Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Change of (he)art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: 03. Change of (he)art   Jeu 28 Jan - 17:04

Le quotidien d'Anna depuis le mois de septembre ressemblait à un jeu de legos grandeur nature : il s'agissait de faire au mieux pour imbriquer toutes les pièces les unes dans les autres sans provoquer de catastrophe et en construisant coûte que coûte quelque chose de cohérent.
Jongler entre le gîte, le journal qu'elle démarrait de rien avec Charlie, les répétitions des AVs et l'organisation de son mariage avec Timothy s'avérait être un heureux jeu de hasard, et un casse tête chinois dans certains cas. Heureusement, dans la plupart de ces domaines, la jeune femme bénéficiait de l'aide précieuse des binômes correspondants : Maddie et Jamie pour le gîte, Charlie dans les bureaux moyennement aménagés au 1er étage de la Pension, et Tim bien sûr, même si tous les plans pour le mariage s'annulaient les uns après les autres à cause de l'indécision maladive des deux protagonistes principaux. La perfection et la simplicité de la cérémonie de Charlie et Wyatt la semaine précédente lui avaient fait regretter de ne pas réclamer l'aide d'Ecaterina, qu'elle avait su très impliquée dans les préparatifs, mais au fond d'elle, Anna réfléchissait toujours à la possibilité de s'enfuir pendant un weekend à Las Vegas, et elle se consolait de leur manque d'organisation en se disant qu'il y avait toujours la grange, et rien qui ne donnerait plus satisfaction à Lexie une fois que l'esprit de Noël aurait quitté la ville et sa sœur.

Le seul dysfonctionnement réel des duos de son quotidien résidait dans le partenariat d'Anna avec Megan, avec qui la relation, si elle n'était pas officiellement tendue, était pour le moins distante, voire inexistante depuis la rentrée.
Tapotant sa feuille de route cartonnée sur le comptoir du bar en attendant qu'un membre de l'équipe technique veuille bien montrer son nez, Anna ruminait son malaise.
Depuis l'échec du Victory Tour, et malgré son pacte avec Robbie et la présence de nombreux visages amis chez ses camarades choristes, Anna ne s'était jamais sentie aussi mal à l'aise que pendant les répétitions des Awesome Voices. Elle s'y rendait la gorge nouée et la boule au ventre, aussi peu enthousiaste sur les sièges de la salle de répétition que des années plus tôt sur les bancs de McKinley.
Élève médiocre et peu remarquée de ses professeurs en dehors des domaines artistiques, elle avait l'impression de reproduire plus ou moins volontairement ce schéma avec Megan, traînant sa culpabilité d'avoir failli à sa tâche comme un boulet à chacune de leurs entrevues.
Connaissant les différends de Tim avec la directrice de son ancienne chorale, elle évitait d'aborder le sujet avec lui, tout comme avec sa sœur, accaparée par le côté bleu de la force de toute façon.
Elle aurait pu en discuter avec Tate, songea Anna alors qu'un des responsables de la sono daignait enfin lui accorder une minute, mais elle sentait l'avocat un peu distant et occupé ces derniers temps, et la jeune femme n'avait pas vraiment l'esprit à creuser les états d'âme de son ami pour le moment, sinon elle prenait le risque de voir son cerveau exploser !

Elle tendit la feuille de route au type de l'équipe technique et lui indiqua quelques éléments supplémentaires auxquels tenaient Megan. Son anxiété s'apaisa quand elle comprit qu'il ne lèverait aucune objection et Anna se félicita de voir au moins une chose se régler vite et de manière satisfaisante. Elle remercia l'homme d'un petit sourire et tourna les talons pour partir à la recherche de la directrice des AVs et repéra rapidement Megan qui faisait son numéro habituel de charme dictateur auprès de Robbie et Ryder dans un coin de la pièce. Anna s'avança, la feuille de route qu'elle tenait en hauteur masquant la moitié inférieure de son visage.

"Hey," s'adressa-t-elle au trio, envoyant un petit clin d'œil aux deux ATO, trop heureux sans doute de se voir libérés pour quelques minutes de la diablesse dictatoriale qui leur faisait face, puis se tournant délibérément vers Megan, rapporta le succès de sa mission. "C'est réglé pour la lumière et la rythmique. En cas de problème ou de changement, il suffit de leur faire signe." Anna marqua une pause pour laisser Megan digérer l'information, puis se détournant légèrement, elle indiqua l'endroit où Tate se trouvait : "Je vais aller voir si tout se déroule comme il faut de ce côté, j'ai promis d'aider à installer les posters sans ruiner la déco..." Sa voix était restée en suspens et elle se détestait d'avance de ne pas pouvoir se retenir de poser la question qui allait suivre. Elle hésita mais continua néanmoins, pur réflexe de seule adulte responsable habituée à évoluer au milieu de fous furieux : "Autre chose?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Change of (he)art   Dim 14 Fév - 22:03

À défaut d’avoir fait de grandes études au sein de l’élite académique du pays, Megan avait appris à l’école de la vie. Chicago South Side Rules – ou presque, puisqu’elle venait de Springfield. Quand une situation sans issue pointait le bout de son nez, elle la prenait à bras le corps en s’en remettant au contenu varié de son minibar et à ses cigarettes de luxe. Comme façon de surmonter l’adversité, il y avait sans doute mieux comme façon de faire, mais lorsque la Terre entière avait tout un dentier contre vous, les moyens pour venir à bout des petites farces pas drôles de la vie se retrouvaient considérablement limités. Toutes les deux, la boisson et la cigarette avaient toujours été ses meilleures alliées. Particulièrement dans les situations critiques qui avaient jalonné la vie mouvementée de la scandaleuse directrice des AV.
Ce n’était pas qu’elle ne pouvait pas compter sur le soutien de ses recrues – vivre dans le déni était l’un de ses plus grands défauts. Enfin, le moins pire de tous ses plus grands défauts. Mais à son désarroi, ils ne savaient pas du tout comment s’y prendre avec elle, alors que ses toxiques meilleures amies réussissaient chaque fois à la maintenir hors d’état de nuire en lui insufflant la dose nécessaire de  poison dans son organisme, histoire qu’elle ne rejoue pas le remake de la crise psychotique de Britney. Et dieu savait qu’en ce moment, l’idée de se raser le crâne en direct sur la chaîne YouTube de sa chorale lui était passée par l’esprit au moins deux fois par jour et deux fois par nuit. Entre la crise existentielle de Robbie qui ne craignait plus de viser la lune sans l’assurance que tous ses cheveux sales rentrent bien dans son casque d’astronaute de pacotille, et les soucis financiers des Awesome Voices, il y avait de quoi faire sauter toutes les coutures de ses somptueux corsages en soie.

Alors ajouter les états d’âme d’Anna Preston dans la hotte de mère Noël qu’elle avait gentiment décidé d’endosser pour célébrer les fêtes de fin d’année – pas par esprit humaniste, comme en témoignait le plan du hold-up déguisé visant les bourses des habitants de Lima et qui était rédigé noir sur blanc dans ses précieux petits papiers –, ne faisait clairement pas partie de ses intentions. Elle avait mieux à faire. À commencer par superviser l’installation du décor somptueux qu’elle avait négocié avec les petits commerces du coin en échange de pass-VIP pour assistes, en grands privilégiés, aux compétitions à venir. Manifestement, les hommes des Awesome Voices avaient de nombreuses fans, à commencer par les mamans au foyer désespérées du coin qui avaient toutes sorti le nez de la énième réédition de Cinquante Nuances de Grey pour s’intéresser au profil prometteur des crooners de Lima. Car malgré la charmante présence d’Ecaterina aux côtés de Carter & Cie, les Awesome Voices étaient désormais considérés comme un Glee Club purement masculin. Ce n’était pas un problème dans le fond, sauf qu’en vérité, ça donnait plus d’importance encore à la concurrence qui misait absolument toute sa publicité sur la pureté féminine. Même si ça ne lui plaisait pas, libre défenseuse de la cause féminine, du moins quand ça l’arrangeait, la virginité et leurs atouts faisaient plus frétiller les curieux que la taille de la verge de ses chanteurs.

Le manque de délicatesse féminine de sa chorale, Megan la mettait sur le dos de Ruby qui était partie, mais aussi sur celui d’Anna – et de ses états d’âme donc – qui refusait de jouer le jeu lors des compétitions. Soudain, ses yeux vairons obliquèrent, échappant aux quatre billes bleues qui répondirent aux ordres qu’elle prononça concernant les illuminations du sapin de Noël dont les branches venaient de lui piquer le bout des doigts. Ils s’arrêtèrent sur la silhouette élancée et mal fagotée de la plus british de ses choristes. Megan porta son index douloureux à ses lèvres pour suçoter le sang qui s’échappa de la pulpe rosissant, puis elle chassa Ryder et Robbie d’un signe de la main gracieux, mais peu amène – elle aurait pu donner un coup de pied aux fesses de Robbie juste par plaisir, mais elle s’abstint admirablement.
Oh, c’est qu’elle la revoyait, la jolie rousse, à lui assurer que si elle avait accepté de rejoindre sa chorale, c’était par pur esprit artistique, et que jamais de la vie elle ne foulerait les planches pour chanter. A croire qu’elle était trop bien pour ça. Jusqu’ici, Megan n’avait pas rechigné à répondre à ses caprices, préférant l’avoir à ses côtés pour garder un œil avisé sur le côté administratif des Awesome Voices, mais avec la reprise imminente de la compétition, il faudrait revoir la tactique annuelle de la chorale. Et ça passerait par rajeunir leur répertoire en proposant des ritournelles moins chargées en testostérone à leur public. Qu’importe ce qu’elle redoutait, dès la saison prochaine, Anna devrait coopérer.

« Parfait. » susurra Megan en considérant ses propos, sincèrement satisfaite du travail fourni par la jeune femme. Elle croqua une dernière fois le bout de son doigt pour s’assurer sur le sang ne s’écoulait plus, puis tendit la main pour venir frôler l’encolure de la chemise d’Anna. Cette dernière était déjà occupée à jeter un œil à Tate ; c’était maladif chez elle, cette façon de la couver du regard à l’instar d’un chien devant une étale de saucisses. Ce n’était pas la première fois qu’elle l’avait remarquée. Connaissant les indisponibilités sentimentales de son assistante fraîchement fiancée, cette pensée la fit sourire en biais, et elle vint même à se demander si Timothy savait que sa dulcinée entretenait une relation oculaire intense et non-protégée avec un autre. Néanmoins, ce n’était pas ses affaires – dans l’immédiat, en tout cas, car toutes liaisons potentielles entre ses choristes devenaient sa propriété, et ce dès lors qu’ils y pensaient – et elle ne fit aucune remarque sur le sujet.
En revanche, elle l’empêcha de se détourner d’elle en saisissant la perche qu’elle lui tendait « Tout à fait. Justement je me demandais… » Les trois points de suspension qui tombèrent à la fin de sa phrase semblèrent se dessiner au-dessus de sa tête. Megan ne reprit pas la parole tout de suite, savourant son effet. Elle se redressa sur ses talons hauts, et attrapa un petit carton débordant de décorations de Noël qu’elle regarda avec intérêt. Y fouillant pendant un instant, elle enjoint la jeune femme à la suivre d’un seul signe du menton, tandis qu’elle opérait un pas sur sa droite dans l’idée de faire le tour du grand sapin « Je me demandais si tu avais une idée des chansons que tu aimerais interpréter ce soir. Les autres m’ont déjà remis leurs playlists. » Détournant son attention de la boule de Noël argentée qu’elle suspendit au bout de la première branche à sa hauteur, Megan reprit en lui adressant un regard neutre, mais insistant « Tu ne les chanteras pas toutes bien sûr. Ta préférée conviendra pour ta première fois. Tu dois te sentir à l’aise. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Change of (he)art   Lun 7 Mar - 14:40

A côté du sapin, Anna se retenait de pianoter du bout des doigts sur son bras pour manifester son impatience. Même s'il était clair que Megan réfléchissait à la façon la plus judicieuse de lui faire part de son dernier caprice, cela ne ferait qu'aggraver les choses et attiser le courroux de la directrice des Awesome Voices si elle montrait le moindre signe d'agacement.
Ces derniers mois, Anna était passée maîtresse dans l'art de maîtriser les sautes d'humeur et les 3000 idées à la seconde de Megan, se retrouvant un peu dans ce portrait de diva odieuse mais ultra productrice et efficace, défendant bec et ongles son art et se laissant à elle seule le loisir de corriger les éventuels écarts de ses choristes.
Elle admirait Megan, pour sa ténacité et sa capacité à transformer tout ce qu'elle touchait en or et elle faisait généralement abstraction de ses défauts, mais elle redoutait ses crises égotiques aiguës et la manière hypocrite avec laquelle elle traitait souvent ses interlocuteurs.
Elle s'évertuait pourtant à entrer dans le jeu et à remplir son rôle d'assistante dévouée au mieux, tant que les limites que les jeunes femmes s'étaient fixées au printemps dernier restaient infranchies.

Le problème, ce soir, c'était qu'Anna n'avait pas envie de jouer. Les manigances perpétuelles dans lesquelles se lançait Megan la dépassaient, et elle allait même jusqu'à les juger puériles pour une femme de son âge. Cette histoire de soirée de charité pour récolter des fonds destinés à renflouer les caisses des AVs la titillait plus qu'elle ne voulait le reconnaître et elle aurait aimé bénéficier du même bouclier d'innocence et de pureté qu'Ecaterina pour éviter d'être mise dans la confidence. Il était néanmoins trop tard pour reconquérir la réputation perdue d'enfants de chœur des sœurs Preston.

Anna s'était juré que ses efforts seraient limités une fois tous les préparatifs terminés et elle comptait sur la mise au point à venir avec la directrice pour clarifier la situation. Non, elle ne chanterait pas.
La perfidie de la starlette et le regard faussement neutre qu'elle lui lança firent tomber les bras d'Anna, littéralement. Elle se revit petite fille, triturant ses mains derrière son dos quand James ou Emilia Preston, pourtant peu concernés par leurs filles d'ordinaire, se mettaient en tête de corriger son attitude ou ses aspirations. Si elle baissait la tête maintenant, elle reproduirait exactement le schéma qu'elle évitait soigneusement avec ses parents. Une flamme proche de la rancœur et de la rage s'alluma quelque part dans sa poitrine.

"Quelle playlist ?" S'entendit-elle répondre sur un ton parfaitement ingénu, maîtrisant à sa grande surprise les émotions contradictoires qui convergeaient en elle. "Je me suis simplement occupée d'aider les autres, je n'ai rien préparé. Sauf si, bien-sûr, tu souhaites que je fasse fuir les précieux donateurs à coups de "jingle bells" plus faux les uns que les autres..."

A son tour, Anna piocha dans le carton de décorations de Noël et se saisit d'un petit angelot qu'elle installa un peu trop près de la boule argentée suspendue par Megan. Quitte à marcher sur les plates-bandes l'une de l'autre... Derrière elles, les voix familières des autres choristes bourdonnaient dans un fonds sonore rassurant mais menaçant. Tous avait fait leurs preuves, tous avaient auditionné pour la même raison, sauf elle.

"Et puis ce n'est pas ce dont nous avions convenu..."

Son regard accrocha un tas de neige artificielle déposé en paquet sur une des branches. Avec minutie, elle secoua le feuillage et se retourna vers Megan qu'elle gratifia d'un sourire neutre, mais déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Change of (he)art   Lun 14 Mar - 12:01

Inutile de jouer les innocentes ; Megan avait une idée en tête, et elle entendait bien arriver à ses fins. Anna Preston, sous couvert d’être probablement l’une des seules personnes à Lima à jouir d’un talent inné pour le noble art qu’était la photographie, ne pouvait passer à travers les mailles du filet plus longtemps. En l’observant au-dessus des branches épineuses de l’arbre de Noël qu’elle se pressa de décorer pour s’occuper les mains, Megan trouva soudain que la jeune femme était d’une hypocrisie sans nom. La modestie, c’était bon pour ceux qui n’avaient pas confiance en eux. Chez les Awesome Voices, il y en avait quelques-uns – en jetant un regard derrière elle, elle se rendit compte que ceux qu’elle soupçonnait d’être de grands torturés, se battant avec leurs démons intérieurs et leur timidité, avaient, en grande majorité (car il en restait), quitté la chorale. Elle haussa les épaules, un peu amère – grand bien leur fasse.
Anna avait en elle des trésors de culot qui lui permettaient, entre autres, de déambuler chaque jour de sa vie vêtue comme un épouvantail pendant la moisson ; alors quel était le but de son entêtement à ne pas vouloir jouer le jeu ? Pendant qu’elle détournait les yeux pour la poser sur l’ornement qui se balançait devant son nez, un sourire en biais flotta sur le visage poudré de Megan. Un détail la chiffonnait vraiment ; Anna avait auditionné pour faire partie des Awesome Voices. Elle s’était présentée avec une chanson à interpréter et un message à faire passer en musique, c’était donc qu’elle avait suffisamment foi en ce qu’elle dégageait. Elle n’avait, certes, pas la voix d’une diva de la soul, mais elle serait utile pour harmoniser le diapason et prêter main-forte à Ecaterina.

Cette réflexion, ce fut la perche qu’elle attendait pour répondre à la jeune femme. Cette dernière s’interrogeait à voix haute, et prenait même le temps de s’auto-dénigrer – il n’y avait rien de pire, de l’avis de Megan qui aussitôt, se fit un devoir de lui rappeler :

« Pour la place que tu convoitais à l'origine, auditionner n’était pas une condition sine qua non, Anna. Pourquoi tu t’es donnée la peine de t’infliger cette torture ? » Elle arqua un sourcil en se penchant sur le côté, et harponna son regard pour ne plus le lâcher « Si je dois être tout à fait honnête avec toi, tu m’avais déjà dans la poche à ce moment-là, alors pourquoi ? » À côté d’elle passèrent Robbie, Ryder, Cat et Tate. En suivant le trajet du quatuor, et en s’arrêtant particulièrement sur la silhouette retournée de l’avocat, elle pencha davantage la tête sur le côté, et baissa les yeux, pour mieux poser sur Anna, un regard par-dessous. Tandis qu’un sourire malicieux découvrait ses dents, et qu’elle releva le menton, elle ajouta dans un murmure à sa propre intention « Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour quelqu’un comme lui. » Cette remarque, elle la balaya d’un retrait de cheveux sur son épaule. Enjambant le petit tas de neige qu’Anna venait de faire tomber de sa branche, Megan s’approcha d’elle.

Les Awesome Voices traversaient une mauvaise passe. Évitant de se demander quelles en étaient les causes, bien qu’elle sut que son goût du luxe était le coupable tout désigné des soucis financiers qu’ils rencontraient, Megan, au lieu de se lamenter sur son sort comme l’aurait fait certains de ses concurrents directs, tentait de chercher des solutions pour parfaire l’illusion de la chorale indestructible. Organiser des soirées caritatives, même si elles n’étaient que mensonges et apparences, c’était démontrer à quel point les Awesome Voices avaient confiance en eux – pour penser qu’avec leur nom, ils alerteraient les foules sur des sujets sensibles, c’était faire preuve d’une assurance tapageuse. Au moins, leurs plus fidèles supporters étaient rassurés sur leur avenir, et au passage, les chanteurs se rengorgeaient d’un entrain sincère pour la compétition qui ne leur sortait jamais définitivement de leur tête – pas comme le fiasco de la tournée estivale à laquelle Megan les avait tous conviés.
À l’heure actuelle, Megan ne pouvait pas se permettre de se battre avec l’une de ses recrues ; assistante ou pas, si elle tenait véritablement aux Awesome Voices, elle devait admettre que sa participation à l’activité principale de la chorale était une nécessité pour qu’elle puisse garder la tête haute, et renouveler leur recette miracle. Megan se planta devant Anna.

« C’est vrai, je le conçois. Mais les choses ont changé depuis que tu nous as rejoints. Ruby, Wyatt et Peter sont partis, et on n’a pas le temps de faire passer des auditions. » Après lui avoir lancé un regard impatient, elle croisa les bras sur sa poitrine en ajoutant « Que les choses soient claires, ce n’est pas un service que je te demande. » Elle évita de lui avouer que c’était tout simplement un ordre qu’elle lui donnait – son regard la transperçant de toute part suffisait amplement. Brusquement, Megan rompit ce contact visuel déterminé, et posa sur elle une œillade plus anecdotique, alors qu’elle concluait « À l’exception de Tate, personne n’est vraiment familier avec le répertoire des AV. Si tu as besoin d’aide pour ta playlist, je suis persuadée qu’il se proposera volontiers. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. Change of (he)art   Jeu 17 Mar - 18:20

Peu de personnes avaient le privilège de connaître le courroux d'Anna Preston. En général, elles méritaient au mieux son dédain et souvent son indifférence, mâtinée de supériorité. C'était une expérience qu'elle réservait à ceux qui avaient repoussé les limites de sa patience, qu'elle n'avait pas aussi faiblardes que certains le pensaient. Ceux qui avaient délibérément appuyé sur le bouton "Libérer le Kraken", comme Megan, donc.

La présence des autres choristes à proximité ne permettrait pas à Anna d'hausser le ton, et l'ex Fairy Dust le savait, c'était sans doute pourquoi elle se permettait autant de largesses. Une engueulade entre la directrice des AVs et son assistante ne passerait pas inaperçue et ne ferait qu'attiser les rumeurs des difficultés qui les attendaient à l'aube de la prochaine saison de compétition. Fuir la pièce en tirant MM par le bras pour laisser exploser sa manière de penser à l'extérieur du piano bar était tout aussi improbable, Anna voyait déjà le regard de ses camarades et des conventions peser sur elles lorsqu'elles feraient leur retour dans la salle. Anna tenait à la chorale, Megan le savait et en profitait.

"Crois le ou non, mais il y a beaucoup de choses que je ne fais pas, pour ou avec lui. Je les réserve à d'autres," siffla Anna entre ses dents, retenant la colère qui s'échappait de tous ses pores.
Megan marquait un point majeur cependant : Anna elle-même ne savait pas ce qui l'avait poussée à auditionner. Tate avait eu sa part dans la prise de décision bien sûr, puisqu'elle avait d'abord vu sa requête comme un service qu'elle lui rendait. Mais la jeune femme n'était pas de celles qui se laissaient influencer par leurs amis : si elle se lançait dans une nouvelle aventure, c'est qu'elle le voulait bien.
Il y avait donc autre chose, quelque chose qui la titillait mais qu'elle n'arrivait pas à appréhender. Et cela lui serai insupportable si Megan était la première à mettre le doigt dessus.

La directrice se lançait dans des justifications inutiles. Anna ne savait que trop bien que les effectifs manquaient, que les finances étaient au plus bas, que la compétition allait reprendre. Elle ne sentait même plus le regard perçant de la directrice sur elle.
Photographe. C'était son statut d'artiste bien défini au sein de sa famille, de cœur comme de sang. Lexie papillonnait mais représentait le savoir, la connaissance, comme leur père, et Anna, comme sa mère, avait choisi un art, un seul, celui dans lequel elle excellait.
Pourtant, autour d'elle, nombreux étaient ceux qui touchaient à tout. Jamie et Madeleine pour commencer. Et puis Tim, qui venait de terminer des études de psychologie, un domaine complètement différent de celui dans lequel il s'accomplissait artistiquement. Il arrivait pourtant à les faire se rencontrer et cohabiter, sans provoquer de troisième guerre mondiale.
Et elle n'osait même pas songer aux musiciens qui l'entouraient dans la chorale et qui passaient d'un instrument à l'autre avec virtuosité. Est ce qu'ils se considéreraient comme moins bons s'ils étaient forcés de se cantonner à un seul genre, un seul instrument ? Qu'est ce qui empêchait alors Anna de se considérer comme une artiste, dans toute la multiplicité du terme ?
Elle avait aimé sentir son cœur battre plus fort avant de passer son audition, reconnaissant le signe d'une fébrilité annonciatrice de créativité. Elle avait apprécié les trois minutes et vingt-deux secondes passées sur la scène du QG des AVs, occupée à oublier tout le reste, sauf le rythme et la sensibilité à transmettre au public. Elle s'était presque retrouvée dans une bulle, comme lorsqu'elle quittait l'appartement sans autre but que de trouver la lumière, l'objet, l'instant, qui lui feraient prendre sa meilleure photo de la journée, en oubliant jusqu'à l'heure qu'il était ou les obligations qu'elle devait tenir.

La réponse à sa réticence lui manquait, et elle ne la trouva pas dans les pupilles vairones de Megan. Au contraire, sa colère s'éleva comme un souffle en entendant les implications que la directrice des Awesome Voices faisait. Elle pensait peut être être la seule à jouir du pouvoir de pression d'un ultimatum.

"Qu'est ce que c'est alors ? Un ordre ? La dernière fois que quelqu'un a essayé de m'en donner un, j'ai fait mes valises pour l'Afrique sans regarder derrière moi. Si j'étais toi, je reformulerais ma demande. A moins que tu n'aies rien à perdre dans l'histoire, auquel cas..." Anna lui tendit la feuille de route de la soirée qu'elle gardait pliée dans une de ses poches depuis que Megan y avait à peine jeté un œil. "Ta chorale. Ta décision."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. Change of (he)art   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Change of (he)art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Lima City
 :: Vieux Quartier :: Le Piano-Bar
-