Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Be caught in the act

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 04. Be caught in the act   Ven 14 Mar - 15:43

La réception battait son plein et Kurt esquissait des sourires polis ici et là tout en se faufilant entre les silhouettes des invitées aux allures et à l’apparence guindées. Le vin français coulait à flot ainsi que les plateaux de petits fours que des serveurs proposaient sur leurs plateaux en argent. Acceptant une flute de champagne, Kurt la porta à ses lèvres tout en appréciant silencieusement le gout et les bulles qui éclataient dans son palais… Ce n’était pas tout les jours qu’il avait droit à une telle chose, et il remercia intérieurement une de ses collègues du cabaret qui lui avait donné son carton d’invitation à la soirée de la St Valentin de Lord Anthony Lightwood. Un richissime investisseur anglais dont la femme, Margareth était originaire de Lima. Ces derniers possédaient donc un gigantesque manoir en périphérie de la ville, et s’adonnaient de temps à autres à des réceptions luxueuses qui ne rassemblait que le gratin de l’état.

Kurt n’avait donc pas hésité et avait presque arraché l’invitation des mains de sa collègue. Comment refuser une telle occasion ? Malheureusement Andrew travaillait ce soir au Karaoké et le mécanicien s’était tout naturellement tourné vers Seana et l’avait –obligé- demandé de l’accompagner. Essayant de faire bonne figure dans son costume trois pièces gris anthracite, Kurt se dissimula dans un coin, près du banquet, son regard bleuâtre scannant la pièce… Pour l’instant personne ne faisait attention à lui, et il ne s’en plaignait pas. On riait, s’esclaffait, s’exclamait… On parlait affaire dans un coin, un groupe de femme médisait dans un autre, et quelques couples dansaient sur la piste. Sur l’estrade, les musiciens enchainaient staccato et crescendo, revisitant les classiques. L’énorme lustre en cristal du plafond illuminait la salle, accentuant les richissimes décorations ici et là.

Un soupir lui échappa.

Il n’était là que depuis quelques minutes, et il sursauta quand il sentit son portable vibrer dans la poche de son pantalon. Fronçant les sourcils, il consulta rapidement son message… Un sms de Seana qu’il s’empressa de lire. Jetant une énième œillade autour de lui, Kurt posa sa flute sur une table et se faufila discrètement jusqu’à la porte d’entrée afin d’aller à la rencontre de la jeune femme. Immédiatement l’air froid de la nuit le frappa de plein fouet, contraste flagrant avec la chaleur régnant à l’intérieur. La musique et le brouhaha ambiant était atténué dehors, et ses oreilles et son début de migraine lui en fut reconnaissant.

Un sourire s’esquissant sur ses lèvres, Kurt descendit les quelques marches du perron pour serrer Seana dans ses bras. La jeune femme était d’une beauté presque surnaturelle sous la lumière blafarde de la lune et des étoiles.

« Tu es sublime ce soir,
déclara t-il en guise de salutation. »

Il la fit tourner sur elle-même afin d’admirer la tenue qu’elle portait et qui mettait en valeur sa silhouette aux courbes vertigineuses.

« Tu vas en faire des jalouses là dedans, renchérit Kurt avec un rire. C’est guidé à en mourir, mais le champagne et la nourriture sont excellents… Et on peut passer notre soirée à danser ! Et je suis persuadé d’avoir croisé là dedans la réplique parfaite de Hugh Jackman. »

Il lui adressa un clin d’œil complice tout en lui tendant galamment le bras afin qu’elle puisse le saisir. Les deux amis passèrent la porte quand une femme les remarqua et se dirigea vers armé d’un sourire qui semblait à toute épreuve.

« Oh bonsoir, bonsoir, bienvenuuu, chantonna t-elle en faisant de grand gestes de la main. Avez-vous votre carton d’invitation ? »

Kurt cligna des paupières, surpris, avant de se reprendre et de sortir la fameuse invitation de la poche interne de sa veste. On ne le lui avait pas demandé un peu plus tôt pourtant. La femme y jeta un rapide coup d’œil avant que son visage ne s’illumine.

« Oh, oui, Monsieur et Madame Carpenter ! On m’a tellement parlé de vous, c’est un plaisir de vous voir enfin. »


Heu… quoi ? Kurt lança un regard abasourdi à Seana.

« Non, nous ne…
- Désolée pour toute à l’heure, chuchota t-elle en se penchant un peu dans leur direction, leur adressant un clin d’œil plein de connivence. Mais il s’agit d’une soirée privée, nous n’aimerions pas que des personnes s’invitent-elles même. »

Kurt éclata d’un léger rire crispé.

« Oui, ce serait fâcheux.

- Tout à fait ! Je suis Margareth Lightwood, faîtes donc comme chez vous… Les choses sérieuses commenceront dans une petite heure, en attendant amusez vous. »

Les choses sérieuses ? Que voulait-elle dire par là ? Elle accorda un sourire plus appuyé à Seana avant de s’éloigner dans un tournoiement de volants multicolores. Abasourdis, Kurt secoua la tête puis se tourna vers son amie.

« Eh bien chérie, après toi, fit-il avec un rire amusé. »

La soirée s’annonçait intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. Be caught in the act   Jeu 27 Mar - 23:36

Toujours prête à passer du bon temps avec Kurt, Seana n’avait pas vraiment réfléchi avant d’accepter son invitation, ne sachant même pas où ce dernier voulait qu’ils se retrouvent ou bien ce qu’il avait prévu. Elle avait par la suite essayé de lui soutirer quelques informations, mais Kurt avait été plus fort qu’elle à ce jeu et était resté très sommaire, ne lui disant simplement de s’habiller sur son 31. De là, Seana avait déjà une idée d’où Kurt ne l’emmènerait pas, et honnêtement plus elle y pensait, plus elle avait hâte de découvrir le fin mot cette l’histoire. Lorsqu’elle était un peu plus jeune et qu’elle habitait encore à Boston avec ses parents, ils avaient l’habitude de l’emmener avec eux à certains évènements où les meilleurs du monde de la danse se rendaient, où plus rarement, à des soirées où son père était amenés à maquiller des stars de renommés mondiales. Évidemment, pour ne pas faire tâche entourés de toutes ses personnes, sa mère mettait un point d’honneur à ce que ses filles soient bien parées de la tête aux pieds. En emménageant à Lima, elle avait d’abord pensé à tout laisser à Boston, pensant que toutes ses tenues lui prendraient de la place pour rien, mais après avoir vu l’appartement que son défunt meilleur-ami lui avait légué (avec un dressing indépendant) elle avait demandé à ses parents de lui envoyer le reste de sa garde-robe. Et aujourd’hui elle s’en félicitait. Kurt voulait une tenue correcte et Seana avait exactement ce qu’il lui fallait. C’était une simple robe plus ou moins bleue selon l’éclairage qu’elle avait porté lors d’un ballet caritatif qui avait été donné après l’attentat de Boston de 2013. L’avantage de ne pas avoir grandi depuis l’adolescence, il semblerait, était qu’elle pouvait se permettre de porter une robe qu’elle avait mis il y avait quatre ans de cela. N’étant pas douée pour se faire de belles coiffures élaborés par elle-même et n’ayant pas le temps de passer chez le coiffeur, elle opta pour quelque chose de très simple et lorsqu’elle fut à peu près satisfaite du résultat capillaire, elle retourna dans son dressing pour passer la robe et voir l’ensemble. Elle fronça le nez n’étant pas tout à fait convaincue par l’effet trop simpliste de la simple robe, et de sa simple coiffure. Mais elle était à court de temps et si elle ne voulait pas être en retard, ce qui était souvent très mal vu dans le genre de réception qui mérite une tenue correcte, il fallait qu’elle se presse. Elle prit une paire d’escarpins à talon, priant pour que Kurt lui ait donné rendez-vous dans un endroit où elle pourrait s'assoir, et une paire de chaussures plates bien plus pratique pour conduire. Elle attrapa une pochette rose pour cassé le bleu de la robe et se mis en route.  

Elle suivit les informations que Kurt lui avait transmises par SMS quelques heures plus tôt et arriva finalement devant un grand manoir. Elle se rendit compte à sa plus grande surprise qu’elle n’avait jamais fait attention à cette demeure auparavant, malgré le fait que celle-ci se trouve dans le même quartier que celui où elle habitait. Elle se gara par elle-même et se dit ensuite qu’il y avait surement des personnes payées à faire cela à l’intérieur. Elle changea ses chaussures, laissant sa paire confortable dans sa voiture envoya un message à Kurt pour le prévenir de son arrivée et se dirigea vers le manoir. Sur le chemin, elle se rendit compte qu’une petite veste, ou au moins juste un châle n’auraient surement pas été de trop mais il était trop tard pour se plaindre maintenant. Surtout qu’au loin, elle voyait Kurt s’approcher d’elle dans un costume gris qui lui allait comme un gant. Elle ouvrit ses bras en invitation claire à une étreinte et accepta son compliment. Apparemment son impression de trop simple n’avait pas lieu d’être. Quand ne le suis-je pas ? Elle lui sourit malicieusement avant de se laisser tourner pour qu’il puisse voir la robe sous toutes les coutures. Elle fit enfin un pas en arrière pour pouvoir prendre en compte la tenue de son rencart de la soirée. Et laisse-moi te dire que tu n’es vraiment pas mal non plus. En fait, il était bien plus que pas mal. Il lui donna un avant-gout de ce qui se trouvait derrière les portes de la résidence et plus il parlait, plus Seana avait envie d’entrer. Pour danser, on va y aller doucement. Elle pointa ses chaussures qui lui donnaient une bonne dizaine de centimètres en plus. Quant à Hugh Jackman elle fit une nouvelle pause, s’approchant de Kurt pour lui poser la question fatidique: on parle de Jean Valjean, Charlie Kenton ou Keller Dover ? Elle n’attendit pas sa réponse et s’empara de son bras, si galamment offert. Kurt n’avança pas trop vite, fort heureusement, et ils finirent par passer la porte d’entrer. Seana était plus que prête à voir l’intérieur de ce manoir car même si l’éclairage de l’extérieur était faible, elle arrivait à voir par ci par là quelques détails qui lui couperaient le souffle si seulement elle pouvait mieux les voir. Vraiment, c’était étrange qu’elle n’ait pas remarqué cette demeure plus tôt.

Leur avancée fut interrompue lorsqu’une personne les salua et leur demanda leur carton d’invitation. Seana sourit en direction de la personne qui lisait le bout de carton que Kurt venait de lui tendre, mais son sourire se crispa lorsqu’elle l’entendit les appeler par un nom qui n'étaient pas celui de Kurt. Dans sa vision périphérique, elle le vit la regarder manifestement aussi surpris, mais refusa de tourner la tête vers lui ne voulant pas se faire démasquer. Kurt essaya de clarifier la situation mais on lui coupa la parole, ne lui laissant donc aucune chance de terminer sa phrase. Seana s’approcha lorsqu’elle vit l’autre personne en faire autant, comme pour partager un secret avec eux. Elle avait perdu son sourire, mais le retrouva bien vite lorsque la femme, une certaine Margareth Lightwood, leur annonça que les invités étaient sélectionnés sur le volet. C’était assez ironique de vérifier les cartons d’invitations et pas les identités des personnes, mais cela jouait en l’avantage de Seana et Kurt. Elle avait laissé Kurt faire toute la discussion, ou du moins il avait essayé, et finalement ils furent abandonnés par madame Lightwood. Seana se tourna vers son ami, et arqua un sourcil lui adressant une question silencieuse. Mais son sourire, bien moins forcé maintenant qu’ils n’étaient plus que tous les deux, laissait transparaitre à quel point la situation lui plaisait.  Donc ce soir d'après le carton d'invitation, ils seraient mariés. Un certain couple Carpenter. Défi accepté. Lorsque Kurt l’invita à entrer dans la pièce, elle lui attrapa une fois de plus son bras, pour avoir un minimum d’équilibre, et enfin, ils firent leur entrée dans la grande salle. Tout était si richement décoré que Seana ne savait pas où poser le regard. Les convives, bien qu’un peu guindés renvoyaient tous une image de haute bourgeoisie. Sans surprise à cela, Kurt et Seana faisaient partis des rares personnes contribuant à faire baisser la moyenne d’âge des invités mais cela n’était qu’un détail. Aux coté de Kurt, elle ne risquait rien. Elle se pencha légèrement vers lui pour lui glisser un mot à l’oreille. Chéri, comment se fait-il que je ne sois jamais déçue lorsque je passe une soirée avec toi ? Et ce n’est que le début ! Deux coupes de champagne leur furent apporté sur un plateau, et bien que Seana ne boive pas d’alcool, elle en prit une pensant que cette flute serait un accessoire de plus à sa tenue. Et puis, elle n’aurait cas en verser un peu discrètement de temps en temps dans les plantes pour prétendre qu’elle appréciait le champagne. Elle pivota sur ses talons pour faire face à Kurt et leva son verre. Aux Carpenter ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. Be caught in the act   Mar 20 Mai - 16:03

« Aux Carpenter, renchérit-il avec un sourire en levant sa flute de champagne, l’entrechoquant délicatement avec celle de Seana. »

Une main dans la poche de son pantalon haute couture, le regard de Kurt passa parmi les invités à la recherche d’il ne savait quoi. Sur l’estrade l’orchestre continuait d’enchainer Beethoven, Mozart, Mendelssohn et autres grands noms de la musique classique. Après quelques minutes, quelques couples commencèrent à envahir la piste de danse, virevoltant aux crescendos et aux staccatos impulsifs du Beau Danube Bleu de Johann Strauss. Le moins qu’il puisse dire, c’était que les investigateurs de cette fête bien privée possédaient indéniablement des gouts de luxe…

Ça en était presque ridicule.

Néanmoins un sourire amusé s’esquissa sur les lèvres de Kurt qui, malgré tout, se complaisait dans ce milieu. Le danger de se faire surprendre et découvrir ajoutait un attrait non négligeable à la soirée… Ah, que ferait-il sans Seana, sa si désirable et magnifique complice ? Kurt entrapercevait bien, ici et là, les regards bien trop appuyés que lançaient les pseudos gentlemen en direction de la jeune femme. Immédiatement, le mécanicien sentit une bouffée possessive et protectrice l’envahir. Il glissa une main ferme et autoritaire dans le dos de sa compagne, leur faisant ainsi comprendre qu’elle était chasse gardée.

Seana était sa femme ! Du moins pour ce soir.

Et même sans cela, ce n’était pas parce qu’il était gay et qu’il était indéniablement attiré sexuellement par des torses, qu’il n’appréciait pas les courbes toutes sensuelles d’une femme.

« M’accordez-vous cette danse madame ?
Demanda t-il galamment en lui tendant une main. »

Il la dirigea vers la piste de danse, ou Kurt guida la valse au rythme des ascendants des violons, tournoyant et virevoltant élégamment parmi les invités. Ce n’était pas une danse qu’il pratiquait couramment, mais il se souvenait encore quand sa mère lui avait apprit à se mouvoir au gré de la musique lorsqu’il était enfant.

« Tu fais succès… Il y a déjà trois mecs qui n’ont pas cessés de te regarder depuis que nous sommes là, chuchota Kurt à son oreille. »

Ils continuèrent leur valse avant que l’orchestre ne s’arrête brusquement et que la fameuse Margareth Lightwood n’investisse l’estrade. Elle avait un petit déserte en bois derrière sur lequel était déposé un vieux vase en porcelaine qui devait valoir son pesant de dollars.

« Mes chers amis, s’exclama t-elle ravie en tapant dans ses mains afin d’avoir l’attention de tous. »

Peu à peu le brouhaha des bavardages s’atténua, tous se tournèrent vers elle.

« Je suis si heureuse de vous avoir tous ici ce soir, commença t-elle dans de grands gestes théâtraux. Avant que la soirée ne débute réellement, je vous invite tous à vêtir les masques devant vous afin d’avoir un peu plus d’anonymat. Chaque masque possède un numéro qui vous correspond et avec lequel vous serez nominer. »

Les serveurs firent passer sur leurs plateaux en argents des demi loups ou autre masque vénitien. Décidément, les riches avaient de la suite dans les idées pour s’amuser. Suivant le mouvement, Kurt revêtit un demi-loup noir, aidant Seana à mettre le sien.

« La soirée s’annonce plus intéressante que prévu… »

Mrs Lightwood plongea alors la main dans le vase et en sortit un petit papier.

« Le numéro 27, appela t-elle avant qu’un homme ne la rejoigne sur l’estrade. Attention, j’appelle à présent un deuxième candidat... »

Qu’est ce que c’était que ça ? Une sorte de Hunger Game version bourgeois ? Kurt était diablement amusé.

« Je tiens aussi à vous rassurez. Toutes nos chambres sont insonorisées, et un coffret est à votre disposition pour pimentez un peu plus vos jeux. »

Kurt se figea brusquement. De quoi ?! Il tourna un regard affolé vers Seana…

« Oh mon dieu, murmura t-il en lui prenant la main. On est tombé dans une soirée échangistes ! »

Voilà pourquoi c’était tellement privé, voilà pourquoi il fallait montrer le carton d’invitation…

« Je te propose qu’on sorte d’ici le plus discrètement possible. »

Mais à peine eut-il le temps de souffler cette phrase, que Margareth Lightwood clama d’une voix forte.

« Le numéro 12 ! »

Il s’agissait du numéro inscrit sur le masque de Seana…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. Be caught in the act   Jeu 22 Mai - 1:52

Jouer la femme riche pour une soirée était quelque chose qui plaisait énormément à Seana. Elle faisait partie de la classe sociale qui n’avait jamais manqué de rien mais contrairement à elle, les personnes présentes ce soir faisaient partie de la haute société. Les invités devaient avoir l’habitude de se faire servir, de ne pas cuisiner et  d’avoir un tas de personnes à leur service. Rien que la musique laissait à penser cela. Les morceaux qu’elle entendait lui rappelaient les cours de danse de sa mère qu’elle suivait lorsqu’elle n’était qu’une enfant. Elle se souvenait d’ailleurs de quelques pas, mais elle n’aurait jamais le courage de montrer ses talents de danseuse ici. De toute façon, ses chaussures ne lui permettraient jamais et c’était mieux ainsi. Il ne fallait pas qu’elle attire l’attention sur le couple qu’elle formait avec Kurt ce soir afin que personne ne démasque leur supercherie. C’était d’ailleurs étrange que l’hôtesse de cette soirée soit tombée dans le panneau. Après tout, n’était-elle pas censé connaitre ses invités qui semblaient être triés sur le volet ? Elle avait de la chance que Seana et Kurt ne soient là que pour passer un bon moment et n’étaient pas des troubles fêtes. Seana suivit le regard de Kurt qui parcourait la pièce et se laissa entrainer légèrement dans la danse bougeant lentement sa tête au rythme de la musique. C’était plus fort qu’elle, sa nature de danseuse voulait reprendre le dessus. Comme s’il la connaissait par cœur ou qu’il voyait juste que ses jambes étaient prêtes à se détacher de son bustes pour aller danser sans elle, il posa sa main son dos et lui proposa une danse. Seana arqua un sourcil avec un sourire non dissimulé et déposa sa coupe de champagne sur la table la plus proche. Volontiers. Elle se laissa guider sur la piste avant de laisser Kurt mener la cadence. Heureusement la musique était douce et ainsi elle ne manquerait pas de se tordre la cheville au moindre tournant. C’était la première fois qu’elle avait l’occasion de danser avec lui et elle se rendit bien vite compte qu’il se débrouillait plutôt pas mal. Elle s’apprêta à lui faire la remarque lorsque Kurt lui annonça qu’elle avait été l’objet de plusieurs regards appuyés depuis leur arrivée. Elle réprima un petit rire avant de lui répondre. Ils doivent se mordre les doigts de me voir accompagnée alors. Elle regarda par-dessus son épaule pour essayer de voir qui semblait intéressé mais elle ne vit rien de flagrant. Elle remarqua quelques hommes non accompagnés et Seana pensa de suite qu’ils étaient ceux que Kurt avaient pris en flagrant délit un peu plus tôt. Ce serait vraiment déplacé venant des hommes accompagnés de délaisser leur moitié pour se rincer l’œil avec Seana. Mais rassures toi, aucun homme ne t’arrive à la cheville. Tu es coincé avec moi pour la soirée. Elle se recula légèrement pour reprendre sa position initiale, bien plus pratique pour valser. Cependant, ils n’eurent pas le temps de finir leur danse, que l’hôtesse de la soirée commença à prendre la parole. Tout le monde s’arrêta de parler pour écouter ce qu’elle avait à dire. Cette femme devait vraiment être influente.

Des masques étaient au programme du reste de la soirée. Seana attrapa le sien et se tourna pour que Kurt l’aide à l’accrocher. Elle se remit face à lui alors qu’il lui fit part de son avis sur la soirée et une fois de plus elle ne put le contredire. Elle redressa le masque de Kurt pour qu’il soit bien droit, avant d’hocher la tête. Comment tu fais pour toujours nous trouver de si bonnes occasions ? Après avoir vérifié que le masque était bien placé, elle se remit à ses côtés et attrapa son bras en attendant de savoir ce qui était prévu avec ces loups. Seana avait déjà une idée en tête : les invités allaient être mis à contribution pour reproduire un bal masqué, étant répartit aléatoirement. Tout ceci semblait si divertissant.  D’après ce que Seana avait compris, madame Lightwood formerait des couples basés sur des nombres correspondants aux masques et les paires partageraient une danse, avant de recommencer à former de nouvelles paires, et ainsi de suite. Le premier appelé fut le numéro 27. Son masque ne pouvait cacher que c’était un homme, cependant, les traits de son visage étaient dissimulés. L’estrade se trouvait à quelques mètres d’eux, mais Seana remarqua le regard perçant de l’homme qui semblait encore jeune si elle se fiait à la coupe de son costume. Seana attendit avec impatience de voir qui serait appareillé avec ce numéro 27, lorsque madame Lightwood repris ses explications. Et soudain, tout s’embrouilla. Des chambres insonorisées ? Des coffrets pour pimenter des jeux ? Elle comprit soudain où elle avait mis les pieds et se figea auprès de Kurt. Elle n’eut pas besoin d’attendre bien longtemps avant d’entendre sa réaction. Oui, il avait compris lui aussi. Elle lui lança un regard complétement paniqué et en même temps amusé. Il n’y avait que les riches pour s’amuser de la sorte. Elle hocha la tête lorsqu’il lui proposa de partir en vitesse lorsque son sourire s’estompa en un instant.

Voilà que le numéro 12 était appelé, sauf que le numéro 12, c’était elle. Soudain, ses jambes refusèrent de marcher et tout le monde chercha autour de lui pour voir qui était ce numéro qui se faisait désirer. Les regards ne furent pas bien longs avant qu’ils ne se posent sur elle et un serveur l’arracha de Kurt pour l’emmener de l’estrade. Le numéro 27 avait un sourire satisfait plaqué sur son visage et Seana sentit son sang ne faire qu’un seul tour. Elle monta l’estrade et on la plaça auprès du numéro 27, comme une bête qu’on essayait de vendre. Le numéro 27 passa son bras autour d’elle avant de poser sa main sur sa hanche. Seana sursauta et chercha Kurt dans la foule. La situation avait été amusante le temps qu’elle avait durée mais il fallait qu’ils trouvent une solution pour sortir d’ici. Heureusement, il leur restait un peu de temps : les chambres n’étaient attribuées que lorsque toutes les paires étaient formées. Le numéro 27 se pencha vers Seana pour lui glisser quelque chose à l’oreille. Je suis ravi d’être avec vous pour la soirée. Je vous ai remarqué dès que vous êtes entré dans la pièce. Je suis Hugo. Seana essaya de rendre son sourire le plus naturel possible mais elle n’eut pas besoin de se voir pour savoir que le résultat était peu concluant. Elle lui répondit à son tour. Je suis Se… Shirley. Les paires continuaient à se former pendant leur petit entretien et elle put enfin trouver Kurt lorsque son numéro fut appelé. Il se trouvait sur l’estrade, non loin de là où elle se trouvait, attendant qu’on lui attribue une partenaire pour la soirée. Il faut que je vois mon époux avant de commencer. Elle sentit la main d’Hugo se serrer contre sa hanche comme s’il ne voulait pas qu’elle parte. Je dois juste lui donner un petit quelque chose avant de commencer. Elle lui fit un clin d’œil essayant de lui faire comprendre qu’elle avait vraiment besoin de voir Kurt avant de monter. Hugo pouvait penser ce qu’il voulait tant qu’il leur laissait un instant seul à seul. Ils n’avaient pas besoin de plus pour trouver un plan pour se tirer de cette galère. Puis finalement, une femme fut appelée pour rejoindre Kurt. Elle était jolie d’après ce que Seana pouvait voir d’elle et ses longs cils étaient immanquables.

Elle enleva la main d’Hugo de sa hanche et se tourna vers lui une nouvelle fois. Je ne serai pas longue. Elle s’avança à grand pas vers celui qui était son époux aux yeux de tous avant de le tirer par le bras. Excusez-moi madame. Je dois m’entretenir avec mon mari un instant. Elle recula pour se tenir à bonne distance de toute oreille baladeuse et fit semblant de fouiller dans son sac. J’ai dit à mon numéro 27 que tu avais besoin de viagra sinon il m’aurait déjà trainé là-haut. Elle fit semblant d’attraper quelque chose et se retourna vers Hugo pour lui montrer son poing fermé sur de l’air. Elle se remit face à Kurt, attrapa sa main et n’y déposa rien. Dans deux minutes, le temps de monter, tu prétends avoir besoin d’une pause pipi. Je ferais pareil et on se retrouve à l'entrée. Si je ne suis pas là viens me chercher. Frappe à toutes les portes s’il le faut, mais ne me laisse pas avec ce gars. Je ne suis avec lui que depuis cinq minutes, mais il me fait déjà peur. Elle lui déposa une bise sur la joue pour avoir l’air détendu aux yeux des autres et avança à petit pas vers Hugo. Il lui attrapa la main et commença à l’attirer vers la porte de la pièce. On est dans la chambre bleue. C’est une des meilleures. Elle fit semblant de s’intéresser à ce que venait de lui dire Hugo. Juste avant de sortir de la pièce elle se tourna une nouvelle fois cherchant le regard de Kurt. Elle pointa sa robe avant de dire le mot bleu espérant que Kurt sache lire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. Be caught in the act   Mar 3 Juin - 12:41

Il ne devait pas paniquer.

Bien plus facile à dire qu’à faire quand on était coincé dans une chambre verte –oh mon dieu, quelle faute de gout !- en compagnie d’une jeune femme à la poitrine proéminente  et au maquillage bien trop accrue. Kurt esquissa un faible sourire affable, parfaite façade de circonstance, tandis qu’il faisait le tour du gigantesque lit qui trônait au milieu d’un décor trop baroque. Il eut une pensée pour Seana, espérant que cette dernière s’en sorte mieux que lui et qu’elle puisse tenir le temps qu’il vienne la délivrer.

Tel le prince charmant… qu’il était très loin d’être.

Il devait déjà s’extraire des bras du numéro 33 qui, à cet instant, le dévorait du regard. Déglutissant distraitement, une main dans la poche de son costume trois pièces, Kurt se dirigea vers la fenêtre jetant ainsi une rapide œillade aux alentours. Le parking privée était silencieux, il pouvait voir sa voiture, ainsi que le charmant jardin anglais –tout aussi immense- qui faisait le tour du manoir des Lightwood. Plongé dans ses pensées, il sursauta brusquement quand il sentit deux mains glisser autour de sa taille.

« Je suis teeellement conteeente de me retrouver avec vous Mr Carpenter, susurra la femme en se collant tout contre lui. »

Intérieurement ce fut le supplice, et Kurt du puiser dans tout son self control pour ne pas grimacer. Où s’enfuir en courant.

« Oh, répondit-il dans un léger rire. Moi de même Mrs…
- Mademoiselle, coupa t-elle en tirant un peu plus vivement sur sa cravate. Je suis célibataire.
Kurt essaya de s’extraire de son emprise tentaculaire.
- Oh, oui, bien sur… mademoiselle…
- Jenny. Jenny Rockwell. Vous avez de beaux yeux, et un corps de mannequin et… »

Oh Seigneur est ce qu’elle allait le laisser parler ? L’espace d’une seconde, il crut presque y voir le double maléfique d’une Rachel Berry de retour au lycée. Grimaçant cette fois, Kurt s’empara des mains baladeuses de Jenny Rockwell, avant qu’il n’échange leur position… le rapprochant ainsi plus près de la sortie.

« Tout le plaisir est pour moi, mais je… dois aller aux toilettes, expliqua t-il en se remémorant l’excuse de Seana. Je reviens, je vais… je dois me préparer pour, ah, ah, vous savez. »

Il se dirigea d’un pas rapide vers la porte avant que :

« Mais la salle de bain est de ce côté. »

Bien évidemment.

Les chambres étaient dotées d’une salle de bain personnelle. Evidemment que ce serait le cas ! Se maudissant Kurt se retourna et écarquilla les yeux de stupeur, et d’horreur, au choix. Jenny venait d’enlever sa robe, elle était désormais plus nue que le jour de sa naissance. Retenant un hurlement, le mécanicien détourna le regard en rougissant. Il était gay, certes, mais cela ne signifiait pas qu’il dépréciait les formes toutes voluptueuses des femmes. A vrai dire il trouvait les corps féminins magnifiques, il n’était juste… pas attiré sexuellement.

« Ne soyez pas timide ! Déclara t-elle avant de se jeter dans ses bras. »

Kurt n’eut pas le temps de réagir et se retrouva les lèvres plaquées contre celles de la jeune femme. Il écarta les bras sous l’effet de l’horreur, tentant d’oublier le corps –dénudé- de Jenny plaqué contre le sien.

Andrew allait le tuer.

Où non. Dès qu’il serait de retour à la maison, Kurt avait bien l’intention de ravager le corps de son petit ami. Cela ne dura que quelques secondes, mais ça lui sembla être des heures avant que le jeune homme eut le réflexe de s’écarter brusquement.

« Je… euh. Jenny, dit-il calmement. Je reviens… J’ai emmené quelques jeux bien intéressants, je vais les chercher. Mets-toi à l’aise, je reviens. »

Il recula en direction de la porte, un sourire qui se voulait encourageant sur les lèvres. Jenny éclata de rire et sauta dans le lit avec enthousiasme.

« Je vous atteeeeeends, chantonna t-elle. »

Oui, c’est ça, attends ! Pensa Kurt en sortant enfin de la chambre de l’horreur.

Le dos plaqué contre le mur, le mécanicien se permit de prendre une grande respiration. Le cœur battant la chamade, il se mit à parcourir le long couloir, passant une multitude de portes, cherchant celle qui contenait son amie. Finalement il ouvrit une porte au hasard.

« Oh mon dieu, désolé ! S’exclama t-il en la refermant direction, pâle comme un linge. »

Non, ce n’était pas celle là. Définitivement pas ! Il avait pourtant cru comprendre « bleu » dans la salle de réception. Il grogna et se dirigea vers le fond, s’arrêtant quand il remarqua la discrète bande de couleur sur l’embrasure.

« Seana ? Chuchota t-il avec espoir en ouvrant la porte. »

Ce qu’il vit lui retourna le cerveau. L’homme était en train de plaquer Seana contre le mur. Sans réfléchir, il s’empara d’un livre – le recueil de poésie de Victor Hugo- et frappa l’homme à la tête qui s’effondra par terre, assommer. Horrifié, il leva le regard vers son amie et lui tendit une main afin de l’aider à se lever.

« Je l’ai tué tu crois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 04. Be caught in the act   

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Be caught in the act

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 4
-