Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Gleema Castings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADMIN ;
Etoiles : 9089

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : J'aime les deux
Vos relations:
MessageSujet: 04. Gleema Castings   Ven 4 Mar - 9:48



Samantha Roberts surveilla d’un oeil de lynx les locaux mis à leur disposition par la ville de Lima. Ils utilisaient la scène de théâtre en parquet, avec son système audio de pointe et un éclairage de qualité. Le centre de conférence flambant neuf était parfaitement équipé pour accueillir l’évènement et la directrice de casting en était bien heureuse. Lorsque le producteur Roman Helldrige lui avait annoncé qu’elle devrait travailler en province, des souvenirs de ses débuts dans des salles mal équipées lui avait fait craindre le pire, mais la mairesse Sue Sylvester ne reculait apparemment devant rien pour les satisfaire. Tant mieux, avec le personnel mis à leur disposition, Samantha n’aura pas à se préoccuper des détails techniques.

Elle avait bien d’autres priorités en tête. La liste des rôles à pourvoir était longue et quelques-uns en particulier semblaient relever du mouton à cinq pattes. Si le casting se déroulait à Los Angeles, encore, pourquoi pas, les perles avaient tendance à y graviter, mais à Lima c’était bien ambitieux. Ceci dit, il ne fallait pas être mauvaise langue, elle s’était renseignée (bien évidemment) et il semblait y avoir à Lima un vivier de chanteurs décents. Victoria Myers, une de ses vieilles amies, le lui avait assuré (“bons chanteurs mais bouseux quand même,” avait-elle précisé ; étant donné que les personnages étaient des provinciaux, Samantha estima que ce n’était pas forcément une mauvaise chose). Nul doute qu’elle n’avait donc pas fait le chemin depuis New York pour rien.

Après un tour des lieux, elle s’installa au centre de la table placée devant la scène et ajusta la pancarte indiquant son nom et sa fonction. Lorsqu’elle fut satisfaite par son plan de travail, elle accepta les copies des CVs que lui tendit son assistante à sa gauche et se tourna vers l’assistant du réalisateur à sa droite. Scott Miller était apparemment accaparé par ses recherches de lieux de tournage et déléguait donc la première série des auditions à ses bons soins. Nul doute qu’il s’en mêlerait quand elle aurait filtré le plus gros du panier. Samantha jeta un coup d’oeil à la note laissée par le réalisateur. Valoriser l’esprit d’équipe des candidats. Ha ! S’ils savaient chanter sans fausse note, esquisser quelques pas de danse sans tomber et faire la comédie sans grimacer, Samantha s’estimerait déjà bien chanceuse.

Avec l’expression d’une condamnée à la potence, la directrice de casting fit signe qu’on fasse entrer le premier candidat. Elle lui jeta un bref coup d’oeil, baissa les yeux sur le CV correspondant et lui demanda d’une voix neutre : “Veuillez vous présenter brièvement. Après quoi faites signe au régisseur qui se trouve derrière moi, il lancera la chanson que vous avez sélectionné préalablement. Si nous n’avons pas de questions, vous pourrez partir par la porte du côté opposé à l'entrée. Vous aurez de nos nouvelles sous huit jours.”

Invariablement, c’est le discours qui accueillit les candidats, suivi d’un regard sombre et impassible. Il était bien difficile de savoir si une performance lui avait plu et la plupart des aspirants ressortirent aussi nerveux qu’ils étaient entrés. Seuls les plus mauvais avaient le droit à une grimace qui en disait long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WHP is the cutest !
Age : 18 ans
Occupation : Etudiante en Anthropologie au College of Arts and Sciences de l'OSU
Humeur : Dancing Queen
Statut : En relation témoin avec Milan "Abba" Abbadelli
Etoiles : 583

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Instant Crush - Daft Punk
Glee club favori : Je me fiche totalement des chorales
Vos relations:
MessageSujet: Re: 04. Gleema Castings   Dim 20 Mar - 23:48

"Whitney Heather Pierce, 18 ans. Ancienne tête pensante des New Directions, avant que la Mairesse ne décide d'abandonner leur direction, puis de les rayer du paysage de Lima l'année suivante. Etudiante en Anthropologie à l'Ohio University, bien que qualifiée pour Harvard. Danseuse compétente et travailleuse. Drama Queen expérimentée"

Winnie avait débité sa "brève présentation" d'un seul souffle, bien décidée à le préserver pour la suite de l'audition. Grande habituée des oraux, la jeune fille n'était nullement impressionnée. Elle avait hésité à mentionner son lien de parenté avec Brittany, connaissant la notoriété de sa grande sœur dans le milieu artistique, mais elle s'était retenue, décidant que cela ne les aiderait ni l'une ni l'autre à aller plus loin dans l'aventure Gleema. Elle avait glissé une touche d'humour, juste ce qu'il fallait, une légère revendication politique, de quoi prouver qu’elle avait la tête bien pleine, et une bonne dose d'amour propre, après tout il s'agissait bien de démontrer qu'elle était la meilleure, et pas simplement qu’elle faisait partie des aspirants comédiens de seconde zone qui hantaient la file d’attente du casting dans les couloirs du Centre de Conférences.

Son sourire de petite fiancée de l’Amérique lui permit de conclure son discours sur une note qu’elle savait irréprochable. Ses mains lissèrent le tissu de sa robe, spécialement choisie pour l’occasion dans la garde de robe hollywoodienne de sa sœur, et elle se tourna légèrement vers le pianiste pour lui indiquer qu’elle était prête. Elle avait passé plusieurs minutes avec l’équipe technique pour leur préciser ses choix scéniques : un fond sombre, pas de chaise ou d’accessoire, merci. Elle et elle seule devait ressortir sur cette estrade.

La musique se lança et les lèvres de Whitney, aussi rouges que sa robe, s’entrouvrirent pour entamer le premier couplet :

“There are worse things I could do
Than go with a boy or two
Even though the neighbourhood thinks I'm trashy
And no good
I suppose it could be true
But there are worse things I could do”



Qui disait auditions pour une série musicale disait musique de comédie musicale, évidemment. Mais Whitney avait récemment appris qu’il était bon de remuer conventions et idées reçues, particulièrement quand cela concernait ce que les autres attendaient d’elle. C’est pour cela que plutôt que de jouer d’un titre qui collerait à sa prétendue blonde candeur, elle avait choisi une chanson triste et languissante, et un jeu de moues et de gestes simples mais sensuels qui révéleraient un autre aspect de sa personnalité, et elle l’espérait, intéresserait Samantha Roberts et le producteur de la série.
Ses mouvements assurés et millimétrés masquaient à peine le tremblement de sa voix qui s'attelait maintenant à décrire toutes ces choses tellement étrangères à son interprète. Le challenge n'en était que plus excitant pour la conquérante Whitney. Grease et Rizzo ne faisaient pas partie de ses standards, encore moins de ses personnages favoris, ils ne représentaient qu'un exercice destiné à la faire entrer à nouveau dans la lumière, après qu'elle ait juré à de nombreuses reprises qu'on ne l'y reprendrait plus. La fibre musicale courrait pourtant dans la famille, et l'enthousiasme de Brit avait été contagieux. Winnie avait d'abord assidûment soutenu sa sœur, puis s'était laissée convaincre de repasser du côté boule à facettes de la force, gardant cependant farouchement le secret sur le contenu de sa performance. Et cette fois il était hors de question de voler la vedette à son aînée : partager sa lumière lui suffirait.

"I could flirt with all the guys
Smile at them and bat my eyes
Press against them when we dance,
Make them think they stand a chance
Then refuse to see it through
That's a thing I'd never do"


Les notes soutenues étaient le point faible de Whitney, et il fallait reconnaître qu'elle était rouillée de toute façon. Elle tira malgré tout sur sa voix alors que son souffle se brisait.

"I could stay home every night
Wait around for Mr.Right
Take cold showers everyday
And throw my life away
On a dream that won't come true"


Sa colère était palpable alors que les visages d'Aaron et de Joshua se superposaient dans son esprit. Elle n'avait plus de regrets, mais évitait tout de même soigneusement de penser à eux ou de croiser le chemin de celui qui parcourait peut-être les mêmes couloirs qu'elle à l'université. Elle avait appris à ménager son petit cœur fragile et était éternellement reconnaissante envers Abba de veiller à le dompter au quotidien depuis quelques temps. Whitney Pierce n'était définitivement plus la petite fille rêveuse que McKinley avait connu. C'était aussi pour tourner la page qu'elle osait enfin se relancer sur le devant de la scène, dans une robe parfaite, moulant les formes de la femme qu'elle était en train de devenir, et avec pour choix de chanson, un titre qui mettait en avant ses imperfections.

"I could hurt someone like me,
Out of spite or jealousy
I don't steal and I don't lie
but I can feel and I can cry
A fact I'll bet you never knew
But to cry in front of you
That's the worst thing I could do"


Au moins, rien n'était plus vrai que ces dernières phrases. Et ceux qui n'étaient pas d'accord n'avaient qu'à demander à Peter Grayson.
"Merci," murmura-t-elle en essayant de dissimuler un sourire un peu trop satisfait. Whitney savait déjà qu'elle pourrait faire sans rougir un compte rendu exalté de son audition à sa sœur et à son petit ami. Abba l'attendait dans un café du centre ville et la jeune fille, surexcitée par l'adrénaline réveillée par sa performance, brûlait de le rejoindre. L'attente des résultats serait insoutenable, Brittany et elle allaient devoir se changer les idées à coup de dessins animés et de pots de glace à la fraise. La lumière des projecteurs l'empêchait de distinguer les visages du public professionnel qui l'avait scrutée. Whitney inclina humblement la tête et quitta la scène d'un pas léger.


Dernière édition par Whitney H. Pierce le Lun 28 Mar - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
they used to shout my name
now they whisper it
Age : 27 ans
Occupation : Star internationale, muse des paparazzis, directrice des Awesome Voices à ses heures
Humeur : Meganesque
Statut : Disponible
Etoiles : 1608

Piece of Me
Chanson préférée du moment : SELENA GOMEZ - Hands To Myself
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 04. Gleema Castings   Mer 23 Mar - 11:44

L’effervescence des castings était, en des temps reculés, ce qui avait poussé Megan à sortir de sa zone de confort, et à se rendre à celui qui avait changé sa vie. Elle n’était alors qu’une petite danseuse de Springfield qui ne demandait qu’à percer dans le show-business, déterminée à réussir, et à faire reconnaître son génie. Comme pour le scandale, Megan était particulièrement douée pour les castings, c’était inné. Dans les moments intenses de pression, elle parvenait aisément à se détacher des autres, tant elle aspirait à se faire remarquer. Grâce à sa détermination sans failles, grâce à son talent fabuleux, aujourd’hui, elle n’était plus la petite danseuse de Springfield, elle était devenue quelqu’un.

À l’instant même où elle entra dans le bâtiment principal du Centre de Conférence, on la pointa du doigt en murmurant son nom, tandis qu’elle s’avançait, lunettes noires griffées sur le nez, tout droit vers sa Destinée. À Lima, tout le monde la connaissait désormais. Megan Morgan était celle qui avait fait se braquer tous les projecteurs sur la ville en permettant à une chorale locale de remporter la victoire deux fois d’affilée. Elle avait rendu cette discipline, moquée par la plupart des habitants ignares de cette bourgade nauséabonde, glamour et sexy. Du jour au lendemain, n’en déplaise à Bryan Ryan et à son fantôme maigrelet, elle était devenue une entrepreneuse divine, une bonne fée qui avait redoré le blason d’un patelin de bouseux, risée du comté. Sans le succès des Awesome Voices tout au long de la compétition, et en dehors, Roman Helldridge n’aurait jamais eu idée de s’intéresser au berceau des chorales, elle en était farouchement convaincue. Et puisqu’elle avait une petite responsabilité dans l’élaboration de son retentissant projet, pensait-elle cupidement, elle méritait amplement de voir son nom apparaître au casting de sa série évènement.

Emmailloté dans son trench Haute-Couture, le clapotis de ses talons aiguilles rameuta la presse locale et les photographes ; ils n’attendirent pas une seconde de plus pour la mitrailler avec leurs flashs et leurs questions. Avec l’avidité d’un amant pendant les préliminaires, ils cherchèrent à connaître ses impressions sur la nouvelle règle mise en place par l’organisation de la compétition des chorales. Avec une retenue extraordinaire, Megan ne s’exprima pas sur le sujet, ayant mal vécu l’annonce qui avait bousculé tous ses plans de reconquête du trophée tant désiré. C’était d’un ridicule affligeant d’obliger les glee clubs à payer pour concourir, ça l’était encore plus de les empêcher de le faire sous un faux prétexte ; la jalousie n’en finissait plus de faire commettre des erreurs à la mairesse – car la momie était sûrement derrière tout ça, comme d’habitude. Soit. Megan Morgan n’avait pas dit son dernier mot.

Se frayant difficilement un chemin au milieu de la marée de journalistes et de photographes, Megan baissa la tête et se cacha le visage, feintant d’être indisposée par l’éblouissement des flashs et des réflecteurs. En vérité, c’était l’une des questions posées par un stagiaire de la WOHN-TV qui l’avait gênée ; elle concernait son cousin, Robbie. Megan n’avait plus de contacts avec lui depuis qu’ils s’étaient accrochés. Ils s’étaient vus aux répétitions des Awesome Voices, avaient dû faire bonne figure en collaborant lors de la récolte de fonds pour la chorale, mais le froid de leurs échanges était encore plus mordant que celui de l’hiver actuel. Par-dessous ses lunettes noires, Megan jeta un regard avide aux environs, espérant secrètement qu’il avait changé d’avis, et que la pression d’être affilié à un projet comme celui-ci soit trop difficile à supporter. Elle se berçait d’illusions, cependant ; Robbie était un Morgan, il avait la rage de vaincre, la pression ne comptait pas.

Dans le hall du Centre de Conférence, ça grouillait de toute part. Tous les pseudo-chanteurs, comédiens, artistes, mimes et autres clowns de bas étage s’étaient donné rendez-vous pour assister à l’évènement de l’année. On avait l’impression d’assister en direct à un épisode d’American Idol ; Jennifer Lopez, les rides en moins, venait toute juste de faire son apparition, détournant l’attention des médias vis-à-vis des petites gens, pour la porter sur elle, et elle seule. Les coups d’œil à l’égard de Megan devinrent insistants, mais rien ne pouvait la perturber, elle savait où elle allait ; c’était difficile de deviner si les gens l’aimaient ou s’ils la détestaient, car le parfum de la jalousie masquait celui de l’exécration et de l’adoration – difficile de les dissocier, ces deux-là. Qu’importe, son expérience dans le métier l’avait immunisée, et elle se contentait d’apprécier l’attention qu’on lui portait. Sa chute avait été longue et douloureuse, mais elle n’avait pas perdu son appétence pour la reconnaissance, alors qu’on l’aime ou non, ce n’était pas important, tant qu’elle suscitait quelque chose.

« Je pense ne pas avoir besoin de me présenter. » annonça-t-elle d’une voix calme et profonde, quand elle rejoignit la scène du théâtre du Centre de Conférence. Elle ne savait pas combien de candidats avaient déjà foulé ce parquet ni s’ils avaient été bons ; elle n’était pas là pour s’occuper de la concurrence, elle avait mieux à faire à ce moment-là. Le pianiste préposé à accompagner les candidats s’installa derrière le piano. Appliqué à ordonner ses partitions, il effectua plusieurs mouvements de poignets pour les assouplir avant de jouer, et pendant que Megan se redressait derrière le micro sur pied qu’elle avait fait expressément ramener des coulisses, histoire de parfaire sa mise en scène, il lui adressa un top départ silencieux. Une inspiration plus tard, et Megan commença à chanter, accompagnée par le pianiste :

« First when there's nothing
But a slow glowing dream
That your fear seems to hide
Deep inside your mind

All alone, I have cried
Silent tears full of pride
In a world made of steel
Made of stone »


Étonnamment sobre, drapée dans une robe noire d’une simplicité singulière, mais perchée sur des talons phénoménaux, Megan était surprenante.

« Well, I hear the music
Close my eyes, feel the rhythm
Wrap around, take a hold of my heart

What a feeling
Being's believing
I can have it all
Now I'm dancing for my life »



Elle choisissait souvent la facilité en faisant transparaître son côté outrageant, et sa manière d’être à la limite de l’atteinte à la pudeur. Mais sa tactique était différente pour cette audition. Tous s’attendaient à ce qu’elle se répande en murmure sexy, et en propos immoraux ; c’était sa signature, le reflet qu’elle renvoyait en permanence, libre et assumant absolument tout ce qui faisait sa personnalité. Sauf que cette fois-ci, elle voulait surprendre en prenant le contre-pied.

« Take your passion
And make it happen
Pictures come alive
You can dance right through your life »


En choisissant d’interpréter cette version de l’une de ses chansons préférées, elle élargirait la palette qu’elle proposait aux personnalités qui se trouvaient en face d’elle ; elle ne danserait pas, ça serait trop facile. Les mains jointes devant son abdomen, et ses longs cheveux noirs rassemblés sur l’une de ses épaules, Megan interpréta son titre avec talent, mais elle ne joua pas ses émotions. Une fois qu’elle eut terminé, elle quitta la scène en arborant sur son visage une expression sereine et victorieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 04. Gleema Castings   Ven 25 Mar - 1:54


En découvrant le thème imposé pour le casting, Robbie s'était senti démuni. Les comédies musicales, il n'y connaissait absolument rien. Il n'avait jamais été à Broadway pour assister à un spectacle digne de ce nom, et n'avait d'ailleurs jamais pris la peine de s'y intéressé. Il avait été à deux doigts d'abandonner, préférant jeter l'éponge que se ridiculiser devant un public de juges intransigeants. Puis, il s'était souvenu de sa vraie motivation, le challenge qu'il s'était fixé. Il faisait ça pour voir de quoi il était capable, mais surtout, il faisait ça pour montrer à une certaine cousine qu'il n'avait besoin de personne pour réussir. Car oui, Robbie jouait pour gagner.
Pendant les semaines qui avaient suivies, il avait travailler méthodiquement commençant d'abord par faire une recherche internet pour répertorier les comédies musicales les plus renommées. Ensuite, il avait décidé de ne sélectionner qu'une seule chanson à chaque fois pour éviter de se retrouver avec une liste interminable. Tous les deux jours, en allant se coucher, il rayait une chanson. Son inventaire s'était allégée et il ne lui restait que trois chansons à départager. Lui qui était pourtant adepte de la procrastination, s'était mis un coup de pied au derrière pour se décider à  en choisir une afin d'avoir assez de temps pour la travailler. Et le jour du casting avait fini par arriver.

Il avait essayer de faire un effort de présentation pour ne pas que le jury se souvienne de lui comme "l'eternel ado au cheveux longs". Une fois arrivé au centre de conférence, il s'était assis parmi les autres candidats, et avait décider de s'isoler dans un coin en attendant qu'on lui fasse signe que c'était à son tour. Il aurait voulu avoir quelqu'un avec lui, pour lui dire que tout allait bien se passer, mais il avait aussi paradoxalement interdit à Alex ou Ryder de venir avec lui. Il vit sa cousine arriver au loin, mais ne fit aucune démarche pour aller à sa rencontre. Il était sûr qu'elle finirait par le déstabilisé d'une manière ou d'une autre. Il jeta un coup d'œil à sa montre et réalisa qu'il était normalement le prochain à passer. Il s'approcha de la salle qui accueillait les castings, s'assit devant la porte et enfonça ses écouteurs dans ses oreilles. Il avait découvert depuis peu que la musique classique l'aidait à se concentrer: l'harmonie des instruments faisait qu'il réussissait à se vider la tête bien plus efficacement qu'avec une chanson de son répertoire habituel. Il ferma les yeux et ne les rouvrit que lorsqu'on heurta délibérément son pied pour le ramener au moment présent. On lui fit ensuite signe que c'était à son tour.

Il rangea son téléphone et entra dans la salle. Il se plaça derrière le micro qui était sur scène et répondit en suivant le modèle énoncé. Bonjour. Je m'appelle Robbie Shane, j'ai 26 ans et une expérience conséquente dans le domaine de la musique. Je travaille au Gramophone Records, je suis bassiste dans un groupe mais aussi choriste au sein d'une chorale locale. Il laissa une seconde s'écouler avant de faire signe au régisseur précédemment mentionné et la musique se lança aussitôt.

Il prit une grande inspiration, attrapa le micro d'une main ferme et les premières paroles se posèrent naturellement sur la mélodie. C'était comme il l'avait répéter une centaine de fois auparavant.

Something has changed within me
Something is not the same
I'm through with playing by the rules
Of someone else's game
Too late for second-guessing
Too late to go back to sleep
It's time to trust my instincts
Close my eyes and leap!


Au lieu de fermer les yeux, ce qui n'aurait pas été très professionnel, il décida de détacher son regard des juges et de regarder le fond de la salle.

It's time to try
Defying gravity
I think I'll try
Defying gravity
Kiss me goodbye
I'm defying gravity
And you won't bring me down.


Il avait répété cette chanson avec son timbre de voix. Il en  connaissait les limites et quand il pouvait se permettre de tirer sur ses cordes vocales un peu plus. Au point de vue chorégraphique, il était resté sobre pour éviter d'être essoufflé au beau milieu d'un couplet.

I'm through accepting limits
'Cause someone says they're so
Some things I cannot change
But 'til I try, I'll never know!
Too long I've been afraid of
Losing love I guess I've lost
Well, if that's love
It comes at much too high a cost!


Là, c'était le moment de montrer qu'il savait tenir une note et de se montrer un peu plus passionné par ce qu'il était en train de faire.

I'd sooner buy
Defying gravity
Kiss me goodbye
I'm defying gravity
I think I'll try
Defying gravity
And you won't bring me down.


Alors qu'il terminait son couplet, il reposa son regard sur les membres du jury. Maintenant que l'épreuve était derrière lui, ils semblaient tous bien moins intimidant. Ils ne semblaient pas s'être endormi, ni d'avoir agonisé tout au long de sa chanson, ce qui était une bonne chose au final. Il fit un pas maladroit en arrière, ne sachant pas trop s'il devait saluer ou non, attendit un instant de plus avant de quitter la scène pour de bon. Il n'avait plus qu'une seule chose en tête: s'il devait y avoir un Morgan retenu, ce serait lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 04. Gleema Castings   

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Gleema Castings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Lima City
 :: Place Bellefontaine :: Centre de Conférence
-