moqueur. Non, définitivement, elle préfera lancer des piques sur la non-réussite de Bryan Ryan sur le scène artistique plutôt que parler de Vocal Adrenaline.

    « Et vous Mr Ryan, hum ? Que faites-vous à McKinley ? Votre chorale des années préhistoriques n’a pas réussi à vous projeter en haut de l’affiche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Sam 30 Oct - 16:46

Le mépris et l'arrogance de Katia commençaient à sérieusement agaçer Bryan. Elle se permettait de lui donner des leçons en l'accusant de juger sans savoir, mais elle ne faisait pourtant pas mieux, en dénigrant de cette manière les Awesome Voices alors qu'elle ignorait tout d'eux.
Depuis le début de l'année, ils avaient en effet fait preuve d'une certaine discrétion, préférant répéter dans leur coin plutôt que d'essayer de s'exposer la manière des New Directions. C'était aussi qu'ils avaient décidé de faire profil bas, au vu de l'impopularité dont jouissaient les chanteurs en herbe à McKinley. Mais dans tous les cas, il était impossible pour qui que ce soit de les moquer pour leur absence de talent, pour la simple et bonne raison que jusqu'alors, il n'avaient encore jamais donné de représentation.

Aussi, Bryan essayait de jouer avec cet aspect un peu mystérieux que revêtait la "deuxième chorale", comme bien des gens aimaient la désigner. S'il était vrai qu'elle était tout aussi détestée auprès des élèves que les New Directions, et même encore plus auprès de ces derniers, il fallait avouer qu'il y avait dans le lycée, une certaine curiosité vis-à-vis des Awesome Voices. Par conséquent, la remarque que fit Katia était plus que malvenue, et montrait combien son aigreur pouvait l'amener à dire des bêtises. Le jeune professeur ne perdit d'ailleurs pas l'occasion de le lui faire remarquer.

- A ta place je ne me montrerais pas aussi sarcastique. Personne n'est à l'abri de bonnes surprises, pas la même la fabuleuse et talentissime Katia Hammersmith.

Les Awesome Voices n'étaient clairement pas au niveau des Vocal Adrenaline, il n'y avait pas à discuter là dessus. Mais Bryan trouvait particulièrement petit qu'on méprise à ce point son travail, peu importe que l'on ai fait partie d'une chorale prestigieuse ou non.
Evidemment, lui aussi s'était montré sarcastique. Il fallait bien que quelqu'un pousse la jeune prétentieuse du piédestal sur lequel elle s'était elle-même incrustée. Et d'ailleurs, le petit spectacle d'auto-flatteries se poursuivit. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin après tout?
La voilà qui se mit à se jeter des fleurs en se proclamant comme étant la plus douée de son ancien groupe, qui, sans elle était visiblement voué à la perte. Bryan ne reniait pas le talent de Katia, encore moins après l'avoir entendue chanter, mais ce petit élan de vantardise était certainement trop exagéré, et à cet instant, il aurait voulu lui exploser de rire à la figure : les Vocal Adrenaline avaient remporté les Regionals sans son aide, alors pourquoi auraient-ils besoin d'elle pour les Nationals?

Malheureusement la demoiselle ne lui en laissa pas le temps. Apparemment trop pressée de changer de sujet, elle commença alors à attaquer le jeune professeur sur son passé : c'était là clairement une stratégie de fuite de sa part, mais aussi et avant tout une stratégie vouée à l'échec. A chaque fois que quelqu'un désirait s'en prendre à lui, c'était sur ce terrain qu'il s'aventurait. Or, c'est bien connu ; à force de toujours frapper au même endroit, on finit par ne plus sentir la douleur.

- Notre Glee club était certainement plus doué que le vôtre, nous avons d'ailleurs terminés premiers aux Nationals trois fois d'affilée. Alors d'après moi, tu n'as pas vraiment intérêt à te mettre à rire de ce qui va sans doute t'arriver à toi aussi. Mais revenons-en à ta petite histoire, même si, je l'ai bien vu, ce n'est pas vraiment ce que tu souhaites : pourquoi une immense vedette comme toi a t-elle quitté un chorale aussi célèbre et estimée que les Vocal Adrenaline? Le pauvre Jesse Saint James doit se sentir bien seul maintenant, sans sa partenaire.

Un sourire illuminé aux lèvres, Bryan laissa échapper un petit rictus amusé. Il avait posé sa question sur un air faussement intéressé et délibérément naïf, levant le ciel comme pour souligner à quel point tout cela manquait de bon sens. Car maintenant, il en était persuadé : s'il était vrai que tous deux avaient vécu un passé peu ragoûtant, Katia, elle, semblait bien moins à l'aise pour en partager les détails.


Dernière édition par Bryan Ryan le Sam 30 Oct - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Sam 30 Oct - 17:31

    « Oh mais j’ai hâte de voir ça Mr Ryan ! »

    Et d’un côté, elle était sincère. Se faire une propre idée des Awesome Voices, lorsqu’ils auront le courage de faire une représentation, de se montrer aux yeux de tous. Car pour l’instant, c’était plus un jeu de cache-cache qu’une vraie chorale. Personne n’était au courant de leur heures de répet’, personne ne savait ce qu’il préparait. Une chorale fantôme, en accord avec Halloween qui approchait. Katia en avait rencontré, à qui elle donnait soit son amitié, soit son granité à la figure, mais beaucoup moins que de New Directions. Ces derniers étaient fiers de leurs statuts, même s’il n’était guère glorieux. Mais Katia comprenait les Awesome Voices, elle n’aimait pas non recevoir des boissons colorées et glacées à la figure.
    Faire partie d’une chorale à McKinley semblait vraiment difficile. Si Katia avait subi un tel traitement, à Carmel, jamais elle ne serait restée. Dans son ancien établissement, Vocal Adrenaline était les Cheerios du lycée, ils étaient les plus populaires ; c’est d’ailleurs une des premières raisons pour lesquelles Katia les a rejoint. Elle était nouvelle, avait encore l’étiquette de son viol sur son dos et voulait à tout prix avoir un peu de notoriété. Et grâce à son audition pour Vocal Adrenaline, elle avait découvert qui plus est une nouvelle passion, une raison de vivre. Le chant lui avait vraiment été bénéfique, au plan psychologique, ça lui avait permis de dépasser toute cette épreuve, de l’aider à s’exprimer après son viol. Ca l’avait d’ailleurs rendue plus vivable, plus douce, plus souriante. Tout le contraire de la Katia de maintenant. Vocal Adrenaline avait vraiment eu une très grande influence sur sa vie, et maintenant qu’elle n’en faisait plus partie, elle se dégradait petit à petit.

    « Sauf que moi je n’ai pas la prétention de percer dans un métier artistique. C’est juste un passe-temps. ».

    Katia était lucide, la gloire et les paillettes, ça ne dure qu’un temps. Mieux vaut plier bagages avant d’y perdre son honneur. Si elle avait passé de merveilleux moments sur la scène, elle n’espérait pas que ça perdure, les temps étaient durs et le public était plus friand de minettes sans voix que de réel nouveau talent. Elle préférait danser et chanter pour son propre plaisir. Ca faisait toujours plaisir d’être applaudit, mais elle préférait largement ne pas l’être plutôt que se produire de piano-bar à piano-bar pour ramasser quelques miettes d’admiration.

    « Certes, vous avez gagné, je ne le nies pas. McKinley avait été, à l’époque, très réputé pour sa chorale. Mais désormais, on la connaît plus pour les Cheerios. Mais vous aussi vous changez de sujet. Vous n’avez pas trop eu de chance à Broadway, hum ? »

    Katia n’était pas une méchante fille, mais lorsqu’on la poussait, elle pouvait vraiment être blessante. Demandez à Rachel Berry, son ennemie n°1. Dès qu’elle le peut, elle lui rappelle l’abandon de sa mère adoptive, son ex-coach mlle Corcoran. C’était bas, c’était minable et parfois un soupçon de conscience apparaissait et Katia s’en voulait beaucoup. Mais il disparaissait totalement lorsqu’elle était de nouveau face à Rachel.
    Elle eut alors une pensée pour son ex-coach. Elle était à vrai dire dans la même situation que Bryan Ryan. Elle était un ange déchu des planches de Broadway, mais jamais au grand jamais Katia ne lui aurait lancé de tels piques, même lorsqu’elle lui en a voulu à mort. Elle a avait bien trop de respect pour elle, et admirait son travail et talent bien que Hollywood n’a pas voulu d’elle.

    Katia roula de nouveaux des yeux. Pourquoi la lançait-il dans cette pente glissante. Pour mieux se délecter de son malheur et pour mieux se moquer d’elle. Mais Katia ne se laisserait pas faire, elle était bien trop fière et orgueilleuse pour révéler ce sombre évènement. En plus de ça, il avait osé évoquer son ex, Jesse St-James, le deuxième sujet susceptible de faire sortir Katia de ses gonds, après Vocal Adrenaline. Elle était toujours très attachée à lui, mais ce n'était pas réciproque car mr St-James préférait courir après Rachel Berry, la lead voice de la chorale concurrente. Quelle nouvelle trahison !

    « Pour info, Jesse était un senior, c’était sa dernière année à Akron. Je ne suis plus là, Jesse St-James n’est plus là, vous pensez vraiment que quelqu’un pourra reprendre notre flambeau ? Je veux dire, d’accord les autres membres de la chorale sont de très bon danseurs et de très bon choristes, mais est-ce qu’ils pourront supporter d’être sur le devant de la scène ? Et puis sans Shelby, je ne vois pas comment ils feront pour gagner. Non, j’ai bien fait de partir. »

    Mensonge. La vraie raison de son départ était beaucoup plus simple mais moins glorieuse pour elle : elle n'avait pas aimé comment on l'avait traité en fin d'année. Elle qui avait travailllée si dur, on lui enlevait le fruit de son travail - à savoir son solo pour les Regionals, pour le donner à Jesse qui était plus "apte" a donner la victoire à Vocal Adrenaline. Elle s'était sentie comme trahie, sans valeur et personne ne l'avait défendu, même pas ses camarades qui l'avait supporté jusque là. C'était des petits moutons, qui suivaient le leader, et le nouveau leader, c'était Jesse. Ca lui avait fait mal et l'avait rendue amer vis à vis des chorales. Toutes les chorales.
    Mais, avec ses derniers propos, elle n’avait pas réellement tort non plus : sans Jesse, elle n’avait plus de partenaire. Déjà qu’elle avait horriblement souffert lorsqu’on lui avait attribué un autre partenaire, lors du transfert de Jesse. Certes, Jesse ne lui faisait plus de l’ombre, et elle était – se considérait – comme la seule et unique star de la chorale. Ce n’était pas John Parker qui allait prendre la relève, ça c’était sur ! Et sans Shelby, Vocal Adrenaline perdait beaucoup de sa « valeur ». Elle avait fait un travail monstre et avait élevé la chorale à ce stade si prestigieux que Vocal Adrenaline avait à présent. Elle avait entendu dire par ses anciens camarades que le nouveau coach était très bien également, mais elle était persuadée qu’il n’arrivait pas à la cheville de la grande Shelby Corcoran.

Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Mar 2 Nov - 16:41

La confrontation qui opposait les deux individus avait largement dépassé le cadre d'un simple échange houleux entre une élève fautive, et un professeur furieux. Désormais, c'était Bryan le directeur des Awesome Voices, contre Katia l'ancienne Vocal Adrenaline, qui se renvoyaient la balle comme ils le pouvaient. Chacun tentait de blesser l'autre dans son ego, en y fouillant ses détresses ainsi que ses douleurs du passé. Mais voilà, tous deux avaient un caractère plutôt bien trempé, et aucun ne semblait prêt à céder.

- Oh oui, en effet, tu as du en passer du temps dans ta salle de répétition. C'était quoi? De quatorze heures à minuit c'est ça?

Bryan avait du mal à croire que le chant n'était aux yeux de la demoiselle qu'un simple hobby. Pou avoir fait partie du Glee club de McKinley il y a quinze ans, il savait que chanter dans une chorale n'était pas de tous repos, encore moins chez les Vocal Adrenaline. Il fallait en donner, de l'énergie , mais surtout en avoir, pour tenir toute la journée et toute la soirée, cinq jours par semaines, parfois davantage à la veille des concours. Il avait lu pas mal d'articles sur ce groupe de prodiges venant du lycée Carmel, et l'impression qu'il avait eu, c'était qu'entrer dans la chorale de Shelby Corcorran, c'était un peu comme livrer son âme à cette dernière afin de ne consacrer sa vie qu'à la chanson. En d'autres termes, livrer son âme au diable?

Dans tous les cas, c'était bel et bien face à un petit démon qu'il faisait à cet instant face : Katia n'était décidément pas prête à lâcher sa proie, et à nouveau elle lui lança une offensive ridicule sur son passé. Bryan laissa échapper un long soupir, lassé. Quand comprendrait-elle qu'il était absolument inutile d'essayer de le blesser à ce sujet?

- Non, tu vois, moi je n'essaye pas de fuir, tu pourras demander à n'importe quel élève de ce lycée quelle est mon histoire, je suis sûr à 90% qu'il sera en mesure de te répondre. Je n'ai rien à cacher moi.

Largement sous-entendu, que Katia, elle avait bien des choses à garder secrètes. Le jeune professeur aurait bien voulu savoir ce qu'il y avait de si compromettant à avouer, mais il n'était pas prêt à donner l'impression de trop s'intéresser à son interlocutrice. A dire vrai, il avait déjà à composer avec ces petits tracas du moment, alors les histoires d'adolescents, il s'en contrefichait pas mal.

- Et bien que veux-tu que je te dises... grand bien t'en fasse! Bienvenue à McKinley Katia! Maintenant, si tu veux bien dégager de ma salle, j'ai une misérable chorale à diriger. Et n'oublies pas ça, dit-il en tendant le formulaire de retenue, un énorme sourire aux lèvres.

Saisissant alors la jeune femme par l'épaule, il la raccompagna alors à la porte, quasiment de force : elle avait déversé suffisamment de mauvaises ondes dans la salle des Awesome Voices. L'horloge affichait désormais dix sept heures, et pour sûr, Bryan avait prit du retard dans son travail.
Et tout ça à cause de quoi? A cause d'une petite prétentieuse narcissique qui pensait faire tourner le monde autour d'elle parce qu'elle avait un jour eu la chance de goûter à la célébrité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   Sam 6 Nov - 20:35

    « Vous êtes bien informé, dites moi »

    Quand elle y pensait, Katia avait passé presque toute son année en salle de répétition. Ca avait été sa vie, la seule raison de son existence. Oh bien sur une telle intensité de travail soudait le groupe, ils étaient tous très proche et Katia pensait que ces longues heures de répétitions avaient eu un effet sur sa relation avec Jesse. Et même si celle de Shelby. Même si elle avait quelques années de plus, et qu’elle était son professeur et mentor, elle la considérait comme une amie. Mais ça valait la peine. Ils avaient remporté des prix et étaient allés jusqu’aux Nationals quand même.

    Penser qu’elle ne fera plus jamais partie de cette aventure lui fit un pincement au cœur. C’est lorsque de telles pensées occupaient son esprit que Katia regrettait le plus son choix. Elle aurait du ravaler sa fierté et continuer de combattre aux coté de sa chorale. Mais elle voulait leur prouver que sans elle, ils n’avaient plus cette même force. Apparemment, elle s’était trompée car Vocal Adrenaline se tenait très bien au niveau et en plus, le nouveau coach avait trouvé une nouvelle recrue.
    En plus, à McKinley, Katia n’avait a proprement parlé pas d’amis. De vague connaissance, des camarades de classe. Mais personne comme Hannah ou Lucas, ses ex-coéquipiers, qui était aussi ses très bons amis. Certes, elle restait toujours en contact avec eux, mais ils vivaient à quelques heures l’un de l’autre, ce qui compliquait toujours les amitiés. Et bien entendu, impossible de les appeler entre 14h et minuit.

    Certes, Bryan avait raison, Katia avait des secrets et des choses qu’elle ne voulait pas qu’on sache. Qu’elle fasse partie des Vocal Adrenaline par exemple. Et maintenant qu’il le savait, bah bien pour lui, mais Katia n’irait pas le crier sur les toits. Et puis Bryan était un professeur, elle n’allait pas lui déballer sa vie de A à Z tout de même. Surtout qu’elle ne l’appréciait pas. Et surtout qu’il l’avait collé.

    Katia fusilla le professeur du regard, elle les avait oublié celles là ! Apparemment, pas Bryan qui affichait un large sourire sur le visage. Quel sadique ! Elle avait espérer que cette interaction entre Bryan et elle l’avait fait perdre la mémoire mais malheureusement non. Katia prit d’un geste brusque le papier de Bryan et le regarda en grimaçant. Il n’avait pas blagué avec les heures de colle, 8h ça allait être dur !
    Le professeur la chassait alors de la salle, lui montrant la sortie d'un geste impatient. Elle détestait qu'on la touchait et encore moins quelqu'un qui faisait désormais de sa liste rouge. Mais si elle avait dégagé sa main de ses épaules, il aurait encore prit ça pour un manque de respect et allait encore plus se faire sermonner. Mais elle ne put l'empêcher de lancer une dernière phrase, une fois la porte franchie.

    « C’est bon j’allais m’en aller, un peu d’amabilité ça ne vous ferait pas de mal. »

    Avant que Bryan puisse répliquer, Katia tira la poignée de la porte claqua la porte des Awesome Voices pour la fermer. A quoi bon bosser, cette chorale n’ira nulle part. La jeune fille froissa le bout de papier qu’elle fourra dans une poche, avant de marcher vers la sortie du lycée.



TOPIC TERMINÉE


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. Crying shame [sujet terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. Crying shame [sujet terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 2
-