Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. Youtube is the new sexy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. Youtube is the new sexy   Jeu 12 Nov - 17:39

Si quelqu’un avait demandé à Peter s’il se considérait comme un bon musicien, le médecin aurait sûrement répondu non. Il connaissait des pianistes dix mille fois plus talentueux que lui et en plus, il n’était jamais le premier à dire qu’il savait jouer. Il avait appris de la manière la moins conventionnelle qui soit, seul, devant l’instrument à essayer naïvement toutes les touches dans le but de comprendre. Le même processus s’était répété quand il avait tenté d’apprendre à lire les notes de musique qui avaient juste l’air de jolis symboles qui n'avaient ni queue du tête. Fort heureusement, Pete pouvait remercier internet et ces nombreux articles et autres blogs consacrés sur le sujet, il n’était jamais vraiment seul face à son instrument. Récemment, le blond s’était retrouvé à essayer de jouer des morceaux qui n’étaient qu’à lui et qui, chose qu’il avait encore beaucoup de mal à concevoir, avaient été composés par lui. C’était Summer qui s’en était rendue compte la première, il y a de cela quelques semaines et elle avait froncé les sourcils à plusieurs reprises en demandant à son père d’où venait tel ou tel morceau. Dire qu’elle était du genre perspicace était un euphemisme. Quoi qu’il en soit, dans le foyer des Grayson c’était le plus souvent Peter et son piano qui dérangeaient l’atmosphère tranquille. Les visites de Caitlin se faisaient plus rares désormais, après leur dernière conversation, qui les avait laissés tous les deux plus marqués que jamais, Peter avait proposé un compromis. À savoir qu’il passerait plus de temps chez la brune pour qu’ils aient leur soirée à eux, ainsi il pourrait aussi passer du temps seul avec Summer et Caitlin pouvait également passer quand elle le souhaitait. Personne n’était laissé sur la touche de cette manière. Le calme revenait doucement dans son coeur et dans sa vie. Et ce même si Peter ne savait pas si Summer avait déjà pris l’initiative de parler à sa petite-amie, elle avait dit qu’elle avait fait des efforts, de ce ton si calme qu’elle avait pris à son père avant de lui ré-affirmer que cela ne la dérangeait pas de passer quelques soirs par semaine avec une baby-sitter ou chez une amie. À dix ans, elle avait déjà des rêves d’indépendance, c’était à se demander qui avait grandi le plus vite, Peter ou Summer.

Peter se posait trop souvent la question et quand son esprit n’était pas trop occupé par sa fille, par sa petite-amie, par ses cours ou encore par ses patients, il avait encore du temps à accorder au AV.  Qui se remettaient tous plus ou moins de leur été honteux, on passe à autre chose, s’était dit Peter alors qu’il croisait ses amis dans le Centre de Conférence fraichement inauguré de Lima. Le ton était donné et encore une fois, Megan et Peter semblaient être sur la même longueur d’onde.  Peter l’avait cherchée dans le foule ce jour-là mais il n’avait pas vu la brune, et puis, il avait fini par se dire que si Megan voulait qu’on la voit, il l’aurait vue tout simplement. Était-ce si mal que cela de se demander ce que leur directrice de chorale avait prévu pour la nouvelle saison ? Hmm. Peut-être. Peter commençait à devenir plus que familier avec la façon de penser de Morgan et il savait que cet été avait eu un goût amer également pour la brune et Megan Morgan n’était vraiment de ceux qui se reposaient sur leur lauriers ou qui restaient sur des regrets et des et si. Pas quand sa chorale était concernée. Il avait beau lui imaginer une vie privée en dehors des Awesome ... il avait du mal en réalité, elle était pire qu’une mère avec son enfant préféré parfois et c’était avec ce même sourire caractéristique qu’elle leur avait annoncé sa si brillante idée lors de leur dernière répétition. Une chaine Youtube consacrée aux Awesome Voices, mais pas juste pour informer les quelques fans qu’ils avaient su conquérir avec leurs deux dernières victoires non, mais bien pour donner la priorité à la musique et pour s’exprimer en toute liberté. C’était ce dernier côté qui avait séduit Peter, non pas qu’il était difficile de communiquer avec Megan, mais quand elle était lancée et qu’elle avait une idée de numéro en tête, il était difficile d’inverser la machine. Il l’avait vu à l’oeuvre, il pouvait confirmer.

Pourtant, il poussa la porte du Gramophone Record plutôt confiant ce soir là, son sac en bandoulière sur l’épaule et ses lunettes sur le nez. En règle générale, Peter était le premier à ne pas mettre ses lunettes lors des répétitions, se disant que ce détail si particulier de son anatomie pouvait agacer Megan mais ce n’était pas une répétition, et ils n’étaient rien d’autre que deux grands passionnés de musique ce soir  « Bonsoir Megan ! » Le ton de Peter était enjoué, comme à son habitude et il jeta un coup d’oeil dans les rayons de CDs, cherchant la silhouette immanquable de Ryder.  « C’est juste toi et moi ou est-ce que Ryder est encore dans les parages ? Ou peut-être Robbie, il avait l’air encore plus motivé que moi. Ou Anna pour la caméra… »  Peter haussa les épaules, à l’entendre, on pouvait presque croire qu’il n’avait pas envie de se retrouver seul avec Megan dans le studio d’enregistrement qui était liée à la boutique. Presque.  « Je ne sais pas du tout comment tu veux procéder donc j'ai ramené quelques partitions… » Ceci étant dit, il ouvrit son sac dans un geste expert, sortant les dites participations, d’Ella Fitzgerald à Gershwin en passant par les Maroon 5, Peter n’avait ramené que des morceaux qui lui étaient chers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Youtube is the new sexy   Dim 22 Nov - 14:27

Faire partie de l’élite était un job harassant, se dit mentalement Megan, sa voix intérieure singeant celle de Gossip Girl. Replaçant paresseusement ses longs cheveux bruns derrière ses oreilles, elle se redressa sur ses talons hauts, et pendant que ses yeux vairons scannaient son propre reflet dans la vitrine bordée d’ampoules du Gramophone Record, elle esquissa un sourire calculateur à faire pâlir Georgina Sparks. Ryder lui avait laissé les clefs du second espace de répétitions des Awesome Voices, lui rappelant qu’il en dépendrait de son compte en banque si un incident se produisait avec le matériel qu’elle avait à sa portée. Pour qui la prenait-il, une vulgaire amatrice ? Un roulement d’yeux plus tard, et elle le chassa des lieux pour pouvoir cogiter en paix sur le laïus qu’elle préparait à l’intention de Peter. Avant que Ryder ne tourne définitivement les talons, elle lui demanda de faire passer le message aux autres choristes à propos de son indisponibilité pour la soirée. C’était un fait avéré, Meg aimait à croire qu’ils dépendaient d’elle autant qu’elle dépendait d’eux. Seulement, à en juger par les liens de plus en plus étroits qui liaient les membres de sa chorale, il était clair qu’elle se berçait d’illusions, mais qui s’en souciait dans le fond ? Tachant de faire retomber le drapé de son chemisier le plus sensuellement possible au creux de son décolleté, Megan soupira de contentement. Un petit moment, elle s’émerveilla devant sa classe naturelle, puis s’adressant à elle-même un clin d’œil coquin, elle se détourna de sa silhouette une fois qu’elle fut satisfaite du rendu de sa tenue. Peter ne tarderait plus à arriver.

Travailler sur la réputation de sa chorale, faire son possible pour qu’elle sorte du lot était à peu près tout ce qui faisait se lever Megan le matin, et ce depuis plusieurs années maintenant. L’été avait donc été compliqué pour la directrice des Awesome Voices qui avait pris sens de la notoriété fragile du seul bébé qu’elle n’aurait jamais ; car en vérité, Bryan Ryan avait tenu le rôle de la mère porteuse désespérée. L’éducation dont Megan allouait les Awesome Voices, c’était tout ce qui avait sauvé le moutard qu’il avait expulsé de Dieu savait où, et fière du chemin qu’ils avaient parcouru depuis l’abandon de Priscilla folle du désert, elle s’en féliciterait à tout jamais. Plus protectrice envers ses chanteurs qu’elle l’avait pensé, Megan prenait très à cœur le désastre qui s’était déroulé quelques semaines plus tôt.
Lima était un microcosme. Si ici les chorales avaient une importance relative dans la vie quotidienne de ses habitants, il n’en était rien en dehors. Personne ne s’était retourné sur la présence des vainqueurs de la compétition dans ce centre commercial perdu dans la cambrousse, personne n’avait daigné lever la tête pour admirer les efforts que chacun des chanteurs avait faits pour paraître sous leur meilleur jour ; l’ignorance, comme on dit, est le pire des mépris. Devenir invisible, c’était le cauchemar de Megan, alors elle avait eu l’impression de revenir au temps de son éviction des Fairy Dust. Ce qui l’avait contrainte à sortir de sa détresse, c’était l’idée que d’autres avaient échoué pire qu’elle. S’en prendre verbalement à la petite London l’avait remise sur les rails.

Ainsi, craignant de retomber pour de bon dans les oubliettes à cause du fiasco de la tournée qu’elle avait promis à ses choristes, Megan s’était triturée les méninges pour les exposer davantage à la gloire éternelle. Elle avait donc parcouru des centaines et des centaines de chaînes YouTube dans l’espoir d’avoir un éclair de génie qui l’encouragerait à convoquer sa troupe pour leur annoncer le programme des festivités. L’éclair de génie, elle l’avait eu, évidemment. Elle qui était si active sur les réseaux sociaux n’avait jamais pensé à les utiliser pour promouvoir plus concrètement sa chorale, et tandis qu’elle passait de la chaîne de Tori Kelly à celle de Sam Tsui, elle se dit qu’il n’y avait rien de mal à emprunter leur stratégie pour l’imposer à celle des Awesome Voices. C’était comme ça qu’elle avait su qu’elle était encore capable d’assurer la direction de sa chorale. Sans attendre, Megan avait envoyé un e-mail groupé à ses choristes pour les convier à leur première entrevue depuis l’été. Comme souvent, leur enthousiasme à l’exposition du projet de leur directrice avait été à la hauteur de ses espérances. Passées les premières minutes de gêné liées aux épreuves qu’ils avaient vécu tous ensemble, l’entrain provoqué par cette annonce avait effacé toutes les difficultés qu’ils avaient eues à se saluer la tête haute, et depuis, ils s’échinaient à préparer l’ouverture imminente de la chaîne YouTube officielle des Awesome Voices.

« Tais-toi, Peter. » dit-elle au jeune homme qu’elle avait rejoint d’un pas chaloupé devant le comptoir-caisse de la boutique « Si tu pouvais éviter de m’énerver, je t’en serais reconnaissante. » ajouta-t-elle sans ne serait-ce qu’un sourire pour alléger l’atmosphère. Ce qu’elle s’apprêtait à faire était une épreuve difficile pour Megan qui n’était pas du genre à s’excuser. Pourtant, après des jours à réfléchir à la meilleure façon d’amasser des alliés dans sa lutte impitoyable contre l’indifférence, elle en était venue à la conclusion que, celui qu’elle avait le plus malmené au cours des derniers mois, c’était le grand maladroit qu’elle avait maintenant devant elle. L’unité de ses troupes lui semblait importante pour optimiser les chances des Awesome Voices de sortir la tête de l’eau malgré leur victoire. Rongeant son frein, elle commença, l’empêchant de sortir ce qu’il avait dans son sac en abattant ses deux mains devant elle « Je ne t’ai pas fait venir pour chanter, mais pour te présenter mes excuses. » Sa voix chevrota tant elle n’avait pas l’habitude de se lancer dans ce genre de discours. Avec beaucoup d’emprise sur elle-même, elle s’approcha d’un pas supplémentaire vers Peter, et posa ses deux mains sur ses épaules – plus musclées qu’elle l’avait imaginée d’ailleurs ; en profita-t-elle un peu ? La question ne se posait pas, car après une longue minute à serrer et desserrer ses doigts pour tester la fermeté des épaules de son interlocuteur, elle inspira puissamment pour s’empêcher tout geste brusque – c’est-à-dire pour s’empêcher d’aller tâter ailleurs « J’ai été très dure avec toi, je m’en rends compte. » Elle lui renvoya un regard concerné, et avec beaucoup de précautions, elle amorça un autre pas dans sa direction. Étant donné qu’ils étaient déjà proches, son visage se trouva à dangereuse distance de celui de Peter « Je vais faire quelque chose, Peter. Ne prends pas peur, d’accord ? » Ses mains glissèrent sur les épaules de Peter pour se retrouver dans son dos. Tout en le forçant à se pencher, elle lui plongea le nez droit dans son décolleté en lui faisant un câlin très serré « Là, ça va aller. » murmura-t-elle plus pour elle-même que pour Peter qu’elle était en train d’étouffer avec ses implants mammaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

02. Youtube is the new sexy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Lima City
 :: Vieux Quartier :: The Gramophone Record
-