Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Our future in the stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: 03. Our future in the stars   Jeu 31 Déc - 13:14

Brittany referma soigneusement la porte de la salle de répétition des Urban Hymns derrière elle, vérifiant deux fois qu’elle était bien fermée à clé (elle ne tenait pas à se faire rouspéter par Finn encore une fois pour avoir oublié) avant de s’en aller. Elle quitta le bâtiment d’un bon pas, relevant le doux col en fourrure de son manteau blanc pour se protéger du froid hivernal qui s’était abattu sur Lima. Bien qu’il  était à peine l’heure de dîner, la nuit était tombée sur le campus universitaire, ne laissant que l’éclairage public pour illuminer le chemin jusqu’au parking. Comme souvent ces derniers temps, Brittany partait la dernière des répétitions, utilisant leur espace et équipement hifi pour peaufiner leurs prochaines chorégraphies. Elle devait bien avouer qu’elle était en retard sur son planning depuis le début du mois : elle s’était laissée distraire par d’autres préoccupations.

Entre autres choses, il y avait cette rumeur de série télévisée musicale… Brittany savait de sources sûres que la chose était tout à fait sérieuse et le recrutement en cours. Ce n’était pas une opportunité négligeable à Lima, bien au contraire, la ville ne semblait parler que de cela et ses amis avaient déjà abordé le sujet. Mercedes avait été l’une des premières à sauter sur l’occasion, extrêmement déterminée à obtenir un rôle principal. Kurt y pensait sérieusement, Santana aussi, et Brittany… eh bien… elle n’avait pas vraiment d’ambitions dans le domaine mais c’était quand même tentant de participer à une telle aventure. Et puis ses sources dans le milieu de la production l’avaient encouragé à passer le casting, convaincue qu’elle réussirait sans difficultés. On pouvait difficilement trouver plus flatteur, surtout de la part des amis de son défunt mari: ils étaient particulièrement exigeants.

Chantonnant distraitement un air à la mode, Brittany passa devant le gymnase pour rejoindre sa voiture orange, garée un peu plus loin (elle ne pouvait pas la rater, c’était tout l’intérêt de cette peinture pétillante un peu m’as-tu-vu). Sur le panneau d’affichage devant le bâtiment, en dessous d’un lampadaire tentant de faire concurrence au soleil, une affiche colorée attira l’attention de la jeune femme et elle ralentit pour lire les mots en dessous du tape à l’oeil “CASTING”. Quand on parlait du loup… Apparemment l’information était désormais officielle et les détails pour le recrutement commençaient à circuler. Kurt et Santana ne tarderaient probablement pas à l’appeler pour l’inciter à venir avec eux à ce casting. Elle ferait de son mieux, comme toujours, et advienne que pourra, se dit-elle avec un haussement d’épaules.

Enfouissant un peu plus les mains dans ses poches, Brittany fut distraite par des bruits de pas se rapprochant. Elle sortit le nez de son écharpe en cachemire et cligna des yeux en reconnaissant un visage familier. Elle eut un moment de flottement en essayant de se rappeler son nom mais ce fut bien plus rapide et facile que pour d’autres (merci Whitney pour cette réplique inoubliable: “Pour la énième fois, Brit, c’est Henry pas Harry! Je t’assure qu’il n’a rien d’un sorcier, par contre pour les airs de royauté, il assure!”). Henry, l’ami (ou en tout cas une connaissance persistante, c’était un peu difficile de savoir s’ils étaient vraiment amis quand il était maudit autant qu’apprécié) de sa soeur et de son cousin, celui dont elle entendait parler de plus en plus souvent. Brittany se souvenait surtout de la fête d’anniversaire improvisée sans son accord dans son loft. Certes, c’était la faute de Michael plus que de ce Henry, mais cela avait été leur première rencontre et cette impression mitigée persistait.

Maintenant qu’il s’approchait, Brittany réalisa qu’il était encore plus mignon que ce dont elle se souvenait… peut-être parce qu’il avait mûri. Brittany avait tendance à négliger le fait qu’elle vieillissait (éternelle enfant dans l’âme, le facteur physique était insignifiant) mais quand il s’agissait de ses cadets (surtout sa soeur), cela lui faisait bizarre de réaliser qu’ils n’étaient plus des adolescents…

Elle lui offrit un sourire poli et un petit hochement de la tête, repoussant les quelques mèches qui s’échappaient de sa couronne de tresses. « Bonsoir Henry. » (Eheh, pour une fois qu’elle se souvenait d’un nom !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HWB ★ I'm sexy and I know it
Age : 18 ans
Occupation : Etudiant au Fisher College of Business de l'OSU, tailback des Buckeyes du campus de Lima & membre de la fraternité Alpha Bêta Epsilon
Humeur : Aventurière
Statut : Célibataire
Etoiles : 738

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Flaws - Bastille
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Our future in the stars   Sam 27 Fév - 14:38

Perché au sommet d'un banc, Henry écoutait son ami aussi distraitement qu'il observait les gens défiler sur le campus. Tous les deux habillés d'un short et d'un t-shirt, ils avaient pour rituel d'investir ce banc, un gobelet de café fumant entre les mains, après leur footing quasi quotidien. Si Henry avait d'abord eu quelques réserves concernant Abba, la relation avec son colocataire s'était révélée bien plus enrichissante que la projection de son amitié avec Michael. Preuve en était qu'il avait même joué les entremetteurs avec Whitney, histoire de faire d'une pierre deux coups et de se débarrasser des deux lorsque leur présence se faisait un peu trop oppressante dans sa vie. En toute bonne foi, Henry devait admettre que ce n'était absolument pas la raison pour laquelle il avait imploré Winnie de laisser une chance à "un de ses idiots d'amis de l'équipe de foot", tout comme il devait bien avouer avoir été aussi surpris qu'elle de constater qu'il avait visé juste. "Tu crois que Whitney s'attend à ce qu'on s'échange des cadeaux pour Noël ?" se demandait Abba sur un ton teinté d'appréhension. On sentait dans sa voix qu'au-delà du degré alarmant de ses interrogations, il y avait une véritable volonté de bien faire. Ce qui aurait pu taper sur les nerfs d'Henry, si seulement il prêtait un peu plus d'attention aux états d'âme de ses proches. Il était bien trop absorbé par ses propres affaires en temps normal alors autant dire que lorsque l'opportunité de devenir une star se pointait pile à sa porte il n'était plus question de lui soutirer la moindre parcelle d'altruisme. "Tu sais que c'est aussi son anniversaire bientôt ?" se résigna à informer Henry dans un élan de charité amicale. "Et le mien aussi, par la même occasion."
Sa déclaration sembla faire l'effet d'un court-circuit neuronal sur son ami, qui resta un instant figé comme s'il était proie à une réflexion intense. La scène eut don d'amuser Henry, qui s'imaginait bien Whitney provoquer le même genre de symptômes sur lui à chaque fois qu'elle prononçait ses discours pompeux d'éloquence. Mais apparemment Abba embrassait très bien. Ce qu'il le soupçonnait de faire à chaque fois qu'un mot lui échappait et qu'il n'avait pas envie de passer pour un attardé aux yeux de la blondinette. "Relaxe mec, elle est sûrement aussi exigeante qu'une enfant de 7 ans. Emmène-la faire un tour dans une barque ou dans un château gonflable et elle sera ravie. Ou déguise-toi en n’importe quel prince Disney et pointe toi à sa porte avec un paquet de bonbons. Tape "idée de cadeaux niais" sur Google et t'en auras pour toutes les occasions." Abba roula des yeux, mais il respectait l'affection caustique entre sa copine et son colocataire, conscient que ces deux-là revenaient de loin. Et si Whitney pouvait lui reprocher de ne pas prendre sa défense autant qu'il le devrait, en temps de guerre Abba était aussi neutre que la Suisse.

"C'est quoi ce bordel ?" pesta soudainement Henry en bondissant de son trône. La pancarte "casting" qui venait d'être affichée sur la porte du bâtiment d'en face ne lui avait pas échappée. "Je croyais que les castings ne commençaient pas avant la semaine prochaine ?" ajouta-t-il en se déplaçant nerveusement. Il n'avait pas le temps de repasser par la fraternité pour se préparer. Il n'avait pas la possibilité de repousser l'occasion et de laisser s'éloigner son opportunité. Sans un mot, il flanqua son café dans la poubelle la plus proche et se dirigea vers son succès. "Tu viens de courir 1h, t'es en trans et habillé comme un sac. Tu vas vraiment y aller comme ça ?" cria Abba qui n'avait pas bougé d'un poil. "Les femmes adorent le musc, demande à ta copine."

Ni une ni deux il était déjà aligné derrière une file d'athlètes dont les corps luisaient à la lumière des projecteurs. Les aspirants acteurs auditionnaient par groupe de cinq devant un jury qui n'avait rien de très hollywoodien. Mais c'était Lima, il fallait se douter que la série ferait d'abord la deuxième partie de soirée, après la rediffusion de Charmed sur une chaîne câblée. Henry faisait tâche dans son short et son débardeur, mais le reste des prétendants était bien trop absorbé par son nombril pour s'en soucier. De toute évidence il était tombé pour le bon rôle. Une fois son tour, on lui ordonna de se dandiner sur une musique soi-disant entraînante des années 80 et, à en juger par ce qui se passait autour de lui, l'audition impliquait une prestation de strip tease. C'était pile dans ses cordes. Et en plus il portait un jockstrap, prends-toi ça dans les dents N°7 avec ton bronzage partiel. Satisfait, Henry quitta son audition avec la promesse d'être rappelé dans les 24h. Il entreprit de rentrer à la fraternité à la course pour pouvoir s'empresser de raconter la nouvelle à Abba lorsqu'une crinière blonde familière attira son attention.

Contrairement à Whitney, Brittany avait appris à dompter ses cheveux. Et contrairement à Whitney, Brittany n'était pas rancunière. Du moins Henry la soupçonnait de ne pas l'être parce que sa mémoire à long terme était un peu moins développée que la norme et que, telle une Dory dans un champ de méduse, elle se faisait avoir à tous les coups. Ce qui était franchement une aubaine pour lui, parce que la dernière fois qu'il l'avait croisée il avait un peu retourné son appartement. "Ça alors Brittany ! Tu as décidé de faire de l'ombre à ta sœur et d'être jolie ET brillante ?" C'était tellement mal formulé mais elle n'y verrait que du feu. L'opération séduction allait commencer.
Dangereusement, il s'approcha de l'aîné des Pierce, toujours habité par le rôle aguicheur qu'il avait joué quelques instants plus tôt. Un rôle qui, somme toute, ne le quittait que rarement. Écartant affectueusement les bras, il entreprit d'enlacer Brittany comme savent si bien le faire les Américains dans la plus grande cordialité, avant de se raviser. Oups, excuse-moi, je crois qu'il vaudrait mieux s'abstenir. C'est que ces castings sont sportifs. Tu dois en savoir quelque chose, n'est-ce pas ? Eh oui, je sors tout juste d'un casting pour la nouvelle série. Ils m'ont faire faire des trucs bizarres mais j'ai assuré. Normal." expliqua-t-il en désignant son corps d'apollon d'un geste démonstratif de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Our future in the stars   Lun 28 Mar - 22:55

Le premier coup d’oeil pouvait être trompeur et Brittany avait parlé un peu trop vite. Certes, l’âge de la majorité et la disparition des dernières traces de l’enfance jouait en la faveur de l’étudiant, notamment pour ce qui était de sa mâchoire bien définie, mais elle avait négligé de prendre en considération sa tenue. Quoi que, c’était peut-être un signe de bonne santé que de se promener en short et débardeur par une froide soirée d’hiver ? Elle l’espérait pour lui tout du moins. Elle qui aimait la fourrure, la laine angora et tout vêtement douillet approprié à la saison, il lui donnait froid rien qu’à le regarder.

L’exclamation de Henry la prit un peu de cours et le double sens du mot “brillante” lui échappa totalement, la laissant cligner des yeux bêtement, incapable de voir le rapport avec sa soeur et le moment présent. Étant donné qu’elle était toujours distraite par la tenue de son interlocuteur (et toute cette peau découverte lui faisait penser, pour une raison ou pour une autre, à une pub pour sauna, c’était probablement un signe précurseur d’une overdose de télévision), elle répondit par tout autre chose, sur un ton inquiet de grande soeur qu’elle réservait d’ordinaire à Winnie et Mickey : “Tu n’as pas froid?!”

Obnubilée par ce détail, elle aurait accepté l’étreinte de Henry rien que pour lui permettre de récupérer quelques microdegrés à son contact, tant elle s’inquiétait pour lui. L’explication qui suivit le retrait soudain d’Henry réussit malgré tout à attirer l’attention de Brittany et la faire changer de sujet. “Un casting pour la série?” répéta-t-elle, confuse. “Mais ils n’ont pas encore commencé.” Elle en était certaine : elle se tenait au courant et ses sources étaient fiables (elle y veillait puisque tout un réseau dépendait d'elle, à commencer par ses amis UH qui ensuite en informait leurs propres amis...), en provenance directe de la production ! Cependant, en voyant la défiance d’Henry, elle appuya ses dires en pointant du doigt l’affiche qu’elle lisait un peu plus tôt. “Regarde, ils viennent tout juste d’afficher les dates.” Et ils avaient presque deux semaines devant eux pour s’y préparer, ce qui ne serait pas de trop.

“Oh, mais tu t’entraînais peut-être?” demanda-t-elle, pleine de candeur. “C’est une très bonne idée pour mettre toutes les chances de ton côté,” approuva-t-elle avec un hochement de tête sérieux. Toute opportunité aussi intéressante méritait d’être préparée à l’avance. “Tu as déjà de bons atouts,” lui assura-t-elle, tapotant du bout de ses doigts gantés l’épaule musclée de l’étudiant en signe d’encouragement avant de fixer de nouveau ses bras dénudés. “Ceci dit, cette tenue me parait un peu…” Elle fronça le nez. “A moins que tu vises un rôle de sportif, bien entendu !” se hâta-t-elle de rectifier le tir, désireuse de ne pas critiquer trop durement un jeune esprit aussi ambitieux et travailleur (bien qu'il ait probablement la peau un peu plus épaisse que Brittany qui, au même âge, n'avait été sauvée des mauvaises langues que par le soutien de ses amis et une naïveté salvatrice).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. Our future in the stars   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Our future in the stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Schools & Glee Clubs
 :: OSU - Lima :: Stade & Gymnase
-