Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Angels V.S Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Angels V.S Devil   Lun 3 Sep - 1:02

« Crystal Clark »
La baguette que Jesus tenait fermement en main frappa au même moment le tableau noir ou était inscrit le nom de la cheerleader, à la craie rouge, évidemment. Il adressa un regard menaçant à l'assemblée qu'il avait réuni pour un sommet spécial du Celibacy Club en tentant de faire fi des chaises vides, bien trop nombreuses. En effet, seule Willow Green et Lisa Roberts avait répondu présente à l'appel qu'il avait lancé le jour même. Les deux jeunes filles se lancèrent un bref regard puis reportèrent leur attention sur le président, toujours immobile, comme s'il attendait que quelque chose de théâtral viennent appuyer l'énonciation de ce prénom funeste. Ce dernier s'avança vers ses deux fidèles en frappant maintenant la baguette sur sa main, prêt à continuer coûte que coûte malgré la désertion de la salle.
« Je sais que vous connaissez ce nom, et c'est bien le problème d'ailleurs... nous le connaissons tous ! » D'un geste brusque il frappa ses deux mains sur chacune des tables des deux lycéennes afin de se tenir plus près d'elle, plus près de Lisa surtout. « Mais imprimez le bien dans votre esprit, car ce nom n'est autre que celui d'une fille de joie démoniaque. » Jesus fit quelques pas en arrière puis se positionna devant le tableau, les mains jointes derrière son dos après avoir fait un signe de croix rapide en fermant les yeux. Il les rouvrit enfin, et donna l'ordre de mission à ses deux acolytes. « Cette traînée, peu satisfaite apparemment de sa réputation déjà... calamiteuse, s'est décidée aujourd'hui même à tenir un stand de baiser en plein milieu du couloir, celui qui mène au hall d'entrée. NOUS ne laisserons pas cela se produire. C'est la guerre mesdemoiselles, nous nous sommes trop laissé impressionné par cette succube en mini jupe, mais c'est terminé ! Son règne s'arrête aujourd'hui. » Le ton de sa voix était ferme, autoritaire, conquérant, pourtant Lisa se risqua à prendre la parole. « Jesus, es tu sûr que tu n'en fait pas un peu trop ? » Encouragée par cette démarche pourtant hésitante, Willow détourna les yeux de sa camarade pour s'adresser à Jesus à son tour. « Oui... sans compter qu'on risque de le regretter. Qu'est ce que tu comptes faire au juste ? » Jesus garda le silence un moment puis s'avança vers la plus jeune du groupe. « Qu'est ce que NOUS allons faire tu veux dire. Je vous ai réuni ici afin qui nous menions une action de groupe. Malheureusement, mon appel n'a pas été aussi fédérateur que je l'espérais... Mais peu importe ! Il n'y aura pas de représailles cette fois ci, parce que nous ne nous laisserons pas faire ! C'est elle qui pliera. Nous allons lui demander calmement de retirer son stand de baiser auquel cas... » Il cilla quelques instants, hésitant. « Elle le regrettera ! Tout va bien se passer ne vous en faîtes pas. Les démons ne sillonnent pas les terres du seigneur impunément, je peux vous le garantir. »
Jesus traversa la pièce tandis que les deux jeunes filles gardaient un air dubitatif. Il s'empara de sa guitare, s'assît sur une chaise puis effleura les cordes avant d'annoncer. « Pour nous donner le courage, rien de mieux que de chanter les louanges de Jesus. Jesus le fils du Seigneur j'entends ! » Il s'éclaircît la voix et entonna sa chanson, suivi timidement des deux voix féminines de Lisa et Willow.

Jesus is a friend of mine.
Jesus is my friend.
Jesus is a friend of mine.
I have a friend in Jesus.
Jesus is a friend of mine.
Jesus is my friend.
Jesus is a friend of mine.

He taught me how to get, Cissy out of here.
He taught me how to fight the nasty ginger devil.
I've had friends before, and I can tell you that, He's one who will never leave you flat.

Jesus is a friend of mine.
Jesus is my friend.
Jesus is a friend of mine.
I have a friend in Jesus.
Jesus is a friend of mine.
Jesus is my friend.
Jesus is a friend of mine.

He taught me how to pray, and how to save my soul.
He taught me how to praise my God and still play rock and roll.
The music will give you the strenght in front of that whitch's trick.
In this cheerios burning skirt we will give a kick.

Jesus is a friend of mine.
Jesus is my friend.
Jesus is a friend of mine.
I have a friend in Jesus.
Jesus is a friend of mine.
Jesus is my friend.
Jesus is a friend of mine.

Souriant et satisfait, Jesus gardait les yeux au ciel quand il fut interrompu par Lisa. « Ce n'est pas les bonnes paroles ! » « Non, je les ai légèrement adaptées à la situation pour nous introduire dans le contexte. Bien, prenez vos affaires, nous partons à l'assaut. » Il s'empara sans attendre d'un sachet en plastique posé sur la table et tout trois prirent le chemin de la sortie. « Qu'est ce qu'il y a dans ce sac ? » « De quoi nous prémunir de quelques hypothétiques complications. » Lisa prit le sac pour y regarder l'intérieur et leva les yeux vers Jesus, éffarée. « Deux pots de sel, quatre gousses d'ail, la règle en bois... Aiguisée ? Jesus ? » Le jeune homme leva les yeux aux ciels, sérieusement agacé par le scepticisme de celles qui devaient le soutenir. Pourtant Willow en rajouta une couche. « Jesus, croire aux sorcières et aux vampires c'est du paganisme, c'est en tout cas pas très chrétien ! » À présent énervé, il arracha le sac des mains de Lisa. « Crystal Clark est tout sauf chrétienne, et croyez moi le seigneur ne prend pas à la légère les pouvoirs du Malin. On ne va quand même pas m'apprendre à être chrétien. Je crois que vous la sous estimez, mais je ne commettrait pas cette erreur. Cette diablesse pourrait être n'importe quoi, alors soyez sur vos gardes ! »

Il poussa la porte de la salle du Celibacy Club et s'engouffra dans le couloirs, Lisa et Willow à sa suite, l'air plus dépitée que jamais alors qu'elle étaient les seules motivées dans cette affaire. Jesus se sentait seul dans ce combat mais il n'en avait cure. Abraham, Moïse, Jesus, ils avaient tous été seuls, c'était le fardeau des meilleurs prophète et bientôt les deux jeunes filles se rendraient compte qu'elles avaient fait le bon choix en le suivant. Ce stand de baiser était l'ultime provocation, celle que le Celibacy Club ne tolérerai pas, celle qui marquait le début d'une nouvelle ère, Jesus en était persuadé. Il était venu à Mckinley pour purifier ce lieu, pourtant, il devait reconnaître qu'il avait été assez passif depuis le début de l'année. Il avait observé avec impuissance la débauche, l'injustice, la violence faite aux opprimés qui faisait loi dans ces couloirs. Et bien Jesus allait leur enseigner la loi du Seigneur. Tant pis finalement si les membres ne se bousculaient pas aux portes du club, il ne pouvait plus se permettre d'attendre.
Crystal Clark était l'une de celle qui figurait en place de choix sur sa liste noire, l'une des meneuses dont la chute changerait bien des choses. Pour être honnête, il ne savait pas comment s'en débarrasser, comment l'affaiblir et avait conscience également d'en faire certainement un peu trop et de se laisser emporter par son esprit guerrier qu'il découvrait tout juste. Mais il avait suivi son instinct et cela lui semblait être la meilleure chose qu'il avait fait depuis bien longtemps.

Au détours de quelques couloirs, ils arrivèrent finalement dans le hall. Ils s'engouffrèrent dans celui qui abritait l'ennemi et en virent très vite la queue fourchue. Crystal Clark était là, à quelques mètres au fond du couloir, souriante, pétillante, incendiaire et démoniaque derrière sa banderole tapageuse à souhait. Ils s'arrêtèrent un instant alors que Jesus jeta un regard à Lisa et Willow, chacune opinant du chef pour signifier qu'elle étaient prête. Ils s'avancèrent à pas rapide tandis que le stress commençait à serrer le ventre de Jesus, plus très certain de savoir comment débuter les hostilités. Lui qui savait avoir une répartie à toute épreuve était à la recherche d'une attaque verbale imparable, qui ferait sensation.
Tout les trois se postèrent juste devant le stand, Jesus devant et les deux filles plus en retrait. « Crystal... » Jesus déglutît avec peine puis repris en se sommant intérieurement de prendre de l'assurance. « Au nom de la bienséance, du respect de la pudeur et de l'intégrité, nous te demandons de plier ton stand ainsi que de reverser la somme que tu as gagné en prostituant tes lèvres, à chacun des payeurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angels V.S Devil   Mar 18 Sep - 0:12

Crystal regarda le rouquin binoclard qui se tenait en face d'elle, les yeux pleins d'étoiles et la bouche en cœur alors qu'il attendait le baiser qui lui était dû. La cheerleader ne savait pas si cette idée de stand de baiser était une bonne ou une mauvaise chose. D'ailleurs, elle n'avait accepté de le faire que pour le bien des Cheerio. Depuis l'époque de Sue Sylvester, leur budget avait diminué peu à peu et même s'il restait satisfaisant, il fallait parfois faire des sacrifices tels que celui-ci. Évidemment, tous les mecs, même ceux encombrés d'une gourde insipide, s'étaient précipités, des dollars plein les poches, pour avoir l'infime privilège d'embrasser la Reine des Glaces. Parfois, ça n'avait pas du tout été une corvée de se laisser embrasser, on pouvait dire ce qu'on voulait sur WMHS mais ce lycée regorgeait de beaux gosses en tout genre ! Mais en même temps, il y avait les désagréments. Les cafards, les microbes, les paramécies qui hantaient les couloirs et le sous-sol sombres, froids et humides, n'allant dehors qu'à la tombée du jour, après avoir fait cinquante parties d'échec tout en se mouchant le nez à cause d'allergies bizarres. Comme ce rouquin en ce moment même. Et sa simple vue la dégoutait et la mettait dans une colère noire ! C'était à cause de gens comme lui que les roux avaient mauvaises réputations avec son teint blafard, ses cheveux décoiffés et son air d'imbécile heureux. Il avait l'air d'un balai brosse sous morphine. Et le pire c'était qu'il existait en plusieurs exemplaires ! Blond, roux, brun, petit, grand, il y en avait partout, pire que des rats. Ou que des gleeks. Depuis l'ouverture du stand, elle en avait vu défiler des dizaines, tous tellement désespéré qu'ils venaient avec assez d'argent pour se payer plusieurs baisers. Crystal étaient sur que c'était la seule chose un temps soit peu érotique qu'ils avaient connu dans leur pathétique vie et elle frissonnait à l'idée de ce qu'ils feraient plus tard en pensant à elle. La rousse avait quand même trouver un moyen d'éviter d'être contaminer par les germes de la lositude. Au début, elle s'était laisser faire, puis elle avait décidé de changer les règles. Résultat, lorsqu'un loser venait à elle, il ne pouvait qu'embrasser sa joue et rien d'autre. C'était apparemment suffisant pour leur faire plaisir si on en jugeait par la tête qu'ils faisaient après coup. Cissy avait la bizarre impression d'être le Père Noël ans ces cas là.

Le rouquin l'embrassa vite fait sur la joue, laissant beaucoup trop de salive au passage pour que ce soit normal. Une expression de dégout traversa son visage alors qu'elle tendait la main vers une lingette désinfectante qu'elle gardait religieusement près d'elle pour des cas comme ça. Cissy se nettoyait délicatement la joue, un sourire aux lèvres, en ignorant le regard émerveillé du rouquin sur elle, quand une voix des plus désagréable se fit entendre devant son stand.

« Crystal... Au nom de la bienséance, du respect de la pudeur et de l'intégrité, nous te demandons de plier ton stand ainsi que de reverser la somme que tu as gagné en prostituant tes lèvres, à chacun des payeurs. »

Déposant la lingette usagée sur le comptoir, son sourire prit un ton plus sinistre alors qu'elle vrillait son regard d'un bleu malfaisant dans celui, chancelant, du président du club des Bonnes sœurs. Se faisant, elle laissa ses yeux glisser derrière lui, haussant un sourcil en voyant son escorte. Roberts et cette petite loseuse joueuse de pipeau dont elle n'avait même pas daigner apprendre le nom tellement elle était insignifiante. L'atmosphère du couloir c'était visiblement refroidit et tous les regards étaient fixés sur eux, la plupart attendant avec impatience la réaction de l'HBIC du lycée. Le rouquin était toujours là, comme figé sur place. Souhaitant le faire déguerpir au plus vite, Crystal lâcha un « Bouh ! » qui le fit s'enfuir rapidement tout en faisant sursauter une bonne partie du public, y compris les deux petites sainte nitouches de Sainsbury qui reculèrent d'un pas et se rapprochèrent l'une de l'autre. Le sourire de la Cheerio s'élargit.

-Tiens, tiens si ce n'est pas Père Sainloser ! Comment ça se passe du côté du Vieux Barbu, toujours en train de flemmarder ? Un éclat de rire lui échappa même si ses yeux restaient toujours aussi glacés. Plier mon stand et rembourser les gens ? Est-ce que les vapeurs d'encens que tu respire à longueur de journée t'ont enfin griller le cerveau ? A moins que tu te sois soûler avec le vin de messe ? En tout cas, ma réponse tient en peu de chose : même pas en rêve. Maintenant qu'on a discuter du problème, si tu pouvais utiliser tes ailes et ton auréoles pour t'envoler looooin d'ici avec les deux gourdes qui t'accompagne ça serait super. Enfin, tu peux aussi demander à ton Signeur d'utiliser ses pouvoirs magiques pour te faire disparaisse je m'en fiche, tant que tu t'en ailles. Tu nuis à mon business là.

Sur ce, elle sembla perdre tout intérêt pour les gêneurs et fit signe au beau gosse qui attendait derrière, un billet à la main, de s'approcher. Crystal encaissa l'argent puis embrassa goulument le mec, d'abord parce qu'il était plutôt à son goût mais surtout pour faire enrager Jesus qui était toujours là. Elle porta l'estocade finale lorsqu'une fois fini, elle glissa son numéro de téléphone dans la poche arrière du gars, s'attardant bien plus longtemps qu'il ne le fallait avant de le renvoyer sur son chemin, avec un clin d'œil et un geste qui signifiait clairement qu'il devait l'appeler plus tard. Cette journée finirait très bien, elle en était sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angels V.S Devil   Mar 18 Sep - 2:30

Manifestement, le discours plein de retenue et de politesse de Jesus n'avait pas fait effet. Crystal ne se montra pas impressionnée une seule seconde et se contenta de garder cet air d'impératrice qu'elle croyait être. Oh elle en était une sans aucun doute, mais uniquement celle du mal incarné. Elle effraya un pauvre adolescent égaré devant son stand et reposa délicatement la lingette qu'elle avait utilisé pour s'essuyer le vidage. Jesus ne put s'empêcher e secouer la tête en signe de consternation. Croyait elle réellement pouvoir se laver de tout ce qu'elle avait commis par un simple coup de lingette sur la joue. Un décapant à la javel n'aurait pas suffi, ses pêchés ne lui collait pas à la peau, elle était un pêché en elle même. Jesus se disait qu'il li faudrait un jour rencontrer les géniteur qui avait engendré un tel être et les orienter vers des services compétents, comme la paroisse de Monseigneur Hollyfrog, pour les aider à gérer la situation.
Elle toisa Jesus de haut en bas en passant par Lisa puis Willow puis lança un éclat de rire effrayant, comme venu des ténèbres. Jamais Jesus n'avait autant pris autant au sérieux les avertissements bibliques à propos des créatures du malin. Il lança à son tour un regard à ses deux comparses, un regard plein de courage tout en serrant les dents, comme pour conjurer un mauvais sort que cette succube venait de leur lancer. Cette dernière ne s'arrêta pas là et refusa de ranger son stand avec une véhémence incroyable.

Jesus n'était pas naïf, il s'était bien évidemment préparé à cette situation, il était même certain qu'ils en arriveraient à ce point. Et s'il était resté fébrile jusque là, il eut peine à garder son calme quand Crystal encaissa la monnaie du lycéen suivant pour l'embrasser avec fougue, offrant ainsi un spectacle qui n'avait pas son égal dans le registre de la provocation. Ce à quoi le président de Celibacy club assistait était abject, c'était un désastre. Tout ces lycéens qui faisaient la queue dans l'unique but d'effleurer du bout de lèvres ne serait ce que la joue de cette démone lui donnait un tel mal de cœur que quand il reporta son attention vers Crystal, la haine avait pris le pas sur la peur. Il voulut s'avancer mais Crystal était trop occupée à glisser apparemment son numéro de téléphone bien profondément dans la poche de cet idiot. Il se retourna vers Lisa et Willow et tout trois restèrent bouche bée, offusqués d'une telle insolence. Oui, Jesus s'était attendu au pire, il s'était préparé au combat mais il n'avait pas imaginé à quel point cette fille pouvait être démoniaque.

Il serra les dents à nouveau de toute ses forces, bien décidé à en découdre puis s'avança vers le stand en question. Un nouveau prétendant s'avança en même temps mais Jesus l'interrompît aussi sec d'un signe de la main. « Non, c'est mon tour cette fois ! » Le jeune homme lança un regard à Crystal comme il aurait contemplé un trophée qu'on tentait de lui enlever puis tenta d'impressionner Jesus. « Si tu veux passer tu fais la queue comme tout le monde, ça fait 20 minutes que j'attends, et c'est pas pour que tu puisses embrasser la première nana de ta vie alors dégage ! » D'abord défait par les propos de cet imbécile, Jesus se résigna à faire fi de la stupidité de ce garçon et fouilla dans son sac pour y prendre son porte feuille. « Oh Seigneur ! » Il roula des yeux puis sortît un billet de 50 dollars qu'il tendît à celui qui pensait être un rival. « Voilà pour toi, et crois moi le cadeau que je te fais là est d'une valeur inestimable, fais moi plaisir, si tu ne t'achètes pas une bible, donne au moins ce billet à la LPA ! » Sans attendre une objection il s'avança pour atteindre enfin ce précieux stand derrière lequel se tenait le reine des enfers de Mckinley. Il posa ses deux mains sur le comptoir avec virulence puis se rapprocha en prenant un air plus dégouté que jamais. « Vile sorcière ! Personne ici n'a besoin du baiser du diable espèce de détraquée. Ah ! JK Rowling a bien réussi son coup, les sorcières sont maintenant devenues de jolies écolières sur un balai mais sache que moi je ne suis pas dupe, je sais ce que tu es, et pour cette raison, je t'ordonne de plier bagage, de renvoyer ces pauvres garçons à leurs études et de rendre leurs argents aux autres ! »
Sur ces mots il contourna le comptoir tout en continuant à vociférer sans perdre Crystal du regard. « Tu crois que tout le monde a peur de toi, que les couloirs s'ouvre devant toi comme la mère rouge ? Eh bien dommage car je suis là et je n'ai pas peur de toi ! » Il était à présent du même côté du comptoir que Crystal et le temps d'y jeter un rapide coup d'œil il croisa les bras et fixa son adversaire dans les yeux. « Où est l'agent Clark ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angels V.S Devil   Dim 30 Sep - 3:40

Crystal ne fut pas le moins du monde surprise en voyant que Sainloser et sa clique était toujours là, en train de la regarder avec des yeux de merlan frit plein d'indignation et d'outrage vertueux face à son comportement blasphématoire. Ce n'était pas la première fois que la Reine et le moine de service se confrontait, et elle savait déjà que le pauvre puceau était très têtu dans son genre. Oh, la rousse savait qu'au final elle gagnerait, comme toujours, mais il allait falloir plus qu'un simple regard noir pour le faire partir. Il faudrait surement le pousser dans ses retranchement, ce en quoi la cheerleader était passée maitre depuis bien longtemps. Elle préféra cependant ne rien dire, attendant de voir ce que Jesus allait faire. Elle n'eut pas à attendre longtemps. Le gleek s'interposa entre son prochain client et elle, ce qui poussa le mec à protester. Jesus le fit taire rapidement et l'envoya plus loin, à la déception de Cissy qui le trouvait plutôt à son goût. La rousse ne dit rien mais une certaine irritation commença à l'envahir. Elle avait été calme jusqu'à présent, et même assez gentille dans l'ensemble (après tout, elle n'avait pas tenter d'arracher les yeux de qui que ce soit ou de pousser quelqu'un au suicide) mais sa patience, très limitée, s'épuisait dangereusement. Cela ne l'empêcha pas d'éclater d'un rire moqueur lorsque Mr J'ai-envie-de-bénir-une-pissotière donna un billet à son ''prétendant'' et lui demanda de faire don de celui-ci à l'association dont il faisait partie. Celle dont elle ne se souvenait jamais le nom mais savait qu'elle ne devrait jamais s'en approcher sous peine d'être irrémédiablement contaminé par les fanatiques de la Bible. La LMA ou LJA … Ah non ! C'était la LPA ! Comment avait-elle put oublier ? La Ligue des Puceaux Angéliques ! Bref, cet endroit horrible où ils dansaient en ronde autour des novices jusqu'à ce que ceux -ci voient la vie en rose avec des prairies pleines de licornes arc-en-ciel qui crachait du feu à paillettes ou autre. Cissy frissonnait rien qu'en imaginant une telle horreur.. N'empêche, la naïveté de ce pauvre Sainloser était hilarante, l'autre type allait simplement courir s'acheter un jeu vidéo ou autre. Elle le lui fit savoir avec grand plaisir alors que l'inconnu se tirait rapidement, un grand sourire aux lèvres.

-Tu sais Sainloser, t'es encore plus stupide que ce que je pensais. Tu sais ce qu'il va faire avec ton argent ? Il va surement aller s'acheter un Playboy ou une autre revue du genre, peut-être même carrément un film porno. Bravo, tu viens de faire un heureux !

Jesus ne lui répondit pas, même si le regard de ses chèvres se teinta de dégout et d'horreur, et préféra lui balancer toute une tirade à propos de Harry Potter et de Satan tout en passant derrière le stand, pour se trouver juste à côté d'elle, bien trop près pour un tel microbe selon les standards de Cissy. Il meuglait dans tous les sens mais Crystal avait cessé d'écouter après le mot ''ordonner'' que Jesus venait de prononcer. A son encontre. Jesus Cul-Bénit Sainloser, gleek sanctifié extraordinaire et serviteur du gros barbu pédophile venait de lui donner un ordre. A elle. Crystal Clark. Tout semblant d'humour quitta immédiatement la rousse, son regard bleu s'assombrissant dangereusement. Non seulement il osait l'insulter mais en plus il lui donnait un ordre ! Comme si ça ne suffisait pas, il se planta devant elle, et exigea l'argent. Nan mais pour qui il se prenait ? Il pensait vraiment qu'elle allait lui donner l'argent destiné au Cheerio, pour lequel elle avait risquait d'attraper le virus Ebola ou pire un virus de gleek disparut depuis longtemps et sans remède connu ? Ni une ni deux, Cissy s'approcha encore plus de lui, de sorte que sa poitrine se trouve contre ses bras croisés. Il était plus grand qu'elle mais les talons qu'elle avait mis pour l'occasion (dans la mesure où il n'y avait pas entrainement aujourd'hui) réduisait ce désavantage. Furieuse, Cissy lança ses cheveux derrière son dos d'un mouvement de tête, prenant bien soin de frapper Sainloser au passage.

-Tu viens juste de me donner un ordre c'est ça ? Toi, tu m'as donner un ordre. A moi. Je sais pas qui tu penses êtres mais personne, personne, ne m'ordonne quoique ce soit, compris ? Tu n'as pas peur de moi ? Et bien tu devrais, tu n'as aucune idée de ce que je suis capable de faire, alors rentre à la niche avant que je ne me mette vraiment en colère. Et cette fois, je ne me contenterai pas de baiser le prêtre assistant dans le confessionnal de ton église ou de cracher dans le bénitier.

La façon dont elle avait dit ça, ainsi que le rictus qui ourlait ses lèvres, ne laissait aucun doute sur la véracité de ses paroles. Elle avait fait tout ce qu'elle venait de dire et bien pire encore. Et elle risquait de faire encore pire si Jesus continuait à l'énerver.

-L'argent ? Tu veux l'argent ? Tu peux toujours courir. Mais je peux te dire où il est. Juste ici. Sur ces mots, Cissy saisit la main de Sainloser (se promettant de se laver à la Javel une fois fini) et la posa sur sa poitrine sans aucune honte avant de le lâcher. Son sourire s'agrandit lorsque la main du jeune homme ne bougea pas. Après tout, Jesus, aussi pédant soit-il, était et restait un adolescent aux hormones qui faisaient des bulles. Si tu veux l'argent, il va falloir venir le chercher. Si tu veux être accuser d'harcèlement sexuel, lance toi. Maintenant, casse toi avant que je ne m'énerve vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angels V.S Devil   Lun 22 Oct - 13:40

En passant de l'autre côté du stand, Jesus ne l'avait pas réalisé tout de suite dans son emportement courageux et conquérant, mais il venait de pénétrer dans l'antre de la sorcière. C'est là qu'elle était aux commandes, ici que tout commençait et que tout devait se terminer ! Il le savait, mais à présent qu'il y était, pouvait il être vraiment certain d'avoir la force d'aller jusqu'au bout ? Il n'avait donné aucun répit à Crystal, aucun, enchaînant sa tirade avec la pugnacité d'un cocker, pour tenter de l'impressionner d'une part, mais aussi pour retarder le moment où la riposte serait lancée, car il savait qu'elle serait douloureuse. Il avait beau mépriser miss Clark et ses mœurs du plus profond de son âme, il n'en restait pas moins impressionné par elle et l'admettre était pour lui une souffrance. Heureusement, il avait parmi cette foule d'adorateur malsain et frustré, Willow et Lisa, deux soutiens indéfectibles, il préférait le croire en tout cas, et qui lui donnait l'impulsion pour aller de l'avant, aller contre cette ennemie numéro 1. Car c'était exactement ce qu'elle était, comme un policier cherche à démanteler un réseau de drogue en partant du producteur, Jesus savait qu'il devait commencer la purification de Mckinley en neutralisant la pire spécimen. Cela il l'avait déjà beaucoup répété à ses deux comparses et il se refusait pour cause le droit à l'échec. Surtout quand il savait les yeux de Lisa rivés sur lui, comment paraître encore devant elle avec dignité s'il perdait la face dans ce combat qui motivait chacune de ses journées ?
Mais vint un moment où Crystal devait restituer cet argent, et le demander avec le plus de courtoisie possible ne parut même pas suffire.

Cette succube, en se retournant le fouetta de sa crinière de feu avec un regard mauvais au visage. Il ne défailli pas, ne broncha pas une seule seconde, jusqu'à ce qu'elle lui assène ses menaces d'un ton plus vil que celui d'un serpent. Il ne croyait pas un mot de ce qu'elle racontait à propos du prêtre, pour le bénitier, il lui donnait le bénéfice du doute, et conseillerai dès aujourd'hui à Msgr Hollyfrog de changer l'eau. Il retint surtout cette violence placide et froide qui l'habitait, car au fond c'était vrai, il ne saviat pas de quoi elle était capable et c'est bien ce qui lui faisait peur. Elle de son côté, ne pouvait s'attendre à aucune violence démesurée, mais dans le combat du bien et du mal, c'est toujours cette injustice qui révolte. Quand certain se battent avec les mots, la raison et la foi, d'autres ne reculaient devant aucun obstacles moral, sans scrupules, car après tout une morale, c'est bien ce qui leur manquait !
Alors qu'elle s'était approchée pour attaquer, lui avait reculé son visage. Il déglutit difficilement, la fixant de ces yeux ronds que lancent les lapins terrés au fond de leur clapier mais ne faiblissait pas, pas dans sa volonté. De sa voix, on ne pouvait pas en dire autant mais il insista encore une fois.
« Je... Je t'ai demandé de me donner l'argent... S'il te plait. » Il se maudissait de lui avoir témoigner cette politesse mais tant pis, mieux valait s'asseoir un peu sur son honneur que de le ramasser défait avec ses dents...

C'est pourtant bien plus que ses dents qu'il savait aller devoir ramasser quand pour lui indiquait où se trouver l'argent elle lui posa la main dessus. Sur sa poitrine en vérité. Sa poitrine. Jamais de sa vie le jeune homme n'avait effleurer du doigt, même par mégarde, la poitrine d'une femme et c'est sans surprise que ses yeux déjà tout ronds de peur, auraient pu sortir de leur orbites sous l'effet du choc. Il étouffa un souffle dans sa gorge sans refermer encore la bouche et sans même retirer tout de suite sa main du sein – trop opulent – de Crystal. Elle venait de souiller son âme en lui faisant toucher son corps ! Elle venait tout simplement de commettre la plus grosse erreur de sa vie. Jesus ne pouvait pas encore le formuler aussi raisonnablement dans son esprit, le pauvre garçon se trouvait encore en état de choc, mais cette humiliation ne resterait pas impunie, et dès à présent il était prêt à se battre aussi salement qu'elle. En retirant sa main, un souffle de violence lui parcourra le corps et s'il ne s'était pas maîtrisé, il l'aurait giflé et envoyé elle et sa poitrine dans le décor de son stand abominable – l'aurait il emporté, cela resterait un mystère pour tout les spectateurs qui assistaient avec un peu plus d'attention maintenant à la scène, car il n'en fit rien. Il se contrôla mais comprit au moins pourquoi parfois il était tentant préférer la violence au mot pour faire justice. Pas même Worthington n'avait éveillé chez lui tant de colère !

« Sale... » Il serra les dents en détournant légèrement le regard, plus aussi certain de ne rien tenter de physique pour se venger, mais descendit tout de même la première marche de son estrade. Que faire s'il ne pouvait pas se défendre ainsi ? Il était hors de lui, réellement hors de lui, et le voir à nouveau dans un tel état de colère n'arriverait pas de si tôt. Mais su la première marche, il fit volte face et la pointa du doigt. Il n'avait plus peur du tout, absolument plus.
« Tu peux garder cet argent sale et aller au diable avec ! » Sans pouvoir se calmer, la rage ayant d'ailleurs teinté la peau de son visage tout entière d'un rouge de colère il descendit finalement mais se retourna de nouveau en criant cette fois ci en face du stand.
« Tu ferais même bien de l'économiser car quand tu te retrouveras sur un trottoir de Lima, Ohio, là où est ta place, c'est tout ce qu'il te restera pour les jours difficiles. Et même cet argent viendra déjà des journées que tu passais à faire... » Il serra les dents de nouveau mais n'y tenant plus il cria. « À FAIRE LA PUTE À MCKINLEY ! »

De lui même, il se calma instantanément après l'avoir insulté de la sorte, perdant de ses couleurs et desserrant les dents. C'était la première fois qu'il prononçait ce mot, au moins à l'encontre de quelqu'un, pour sûr, mais elle le méritait. Au fond de lui il était persuadé qu'elle le méritait, elle avait porté atteinte à l'intégrité de son corps et de son âme et ne méritait alors plus aucun respect. Il regretta tout de même d'avoir ainsi perdu le contrôle de son langage et d'avoir été forcé d'en arriver jusque là mais il ne voulait pas se laisser avoir par les remords, surtout quand les réactions commençaient à se manifester autour d'eux. Il s'avança vers Lisa tout en fixant Crystal dans les yeux.
« Tu peux me prêter un feutre s'il te plait. »
La jeune fille fouilla à la hâte dans son sac puis lui tendit le crayon tout en lui chuchotant.
« Jesus tu vas trop loin... Arrête maintenant ! » Il accorda un bref regard à son amie en prenant le feutre et celle ci insista encore en opinant du chef.
Quand il se retourna une nouvelle fois vers cette succube, il eut soudain de véritables remords. Bien évidemment qu'il croyait encore qu'elle avait mérité ces paroles, mais il fut pris de pitié à son égard – mais muette de toute compassion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Angels V.S Devil   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Angels V.S Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 5
-